Accueil du site Articles plus anciens Archives d'EpiNet

Articles en ligne

Tous les articles et les documents de l'EPI, depuis 1985, sont en ligne.

Ceux parus dans la Revue de l'EPI jusqu'en 2001 (édition papier) sont téléchargeables au format pdf, ainsi qu'en html pour certains, dans les sommaires de la Revue de l'EPI.
Pour une vue d'ensemble nous proposons une bibliographie complète ainsi qu'un index des auteurs.

Les autres, publiés depuis 2002 dans le cadre de la revue électronique EpiNet, sont regroupés par volumes annuels et accessibles depuis les archives d'EpiNet.

L'ensemble de ce fonds fait l'objet de la collection « Revue de l'EPI » sur l'archive ouverte EduTice. En outre, plusieurs centaines d'articles, intéressant spécifiquement la recherche pédagogique, y ont été indexés (titre, auteur(s), institution(s), résumé...), leurs fiches sont donc directement accessibles avec les outils de recherche documentaire disponibles sur l'archive : http://archive-edutice.ccsd.cnrs.fr/EPI/fr/.

Si vous souhaitez reproduire un ou plusieurs articles de cette rubrique et si ces articles ne sont pas expressément sous licence Creative Common (voir en fin d'article sous la signature) alors nous contacter à : courrier@epi.asso.fr
Rappel : tous les éditoriaux, le bloc-notes, les rubriques : Nous avons lu, Logiciels Libres et Sites visités sont sous licence
Creative Commons (selon la juridiction française = Paternité - Pas de Modification) <http://creativecommons.org/licenses/by-nd/2.0/fr/>.
Pour les autres articles et documents, à partir de septembre 2013, ils seront
a priori sous licence Creative Commons avec l'accord de leurs auteurs.

Nouveaux articles

Articles archivés

  • Éditorial
    Grand Oral et bac, conditions de sécurité sanitaire et recrutement des professeurs d'informatique à l'université.

    suivant EpiNet n° 235 précédent
    mai 2021
  • L'ordinateur le plus puissant du monde est japonais, à processeurs ARM
    Laurent Bloch.
    Chaque année l'organisation Top500 publie le palmarès des ordinateurs les plus puissants de la planète. Les membres de Top500 sont des spécialistes réputés du calcul scientifique, dont Jack Dongarra, à l'origine des premières mesures de performances systématiques LINPACK. Le classement de novembre 2020 confirme le repli d'Intel, qui n'occupe pas les premières places.

  • Analyse des besoins de formation en technologies éducatives chez les enseignants du secondaire au Maroc
    Abdelaaziz Courr, Ahmed Belmoudene.
    L'installation de tout plan de formation des enseignants en TIC nécessite l'identification des besoins de formation. Par une enquête, via un questionnaire auprès de 240 enseignants du secondaire, nous avons pu dégager leurs perceptions et leurs niveaux de maîtrise de quatorze outils technologiques susceptibles d'être utilisés en éducation. Cela nous a permis de classer ces outils par ordre de priorité comme des besoins de formation.

  • Enseignement à distance : y a-t-il une bonne solution ?
    Sophie Vénétitay, Laurence Allard, Pascal Plantard, François Saltiel.
    Comment l'enseignement à distance doit-il se réinventer ? Quels en sont ses éventuels bénéfices ? Parvient-il à réduire les inégalités scolaires ou creuse-t'il encore un peu plus la fracture dite « numérique » ?

  • Classes virtuelles BigBlueButton du Ministère
    Cédric Frayssinet, Jean-François Simon, Luc Ruivard, Perrine Douheret.
    La Direction de Numérique pour l'Éducation nous propose une nouvelle solution de classes virtuelles accessibles à tous les agents de l'Éducation nationale. Comment fonctionne ce nouvel outil ?

  • Au cœur de la première connexion française à l'ARPAnet
    Walid Dabbous.
    Imaginez un monde sans Internet... c'était il y a tout juste 50 ans ! Le premier message transféré entre deux ordinateurs sur le réseau ARPAnet, précurseur de l'Internet tel qu'on le connaît aujourd'hui, fut envoyé à 22h30 : il s'agissait du mot login. À cause d'un bug, les trois dernières lettres mettront une heure pour arriver. ARPAnet a ouvert la voie à une révolution scientifique et sociétale majeure. Retraçons ce moment clé de l'histoire des réseaux.

  • Éditorial
    La pandémie : sécurité sanitaire dans les établissements scolaires, retour du distanciel, bac 2021.

    suivant EpiNet n° 234 précédent
    avril 2021
  • L'enseignement à distance : perceptions des étudiants et usage du numérique en période de confinement Covid-19
    Kaoutar Aarab.
    Qualifiée de pandémie par l'OMS, le Coronas Virus est une crise sanitaire ayant eu un impact sur tous les secteurs de la société, le système éducatif en particulier. En conséquence, l'enseignement à distance est donc perçu comme étant une alternative permettant d'assurer la continuité pédagogique dans les différents établissements du secteur éducatif. Cet article porte sur les perceptions des étudiants universitaires en matière d'usage des outils d'enseignement à distance en exploitant leur expérience lors du confinement.

  • L'informatique dans le système de l'Éducation générale du Vietnam
    Nguyen Thi Hong Thai.
    Le programme d'informatique contribue à la formation et au développement des principales qualités et compétences générales identifiées dans le programme global et, en même temps, contribue essentiellement bien sûr à la formation et au développement des compétences informatiques des élèves. La matière informatique donne aux élèves des connaissances informatiques générales selon trois axes de connaissances...

  • Les TIC en préscolaire inclusif : un appui majeur pour la petite enfance en situation de handicap
    Lhassan Ouazza, Jamila Bellamqaddam.
    Dans un environnement préscolaire inclusif, les TIC permettent aux enfants avec ou sans handicap d'exploiter leurs profils d'apprentissage dominants et leur favorisent entre autres l'éclosion de leurs compétences cognitives, émotionnelles, sociales et sensorimotrices. Dans cet article, nous voulons étudier le rapport TIC/Profils d'apprentissage à la base d'une évaluation comparative des compétences de deux groupes d'enfants en situation de handicap dans deux classes préscolaires différentes, l'une intégrant les TIC et l'autre sans TIC.

  • Pour comprendre la 5G
    Michel Volle.
    Pour « comprendre » la 5G, il faut considérer successivement trois mondes très différents :
    - d'abord le monde des télécoms mobiles avec sa physique et l'évolution de ses techniques,
    - puis le monde des services que la 5G permettra de déployer,
    - enfin le monde des « modèles d'affaires » qu'elle va faire émerger.

  • Tous au libre !
    Marie-Agnès Enard, Pascal Guitton et Thierry Viéville.
    Oui binaire s'adresse aussi aux jeunes de tous âges que le numérique laisse parfois perplexes. Avec « Petit binaire », osons ici expliquer de manière simple et accessible cette notion de logiciel libre.

  • Éditorial
    Création d'une agrégation d'informatique. La spécialité NSI.

    suivant EpiNet n° 233 précédent
    mars 2021
  • Enjeu de souveraineté numérique, le logiciel libre mérite les moyens d'une véritable stratégie publique
    Roberto Di Cosmo, Stéfane Fermigier, Cédric Thomas.
    Après la publication du rapport de la mission Bothorel sur l'ouverture des données et des codes sources dans l'administration, un collectif d'acteurs du logiciel libre demande la création d'un centre de compétence spécialisé interministériel.

  • Les hauts de Otesia
    Lisa Roux, Margarida Romero, Frédéric Alexandre et Thierry Viéville.
    Lorsqu'on parle d'intelligence artificielle, surgit très souvent le problème de la définition de ce que cette notion recouvre, en opposition ou en complément à une intelligence dite « humaine ». Profitant des travaux sur la formalisation d'une intelligence mécanique et de nombreux outils développés dans ce cadre, abordons la question passionnante de la modélisation de l'intelligence humaine ! Regardons ici comment quelques scientifiques essayent d'aborder cette question.

  • La réalité des faits
    Michel Volle.
    Des réseaux sociaux ont coupé la parole de Donald Trump. Certains de mes amis estiment que c'est là un acte de censure scandaleux, s'agissant d'un dirigeant politique et de sa liberté de parole, freedom of speech.
    Cependant ces réseaux sociaux ont publié des règles (par exemple les règles de Twitter) et si un réseau social publie des règles, c'est sans doute pour qu'elles soient respectées par les personnes qui utilisent gratuitement ses services. Ces règles, Trump les a manifestement violées. Ne fallait-il donc pas l'exclure ?

  • Éducation & numérique : la formation
    Gérard Giraudon, Pascal Guitton, Margarida Romero, Didier Roy, Thierry Viéville.
    Dans le cadre des États généraux du numérique pour l'Éducation, Inria a émis plusieurs recommandations et a choisi ToutEduc pour leur présentation. Nous avons publié le premier volet sur la recherche et le second volet sur l'action publique. Voici le troisième volet, relatif à la formation aux compétences de base du numérique ainsi qu'aux usages du numérique tant pour les enseignants que les citoyens.

  • Pour une application pratique d'une approche pilotée par la tâche et Internet en milieu informel
    Amina Khalil.
    Ce travail se basera sur un projet de recherche intervention mené au Maroc en 2016 et qui a consisté à expérimenter une série de tâches d'apprentissage de français L2 et a observé l'effet des supports technologiques dans le développement de la production écrite des apprenants. Notre étude s'attachera en premier temps à présenter une fiche pratique des différents paramètres de ce qui doit être pris en considération lors de la conception d'un projet intégrant les TIC et le processus à suivre pour pouvoir l'implanter dans le cadre d'enseignement apprentissage du français. La deuxième partie présentera une réflexion critique sur les résultats et les limites de nos pratiques.

  • Éditorial
    50 ans : Un bel âge pour une association.

    suivant EpiNet n° 232 précédent
    février 2021
  • Les avancées considérables auxquelles l'EPI a participé
    Claude Pair.
    Claude Pair, qui a tant fait pour le développement de l'EPI, replace la création de l'association et ses premières années dans l'histoire de l'enseignement de l'informatique.
    Depuis cette époque pionnière, l'enseignement de l'informatique dans les écoles, collèges et lycées a beaucoup évolué, avec des reculs que l'EPI a déplorés et des avancées considérables auxquelles elle a participé. Aujourd'hui, l'informatique est présente à tous les niveaux de l'enseignement, avec notamment au baccalauréat une spécialité « Numérique et Sciences Informatiques ». Et pour l'EPI, ses noces d'or sont propices à une réflexion sur l'informatique scolaire et la contribution que lui apporte l'Association.

  • L'informatique dans l'enseignement secondaire
    Wladimir Mercouroff.
    Wladimir Mercouroff, nommé en mars 1970 chargé de mission à l'informatique au Ministère de l'Éducation nationale, nous a fait parvenir un article intitulé « des souvenirs de l'époque » paru en 2015 dans la revue sur l'Histoire de la recherche contemporaine (Tome IV n° 1). Nous en extrayons le passage concernant l'informatique dans l'enseignement secondaire qui évoque la création de l'EPI qu'il avait concrètement encouragée.

  • En politique comme en science : convaincre plutôt que vaincre
    Gilles Dowek.
    L'EPI avait raison de penser très tôt que, dans le monde dans lequel nous vivons, il est indispensable d'enseigner l'informatique à l'École. Ceux qui, en revanche, écrivaient « Il convient d'enseigner en priorité non pas l'informatique discipline mais l'informatique outil. » et « Sur le plan socio-économique, est-on dans un tel besoin d'informaticiens qu'il faille encourager le plus grand nombre de jeunes à s'engager très tôt dans cette voie ? » avaient certes la légitimité de la majorité, mais étaient cependant dans l'erreur.

  • Enseignement de l'informatique et informatique dans l'enseignement, 50 ans déjà !
    Monique Grandbastien.
    Monique a consacré une grande part de son temps à enseigner l'informatique pour former des informaticiens, mais aussi à favoriser le développement de l'informatique dans le second degré en formant des professeurs, en animant diverses structures nationales et académiques et en développant des recherches sur la conception d'environnements numériques destinés aux professeurs et aux élèves. Elle évoque donc quelques souvenirs qui jalonnent cette longue aventure souvent commune avec l'EPI.

  • « Nihil novi sub sole »
    Charles Duchâteau.
    Charles Duchâteau, un ami de longue date, pionnier de l'enseignement de l'informatique en Belgique, a sélectionné pour nous 10 citations d'ami·e·s dont Jacques Arsac, Maurice Nivat et Jean-Louis Malandain, membre du CA de l'EPI, malheureusement disparus.

  • L'informatique, quelques questions pour se fâcher entre amis
    Serge Abiteboul et Gilles Dowek.
    Serge et Gilles posent quelques questions qui font toujours débat. Quel nom faut-il donner à cette nouvelle science (plus si nouvelle que ça d'ailleurs) ? L'informatique est-elle une science ou une technique ? À quoi servent les informaticiens ?... On devine les réponses de deux d'entre eux et pas des moindres !

  • Comment nous sommes devenus les leaders européens de l'enseignement de l'informatique
    Colin de la Higuera.
    Le titre est un peu provocateur, l'auteur en convient, mais il prétend que la France a acquis un certain leadership pour ce qui concerne l'enseignement de l'informatique dans le système éducatif primaire et secondaire. Nous le suivons volontiers même s'il reste encore beaucoup à faire.

  • Logiciels libres et enseignement de l'informatique : une coopération forte entre l'April et l'EPI
    Rémi Boulle.
    Depuis longtemps l'April et l'EPI coopèrent. Ainsi, en 2007, les deux associations ont interpellé conjointement les candidats et candidates à la présidentielle en leur demandant leurs positions quant au logiciel libre et à l'introduction d'un enseignement de l'informatique en tant que discipline à part entière. Les deux associations ont toujours collaboré lorsqu'il s'agissait de faire avancer cet enseignement en parallèle avec la promotion du libre dans l'éducation nationale.

  • Entre militantisme et injonctions hiérarchiques
    Jean-Yves Jeannas.
    Jean-Yves revient sur son parcours dans le numérique, quand le mot n'existait pas encore, sur son militantisme au sein de l'AFUL et sur son travail dans le groupe ITIC. Il nourrit l'espoir de voir un jour tous les enfants, futurs citoyens, devenir des usagers éclairés des outils numériques et non plus des Harry Potter du numérique, descendants des « Digital Naïves », ou « naïfs du numérique ».

  • C'était au temps de... « l'informatique pédagogique »
    Anne-Marie Bardi.
    Anne Marie nous propose ses souvenirs d'une « pionnière » qui a rejoint assez tôt l'aventure... Du temps où on ne parlait pas encore de NTIC, de TIC, de TICE et, bien entendu, pas de « numérique ». On parle alors d'informatique pédagogique, comme on parle ailleurs d'informatique industrielle. Cette expression englobe, dans les années 70, à la fois une inconnue et un pari : les ordinateurs sont utiles dans de nombreux secteurs économiques, pourquoi ne le seraient-ils pas aussi dans l'enseignement ? Un domaine que nous avons exploré très tôt...

  • Collaboration internationale
    Alain Bron.
    Alain, un ami suisse de longue date, évoque pour nous ses premiers contacts avec l'EPI notamment avec Pierre Muller, président de 1972 à 1979, et lors de la naissance de l'Association francophone pour la didactique de l'informatique. Rappelons que l'AFDI, dont le siège déclaré était à l'EPI (13 rue du Jura à Paris), n'a jamais été dissoute.

  • Demandez le programme !
    Jean-Bernard Viaud.
    Un ancien président de l'EPI revient sur le passé et notamment sur les logiciels diffusés à prix coûtant par l'EPI pendant des années. Et notamment la célèbre bourse d'échanges et de diffusion de logiciels proposés par leurs auteurs en libre utilisation (freeware), libre essai (shareware) ou en démonstration.

  • Enseignement du code et du numérique : nous devons aller plus loin !
    David Fayon.
    L'Éducation nationale doit être motrice dans la formation des savoirs fondamentaux pour la société de demain. Au-delà, nous avons collectivement une réflexion à bâtir sur quels matériels, logiciels, système d'exploitation, langages utiliser dans l'enseignement alors que le confinement s'est concrétisé par un regain d'intérêt pour les produits et services Made in France. Mais il a aussi montré notre grande dépendance côté numérique vis-à-vis des États-Unis notamment.

  • Enseignement et didactique de l'informatique, genre et informatique : points de vue d'une ancienne
    Françoise Gaydier.
    Françoise Gaydier, qui a enseigné l'option informatique des lycées dès 1981, nous livre ses réflexions sur l'informatique et son enseignement, son image sociale, la désaffection des filles pour cet enseignement, puis des femmes dans les métiers dits du numérique. Professeure de mathématiques et d'informatique, elle s'interroge sur les programmes et leur mise en œuvre. Évidemment, la formation des enseignants est déterminante et doit particulièrement prendre en compte les problèmes didactiques des disciplines.

  • Histoire personnelle, carrière professionnelle et militantisme technologique informatique
    Ignace Rak.
    Ignace nous propose quelques points de repères pour contribuer-compléter la connaissance de ce qui s'est notamment fait en lycée d'enseignement professionnel, et dans la discipline technologie au collège. La programmation et différents types de codage informatique sont depuis longtemps présents dans les lycées d'enseignement professionnel, puis dans la discipline technologie au collège.

  • Éditorial
    Une pandémie au temps du numérique.

    suivant EpiNet n° 231 précédent
    janvier 2021
  • Ni d'Ève ni d'Ada
    Véronique Bonnet.
    Jadis, il était inenvisageable qu'un être féminin accède aux arcanes de la mathématique. Au XIXe siècle, Ada Lovelace, la programmeuse qui réalisa la première ligne de code de l'histoire pour la machine de Babbage, fut en ce sens une exception. Au XVIIIe siècle, Émilie aussi. Émilie du Châtelet, physicienne et traductrice de Newton.
    Faut-il alors persister à se réjouir, un jour dans l'année, le second mardi d'octobre, que des femmes puissent coder ? Ou se réjouir, tous les jours de l'année, que les femmes et les hommes puissent écrire des lignes de code qui commémorent cette première fois, expression fabuleuse de l'autonomie humaine capable de contrôler un programme ?

  • États Généraux du Numérique, du Libre et des Communs
    Christophe Noullez, Pauline Gourlet.
    Cette intervention s'inscrit dans le cadre des États généraux du numérique pour l'Éducation proposés par le Ministère de l'Éducation nationale les 4 et 5 novembre 2020. Les intervenant·e·s y restituaient notamment, au nom du l'association Faire École Ensemble (FÉE), le travail actuellement mené autour des états généraux du numérique éducatif libre et des communs pédagogiques, rassemblant un collectif hétérogène d'acteurs de l'éducation populaire, de l'éducation nationale, du numérique et des tiers-lieux en intérêt pour la culture du libre et des communs. Vous trouverez ici une présentation de Camille suivie du texte initialement prévu pour l'intervention.

  • Un sommet de ridicule
    Michel Volle.
    Je viens de recevoir l'invitation de France Stratégie à une Webconférence consacrée à « l'état de l'art et les perspectives du très haut débit en Europe ». Le sujet est important, l'initiative excellente, bravo. L'invitation est rédigée en français et en anglais, c'est bien.
    Mais on y trouve la phrase suivante : « Les échanges se tiendront en anglais sans traduction ».
    Ainsi France Stratégie organise en France une Webconférence mais on y parlera exclusivement en anglais et, pour bien montrer que l'on n'éprouve aucune complaisance envers les ignares et les incultes qui ne maîtrisent pas parfaitement cette langue, on se dispensera de traduire.

  • Installer Linux à côté de Windows, quatrième épisode
    Laurent Bloch.
    Cet article fait suite à des précédents, à chaque fois les obstacles sont nouveaux et complètement différents, c'est ce qui fait le charme de cet exercice. Regarder les articles précédents peut être utile, parce que selon l'âge de l'ordinateur et la version du système de vieux problèmes peuvent ressurgir.

  • Éditorial
    Bonne et moins bonnes nouvelles.

    suivant EpiNet n° 230 précédent
    décembre 2020
  • Code is Education
    Véronique Bonnet.
    Dans le monde de l'éducation, l'informatique a été, eu égard au contexte, présentée comme une amie prodigieuse, capable de remédier aux impossibilités du présentiel par la magie soudaine et massive du distanciel. Cette formulation discontinuiste laisse entendre que toute solution logicielle est bonne à prendre. Que sont les John von Neumann, les Alan Turing, les Ian Murdock, les Aaron Schwartz devenus, dans leur exigence d'une informatique de l'autonomie ? Richard Matthew Stallman, dans les textes de la philosophie GNU concernant l'école, a souligné l'importance de ne pas accoutumer les enfants à une informatique de la docilité, de la subordination, pour que les futurs adultes et citoyens soient confortés dans leur aspiration à comprendre. Restituons ici, par quelques chaînes de raisons, une ascendance pour l'opposer à une autre, pour remettre en perspective « l'informatique de l'après » et la situer par rapport aux idéaux ou aux intérêts de « l'informatique d'avant ».

  • Randonnée au pays des hackers
    Michel Volle.
    Les hackers sont les virtuoses de l'informatique. Comme tous les virtuoses ils ont acquis dans le plus jeune âge des réflexes et des habitudes qui se sont gravés dans leur système nerveux et leur donnent des aptitudes exceptionnelles. Edward Snowden s'est ainsi intéressé alors qu'il était tout petit aux jeux sur ordinateur, puis sa curiosité l'a poussé à programmer alors qu'il n'était qu'un enfant.
    Cet itinéraire a été celui de la plupart des hackers. On ne devient pas hacker sur le tard car les habitudes, les réflexes, la mémoire qui permettent d'agir en virtuose dans l'interface de commande de l'ordinateur ne peuvent plus se former aussi efficacement après l'âge de dix ou douze ans.

  • Mise en valeur de sites archéologiques tunisiens via une expérience interdisciplinaire utilisant la robotique pédagogique
    Manel Arous, Hédia Mhiri Sellami.
    Ce travail présente une expérience d'intégration de la robotique éducative en classe. Il décrit un projet interdisciplinaire avec des élèves d'un collège de l'enseignement de base tunisien où la robotique a permis de mettre en valeur des sites archéologiques. Cette expérience a permis de faire collaborer des enseignants de différentes spécialités. Elle a mis en valeur le rôle de la robotique dans la transmission des connaissances transversales, l'acquisition des compétences du 21e siècle et la motivation des élèves. Elle constitue de plus un moyen innovant pour les enseignants.
    Notre objectif a été de démontrer que l'utilisation de cette approche est possible et cela à partir d'un contexte de scénarisation pédagogique adéquat.

  • Lancer un protocole d'enseignement à distance dans une situation d'urgence ou de crise
    Driss Elomari.
    À la rédaction de cet article, la pandémie de « Covid-19 » se propageait dans le monde. Dans ce contexte mondial, plusieurs pays ont adopté l'enseignement à distance comme alternative au présentiel à cause du confinement qui a touché le système éducatif. Nous avons voulu apporter cette contribution pour éclairer cette question dans le but d'inscrire notre recherche dans l'actualité. Pour ce faire, nous avons regroupé l'ensemble des ressources conçues ou créées dans le cadre de notre thèse et qui ont pour objectif d'exposer les caractéristiques de cet enseignement à distance dans une circonstance d'urgence. Ces ressources présentent le compte rendu des moyens susceptibles de remplacer un enseignement en présentiel par le biais des nouvelles technologies.

  • Éditorial
    États généraux du numérique, sécurité sanitaire et bac 2021.

    suivant EpiNet n° 229 précédent
    novembre 2020
  • Une esquisse d'anatomie des réseaux sociaux
    Serge Abiteboul, Pierre Senellart.
    Les sites de réseaux sociaux tels Facebook, Twitter, Youtube, LinkediIn, etc., reposent sur une panoplie de techniques mises au point par la science et l'ingénierie informatique. Pour les découvrir, commençons par une balade de l'utilisateur jusqu'aux data centers, ou centres de données.

  • Comment Internet a changé l'enseignement et l'apprentissage au Tibet
    Xu Yuyao.
    Il y a quelques mois, en regardant la retransmission en direct sur un écran d'un cours de Yao Xueqing, un enseignant d'aide au Tibet originaire de Shanghai, Solangram, professeur de physique au deuxième collège du comté de Dingri, à Shigatse, dans la région autonome du Tibet, était plein de doutes. Mais la soudaine épidémie de pneumonie à nouveau coronavirus a « poussé » Sorangram, qui enseigne depuis treize ans, devant l'écran. Et après avoir suivi une leçon de physique, ses inquiétudes se sont lentement dissipées. « L'expérience est ingénieuse et l'interaction enseignant-élève est très bonne », a-t-elle commenté.

  • Didactique des langues, modèles et niveaux d'intégration des TICE, quels cheminement et transmission suivis ?
    Touria Badoui.
    Notre article, à visée épistémologique, s'inscrit dans le cadre de la socio-didactique qui se situe au croisement de la socio-linguistique et de la didactique des langues. Blanchet et Rispail lui donnent approximativement la même définition. Ils affirment que « la socio-didactique, dans ses dimensions théorique et méthodologique, s'inscrit donc au premier titre dans le sens d'une recherche didactique impliquée socialement qui a pour objet et objectif l'intervention sur les terrains analysés et creuse le sillon pour un engagement du chercheur : c'est toujours, sous des modalités diverses, une recherche-action ». Nous jugeons alors important de présenter les définitions de la didactique et les différentes méthodologies et approches.

  • Renforcer les capacités TIC des étudiants de la Licence Professionnelle en Éducation Musicale et Animation des Structures Musicales
    Ibrahim Ouahbi, Hassane Darhmaoui, Fatiha Kaddari.
    L'objet de cet article est de promouvoir l'enseignement du codage informatique et de renforcer les capacités TIC des étudiants de la Licence Professionnelle « Éducation Musicale et Animation des Structures Musicales » (LPEMASM). Pour ce faire, nous avons mené une expérimentation sur l'utilisation des activités ludiques basées sur l'environnement visuel de programmation « Scratch » avec des étudiants de la LPEMASM. Au cours de ces activités les étudiants ont été initiés à la logique algorithmique et à la programmation visuelle à base de blocs. Ils ont ensuite été invités à créer des programmes éducatifs avec l'outil Scratch. En amont et en aval de notre expérimentation, un questionnaire a été distribué aux participants pour comparer l'évolution de leurs perceptions sur l'intégration du codage informatique dans l'enseignement / apprentissage de l'éducation musicale. L'analyse des résultats a montré une bonne prise de conscience sur les différentes possibilités d'exploiter l'environnement Scratch dans l'enseignement et l'apprentissage de l'éducation musicale au secondaire tout en développant la pensée algorithmique chez les apprenants.

  • Éditorial
    L'enseignement : présentiel, distanciel et baccalauréat.

    suivant EpiNet n° 228 précédent
    octobre 2020
  • Hommage à Jacques Hebenstreit
    Georges-Louis Baron.
    Jacques Hebenstreit, récemment disparu, est une grande figure de l'informatique pédagogique qui a marqué les développements effectués dans l'éducation scolaire dès les années 1970.
    Nous sommes encore quelques-uns à nous souvenir de l'homme, chaleureux et généreux, aux idées claires et sans concession, qui s'est vraiment intéressé à l'enseignement et a passé du temps à accompagner les enseignants innovateurs. Il a en particulier prêté une grande attention à la recherche participative et a toujours été sympathisant envers les positions de l'EPI, contribuant significativement à sa revue.

  • Enfin un CAPES en informatique !
    Isabelle Guérin-Lassous.
    Isabelle Guérin-Lassous est présidente du jury du nouveau CAPES Numérique et Sciences Informatiques (NSI) qui a auditionné les futurs professeurs qui enseigneront dès cette rentrée les sciences du numérique comme option au lycée en classes de première et terminale. Elle revient sur la mise en place de cette première édition du concours.

  • Industrialiser = informatiser
    Michel Volle.
    On se représente trop souvent l'entreprise comme le lieu de l'efficacité et de la rationalité. Ceux qui y travaillent la vivent cependant, généralement sans savoir ni vouloir le dire, comme un être psychosociologique soumis à des habitudes et traditions héritées du passé.
    Lorsque la situation change – qu'il s'agisse des techniques, de la concurrence, de la réglementation, etc. – l'entreprise qu'emmaillotent trop étroitement les habitudes et pouvoirs traditionnels ne pourra percevoir ni les possibilités, ni les dangers nouveaux : elle ratera les premières et tombera dans les seconds.
    L'informatisation, que l'on préfère malheureusement nommer « numérique », provoque dans l'économie et la société une transformation d'une profondeur analogue à celle qu'a entraîné la mécanisation aux XIXe et XXe siècles : il est utile de comparer ces deux phénomènes.

  • Vers des dispositifs techniques numériques orientés éthiques ?
    Alain Mille.
    Les débats sur les questions éthiques posées par les innovations techniques se focalisent spécifiquement à l'ère du numérique sur le Web et l'Intelligence Artificielle. Cet article s'intéresse aux dispositifs techniques numériques qui déploient ces innovations proclamées. Un dispositif technique numérique, est un dispositif dont le fonctionnement général repose sur l'information, la mémoire et le calcul. Le focus sur le Web repose sur le caractère massif du phénomène. Le focus sur l'intelligence artificielle s'explique facilement puisque depuis 5 à 10 ans, le terme Intelligence Artificielle est à nouveau utilisé pour désigner des innovations désirées ou craintes de manière massive. Les dispositifs techniques numériques actuels s'emparent en effet du marché de la cognition.

  • Gamification dans les cours de français au profit des étudiants de la licence d'éducation
    Ibrahim Ouahbi, Hassane Darhmaoui, Fatiha Kaddari.
    La gamification figure parmi les bonnes pratiques éducatives permettant à chaque apprenant de s'engager dans ses apprentissages, de faire évoluer ses réflexions sur les notions de cours, et d'acquérir un certain niveau d'autonomie et de confidence. Afin de stimuler l'intérêt des étudiants de la 1re année de la licence d'éducation (Enseignement secondaire de la langue Française) à l'usage des TIC dans l'enseignement du français, nous avons élaboré des séquences pédagogiques basées sur des activités gamifiées. Les résultats montrent que le recours à la gamification a donné aux étudiants la possibilité de s'auto-évaluer et de s'engager davantage dans leur apprentissage dans un environnement compétitif. En plus, les étudiants ont pu enrichir leur expérience TICE et ont saisi le potentiel pédagogique de la gamification.

  • Éditorial
    Une rentrée pas comme les autres.

    suivant EpiNet n° 227 précédent
    septembre 2020
  • Ce que Framasoft va faire en 2020, post confinement
    Framasoft.
    Voici une réécriture du calendrier de nos projets pour 2020, après que Framasoft a assuré de son mieux le maintien de ses services en ligne dans une France confinée.
    Nous vivons actuellement une pandémie mondiale. Qui a fait que #LesGens ont été confinés chez eux. Sauf que comme le monde n'était pas prêt (et l'Éducation nationale encore moins), les services en ligne de visioconférence, de tchat de groupe, et d'écriture collaborative se sont trouvés submergés.
    Framasoft héberge de tels services, avec zéro traçage, beaucoup de respect des internautes et un support qui accompagne avec sourire et humanité, tant qu'à faire. Ainsi, nous avons vu l'utilisation de certains services se multiplier par 8 (lorsque l'Italie s'est confinée) puis par beaucoup-tellement-qu'on-compte-plus (quand la France a finalement suivi).

  • Analyser les génomes des océans
    Pierre Peterlongo.
    Grâce aux techniques de séquençage de l'ADN, nous avons aujourd'hui les moyens technologiques de connaître le génome des organismes vivants, le plancton des océans y compris. Mais est-ce si simple ? Comment extraire de l'information biologique de gigantesques masses de données contenant des fragments des génomes des organismes vivants dans les océans ? Comment développer un outil informatique pertinent mais assez simple et rapide pour venir à bout de plusieurs téraoctets de données brutes ? Faisons le point sur un projet algorithmique qui a vu le jour grâce aux données générées par l'expédition Tara Ocean.

  • Faut-il renoncer au numérique pour l'éducation ?
    Jean-François Cerisier.
    Nous le savons, le numérique n'est pas seulement une technologie. Il correspond aussi et surtout à des transformations de nos sociétés et de nos cultures, de nouveaux « arts de faire » et de nouvelles manières de vivre. Il offre des opportunités pour le développement personnel de chacun et de celui du monde qui nous entoure. Il apporte aussi des menaces individuelles et sociales sur l'emploi, sur le respect de la vie privée et sur la démocratie.
    En France, le discours public sur le numérique dans l'éducation témoigne de ces risques. Les derniers mois qui ont précédé la pandémie de coronavirus, il était beaucoup question des risques d'addiction aux écrans et de leur corollaire en termes de dette de sommeil, d'affaiblissement de l'attention et d'exposition à la violence. La période de confinement et celle qui lui succède ont déplacé le regard vers ce qu'il a été convenu de qualifier de fractures numériques. C'est souvent un discours de prudence et parfois de peur.

  • Les TICE au service des sourds en contexte inclusif scolaire
    Lhassan Ouazza.
    Cet article se propose de mettre l'accent sur l'importance des TIC en milieu scolaire inclusif. Dans la dimension inclusive, l'enseignant qu'il soit d'accueil ou référent est appelé à orchestrer la double diversité que représente la classe inclusive : la diversité des apprenants dits normaux et celle des apprenants à besoins éducatifs particuliers. Pour notre cas des apprenants sourds, l'usage des TICE permet non seulement l'accès à la connaissance abondante mais aussi à l'apprentissage de base de la langue des signes. Dans ce sens, nous voulons aussi explorer le rapport entre les éléments du trinôme TICE, statut social et acquisition de la langue des signes.

  • Éditorial
    « L'École de demain s'appuiera largement sur de l'enseignement à distance » selon Jean-Michel Blanquer : attention danger !

    suivant EpiNet n° 226 précédent
    juin 2020
  • Tribune libre : Vous avez dit « enseignement à distance » ?
    Éric Finance, Vincent Guyot.
    La continuité pédagogique au temps du confinement a rencontré de nombreux problèmes et suscité des questions légitimes, non moins nombreuses, dans un contexte de consignes ministérielles changeantes et contradictoires. Mais les enseignants ont répondu présent. Les problèmes techniques et pédagogiques n'ont pas manqué. Les moyens n'étaient pas au rendez-vous. Il y a aussi eu les atteintes à la vie privée, la non-confirmité avec le RGPD, le fait que l'on ne s'improvise pas créateur de séquences pédagogiques multimédia, la mainmise des GAFAM dans l'éducation... Une tribune libre vivifiante.

  • Introduire le système d'information dans l'enseignement de l'informatique
    Michel Volle.
    La conception et la mise en œuvre d'un SI initient au caractère collectif de l'action productive dans les entreprises et, de façon générale, dans les institutions.
    C'est un sport intellectuel et pratique complet : la programmation informatique confronte aux exigences de la logique auxquelles s'ajoutent celles, physiques, de l'ordinateur et du réseau ; l'interaction avec les êtres humains confronte aux ressorts sociologiques et psychologiques de leur comportement.
    Ce « sport » invite à mettre en oeuvre les connaissances en programmation et en algorithmique qu'apporte le cours d'informatique. Il procure à la science informatique, comme le font les « travaux pratiques » en physique, le caractère expérimental sans lequel elle courrait le risque d'être dogmatique.

  • L'informatique, première industrie mondiale
    Laurent Bloch.
    L'essor de l'informatique a déclenché une révolution industrielle qui modifie en profondeur la société et l'économie. La France, surtout par ses élites dirigeantes, y avance de mauvaise grâce, et à divers degrés il en va de même de l'Europe, ce qui risque de causer son déclin, alors qu'elle a tous les atouts en main pour y réussir. L'article ci-dessous, écrit pour le Blog Binaire du Monde et publié ici en accord avec ses éditeurs, dresse un tableau de cette industrie, qui se propose de convaincre le lecteur de l'urgence de s'y intéresser et surtout d'agir en conséquence.

  • Quel dispositif techno-pédagogique pour le développement en masse des compétences du 21e siècle chez les jeunes diplômés ?
    Imane Aboutajedyne.
    À l'heure où le débat sur les compétences du 21e siècle s'est orienté de la cause pour laquelle nous devrions les enseigner vers la manière dont nous pouvons les enseigner, la prise de conscience de l'importance du sujet demeure dans certains pays, dont le Maroc, en deçà de cette mutation imposée par le monde d'aujourd'hui. En rapport avec notre recherche, cet article a pour but de donner une idée de notre réflexion sur la conception d'un nouveau processus innovant qui permettrait le développement des compétences du 21e siècle.

  • Éditorial
    Fichage des enseignants, une rentrée problématique, apps.education et logiciels libres, et les biens communs.

    suivant EpiNet n° 225 précédent
    mai 2020
  • L'inquiétante trajectoire de la consommation énergétique du numérique
    Fabrice Flipo.
    Le Conseil général de l'économie, de l'industrie, de l'énergie et des technologies (CGEIET) a publié en novembre un rapport sur la consommation d'énergie du numérique en France. L'étude recense le parc, liste les consommations et en déduit leur montant global.
    Les résultants sont plutôt rassurants, au premier abord. Par rapport à 2008, ce nouveau document note que la consommation numérique semble stabilisée, au niveau français, tout comme l'emploi et la valeur ajoutée du secteur.
    Les transformations massives en cours (croissance des usages vidéo, « numérisation de l'économie », « plate-formisation », etc.) ne semblent pas se traduire dans l'énergie dépensée. Un constat qui s'expliquerait par les gains en efficacité énergétique, et par le fait que la progression de la consommation des smartphones et centres de données a été compensée par le déclin des télévisions et des PC. Ces conclusions optimistes méritent toutefois un examen plus approfondi.

  • Comment se défendre face aux géants d'internet ?
    Anne-Sophie Jacques, Maxime Guedj, Hélène, Pierre-Yves Gosset, Giulia Foïs, Ali Rebeihi.
    Émission « Grand bien vous fasse », France Inter, février 2020.
    Comment se défendre face aux titans d'Internet ? Le combat est-il déjà perdu d'avance ? Quelles sont les armes des consommateurs et des citoyens face à la puissance jamais égalée de Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft. Les GAFAM, les fameux cinq cavaliers qui ont pris d'assaut notre vie sociale, privée, intime, professionnelle, publique. Cinq cavaliers qui ont bien sûr facilité notre quotidien mais qui ont également capté notre attention, notre temps de cerveau de disponible, nous ont rendus accros à leurs outils et services numériques. Comment a-t-on pu accepter cette servitude volontaire sans se défendre ? Est-il encore possible d'échapper à cette emprise ? Quelles sont les pistes pour jouir d'un Internet libre et sans entrave ? Nos invités vous délivrent quelques conseils pour reprendre un peu de pouvoir face aux GAFAM.

  • Résultats de l'EDUsummIT2019 au service de l'innovation pour l'éducation formelle des jeunes
    Thérèse Laferrière, Margaret Cox, Georges-Louis Baron.
    Le texte qui suit propose une synthèse des résultats de l'EDUsummIT2019 (Sommet international sur les technologies de l'information en éducation), activité qui a mobilisé quelque 150 participants de 38 pays au cours de 2019. Il s'articule autour des désalignements énoncés et des alignements (modèles) requis en vue de dépasser les tensions, voire les contradictions, qui existent actuellement dans l'utilisation de la technologie en éducation. Les tensions identifiées se produisent entre les pratiques sociales en amont du curriculum, entre le curriculum et les pratiques d'enseignement et d'apprentissage et entre ces dernières et les pratiques d'évaluation des apprentissages, le développement professionnel des enseignantes et des enseignants, et la recherche sur les usages des technologies et des ressources numériques en salle de classe.

  • Le traçage anonyme, dangereux oxymore
    Xavier Bonnetain, Anne Canteaut, Véronique Cortier et al.
    Le traçage automatisé des contacts à l'aide d'une application sur smartphone comporte de nombreux risques, indépendamment des détails de fonctionnement de cette application. Nous sommes spécialistes en cryptographie, sécurité ou droit des technologies. Notre expertise réside notamment dans notre capacité à anticiper les multiples abus, détournements et autres comportements malveillants qui pourraient émerger. Nous proposons une analyse des risques d'une telle application, fondée sur l'étude de scénarios concrets, à destination de non-spécialistes.
    Dans le but affiché de ralentir la progression de l'épidémie COVID-19, la France envisage de mettre en place un système de traçage des contacts des malades à l'aide d'une application mobile. Les concepteurs de ce type d'applications assurent qu'elles sont respectueuses de la vie privée. Cependant cette notion reste vague. Nous souhaitons donc contribuer au débat public en apportant un éclairage sur ce que pourrait et ne pourrait pas garantir une application de traçage, afin que chacun puisse se forger une opinion sur l'opportunité de son déploiement.

  • L'enseignement à distance au Maroc à l'heure du Covid-19
    Driss Louiz.
    À l'heure de la pandémie du Coronavirus et après l'état d'urgence sanitaire déclaré par le royaume du Maroc, le ministère de l'Éducation Nationale de la Formation Professionnelle, de l'Enseignement Supérieur et de la recherche Scientifique a pris d'importantes mesures préventives afin d'assurer la continuité pédagogique de l'année 2019-2020 et a décidé la suspension des cours dans les différents établissements scolaires et universitaires des secteurs publics et privés. Le but est, en effet, de lutter contre la propagation de la pandémie Covid-19 à partir du 16 mars 2020 et ce jusqu'au 20 mai 2020. Cette décision, prise à temps selon certains experts dans le domaine de l'éducation, a été largement applaudie par les différents acteurs de la société marocaine. Les cours en présentiel ont été remplacés par un enseignement à distance.
    Dans cet article, nous essayerons d'apporter quelques éléments de réponse à quelques questions sachant que d'autres interrogations demeurent en suspens.

  • Éditorial
    Continuité pédagogique au temps du confinement.

    suivant EpiNet n° 224 précédent
    avril 2020
  • Enseignement de l'informatique : des avancées mais dans le contexte de la discutable et discutée réforme du lycée
    Jean-Pierre Archambault.
    2019 a vu des créations d'enseignements de l'informatique plus que bienvenues. Créations de l'enseignement de spécialité NSI (Numérique et sciences informatiques) en première (en Terminale à la rentrée 2020) et de SNT (Sciences numériques et technologie) pour tous les élèves de seconde à la rentrée de septembre. Création d'un Capes informatique, dénommé NSI, dont la première session aura lieu en 2020. Incontestablement, cette année 2019 aura vu, après la création en 2012 d'ISN (Informatique et sciences du numérique) en terminale S, une importante nouvelle étape dans la reconnaissance de l'informatique en tant que discipline scolaire de culture générale pour tous les élèves.

  • Pour lutter contre les GAFA, Framasoft veut aller plus loin dans la décentralisation du Web
    Bastien Lion.
    D'un côté du ring, une association qui compte trente-cinq membres et neuf salariés, éparpillés un peu partout en France. De l'autre, les mastodontes du Web mondial : Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft... les fameux GAFA. Affirmer que cette opposition est déséquilibrée serait un léger euphémisme.
    Pourtant, Framasoft tient bon – en écho à son slogan : « La route est longue, mais la voie est libre ». Son initiative « Dégooglisons Internet », une campagne pour développer des outils libres en alternative aux solutions des géants du numérique, a connu un succès qui « a pris par surprise » l'association, lorsqu'elle en a dressé un premier bilan en 2017.

  • Des formations universitaires en informatique à Hô Chi Minh-Ville :
    une coopération franco-vietnamienne depuis 2007

    Olivier Baudon, Fabien Baldacci.
    La coopération a débuté en 2007. Le gouvernement français a souhaité mettre en place un organisme, le Pôle Universitaire Français (PUF), avec pour but d'exporter des formations françaises dans un pays où la concurrence internationale est forte, notamment avec l'Australie, cela sans préoccupation de francophonie. Pour l'informatique, le PUF a fait appel aux universités Bordeaux 1 et Paris 6. Avec cette délocalisation de filières françaises, les étudiants n'ont pas besoin de venir en France. Au début, une partie du financement du PUF sera pris en charge par l'État français, avec une codirection franco-vietnamienne. Puis le financement français cessera et le PUF deviendra entièrement vietnamien.

  • Le dictionnaire numérique ou électronique : des outils pédagogiques favorisant l'apprentissage lexical
    Mostafa Zaklani.
    Ce qui m'a vraiment poussé à travailler sur ce sujet est l'impression laissée après un questionnaire que j'avais adressé aux élèves de trois classes du cycle secondaire qualifiant dans lesquelles j'enseigne, au lycée Almajd. Les réponses à ce questionnaire montrent que la majorité des élèves de ces trois classes disposent tous d'un portable Smartphone, un pourcentage de 100 %, alors que seulement une minorité de 5 % d'entre eux a d'un dictionnaire numérique téléchargé pour profiter de son utilisation dans l'apprentissage du lexique.
    Aujourd'hui, le dictionnaire français doit normalement être d'usage quasi quotidien dans l'institution scolaire : école élémentaire, collège, lycée. Mais qu'en est-il exactement ? De quel(s) dictionnaire(s) s'agit-il ? Est-il (sont-ils) couramment consulté(s) par les enseignants et les élèves ? Quel rôle joue(nt)-il(s) dans l'apprentissage de la langue maternelle ou d'une langue étrangère ? Quelle place occupe le dictionnaire numérique dans le contexte pédagogique ?

  • Éditorial
    Une décision sans précédent.

    suivant EpiNet n° 223 précédent
    mars 2020
  • L'ordinateur quantique, pour bientôt ?
    Jacques Baudron.
    La suprématie quantique est là, je l'ai rencontrée nous dit Google. IBM conteste. La bataille est engagée. Qu'en est-il ? L'ordinateur quantique en grande surface, c'est pour bientôt ? Les prétentions du quantique pour relever le défi informatique sont-elles légitimes ?
    Cette horripilante mécanique quantique, elle explique tout, hormis la relativité ; elle permet tout, ou presque d'internet à la médecine en passant par les lasers. Elle est indéniable : c'est la mécanique quantique. La contrepartie est qu'il faut faire fi de ses intuitions et laisser son bon sens loin de chez soi face à une nature que Feynman nous annonce absurde.

  • Les Contribateliers : Contributopia quand on n'y connaît rien
    Framasoft.
    Expérience lancée en mode « on verra bien », les Contribateliers, émanations concrètes et participatives de Contributopia, fonctionnent et se répandent pour apporter leur pierre dans l'esprit du Libre.
    Lors de ces moments conviviaux tout le monde peut se retrouver avec son savoir et ses questions, ses boissons et ses gâteaux, pour contribuer au logiciel et à la culture libres pendant une soirée. On repart avec un sentiment de satisfaction... et l'envie de recommencer !
    Tout commence, comme souvent, par un constat un peu tristoune. Le libre n'est pas en train de gagner, et c'est plutôt l'inverse qui se produit : les GAFAM grignotent le web avec leurs plates-formes, et d'autres rêvent d'atteindre leur puissance, de les égaler et de se régaler de nos données personnelles.

  • Vers une conceptualisation de l'autonomie professionnelle de l'enseignant
    Fatima Zahra Lotfi.
    Considérée comme levier de la professionnalisation, l'Autonomie Professionnelle de l'Enseignant (APE) – des cycles primaire et secondaire – est rarement définie en soi. Il est donc utile d'en préciser les dimensions et caractéristiques. L'objectif de cet article étant de clarifier la question de l'APE, en particulier dans le contexte marocain. À cet égard, il abordera différentes conceptions et formes d'autonomie. Des notions en corollaire – telles l'indépendance, la liberté, la réflexivité, l'autodétermination, la responsabilité – seront discutées également. L'article proposera aussi, en s'appuyant sur les quatre attributs qui constituent ce concept, une grille des indicateurs de l'enseignant autonome.

  • La perception des enseignants de l'intégration des TIC dans le processus d'enseignement au Maroc
    Youssra El Janous, Mohamed Laafou, Rachid Jannati-Idrissi, Mourad Madrane.
    Ce travail a pour objet de déterminer l'impression des enseignants de la province d'Ouezzane au nord de Maroc sur l'intégration des technologies de l'information et de la communication dans le processus d'enseignement. Pour ce faire, on a réalisé un questionnaire pour plus de cinq cents enseignants de différentes matières enseignées au secondaire collégial et qualifiant afin de montrer l'intérêt de l'intégration des TICE. L'analyse des résultats obtenus nous a montré que l'utilisation des TICE permet aux enseignants d'améliorer l'apprentissage des élèves, soit en utilisant les matériaux pédagogiques (le portail TICE) ou bien les ressources numériques fournies par le ministère de l'Éducation nationale et de la Formation professionnelle du Maroc.

  • Éditorial
    Espoir et inquiétudes.

    suivant EpiNet n° 222 précédent
    février 2020
  • Impressions du colloque didapro 8 - Didastic
    Georges-Louis Baron.
    La huitième édition du colloque Didapro-Didastic vient de se tenir à l'Université de Lille. Elle trouve sa source dans une initiative lancée en 2003 au creux de l'intérêt institutionnel pour l'enseignement de l'informatique.
    Celle-ci visait à revivifier la communauté francophone de didactique de l'informatique d'abord réunie à Paris en 1988, qui avait tenu des colloques sous l'égide de l'EPI et de l'AFDI (Association francophone pour la didactique de l'informatique) jusqu'en 1996. Cette communauté s'était progressivement mise en sommeil en raison de la suppression d'enseignements spécifiques à l'informatique dans l'enseignement scolaire.

  • Le numérique pour apprendre le numérique ?
    Pascal Guitton, Thierry Viéville.
    Présentée par le ministre de l'Éducation nationale comme une innovation majeure pour notre pays, l'introduction de l'enseignement « Sciences numériques et technologie » (SNT) dès la classe de seconde est une des nouveautés de la dernière rentrée scolaire. En attendant la mise en place prochaine du Capes Informatique, la question de la formation des enseignant·e·s est cruciale. Et malheureusement une approche uniquement basée sur des formations classiques (cours en présentiel) ne suffit pas pour des raisons de nombre de personnes et de temps disponible. Aussi des enseignant·e·s-chercheur·e·s ont imaginé pouvoir contribuer à les former en ligne et un élan s'est créé. Nous aimerions partager avec vous cette aventure.

  • Réflexion sur la formation à distance des directeurs d'école en Guinée dans le cadre du projet RESAFAD
    Marie-Paule Crochet-Théry.
    Le RESeau Africain pour la Formation À Distance (RESAFAD) est créé à la demande des pays africains lors de la Conférence des ministres de l'Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) en 1992. Lancé en 1995, sa mise en oeuvre effective va débuter en 1997. RESAFAD fut une expérience innovante dans sa conception et ambitieuse dans ses objectifs.
    L'objectif de cet article, volontairement limité à la formation des directeurs d'école primaire, est de témoigner en premier d'une expérience vécue. Il s'agit aussi d'interroger comment la FADDE a pu être pensée au départ au moins comme une « Recherche-Action », termes à plusieurs reprises employés par Bernard Dumont, Jacques Guidon ou Jacques Wallet, sans doute avec le souci de rattacher le projet RESAFAD à un travail universitaire.

  • Exercices de programmation du jeu du pendu, notice enseignant
    Claude Simon.
    De nos jour, la plupart des jeunes possèdent un smartphone. Il est donc plus facile de les intéresser à la programmation si les exercices se présentent comme les applications qu'ils utilisent sur leurs smartphones.
    C'est pourquoi les exercices proposés ici ont une véritable interface graphique, au lieu de l'habituelle et austère interface texte. De plus, avec chaque exercice, un code QR y donnant accès à partir d'un smartphone est affiché. Ainsi, ils verront qu'ils peuvent utiliser leurs smartphones pour accéder à leurs propres applications, et non pas seulement à des applications comme Facebook, YouTube, Twitter...
    En outre, ils peuvent facilement partager cet accès avec leurs proches, directement sur leurs smartphones (ou n'importe quel dispositif équipé d'un navigateur web moderne connecté à internet) respectifs. Ces derniers auront ainsi plus d'occasion de les encourager, et les inciter ainsi à progresser.

  • De quelles façons l'intelligence artificielle se sert-elle des neurosciences ?
    Frédéric Alexandre.
    L'Intelligence artificielle (IA) s'est construite sur une opposition entre connaissances et données. Les neurosciences ont fourni des éléments confortant cette vision mais ont aussi révélé que des propriétés importantes de notre cognition reposent sur des interdépendances fortes entre ces deux concepts. Cependant l'IA reste bloquée sur ses conceptions initiales et ne pourra plus participer à cette dynamique vertueuse tant qu'elle n'aura pas intégré cette vision différenciée.
    La quête pour l'IA s'est toujours faite sur la base d'une polarité entre deux approches exclusives, symbolique ou numérique. Cette polarité fut déclarée dès ses origines. Certains de ses pères fondateurs comme J. von Neumann ou N. Wiener, ont proposé de modéliser le cerveau et le calcul des neurones pour tenter d'égaler une intelligence. D'autres, comme H. Newell ou J. McCarthy, ont souligné que, tout comme notre esprit, les ordinateurs manipulent des symboles et peuvent donc construire des représentations du monde et les manipulations caractéristiques de l'intelligence.

  • Éditorial
    Mise en place de la spécialité NSI : une note de la Société Informatique de France.

    suivant EpiNet n° 221 précédent
    janvier 2020
  • Cyclades et Transpac entrent dans l'histoire. La France en réseaux (1960-1980)
    Laurent Bloch.
    Un livre de Valérie Schafer.
    Cette histoire est un roman qui nous tient en haleine par les péripéties de la lutte entre deux clans : les télécommunicants, affiliés à la Direction générale des télécommunications du ministère des PTT (DGT, qui deviendra France Télécom et Orange), et les informaticiens, regroupés sous la bannière de l'IRIA, autour de leur chef charismatique Louis Pouzin (il n'aimerait sans doute pas le terme de chef, mais je n'en vois pas d'autre). Et nous sommes déjà avertis que tous les retournements de situation sont possibles dans cette histoire, et que ceux qui auront semblé l'emporter à la fin de ce premier volume ne sont pas assurés de leur suprématie pour les épisodes à venir.

  • Apprentissage de la programmation : comment moderniser les exercices
    Claude Simon.
    Eh oui, en pleines vacances, ce journal va évoquer la rentrée, et plus précisément la prochaine rentrée scolaire. Vu les résultats du pénultième sondage, cela devrait intéresser plus d'une personne ici, non pas tellement en tant qu'élève, mais plutôt en tant que parent ou grand-parent.
    Il se trouve, en effet, qu'au cours de l'année solaire à venir, des cours de programmation informatique vont être dispensés dans certains lycées, avant d'être généralisés à l'ensemble des lycées d'enseignement général et technologique. Ces cours étant obligatoires, l'assiduité des élèves est loin d'être acquise, d'où un intérêt particulier à rendre ces cours aussi intéressants que possible. Le langage qui été retenu par l'Éducation nationale est Python, probablement la version 3. Or, à la vue des tutoriels existants, qu'ils s'appuient sur Python ou un autre langage, la principale crainte des enseignants provient du fait que l'interface de la plupart des exercices soit textuelle.

  • Étude de conceptions alternatives et de l'impact d'une situation d'apprentissage informatisée sur la compréhension conceptuelle d'élèves marocains à propos de la formation d'images à travers une lentille convergente
    Ahmed Sidi Cheikh, Khalid Ahaji, Ahmed Belmouden.
    Cette recherche descriptive et expérimentale vise à explorer les conceptions alternatives chez les élèves marocains de la deuxième année du secondaire collégial à propos de la formation d'images à travers une lentille convergente. Nous examinons ensuite si la situation d'apprentissage basée sur l'utilisation des nouvelles technologies modifie ou non ces conceptions alternatives par rapport aux résultats du groupe ayant reçu un enseignement classique. Cent-trente élèves marocains (38 élèves du groupe expérimental et 92 élèves du groupe témoin) ont participé à cette recherche.
    Pour atteindre les objectifs de cette recherche, nous avons élaboré un test pour le diagnostic et l'identification des conceptions alternatives aussi bien pour évaluer la compréhension conceptuelle des élèves à propos de la formation d'images, le test étant constitué de 15 questions à choix multiples.
    Les résultats de cette recherche, ont exploré plusieurs conceptions alternatives chez les élèves à propos du rôle de la lentille, du rôle de l'écran et du rôle de rayons lumineux, dans la formation d'images..., aussi bien les résultats ont montré qu'il y a une différence statiquement très significative entre le groupe témoin et le groupe expérimental, le dernier ayant enregistré une augmentation de 49 % des performances.

  • Impact de la plate-forme e-learning « minassati » sur les pratiques pédagogiques dans l'enseignement supérieur
    Karim Oulmaati, Said Ezzahri, Khalid Samadi.
    Le présent travail de recherche a pour objectif de cerner les effets de l'utilisation d'une plate-forme e-learning intitulée « minassati » sur les pratiques pédagogiques chez les enseignants et les étudiants inscrits en Master « Éducation et études islamiques » à l'université Abdelmalek Essaadi au Maroc.
    Les données ont été recueillies par le biais d'une enquête par questionnaire auprès des enseignants et des étudiants ayant utilisé la plate-forme « minassati » dans l'activité d'enseignement-apprentissage et par les traces numériques laissées sur cette plate-forme.
    L'analyse des données fait ressortir que les enseignants et les étudiants avaient l'opportunité d'utiliser quelques fonctionnalités intégrées à la plate-forme e-learning « minassati » dans le cadre de l'activité d'enseignement-apprentissage, notamment celles liées à la transmission du contenu et à la communication. Par ailleurs, les résultats révèlent que tous les enseignants et la majorité des étudiants ont observé effectivement des changements, notamment en ce qui regarde la communication et l'interaction entre étudiants et avec les enseignants, la diversité des ressources proposées et les tâches confiées aux étudiants ainsi que la motivation accrue et l'implication active dans les activités d'apprentissage.

  • Éditorial
    2019 : des créations d'enseignements de l'informatique plus que bienvenues, mais...

    suivant EpiNet n° 220 précédent
    décembre 2019
  • Scheme ou Python ? Pour des biologistes...
    Laurent Bloch.
    Depuis une quinzaine d'années, avec deux collègues, j'enseigne la programmation informatique au Cnam dans un cursus de bio-informatique, destiné (en principe) à des biologistes désireux d'élargir leurs compétences, et par là leurs perspectives d'emploi.
    Nous avions choisi, comme langage d'initiation, un dialecte moderne et simple de Lisp, Scheme, pour des raisons exposées ici et là, étant entendu qu'un tel cursus doit comporter au moins deux langages de programmation (dans les deux cas le second langage étant Java).

  • Apprentissage de la programmation dans les lycées (SNT/NSI) la création d'exercices
    Claude Simon.
    Depuis cette rentrée 2019, les élèves en classe de seconde ont un cours obligatoire intitulé Sciences numériques et technologie (SNT), alors que les élèves en classe de première, puis lors de leur passage en classe de terminale, peuvent opter pour un enseignement intitulé Numérique et sciences informatiques (NSI).
    Dans le cadre de ces cours, les élèves auront naturellement des exercices à faire qui consisteront, entre autres, à écrire des programmes en Python, le langage retenu par l'Éducation nationale. Néanmoins, notamment à cause de leur interface, ces programmes renvoient une image désuète de l'informatique, en décalage avec celle véhiculée par les smartphones, très populaires auprès des jeunes.

  • L'intégration des TICE dans le contexte scolaire marocain, ambitions et limites
    Mostafa Zaklani.
    Au cours des dernières années, l'usage des technologies de l'information et de la communication dans l'enseignement s'est accru d'une manière considérable, notamment dans le domaine de l'enseignement-apprentissage institutionnel des langues étrangères.
    Ainsi, j'ai commencé à m'intéresser à tous les moyens didactiques pouvant stimuler la motivation chez les apprenants dans les cours des apprentissages de la langue française. Je me suis demandé comment peut-on bien motiver ces élèves ? Et par quels moyens ? L'intégration d'un nouvel outil dans leur apprentissage ne serait-il pas bénéfique pour leur motivation ? C'est là que les TICE ont pris place, toutefois d'autres questions se posent dans ce même contexte : quel sera l'impact de ces technologies sur la motivation des apprenants ? Quelles sont les ambitions de l'usage des TICE dans le contexte scolaire ? Et, dans un sens opposé, quelles sont les limites et les obstacles que peut rencontrer l'intégration des TICE dans le domaine scolaire ? Dans cet article, on essayera d'apporter quelques éléments de réponse à toutes ces interrogations.

  • Éditorial
    Dans l'actualité, le 50e anniversaire d'Internet, l'éthique, l'enseignement de l'informatique et la réforme du lycée.

    suivant EpiNet n° 219 précédent
    novembre 2019
  • Des pistes pour sortir de la crise de l'enseignement des sciences
    Gilles Dowek.
    La conférence de clôture des Journées Nationales de l'APMEP à Bordeaux (2018) a été l'occasion pour Gilles Dowek de livrer un plaidoyer pour l'enseignement des sciences de l'école au lycée. Cet article en reprend les idées principales.
    La révolution informatique que nous sommes en train de vivre est l'une des plus grandes révolutions scientifiques et techniques de l'histoire, qui transforme nos métiers, nos institutions, notre manière de communiquer avec nos proches... Elle s'appuie, bien entendu, sur les progrès de l'informatique, qui existe en tant que science structurée depuis les années 1930, mais aussi sur ceux des autres sciences, en particulier de la physique – par exemple de la physique des semi-conducteurs – et des mathématiques – par exemple de la théorie des nombres, sur laquelle repose une grande partie de la cryptologie.

  • Scolarisation des technologies de l'information et de la communication (TIC) dans l'enseignement secondaire général public au Bénin. Quel état des lieux ?
    Claude Sèmèvo, Florentine Akouété-Hounsinou, Raphael Kelani.
    La question de l'utilisation pédagogique des Technologies de l'Information et de la Communication en éducation, surtout dans l'enseignement secondaire au Bénin devient de plus en plus sérieuse. En effet, depuis la mise en oeuvre au Bénin, du projet dit « Bénin Quartier numérique de l'Afrique » et celui dit « Généralisation du numérique par l'éducation et la formation » du Programme d'Action de l'actuel Gouvernement (PAG), on observe la dotation des établissements d'enseignement secondaire général, technique et professionnel en matériels TIC (ordinateurs et connexions internet, en particulier) par le ministère en charge de cet ordre d'enseignement et également par certains partenaires techniques et financiers du gouvernement béninois. Quelle est l'ampleur de ces dotations et qu'est-ce qui se fait avec ces matériels dans les établissements qui en ont reçu ? Cela fait bientôt une décennie que l'environnement de la recherche béninoise s'est penché sur une telle problématique.

  • Cadre référentiel de la formation continue en TICE au Maroc
    Badoui Touria.
    Cet article porte sur la formation continue des enseignants, un thème crucial et déterminant pour le succès de la politique du système éducatif au Maroc. La formation continue est une réponse aux questions et aux situations d'enseignement-apprentissage que connaissent les professeurs dans l'exercice quotidien de leur pratique professionnelle. L'objectif primordial de la politique de formation continue est de faire de cette dernière un outil permettant aux acteurs éducatifs de s'acquitter plus efficacement des tâches qui leur sont confiées afin de répondre aux besoins des apprenants. Vu que le processus enseignement-apprentissage est positivement influencé par les TIC, la formation est considérée comme étant un des piliers fort du programme GENIE.

  • Avantages et défis inhérents à l'intégration du web 2.0 dans l'éducation
    El Mostapha El Makkaoui.
    Avec le web 2.0, contrairement au web 1.0, l'utilisateur devient acteur et participe également à la création des contenus dans leurs différentes formes (vidéo, texte, image...). Une nouvelle sphère présente de nouvelles situations exploitables dans le domaine de l'éducation. Et ce, en offrant plus d'opportunités qui favorisent davantage le travail collaboratif et coopératif. Terreau pour les pédagogies actives notamment l'approche actionnelle, le web 2.0 encourage l'interaction, le travail coopératif et le travail collaboratif. Or, Les applications des outils 2.0 dans l'éducation tels que les blogs, les forums, les réseaux sociaux mettent les acteurs impliqués dans le processus enseignement-apprentissage devant des défis de grande ampleur dans la mesure où elles exigent de nouvelles compétences, les compétences numériques, parmi tant d'autres, et font appel à un continuum dynamique de recherche-action, de créativité et d'innovation.

  • Éditorial
    Pénurie d'informaticiens, enseignements d'informatique et réforme du lycée.

    suivant EpiNet n° 218 précédent
    octobre 2019
  • Peut-on former les enseignant·e·s en un rien de temps ?
    Christelle Mariais, David Roche, Laurence Farhi, Sabrina Barnabé, Sonia Cruchon, Sophie de Quatrebarbes, Thierry Viéville.
    En France, on a récemment compris qu'il est urgent de ne plus attendre pour initier nos filles et nos garçons à l'informatique pour maîtriser le numérique : l'enseignement de Sciences Numériques et Technologie va, en classe de seconde à la rentrée 2019, concerner tou·te·s les lycéen·ne·s. Mais comment former les enseignant·e·s ? C'est un défi qu'il faudrait relever en peu de temps. En utilisant des données quantitatives sur les formations Class´Code et en prenant du recul sur les éléments méthodologiques développés et expérimentés, nous faisons ici un retour d'expérience sur ce qui a pu marcher et, plus intéressant encore, là où nous avons buté afin de poser les limites de l'approche et montrer la nécessité d'une place plus grande pour ce type de formations.

  • Colonisations numérique et linguistique
    Jean-Pierre Archambault.
    Dans l'éditorial d'Epinet de septembre 2017, nous faisions référence à des sénateurs français qui, dans un rapport parlementaire de 2013, posaient la bonne question de savoir si « l'Union européenne est une "colonie du monde numérique" dominée par les États-Unis ». La question était et est toujours effectivement plus que posée, l'Europe ayant une fâcheuse tendance à « se tirer une balle dans le pied » : nous misons tout sur le consumérisme et consommons beaucoup plus que nous ne produisons.

  • Les plates-formes pédagogiques de formation au service de l'enseignement-apprentissage. Moodle comme exemple
    Driss Louiz.
    Les plates-formes de formation sont généralement un espace d'échange, de partage et d'enseignement-apprentissage des langues. À l'ère du numérique, les plates-formes ont connu un succès grandissant dans le mesure où elles permettent aux utilisateurs des technologies de l'information et de la communication d'assouvir leurs besoins en matières de connaissances et de savoirs. Actuellement, les plates-formes d'éducation et de formation sont aussi nombreuses que variées, et ont envahi de façon vertigineuse le monde de l'éducation. Dans cet article, nous nous contenterons de mettre l'accent sur la plate-forme Moodle que nous avons considérée comme un carrefour d'échange et de partage. Ce choix n'est pas aléatoire puisqu'en qualité d'enseignant formateur, nous exploitons régulièrement ce genre de plate-forme dans notre pratique enseignante au profit d'étudiants universitaires.

  • Les capsules vidéo et l'apprentissage. Quelles relations ?
    Hamed Loubna.
    Avec l'arrivée des nouvelles technologies, la façon d'apprendre a totalement changé. Ce qui a donné une nouvelle vision à l'apprentissage. Des enseignants ont changé leur méthode de transmission du savoir, et ont adopté des stratégies adéquates avec ce nouveau contexte, comme, par exemple, l'utilisation des capsules vidéo qui est une manière très appréciée soit par l'apprenant soit par l'enseignant. Cela nous a amené à poser deux questions importantes ; d'une part, comment la capsule vidéo aide-t-elle les étudiants à mieux apprendre ? D'autre part, comment peut-on motiver l'apprenant et le rendre plus actif à travers les capsules vidéo ?

  • Éditorial
    Informatique au lycée : les nouveautés en cette rentrée 2019.

    suivant EpiNet n° 217 précédent
    septembre 2019
  • Comment sont gérés les noms de domaines en .fr. Principes du DNS - L'Afnic
    Laurent Bloch.
    Le domaine .fr est une branche du Système de noms de domaines (DNS) de l'Internet. Le DNS est l'annuaire de l'Internet ; comme celui de l'ancien système téléphonique, à un nom (de domaine) il fait correspondre un numéro (adresse IP), unique dans le monde, qui permet d'accéder au serveur correspondant.

  • Formation et pratique enseignante des TICE dans l'enseignement de français aux cycles secondaires collégial et qualifiant
    Touria Badoui.
    Cet article présente une synthèse d'un travail de recherche doctorale, portant sur la formation et les pratiques des enseignants en matière d'intégration des Technologies d'Information et de Communication (TIC), en classe de français aux cycles secondaires collégial et qualifiant : Cas de l'ancienne AREF Gharb Chrarada Bni H'ssen qui se compose, actuellement, de trois Directions provinciales : La Direction de Kénitra, la Direction de Sidi Kacem et la Direction de Sidi Slimane.

  • L'innovation techno-pédagogique chez l'enseignant des sciences physique-chimie du cycle secondaire marocain
    Cherif Alaoui Mrani, Abdelkrim El hajjami.
    L'étude d'innovation techno-pédagogique chez les enseignants ne peut se faire sans identifier et analyser l'état des lieux des concepts clés qui contrôlent leur engagement ou désengagement du mouvement d'innovation techno-pédagogique qui envahit les pratiques pédagogiques en classe. Ces concepts se rapportent aux caractéristiques des enseignants, y compris leurs représentations des enjeux et apports de l'innovation techno-pédagogique, leurs attitudes envers elle. Le présent article essaie de répondre à plusieurs questions relatives à l'innovation enseignante par l'intégration des TIC dans l'enseignement des sciences physiques au cycle secondaire marocain : dans quelle mesure, les enseignants considèrent-ils que les TIC sont des outils importants pour améliorer leurs pratiques en classe et ainsi surmonter les difficultés rencontrées ? Généralement, les résultats montrent que les attitudes des enseignants envers l'adoption des TIC en classe ne peuvent pas être décrites comme signifiantes-créatives.

  • Éditorial
    Un point sur la formation des professeurs pour les enseignements d'informatique créés et de tous les professeurs.

    suivant EpiNet n° 216 précédent
    juin 2019
  • Apprentissage de la pensée informatique : de la formation des enseignant.e.s à la formation de tou.te.s les citoyen.ne.s
    Jean-Pierre Archambault, Corinne Atlan, Olivier Banus, Frédéric Bardeau, Amélie Blandeau, Antonin Cois, Martine Courbin, Gérard Giraudon, Saint-Clair Lefèvre, Valérie Letard, Bastien Masse, Florent Masseglia, Benjamin Ninassi, Sophie de Quatrebarbes, Margarida Romero, Didier Roy, Thierry Viéville.
    En France au cours de ces dernières années, l'apprentissage de l'informatique (sous le terme d'« apprentissage du code ») est entré dans les programmes scolaires, en primaire et secondaire. Cet apprentissage vise notamment le développement de la pensée informatique afin de permettre aux élèves, filles et garçons, d'acquérir les bases, une étape initiale vers la maîtrise du numérique, sous tous ses aspects (science, technologie, industrie et culture). Cependant, peu d'enseignant.e.s, ou de parents, ont été formée.s pour enseigner les sciences du numérique ou éduquer à leurs fondements et leurs usages. De plus, si le système éducatif avance progressivement au niveau de ces objectifs, dans la vie quotidienne et en contexte professionnel, il existe aussi un besoin de formation tout au long de la vie à la pensée informatique.

  • Au coeur des réseaux. Des sciences aux citoyens
    Jean-Pierre Archambault.
    Au coeur des réseaux. Des sciences aux citoyens, de Fabien Tarissan, est un ouvrage de vulgarisation scientifique, didactique et pédagogique (Éditions Le Pommier essai). Un excellent ouvrage dans le genre, comme on les aime. Fabien Tarissan est chargé de recherche en informatique au CNRS et professeur attaché à l'École normale supérieure de Saclay où il enseigne la science des réseaux. Il est également vice-président médiation de la Société informatique de France.

  • Peut-on programmer sans savoir programmer ? Si oui, est-ce une bonne idée ?
    Laurent Bloch.
    À la fin du dernier cours de Gérard Berry au Collège de France, un auditeur, visiblement universitaire chevronné, a mentionné l'idée, de plus en plus répandue, que bientôt les ordinateurs sauraient se programmer eux-mêmes, et que donc les humains n'auraient plus à s'en occuper. Cette question me laisse pantois : pour créer un programme informatique il faut une intention de programme, et le plus difficile est souvent de formuler cette intention.
    Il semble bien que la difficulté intrinsèque de la programmation des ordinateurs tienne à la différence de nature entre d'une part le cerveau humain et les langages qu'il utilise, d'autre part l'ordinateur et les langages que l'on emploie pour le programmer. Cette différence avait déjà été décrite par John von Neumann dans le texte posthume L'ordinateur et le cerveau.

  • DIU « Enseigner l'informatique au lycée »
    Philippe Marquet, Christophe Declercq.
    L'introduction d'enseignements d'informatique, à l'occasion de la réforme du lycée, fait de l'informatique une discipline scolaire à part entière. La formation des enseignants qui prendront en charge cette nouvelle discipline au lycée est un enjeu majeur. Un diplôme proposé dans près de quarante universités françaises va permettre de former les enseignants de la spécialité Numérique et Sciences Informatiques (NSI) des classes de première et terminale. La genèse, la création et la mise en oeuvre de ce diplôme, qui va concerner plus de 1 500 enseignants dès cette année, sont présentées.

  • Éditorial
    Spécialité NSI : mise en œuvre ; conséquences à venir pour l'enseignement supérieur ; courrier à l'EPI d'Édouard Geffray, directeur des ressources humaines au MEN ; création de l'AEIF.

    suivant EpiNet n° 215 précédent
    mai 2019
  • Deep learning et apprentissage par renforcement pour la conception d'une Intelligence Artificielle pour le jeu Yokai No Mori
    David Roche.
    Le texte ci-dessous est l'introduction d'un document rédigé par David Roche. L'ensemble du document est en ligne sur le site de l'EPI. Il s'adresse aux collègues qui aimeraient en savoir plus sur la notion d'apprentissage par renforcement (avec utilisation d'un réseau de neurones convolutifs).

  • Démocratie, liberté et vie privée
    Benjamin Bayart.
    Donc je suis venu vous parler de démocratie, de liberté et de vie privée. Pourquoi la vie privée c'est important ? C'est parce que c'est ce qui fait que vous êtes des gens : je ne peux pas savoir ce qui se passe dans votre tête si vous ne décidez pas de me le communiquer. Si vous ne souriez pas, je ne sais pas que vous êtes content et que vous êtes dans une disposition amie au lieu de ennemie. Si vous ne me dites pas ce que vous pensez, je ne sais pas ce que vous pensez. En fait, s'il n'y a plus de vie privée, il y a des pans entiers de votre pensée qui disparaissent. Vous perdez le droit à avoir une personnalité. Vous perdez le droit à être des gens.

  • Pour éduquer à l'information, être un « digital native » ne suffit pas
    Anne Lehmans.
    Ce lundi 18 mars 2019 débute la trentième semaine de la presse à l'école, sur le thème de « l'information sans frontière ». Accompagnés de leurs enseignants, les élèves s'apprêtent à découvrir les coulisses des rédactions, à monter leur propre journal, à manier micros et caméras. Un point d'orgue dans leur formation à la culture de l'information ? Inscrite dans les programmes scolaires et, depuis 2015, dans le décret fixant le socle commun de connaissances, de compétences et de culture que doivent maîtriser les jeunes en fin de collège, l'éducation aux médias et à l'information est censée s'échelonner tout au long de l'année scolaire. Les enjeux sont considérables, pourtant, si théories du complot et « fake news » sont au coeur des discours, et font l'objet de réflexions pédagogiques, les enseignants se sentent en général désarmés pour accompagner leurs élèves dans les méandres de l'information, de la communication et des réseaux sociaux.

  • Le mariage du siècle : éducation et informatique
    Jacques Baudé.
    Le 25 novembre 1980 s'est déroulé, au Centre Georges Pompidou à Paris, le colloque « Le mariage du siècle : Éducation et informatique » avec la présence effective de trois ministres : Christian Beullac, ministre de l'Éducation, André Giraud, ministre de l'Industrie, Jean-Philippe Lecat, ministre de la Culture et de la Communication, et Pierre Ribes, secrétaire d'état aux Postes, Télécommunication et Télédiffusion.
    Je propose ci-dessous des extraits de la table ronde où l'on retrouve l'affrontement Arsac-Hebenstreit, la prudence du directeur des lycées et collège, la remarque de bon sens de Jacques Tebeka, qui note que « les deux points de vue ne sont pas contradictoire mais complémentaires », et l'annonce par Jacques Treffel pour la rentrée 81, de l'expérimentation d'un enseignement optionnel d'informatique dans un certain nombre de lycées. On s'orientait vers une « complémentarité des approches » effective. Pour quelque temps.

  • Éditorial
    Un courrier à l'EPI et une journée de la Société Informatique de France.

    suivant EpiNet n° 214 précédent
    avril 2019
  • Droit d'auteur, GAFAM et logiciel libre
    Jean-Pierre Archambault.
    La directive européenne sur la reforme du droit d'auteur a été adoptée le 26 mars 2019 par le Parlement européen par 348 voix pour, 274 voix contre et 36 abstentions.
    Cette adaptation de la législation européenne du droit d'auteur doit permettre aux artistes et aux médias de percevoir une rémunération de la diffusion de leurs productions via les plates-formes numériques, Facebook et Google en premier lieu. Tout travail mérite salaire. Jusqu'ici ce n'était pas le cas, ce qui n'empêchait pas ces plates-formes d'engranger des revenus publicitaires (et de ne quasiment pas payer d'impôts en Europe, ce qui continue...). Rappelons que, grâce à leur position ultradominante, les deux plus grandes plates-formes américaines siphonnent aujourd'hui près de 80 % des revenus publicitaires sur Internet.

  • Analyse de représentations graphiques du numérique en éducation : une expérience dans un MOOC
    Éric Bruillard.
    Lors du Mooc EMPAN (Enrichir Mutuellement sa Pratique pédagogique Avec le Numérique), j'ai présenté en 2018 une courte vidéo sur les questions de numérique en éducation, autour d'un référentiel d'activités des enseignants et formateurs en cours de constitution (projet CoMUN compétences métier utilisant le numérique).
    Le texte qui suit est une analyse personnelle de l'ensemble de la production réalisée. La diversité est à souligner, bien que l'ensemble témoigne d'une grande redondance, liée à l'exercice lui-même. Dans ce qui va être présenté, ce n'est en aucune façon le choix des « meilleures » représentations mais celles qui illustrent l'ensemble, avec une prédominance des premières propositions (puisqu'elles ont pu orienter les contributions ultérieures). Ainsi, on pourra faire le point sur les métaphores utilisées, le lien aux outils et instruments choisis.

  • Pourquoi les filles ont délaissé l'informatique
    Chantal Morley.
    C'est un fait qui saute aux yeux de tout organisateur de salon d'orientation post-bac ou de journées portes ouvertes en école d'ingénieurs : les garçons sont largement plus nombreux que les filles à se presser autour des stands dédiés aux métiers du numérique. On pourrait croire qu'il en a toujours été ainsi. D'ailleurs, cet état des lieux est ancré dans les mentalités, la figure du « geek » se déclinant encore souvent au masculin. Cela ferait presque oublier qu'aux débuts de ce qu'on appelait l'« informatique », de nombreuses mathématiciennes ont joué un rôle clé.

  • Éditorial
    Quels professeurs pour SNT en 2019 ?

    suivant EpiNet n° 213 précédent
    mars 2019
  • Éléments d'analyse de deux collectifs militants : les cas de l'EPI et du GAMA
    Georges-Louis Baron, Solène Zablot.
    Cette contribution fait suite à une réflexion déjà amorcée dans un travail précédent. Nous nous étions alors interrogés sur les dynamiques des collectifs d'enseignants produisant des ressources en ligne, en suggérant de s'intéresser aux différentes règles de fonctionnement qu'elles adoptent, en particulier les règles dites, pour reprendre le langage d'Ostrom et Basurto, de rétribution.
    Nous souhaitons ici présenter une synthèse sur deux collectifs militants dont les membres se sont réunis autour d'idées et ont produit des ressources pour les enseignants : l'EPI (Enseignement public et informatique) et le GAMA (Groupement amical d'enseignants de la maintenance automobile).

  • Proposition de structuration historique des concepts de la pensée informatique fondamentale
    Yannis Delmas-Rigoutsos.
    Les programmes de 2015 de l'enseignement obligatoire français placent celui-ci dans le cadre du Socle commun de connaissances, de compétences et de culture, définissant ainsi un objectif pédagogique large, relevant de la culture commune de base du pays. Pour l'informatique, comme pour de nombreuses autres matières, l'approche disciplinaire, savante, n'est guère adaptée à cet objectif, pas plus qu'une approche qui serait seulement opératoire ou instrumentale, limitée, comme par le passé, à des usages des technologies usuelles d'information et de communication (TUIC).
    Qu'est-ce que l'informatique ? Des auteurs précédents ont suggéré plusieurs approches et structurations du champ, visant des objectifs différents, toutefois. Pour définir les besoins de l'honnête Homme, il convient de reprendre cette question sur de nouvelles bases.

  • Informatique et numérique comme objets d'enseignement scolaire en France : entre concepts, techniques, outils et culture
    Georges-Louis Baron.
    Cette contribution présente synthétiquement une analyse de tensions entre science, technique et culture autour de l'enseignement de l'informatique en milieu scolaire.
    Le 7e colloque DidaPro – DidaSTIC, organisé à Lausanne en février 2018 témoigne de la vitalité et de la longévité d'une communauté de recherche s'intéressant à l'enseignement de l'informatique : en effet, le premier colloque de didactique de l'informatique a été organisé à l'Université Paris 5 dès 1988. Quatre autres colloques de didactique de l'informatique ont suivi entre 1988 et 1996.

  • Le devenir d'« informatique et société »
    Jean-Pierre Durand.
    Nous republions cet article de Jean-Pierre Durand, datant de 1988, qui n'a pas pris une ride. Retenons que « le champ informatique et société ne peut-être traité que de façon pluridisciplinaire » et que « la formation des enseignants de tous niveaux passe – entre autres – par l'inclusion dans tous les stages de formation, d'une préparation à cet enseignement ». Informatique et société relève effectivement de toutes les disciplines.

  • Éditorial
    Enseignement de l'informatique : avancées réelles et problèmes qui le sont tout autant.

    suivant EpiNet n° 212 précédent
    février 2019
  • L'informatique, discipline scolaire : une lente émergence
    Georges-Louis Baron.
    On doit à l'historien de l'éducation André Chervel une passionnante analyse de la naissance, de la vie et de la disparition des disciplines d'enseignement. Ces dernières sont bien des constructions du système éducatif. Elles sont créées quand existe un consensus social sur leurs finalités et disparaissent quand elles sont perçues comme désormais inutiles.
    Les frontières entre les disciplines de second degré sont le fruit de décisions politiques : on trouve très naturel en France qu'histoire et géographie ne fassent qu'une discipline de second degré, tout comme la physique et la chimie, la biologie et la géologie. C'est loin d'être le cas dans tous les pays...

  • Comment expliquer le peu d'intérêt des institutions scolaires françaises pour les ordinateurs à carte unique ?
    Mehdi Khaneboubi.
    Depuis les années 70, les écoles, collèges et lycées de France ont été équipés, de façons inégales, de différents objets numériques. Au début des années 2000, des collèges ont été massivement équipés en ordinateurs portables. Presque en même temps, les tableaux blancs interactifs (TBI) ont été installés dans un grand nombre d'écoles, de collèges et de lycées. À la rentrée 2009 les « netbooks » on fait leur entrée dans les lieux d'éducation, 2 ans plus tard ce sont les tablettes qui sont devenues les équipements à la mode.
    Pourtant lorsque les ordinateurs monocartes comme le Raspberry Pi, conçu pour l'éducation, arrivent sur le marché en 2012-2013 ils ne rencontrent pas le même succès dans l'école française que les technologies précédentes.

  • CAPES informatique : au milieu du gué
    Judicaël Courant.
    La création d'un Capes informatique, annoncée le 7 janvier par M. le Ministre de l'Éducation Nationale, est une étape nécessaire et bienvenue dans le lent cheminement de l'enseignement de l'informatique dans le système éducatif. Elle est importante car, au plan institutionnel, elle signifie que l'informatique devient une discipline en tant que telle. Mais elle n'est qu'une étape : la création rapide d'une agrégation est plus que jamais d'actualité.
    Culture générale pour les élèves ainsi que pour les enseignants : le contenu du Capes et de l'agrégation doit couvrir les grands domaines de l'informatique.

  • Des applications numériques pour une pédagogie active en classe de français
    Driss Louiz.
    Aujourd'hui, le numérique a marqué le monde et continue d'apporter du renouveau dans le contexte de l'éducation et particulièrement dans notre façon d'enseigner. Le souci majeur relatif aux technologies de l'information et de la communication est de savoir comment les exploiter à bon escient dans un domaine éducatif à la fois complexe et diversifié afin que les enseignants et les apprenants puissent profiter de cette nouvelle opportunité.
    Cette communication, par les questionnements qu'elle soulève, participe au débat autour de l'intégration des TICE en milieux éducatif marocain pour augmenter leur implication, attendu que ce que les élèves apprennent a du sens pour eux.

  • L'option informatique un an après la fin de la phase expérimentale
    CSN, Monique Grandbastien.
    Le Comité Scientifique National (CSN) produit chaque année un rapport portant sur les thèmes qu'il a plus particulièrement étudiés pendant l'année et attirant l'attention du Directeur des lycées et collèges sur des problèmes urgents qui lui semblent nécessiter des solutions rapides, suggérant lorsqu'il le peut des mesures à prendre.
    Mais chaque rapport n'est pas exhaustif et ne reprend pas des sujets abordés précédemment et dont beaucoup sont toujours d'actualité. Le texte ci-après n'échappe pas à cette règle et ne mentionne qu'en quelques lignes le rôle des centres académiques de formation à l'informatique pédagogique et de leur responsable universitaire.

  • Éditorial
    Enfin un Capes d'informatique !

    suivant EpiNet n° 211 précédent
    janvier 2019
  • Offrons des livres IA aux jeunes étudiants, futurs spécialistes
    Milan Stankovic.
    Les avancées de la science de l'information ont été un moteur important de la croissance économique mondiale (en 2018 les deux entreprises les plus grandes au monde, dont la capitalisation boursière est supérieure à $1T, ont été Apple et Amazon – leaders de ce domaine).
    Pour soutenir la croissance, nous avons besoin de professionnels qualifiés et capables d'apporter de nouvelles visions et de nouvelles solutions aux défis de la société. Pourtant, la société, surtout en France, mais aussi en général, manque de professionnels de l'informatique. Le marché de l'emploi, uniquement en France, montre un manque de milliers de développeurs par an.

  • Informatique à l'école primaire : perspectives en termes de recherches et d'innovations
    Georges-Louis Baron, Cédric Fluckiger.
    L'informatique, discipline scolaire ? Tel était le titre d'un livre paru en 1989, alors que l'option informatique des lycées lancée au début des années 1980 battait de l'aile, prise en tension entre son succès auprès des élèves et des besoins en formation d'enseignants sans rapport avec ce que l'institution était en mesure de satisfaire. C'était par ailleurs la période de gloire de « l'outil informatique », abstraction bien commode pour justifier qu'il n'était pas besoin d'investir dans un secteur ne nécessitant pas beaucoup de formation...
    Depuis, de l'eau a coulé sous les ponts et on a vu une sorte de retour de balancier conduisant, à partir des années 2010 à un regain d'intérêt pour l'informatique, que le discours institutionnel a d'abord tendu à euphémiser par le mot « codage » et à relativiser par l'utilisation du mot « numérique ».

  • Quelles différences entre les filles et les garçons à propos de l'utilisation d'ordinateurs portables au collège ?
    Solène Zablot, Georges-Louis Baron.
    Depuis les années 2000, en France, différentes politiques éducatives ont été mises en place par les académies dans le but de promouvoir l'intérêt de la dotation d'ordinateurs portables à destination des élèves de l'enseignement secondaire. L'ensemble de ces opérations mentionne l'intérêt de réduire ce qu'il est commun d'appeler le fossé numérique.
    Un autre objectif est également perceptible : depuis les lois de Décentralisation mises en place dans les années 1980, ce sont les collectivités territoriales qui sont responsables des équipements d'établissements, en partenariat avec les académies. Ainsi, il apparaît évident que ces institutions investissent dans ce qui représente la modernité : tableaux numériques interactifs, ordinateurs portables, tablettes, logiciels même si, paradoxalement, leur introduction peut avoir des conséquences sur la manière dont les enseignants conçoivent leurs cours, car cela correspond, avant tout, à une prérogative de l'État.

  • « Et si demain je devais enseigner l'informatique ? ». Le cas des enseignants de Belgique francophone
    Julie Henry, Anne Smal.
    En Belgique francophone, le groupe de travail SI2, constitué de représentants de toutes les Universités francophones et de certaines Hautes école des régions wallonne et bruxelloise, a été mandaté pour définir le référentiel de compétences d'un cours de sciences informatiques qui trouverait place en secondaire inférieur (élèves de 12 à 15 ans). Malgré l'absence de certitude que ce cours soit un jour réellement organisé, les auteures se sont intéressées aux enseignants susceptibles d'en être titulaire. Parmi eux, combien se sentent capables d'enseigner ce cours ? Combien sont prêts à le faire dans un futur proche ? Quel est leur profil ? Si une formation doit être dispensée à ces enseignants, quelles en seraient les modalités ? Une enquête à large échelle a été lancée. Les résultats de cette dernière constituent l'apport principal de cette contribution.

  • Éditorial
    Enseignement de l'informatique et réforme du lycée.

    suivant EpiNet n° 210 précédent
    décembre 2018
  • Comprendre l'intelligence artificielle symbolique
    Jean Rohmer.
    Peut-on apprendre à compter à un ordinateur ? Vous me direz « à quoi bon ? » puisque ce genre de machines possède déjà des circuits qui font fort bien les additions et les multiplications. Mais là n'est pas notre propos : peut-on enseigner à une machine les connaissances de base de l'arithmétique, puis lui demander de les appliquer en raisonnant, en lui posant un problème comme : « trouver tous les nombres entiers dont le produit fait 80 ».

  • Résoudre une énigme sur un MOOC : un jeu constructif ?
    Françoise Tort.
    Dans cet article, publié sur Adjectif.net, nous présentons les premiers éléments de résultats d'une recherche en cours, menée dans le cadre des MOOC de la série « Enseigner et former avec le numérique » (eFAN). Il s'agit de présenter les réactions des participants sur le forum du MOOC, suite à la résolution d'énigmes en ligne.
    Ces énigmes sont conçues par différents auteurs, elles ont des formes variées et portant sur des sujets très différents. Leurs sujets relèvent de l'un des domaines du MOOC : les usages numériques, l'informatique, l'éducation au média, la recherche d'information. Leurs énoncés comportent des éléments composites : mots, vidéo, images, animation.

  • En maternelle, apprendre le numérique sans écran
    Marion Voillot, Frédéric Bevilacqua, Joël Chevrier.
    « Devant un écran, l'enfant est passif. Il est médusé, littéralement, et il n'apprend rien » tels sont les propos d'une lucidité brutale que tient le neuropsychiatre Boris Cyrulnik dans une interview accordée au Monde, lors des Assises de la maternelle qui avaient lieu à Paris en mars dernier.
    Notre société se numérise, ce n'est un secret pour personne. Nous sommes tous utilisateurs de ces (petits) outils qui ont bouleversé nos manières de vivre, de communiquer et même d'apprendre. Les enfants, et très jeunes enfants, en sont les premiers utilisateurs puisque ordinateur, tablette et smartphone font partie intégrante de leur quotidien.

  • Enseignement-apprentissage à l'ère numérique : de l'hybride au distanciel
    Sabrine Jmad, Samira Elouelji, El Mehdi Kaddouri.
    La présente recherche rend compte d'une expérience entreprise à la Faculté des Lettres et des Sciences humaines d'Oujda en matière d'enseignement-apprentissage hybride et à distance. Cette communication présente une expérience de scénarisation et de conception de deux cours qui portent sur « les théories d'apprentissage » et « les outils de recherche et gestion de l'information ». Les cours en ligne ont été mis sur la plate-forme Moodle pour les cours à distance et sur la plate-forme Claroline pour les cours hybrides au bénéfice de 64 étudiants. Cette expérience est évaluée à travers un questionnaire qui permet de mesurer le taux de satisfaction des apprenants aussi bien par rapport à l'apprentissage qu'ils ont eu que par rapport aux relations entre les formateurs et les formés. Ce qui singularise une partie de notre expérience, c'est le mélange qu'elle opère entre l'approche sociodidactique et l'approche informative qui offrent aux étudiants la possibilité d'apprendre en lien avec leur contexte.

  • Éditorial
    Communiqué SIF-EPI, novembre 2018.

    suivant EpiNet n° 209 précédent
    novembre 2018
  • Hommage à François Villemonteix
    Georges-Louis Baron.
    L'hommage qui suit reprend un texte rédigé à chaud pour l'Association des Enseignants et Chercheurs en Sciences de l'Éducation (AECSE).
    C'est difficile à accepter, mais le fait est là : notre collègue François Villemonteix a succombé le 5 septembre 2018 des suites d'un arrêt cardio-respiratoire survenu la semaine précédente, sans signes avant-coureurs.
    Professeur de Sciences de l'éducation à l'université de Lille depuis la rentrée 2017, il avait 56 ans et laisse une femme et deux fils. Cette tragédie met prématurément un terme au parcours d'un homme talentueux pétri des valeurs traditionnelles de l'Éducation nationale.

  • L'essentiel sur la Blockchain
    Michel Volle.
    La Blockchain a été inventée en octobre 2008 par une personne qui dit se nommer Satoshi Nakamoto mais dont la véritable identité est inconnue (ou par un groupe de personnes anonymes). Elle a été mise en service le 3 janvier 2009 conjointement avec le Bitcoin dont elle fournit la plate-forme.
    Après des débuts modestes, le Bitcoin est devenu le support d'une spéculation qui a propulsé son cours vers un sommet avant de le laisser retomber. Le « minage » des Bitcoins s'appuie sur une « preuve de travail » qui consomme autant d'électricité que l'Irlande, et pour les transactions le Bitcoin est moins commode et moins rapide que la carte bancaire.

  • La place du libre dans l'enseignement de l'informatique et de la science des données
    Mihaela Juganaru-Mathieu.
    Enseigner l'informatique peut se faire de différentes manières et le moyen le plus sûr de donner aux étudiants des habitudes de programmation, de développement logiciel et de travail bien fait est de leur faire faire des travaux pratiques.
    Nous, enseignants, avons le choix. Et le choix doit être réfléchi, entre portabilité, fiabilité de l'outil et usage collectif, potentiel de développement. Parfois, nous nous trouvons dans la position de prescripteurs, quand nos élèves viennent nous demander ce qu'ils pourraient installer chez eux. Le logiciel libre est souvent la meilleure option support pour faire apprendre comme pour résoudre des problèmes de l'industrie.

  • Éditorial
    La réforme du lycée : des avancées mais des questions.

    suivant EpiNet n° 208 précédent
    octobre 2018
  • Profs de français, dans l'intérêt de vos élèves, apprenez-leur à coder !
    Rupert Meurice de Dormale.
    Mais le codage, c'est pour les matheux...
    Erreur. En codage, on parle de langage, de syntaxe et même de grammaire, mais jamais de dérivée ni d'intégrale...
    Le codage, c'est compliqué et c'est long à apprendre...
    Normalement, c'est faux. Tout dépend de la méthode utilisée. Nous y reviendrons ci-dessous.
    Et qu'est-ce que le codage peut apporter à mes élèves ?
    Aux excellents élèves, pas grand-chose. À tous les autres, énormément.
    Le codage est omniprésent. Prenons le code de la route. Si le sens donné aux panneaux routiers varie d'un usager à l'autre, c'est l'incompréhension et l'accident. Il en est de même dans la communication.

  • Réflexions, constats et questionnements
    Charles Poulmaire.
    En tant que professeur de mathématiques et enseignant d'ISN/ICN dans le secondaire, je vais à la fois décrire ce que j'ai constaté sur le terrain mais aussi faire part de mes questionnements sur l'évolution de l'enseignement de l'informatique dans le cadre de la réforme du lycée, compte tenu des annonces ou des bruits.

  • Mathématiques pour un cursus d'informatique
    Laurent Bloch.
    John Florian Sowa, après une carrière d'informaticien d'orientation plutôt théorique accomplie pour l'essentiel chez IBM, a écrit un livre intitulé Knowledge Representation pour lequel il propose une annexe en ligne, Mathematical Background. Quelles sont en effet les chapitres des mathématiques qui seront utiles, voire nécessaires, à qui veut apprendre l'informatique ?

  • Quelques réflexions sur ISN et ICN dans un lycée
    Stéphane Renouf.
    J'enseigne les mathématiques et l'ISN-ICN dans un établissement accueillant environ 1 600 élèves qui propose 5 groupes d'enseignement d'exploration ICN en seconde, une classe de première S avec option informatique et deux spécialités ISN en Terminale S. Il y a donc environ 10 % des élèves pratiquant l'informatique et c'est en constante progression.

  • Éditorial
    Formation des enseignants encore et toujours. La réforme du lycée, de sérieuses inquiétudes.

    suivant EpiNet n° 207 précédent
    septembre 2018
  • Dr. Geo et média dynamique
    Hilaire Fernandes.
    Le concept de média dynamique d'Alan Kay et son implantation dans le Dynabook temporaire puis plus tard dans le système Etoys propose de mixer des contenus écrits statiques et des programmes informatiques. Le premier représente l'ancien monde des livres, le second le nouveau monde des simulations, modèles, expériences dynamiques numériques ; ensemble ces contenus sont l'essence d'un « Essai Actif ». Dans cet ensemble, le langage Smalltalk fournit la flexibilité et la dimension générique nécessaires pour que de tels contenus dynamiques soient également activement conçus par l'utilisateur.

  • Livre de système d'exploitation
    Laurent Bloch.
    Le système d'exploitation, dont les exemples les mieux connus par leur nom sont Android, Windows ou Linux, est un logiciel destiné à piloter et coordonner les différents éléments constitutifs d'un ordinateur (ou d'un téléphone, c'est la même chose) et à en faciliter l'usage par un être humain. Ce logiciel a donc deux faces : une que voit l'utilisateur, auquel il présente sur un écran des images qui sont des métaphores des objets techniques qui agissent en coulisse, et à qui il permet d'agir sur ces objets par l'intermédiaire de la souris et du clavier, tandis que l'autre face, de loin la plus complexe, mais invisible, assure la mise en œuvre cohérente et efficace des dispositifs techniques internes de la machine, ainsi que les interactions avec le réseau, les appareils de mémoire externe, les micro et haut-parleurs, etc.

  • Ouverture du programme SmartEdTech à l'Université Côte d'Azur
    Mélanie Ciussi, Nathalie Colombier, Saint-Clair Lefèvre, Irina Yastrebova Otmanine, Margarida Romero, Cindy De Smet, Thierry Vieville.
    L'Université Côte d'Azur (UCA) ouvre un nouveau programme pour former les professionnels du numérique éducatif. Le programme SmartEdTech combine des cours en ligne (90 %) et deux semaines intensives à Nice pour faciliter la participation d'étudiants internationaux. Le programme SmartEdTech vise à développer une approche du numérique à la fois participative, critique et créative. Le programme aborde les enjeux sociaux et économiques actuels pour les professionnels (enseignants, ingénieurs, tuteurs, ergonomes, etc.) qui contribuent à la création du numérique éducatif (#EdTech) et les professionnels de l'éducation qui font usage du numérique éducatif ou ses ressources pédagogiques.

  • Usage des outils de communication intégrés à la plate-forme e-learning dans le processus d'apprentissage
    Karim Oulmaati, Said Ezzahri, Khalid Samadi.
    L'intégration des technologies de l'information et de la communication (TIC) dans le processus d'enseignement-apprentissage offre de meilleures opportunités pour rénover les pratiques pédagogiques. Du fait que les TIC permettent de diffuser les savoirs, d'enrichir les contenus pédagogiques, de susciter la motivation des étudiants à apprendre davantage et de favoriser la communication et la collaboration entre les étudiants ainsi qu'entre les étudiants et les enseignants.
    Ce travail de recherche vise à identifier l'impact de l'usage des outils de communication intégrés à la plate-forme e-learning intitulé « minassati » sur le processus d'apprentissage auprès les étudiants inscrits en Master de « l'éducation et les études islamiques » à l'université Abdelmalek Essaadi au Maroc.

  • Éditorial
    La mère de toutes les batailles.

    suivant EpiNet n° 206 précédent
    juin 2018
  • Le transhumanisme. Un avatar douteux de l'intelligence artificielle
    Laurent Bloch.
    Cet article a été rédigé dans le cadre de l'Institut de l'Iconomie. Il s'agit de ma contribution à un projet d'ouvrage à paraître, en écho à un article de ce site écrit par Jean Kott.
    Le transhumanisme ne serait qu'une lubie fumeuse s'il n'était pas la doctrine officielle des dirigeants de Google, opérateur géant de l'Internet qui possède sur notre for intérieur un savoir d'une exhaustivité que George Orwell n'avait pas imaginée, et qui échappe aux fiscalités et réglementations nationales avec une habileté que la mafia lui envie.

  • Les machines à censurer arrivent : il est temps que la communauté du logiciel libre prenne conscience de son impact politique
    Ce texte est une traduction d'un article rédigé par l'eurodéputée Julia Reda et publié sur son site le 6 avril 2018.
    La bataille continue autour de la proposition de réforme du droit d'auteur dans l'UE, se concentrant autour du projet de filtrer les contenus au moment de leur téléversement (en anglais). En résumé, on demanderait aux plates-formes en ligne de contrôler les contenus chargés par leurs utilisateurs et utilisatrices afin de tenter de prévenir les violations du droit d'auteur par des filtres automatiques. Puisque la plupart des communications en ligne consistent en un dépôt de fichiers sur différentes plates-formes, de telles « machines à censurer » auraient de larges conséquences, y compris pour les dépôts de logiciels libres et open source.

  • Soutien scolaire en milieu urbain au Maroc : entre soutien privé et usage d'Internet
    Ahmed Rhazal, Lotfi Ajana, Jalal Khouna, Abdelkrim El hajjami.
    Le but de cette étude est de revisiter la perception des élèves marocains au sujet du soutien scolaire privé dans l'enseignement secondaire qualifiant (enseignement privé et enseignement public), les raisons d'y recourir, le nombre d'heures hebdomadaires dédiées au soutien scolaire, ainsi que son apport potentiel à la réussite scolaire. Notre étude s'intéresse aussi à l'intérêt que porteraient les élèves au soutien scolaire par Internet. Un questionnaire est utilisé pour recueillir leurs réponses.
    Cet article présente les résultats de cette étude, réalisée en 2016, et leur interprétation, en effectuant une comparaison avec une étude précédente réalisée en 2012.

  • Éditorial
    Une journée sur l'enseignement de l'informatique au lycée.

    suivant EpiNet n° 205 précédent
    mai 2018
  • Le libre, la vie privée et le premier pas de travers
    Bastien Guerry.
    Je propose un argument pour dissoudre un point de désaccord entre les tenants du « logiciel libre » et les tenants de « l'Open Source ».
    Ce dépassement s'appuie sur ce que j'appelle le paradoxe du premier pas de travers. Je présente ce paradoxe et je montre qu'il est aussi à l'oeuvre dans la façon dont nous abordons la question du respect de la vie privée sur Internet.

  • Que disent les sciences de l'éducation à propos de l'apprentissage du code ?
    Margarida Romero, Stéphanie Noirpoudre, Thierry Viéville.
    L'apprentissage de la pensée informatique est une tendance croissante à l'échelle internationale. Dans ce contexte, des projets comme Class'Code ont permis développer des formations pour les éducateurs, des ressources et une communauté d'apprentissage interdisciplinaire. À l'échelle internationale, des nombreuses expérimentations ont eu lieu dans différents contextes, bien que l'analyse de ces différents pilotes n'ait pas été conduit de manière systématique. En vue d'établir un état des connaissances ces apprentissages, nous partageons ici une lecture et une synthèse de différentes études produites dans le domaine des sciences de l'éducation. Cette revue pourra servir à analyser Class'Code en vue d'établir un bilan du dispositif.

  • Intelligence artificielle et pensée humaine
    Margarida Romero.
    Parler encore d'intelligence artificielle ? Au milieu de tout le bruit médiatique sur ce sujet une chercheuse en sciences de l'éducation, Margarida Romero, va répondre à une question rarement posée et jamais analysée de façon aussi profonde à notre connaissance : comment éduquer nos concitoyen.ne.s dans un monde où l'« intelligence artificielle » devient omniprésente ?

  • Petit guide à l'usage de l'internaute pour se dégafamer
    Qwerty.
    Dans la sphère du militantisme du logiciel libre, et plus récemment dans la sphère associative ou même auprès du plus grand public, l'association Framasoft est connu et reconnu. Si elle a été fondée initialement pour faire connaître, et faire adopter le logiciel libre, elle s'est confronté à un problème de taille : les usages du numérique sont de moins en moins en local, et de plus en plus en réseau.

  • Éditorial
    Qui pour enseigner l'informatique ? Et l'IA dans tout cela ?

    suivant EpiNet n° 204 précédent
    avril 2018
  • Les ressources éducatives libres et les professeurs des écoles : Quels usages en Français et en Sciences-technologie au cycle 3 ?
    Ayman Hussein, Joël Bisault, Anne Delbrayelle.
    L'usage pédagogique des ressources informatisées et, depuis peu, numérisées n'est pas une affaire nouvelle dans la formation professionnelle des professeurs et la mise en place des programmes des écoles, ni dans la recherche en sciences de l'éducation. Plusieurs chercheurs s'intéressent à l'intégration des technologies de l'information et de la communication (TIC) dans l'éducation française : ils montrent dans leurs travaux que les enseignants de l'école élémentaire utilisent depuis plus de trois décennies les didacticiels spécifiques, la programmation informatique « Logo », les facilitateurs d'écrits, les supports visuels fixes ou animés insérés dans les disquettes informatiques.

  • Hyperpuissance de l'informatique - Algorithmes, données, machines, réseaux
    Laurent Bloch.
    Gérard Berry, premier professeur d'informatique au Collège de France, milite sans relâche pour une prise de conscience des effets de l'informatisation dans tous les domaines de la vie économique, culturelle et sociale, et notamment pour l'enseignement de cette discipline à tous les échelons du parcours scolaire et universitaire. Dans son dernier livre, Hyperpuissance de l'informatique - Algorithmes, données, machines, réseaux, il s'appuie sur une expérience professionnelle acquise alternativement dans les mondes de la recherche scientifique, de l'enseignement et de l'industrie, ce qui lui permet de donner des exemples dans tous ces domaines et de les exposer de façon vivante et pédagogique.

  • Inventer l'Internet (Inventing the Internet)
    Laurent Bloch.
    La lecture du livre de Janet Abbate Inventing the Internet (Inside Technology), un peu plus récent (1999, MIT Press) que celui de Katie Hafner et Matthew Lyon, est également indispensable à quiconque s'intéresse au sujet. Les livres et articles mentionnés ici sont complémentaires, même s'ils se recoupent bien sûr assez souvent. Plutôt que de tenter un résumé de ce dernier, qui répéterait en grande partie mon article déjà cité ci-dessus, je vais essayer de l'utiliser pour clarifier quelques points qui devraient être bien connus mais dont quelques conversations récentes m'ont montré qu'ils étaient assez ignorés, même de certains acteurs.

  • Éditorial
    Des programmes scolaires et des formations de professeurs d'informatique pour la science informatique.

    suivant EpiNet n° 203 précédent
    mars 2018
  • Enseigner la programmation informatique : comment réagissent les professeurs des écoles ?
    Marine Roche, Colin de la Higuera, Christophe Michaut.
    Depuis la rentrée 2016, les professeurs des écoles doivent initier les élèves à la programmation informatique. Comment les enseignants perçoivent-ils cet enseignement ? Ont-ils rencontré des difficultés pour le mettre en oeuvre ? Le CREN et le LS2N ont effectué une recherche auprès de 578 professeurs des écoles. Les premiers résultats de cette recherche montrent que 45 % d'entre eux n'ont pas réalisé cet enseignement au cours de l'année scolaire 2016-2017.

  • Informatique et numérique comme objets d'enseignement scolaire en France : entre concepts, techniques, outils et culture
    Georges-Louis Baron.
    Il existe un milieu de recherche couvrant les différentes étapes de l'enseignement dès l'école maternelle, le niveau primaire ayant pris de l'importance depuis le début des années 2010. Ce milieu s'intéresse à la didactique de l'informatique mais aussi, de manière plus générale, aux problèmes didactiques spécifiques que pose la mise en oeuvre en classe de dispositifs informatisés, c'est-à-dire au numérique.
    Ce texte tente d'effectuer une synthèse sur les enseignements scolaires liés à l'informatique en présentant la constitution et l'évolution d'un débat persistant relatif à la nature de l'informatique, prise entre science, technologie et culture. Tout d'abord, je commencerai par une brève section sur les rapports entre numérique et informatique.

  • Les Médias Sociaux Numériques outils de Développement Professionnel de l'Enseignant-Chercheur et Chercheur en Afrique
    Bi Sehi Antoine Mian.
    La présente recherche a pour objectif de mettre en exergue les potentialités des médias sociaux numériques comme outil pour le développement professionnel de l'Enseignant en Afrique. Pour atteindre cet objectif, nous avons fait une recension de cas à travers la littérature scientifique et des comptes rendus de pratiques. Cette recension de cas des usages a porté sur deux réseaux sociaux généralistes (Facebook et Twitter), deux réseaux sociaux professionnels (Academia et Linkedin) et un média social (Blog).

  • Éditorial
    Une discipline de spécialité « Numérique et science informatique » au lycée. Une réelle avancée.

    suivant EpiNet n° 202 précédent
    février 2018
  • Enseigner la programmation : choisir un langage
    Laurent Bloch.
    En marchant à reculons, l'Éducation nationale semble enfin accepter l'idée qu'aujourd'hui un enseignement secondaire sans informatique n'est plus concevable. Et qu'il s'agit bien de la science informatique, pas des usages d'outils divers et variés réalisés au moyen de techniques informatiques.
    Au fil des ans j'ai vu prôner pour cet usage quantité de langages, de Fortran à Javascript en passant par Basic, C++, Perl, APL et Cobol. De mon expérience j'ai retenu deux langages particulièrement propices à l'enseignement, pour des raisons que je me propose d'exposer ci-dessous : Turbo Pascal et Scheme. D'autres choix sont plus ou moins raisonnables.

  • L'année numérique 2018 : les 9 fantastiques (GAFAM, NATU) au TOP
    David Fayon.
    L'Internet des objets pour l'e-santé entre autres, les smart cities, l'e-logistique avec les comportements prédictifs et l'apport de l'intelligence artificielle seront le théâtre d'éclosion de nouveaux acteurs et de développement. À noter que l'IA pourra être mise à profit pour la sécurité d'Internet. Et les secteurs de l'industrie (avec la 4.0), l'e-commerce, la banque, resteront très consommateurs de numérique.
    Les cryptomonnaies restent un secteur d'avenir avec plusieurs questions : comment évaluer la valeur du token ? Y a-t-il un risque de bulle 2.0 avec le bitcoin ou le ripple notamment ? Quid pour les banques du fait que de plus en plus de commerçants vont accepter les paiements en cryptomonnaie de type bitcoin ?

  • Les TICE au service de l'EEDD dans l'enseignement des SVT au secondaire qualifiant
    Saida El Ouazi, Mourad Madrane, Rachid Janati-Idrissi.
    La présente étude a été établie dans le but de mettre en évidence l'utilité des TICE dans l'enseignement d'EEDD au tronc commun du secondaire qualifiant. L'analyse critique des programmes scolaires des SVT du tronc commun, et les résultats statistiques nous ont permis de retenir que, la plupart des enseignants affirment que l'utilisation des TICE facilite la construction des connaissances à propos d'EEDD par les élèves, et que la majorité d'entre eux souhaitent bénéficier de formations continues pour avoir des connaissances solides en Informatique et pour améliorer leurs compétences pratiques en TIC.

  • Éditorial
    Dans l'actualité de l'informatique éducative de la fin 2017.

    suivant EpiNet n° 201 précédent
    janvier 2018
  • Le système qu'il faut à des développeurs : un Unix libre !
    Edlira Nano et al.
    Une discussion riche et passionnée a dernièrement animé la liste de diffusion de l'AFUL, sur la question de savoir s'il était raisonnable d'acheter, avec la dotation budgétaire d'un laboratoire de recherche public (bio-informatique), des Macintosh pour une équipe de développeurs bio-informaticiens. Les participants à la discussion sont tombés d'accord sur le fait que pour créer une équipe de développement, le choix des outils revenait de droit au leader de l'équipe, puisque c'est elle qui aurait à assumer les conséquences de ces choix. De nombreux arguments ont été produits et discutés, avec un convergence assez nette pour souligner les avantages des outils libres.

  • L'« intelligence artificielle » : option métaphysique, réalité pratique, projet politique
    Michel Volle.
    L'expression « intelligence artificielle » évoque l'image d'une « chose qui pense » : le silicium dans lequel sont gravés processeurs et mémoires, muni d'un programme ad hoc, serait capable de « penser comme un être humain » ou même mieux que lui. Affirmer la possibilité ou la possibilité d'une telle « chose », c'est poser une option que l'on peut qualifier de métaphysique car elle concerne la conception de l'être. Nombre de personnes insouciantes sautent d'un bond léger le gouffre qui sépare cette option de celles qui, jusqu'alors, donnaient un socle à la représentation du monde. Parmi les êtres vivants, disions-nous en effet, seuls les animaux pensent, et parmi les animaux seuls les humains possèdent une pensée élaborée. Et voilà que surgirait une « chose qui pense » et qui n'est pas même vivante !

  • Agrégation d'Informatique au Maroc
    Ahmed Kanber.
    L'un des objectifs majeurs de la création de l'agrégation d'informatique est de répondre aux besoins du Maroc dans une discipline qui est un pilier de l'enseignement scientifique. La formation correspondante est notamment destinée à des professeurs du secondaire en vue d'enseigner dans les classes préparatoires, les écoles d'ingénieurs, de même qu'elle permettra aux agrégés doctorant d'accéder aux universités.

  • Un environnement de création des projets compatible IMS-LD : COPROLINE
    Fauzi Moudden.
    Le contexte de ce travail est celui de développement l'application COPROLINE en ligne pour l'apprentissage collaboratif. Notre travail se situe plus précisément dans le domaine ou on cherche à favoriser, par des moyens informatiques à distance, la construction de connaissances de manière collective. Notre démarche consiste tout d'abord à réfléchir aux conditions à créer pour avoir de réelles activités collectives entre apprenants, puis à concevoir l'environnement informatique qui supporte ces activités.

  • Éditorial
    EpiNet numéro 200.

    suivant EpiNet n° 200 précédent
    décembre 2017
  • Quelques articles parus dans EpiNet depuis une vingtaine d'années
    Pour cet anniversaire, nous avons choisi de republier un certain nombre d'articles parus dans la revue au fil du temps. Dans cet échantillon, nous avons privilégié les textes déjà anciens. S'il est beaucoup question d'enseignement de l'informatique, un dossier majeur que l'EPI porte depuis des décennies, les autres composantes de l'informatique éducative sont bien présentes elles aussi. Et les problématiques informatique et société, logiciels et ressources libres, historique de l'informatique dans l'Éducation nationale française, informatique dans les systèmes éducatifs des pays étrangers, en particulier francophones, ont également toute leur place.

  • Éditorial
    L'EPI auditionnée par l'Inspection générale.

    suivant EpiNet n° 199 précédent
    novembre 2017
  • Un enseignement de l'informatique de culture générale pour tous les élèves. Pourquoi et comment
    Jean-Pierre Archambault.
    Entamé il a une quarantaine d'années, le lent et chaotique cheminement de l'enseignement de l'informatique se poursuit dans le systéme éducatif, au lycée en particulier.
    Rappelons qu'il existait dans les années 80 et 90 une option d'informatique dans les lycées d'enseignement général. Présente dans un lycée sur deux et en voie de généralisation, elle fut supprimée une première fois en 1992, rétablie en 1995 puis à nouveau supprimée en 1998. Ce fut alors le temps du « désert explicatif » avec le B2i dont l'échec était prévisible.
    En 2007, l'entrevue de l'EPI à l'Élysée enclencha une dynamique nouvelle. Les actions alors menées permettront de modifier le paysage, avec des résultats, la légitimité d'un enseignement de l'informatique étant ainsi reconnue par l'institution éducative.

  • Dossier Mobilité et pédagogie au Maroc  
     – Conception et Développement d'une application mobile éducative pour l'accompagnement des apprentissages des élèves marocains en langue anglaise
    Abderrahim Ghassoub, Ilham Laaziz, Ahmed Fal Merkazi, Souhaib Ammou, Abderrahim Khemiss Sara Jdid, Akira Matsumoto, Nao Tojo.
    L'utilisation des applications mobiles pourrait aider les élèves de diverses localités géographiques à échanger, à s'exprimer, à communiquer et à collaborer pour améliorer les acquis de leurs apprentissages scolaires. Au Maroc, la lutte contre l'échec scolaire et la promotion des langues étrangères constituent l'une des priorités de la vision stratégique de la réforme (2015-2030).
     
     – Dispositif de formation continue à distance au profit des enseignants de l'Éducation Physique et Sportive : les premiers constats
    Nezha Zahir, Mohamed Farid Dadouchi.
    Le travail de recherche que nous avons mené se propose de traiter la problématique de la formation continue des enseignants de l'Éducation Physique et Sportive (EPS). Partant d'une analyse de la situation de la formation continue dans le domaine du sport scolaire, nous avons remarqué que le système de formation actuel ne peut pas répondre aux défis posés par l'évolution perpétuelle que connaît le domaine du sport. Et par conséquent satisfaire les besoins d'une population large comme celle des enseignants de l'EPS (environ 8 000 enseignants).
     
     – Dispositifs mobiles : Quel portait d'usage chez les jeunes marocains ?
    Mourad Benali, Mehdi Kaddouri, Toufik Azzimani.
    Le présent article est consacré à la présentation des résultats d'une recherche consistant à dresser un portrait global des usages des dispositifs mobiles chez les lycéens marocains. L'analyse faite à partir d'un questionnaire adressé à un échantillon de 1025 lycéens marocains a permis de mettre en perspective un portrait global sur la manière dont les lycéens utilisent et appréhendent les dispositifs mobiles.
     
     – Technologies mobiles et apprentissage collaboratif
    Mohamed Droui.
    Dans le cadre d'une recherche pour améliorer l'apprentissage collaboratif des sciences, nous résumons les études récentes sur l'apport des technologies mobiles et cela nous permet de faire l'hypothèse qu'il y aurait avantage pour les apprenants à intégrer ces technologies dans un scénario d'apprentissage en classe. Deux études de cas exploratoires, la première avec des ordinateurs PC et la seconde avec des smartphones, mettent en évidence les avantages des technologies mobiles car elles favorisent la communication entre les apprenants, la coordination du groupe et l'engagement cognitif de chacun.

  • Éditorial
    Au revoir Maurice.

    suivant EpiNet n° 198 précédent
    octobre 2017
  • Maurice Nivat, la perte d'un ami
    Bureau de l'EPI.
    Salut Maurice ! Notre peine est grande que tu nous aies quittés...
    Professeur émérite à l'université Paris-Diderot, Maurice Nivat est reconnu comme l'un des pères de l'informatique théorique où ses apports ont été essentiels. Rappelons ici quelques étapes de sa longue vie d'enseignant et de chercheur d'audience internationale, même si d'autres que nous diront mieux sur sa vie scientifique.

  • Création, innovation, en informatique et ailleurs
    Maurice Nivat.
    Nous reproduisons ici un article de Maurice qu'il nous avait proposé pour le numéro d'EpiNet de juin 2011. Il argumente une fois de plus pour un enseignement précoce et spécifique de l'informatique. Citons les dernières lignes : « La politique d'innovation que notre gouvernement cherche à promouvoir doit passer par un enseignement de l'informatique qui donne à tous la possibilité d'utiliser l'informatique avec aisance. Et à l'évidence, s'agissant d'une discipline qui touche à des phénomènes extrêmement répandus auxquels tout le monde est confronté, cet enseignement ne peut qu'être assez long et commencer tôt. »

  • La « main invisible » du numérique
    Christine Eisenbeis, Maxence Guesdon.
    Ce texte est un plaidoyer pour que la question du numérique dans la société devienne un débat social, syndical, politique. Ceci nécessite de reconnaître que les enjeux liés au numérique ne sont pas seulement techniques, même s'ils le sont aussi, ce qui demande que chacun.e s'approprie les savoirs scientifiques de base pour être capable de poser des questions légitimes. Sans quoi, le numérique risque de devenir comme la finance : de même que nous parlons de « la main invisible du marché », nous pourrions être soumis à notre insu à cette « main invisible du numérique ».

  • Lancement de la Chaire UNESCO en technologies pour la formation des enseignants par les ressources éducatives libres
    Colin de la Higuera.
    Le numérique permet-il une réduction de la fracture éducative ? Autorise-t-il à soutenir autrement les populations les plus éloignées de l'éducation ? Ces questions ont servi de point de départ à la réflexion qui a été la nôtre à Nantes, les 21 et 22 septembre derniers dans le cadre de la Nantes Digital Week.

  • Éléments pour une histoire de l'enseignement de l'informatique dans l'enseignement général en France : Deuxième partie (2000-2017)
    Jacques Baudé.
    Dès la seconde moitié de la décennie 1990, le ministère se détourne de l'enseignement de l'informatique et mise sur l'utilisation de « l'outil » dans les disciplines. Il s'agit de ne pas entrer dans la logique d'une nouvelle discipline avec enseignants à former et concours spécifiques.
    La démarche d'utilisation des logiciels « professionnels » (traitement de texte, tableur...) et dans une moindre mesure des logiciels « pédagogiques » (qui ne répondent pas forcément aux besoins des enseignants) prend le pas sur l'enseignement de l'informatique. Même si cette démarche « outil » est très loin de gagner l'ensemble du système éducatif.

  • Éditorial
    Pour un éosystème numérique indépendant des GAFAM.

    suivant EpiNet n° 197 précédent
    septembre 2017
  • Témoignage de parents d'élèves : le LSU(N), Livret scolaire unique (numérique), ce cheval de Troie
    Cécile Dolbeau-Bandin.
    Qu'est-ce que ce LSU ? Nous faisons des recherches sur Internet : LSUN ou LSU ? Il devient rapidement LSU (étrange). Ce LSU est en quelque sorte la version numérique du livret scolaire sous format papier (depuis décembre 2016, nous demandons la restitution de ce livret papier : aucune réponse !). Il comporte ou comportera les résultats scolaires de l'enfant et les appréciations de ses enseignants. Il serait officiellement entré en vigueur à la fin du premier trimestre (quelle communication officielle ?).

  • Nécessité d'une culture générale informatique et numérique pour tous les élèves
    Jean-Pierre Archambault.
    L'éducation a été peu présente dans la récente campagne présidentielle alors que le Gouvernement vient d'être nommé et que se profilent les élections législatives. Ce n'est pas la première fois qu'il en est ainsi. Cela reste quand même quelque peu paradoxal. L'on sait en effet que les performances d'un pays dépendent fortement du niveau de qualification de ses habitants (et aussi de leur santé). Dans l'économie d'aujourd'hui, les activités intellectuelles et créatives sont des premiers facteurs de production et les salariés deviennent des travailleurs de la connaissance.

  • Éléments pour une histoire de l'enseignement de l'informatique dans l'enseignement général en France : Première partie (1970-2000)
    Jacques Baudé.
    Il y a trop souvent confusion entre Informatique « objet », c'est à dire objet d'étude, objet d'enseignement, discipline obligatoire ou facultative (option informatique, ISN) et Informatique « outil », c'est à dire outil pour les autres disciplines. On a longtemps parlé d'EAO (Enseignement Assisté par Ordinateur). On parle actuellement de « numérique » sans préciser toujours ce que le mot recouvre... Ces deux démarches le plus souvent intriquées ne sont pas antagonistes mais complémentaires. La seconde nécessiterait un, ou mieux, plusieurs exposés spécifiques.

  • Vers l'intégration des jeux éducatifs dans l'enseignement des sciences physiques au secondaire marocain dans le cadre d'une approche par les compétences
    Jalal Khouna, Lotfi Ajana, Ahmed Rhazal, Abdelkrim El hajjami.
    Parmi les formes de l'intégration des TIC au secondaire marocain, nous trouvons l'utilisation des logiciels éducatifs. Une étude concernant l'usage de cet outil dans l'enseignement des sciences physiques révélait un manque au niveau de certains points clés de l'approche par les compétences, à savoir l'engagement de l'apprenant dans son apprentissage et la mobilisation des savoirs dans les situations problèmes rencontrées. Le recours aux jeux éducatifs apparut comme un remède pour combler ces lacunes. Dans cet article nous montrons l'apport positif de ce choix à travers les études expérimentales réalisées par plusieurs chercheurs, ainsi que la cohérence de l'utilisation de ce moyen d'apprentissage avec l'approche par les compétences, finalement nous réalisons une enquête sur la place des jeux dans l'univers de l'apprenant et l'intégration des jeux éducatifs.

  • Éditorial
    Les données des éléves livrées aux GAFAM.

    suivant EpiNet n° 196 précédent
    juin 2017
  • Comprendre l'intelligence artificielle
    Michel Volle.
    L'intelligence artificielle fait exécuter par l'informatique des opérations que l'être humain réalise naturellement : reconnaître un visage, transcrire une parole vocale en parole écrite, jouer aux échecs, trier des messages, détecter des comportements suspects ou des fraudes, etc. La puissance de l'ordinateur (mémoire, rapidité) lui permet de les accomplir avec une performance hors de la portée de l'intelligence humaine.
    Chacune de ces opérations consiste en un classement : un visage est classé sous l'identité d'une personne ; un message est classé dans le dossier des spams ; une parole vocale est classée sous un mot écrit ; le prochain coup, aux échecs, est classé comme « meilleur coup possible », etc.

  • Le Ministère de l'Éducation nationale et les GAFAM
    Jean-Pierre Archambault.
    En ce printemps 2017, un courrier a suscité un certain émoi dans le monde de l'éducation. Il s'agit de celui concernant les relations entre l'Éducation nationale et les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft), plus précisément la mise à disposition desdits GAFAM des données personnelles et scolaires des élèves et des enseignants, envoyé le 12 mai par Mathieu Jeandron, Directeur de la DNE (Direction du numérique pour l'éducation, Ministère de l'Éducation nationale) aux délégués académiques au numérique (DAN) et aux directeurs des services informatiques. Ce courrier a été porté à la connaissance du public par le Café pédagogique dans son édition du 16 mai.

  • Défendre une éducation qui permet de décoder le numérique
    Capprio, Class´Code, D-clics numériques, Voyageur du Code.
    La France à décidé que la formation aux enjeux numériques et aux compétences qui y sont liées (informatiques et au-delà) serait proposée à toutes et à tous dès la rentrée 2016. Que l'EPI ou la SIF défendent cela ne surprend pas. Mais qui exprime cette vision ? C'est plus d'une trentaine de partenaires académiques, industriels et de l'éducation populaire qui agissent concrètement au niveau de plusieurs projets du programme d'investissement d'avenir qui ont en commun :
    - le partage d'une culture scientifique et technique,
    - une démarche de créativité numérique, critique et responsable,
    - le développement d'une pédagogie active, bienveillante et participative.

  • Dégooglisons Internet
    Framasoft.
    Ces dernières années ont vu se généraliser une concentration des acteurs d'Internet (Youtube appartient à Google, WhatsApp à Facebook, Skype à Microsoft, etc.). Cette centralisation est nuisible, non seulement parce qu'elle freine l'innovation, mais surtout parce qu'elle entraîne une perte de liberté pour les visiteurs. Les utilisateurs de ces derniers services ne contrôlent plus leur vie numérique : leurs comportements sont disséqués en permanence afin de mieux être ciblés par la publicité, et leurs données – pourtant privées (sites visités, mails échangés, vidéos regardées, etc.) – peuvent être analysées par des services gouvernementaux.
    La réponse que souhaite apporter Framasoft à cette problématique est simple : mettre en valeur, pour chacun de ces services privateurs de liberté, une alternative Libre, Éthique, Décentralisée et Solidaire.

  • Des routes et des ponts (16, 17, 18 et fin)
    Nadia Eghbal.
    Aujourd'hui menu allégé (après les agapes), avec un bref chapitre de Des routes et des ponts par Nadia Eghbal, ouvrage dont tous les chapitres précédents sont là.
    Il s'agit cette fois-ci de dresser la liste des principes qui devraient gouverner le soutien durable aux projets et infrastructures open source.

  • Analyse des facteurs déterminant de l'acceptation des élèves marocains d'un nouveau mode de soutien scolaire
    Abderrahim Ghassoub, Merkazi Ahmed Fal.
    L'utilité et l'usage de toute application éducative mobile doivent répondre aux attentes réelles des élèves et respecter leur curriculum scolaire. Pour cette fin, nous avons encadré une première expérience pilote au sein du Ministère de l'Éducation nationale au Maroc, visant la conception et le développement d'une application éducative mobile, destinée au soutien des apprentissages hors classe pour les élèves de la 3ème année de l'enseignement public collégial marocain. Dupliquer l'expérience sur d'autres disciplines nécessite une étude d'analyse sur les perceptions, les attitudes et les intentions des élèves envers cette initiative afin de mieux comprendre les raisons pour lesquelles les élèves acceptent ou refusent d'utiliser un tel environnement mobile pour soutenir leurs apprentissages hors classe.

  • Éditorial
    Une question au prochain ministre de l'Éducation nationale

    suivant EpiNet n° 195 précédent
    mai 2017
  • L'option informatique des années 80 et 90 : souvenirs
    Jean Max Thuille.
    À l'ouverture d'une option informatique dans un lycée, un premier professeur enseignait l'option en seconde à l'issue de son année de formation. Oui, une année de formation ! Pas trois jours ou une centaine d'heures. Pour moi, ce fut en 1989-1990, à l'Université de Nantes. J'évoque encore cette période avec gratitude pour une institution qui m'aura permis de découvrir cette discipline par un enseignement de professeurs d'université qui nous ont donné le meilleur. À l'issue des trois années, l'option était en place et les élèves pouvaient présenter au baccalauréat une épreuve comportant l'écriture d'algorithmes, le codage en Turbo Pascal de l'un des algorithmes ainsi qu'un sujet « Informatique et société ». L'option a été supprimée alors qu'elle était ouverte dans plus de la moitié des établissements de mon académie. Il m'en est resté une profonde amertume et une défiance pour des démarches politiques reposant essentiellement sur des effets d'annonce.

  • Des routes et des ponts (14 et 15)
    Nadia Eghbal.
    Au cours des deux derniers chapitres Nadia Eghbal nous a décrit les solutions existantes pour financer les projets open source et leurs contributeurs : mécénat, crowdfunding, utilisation payante d'un logiciel ou d'un service ; elle a également montré les difficultés et les limites de chaque mode de financement.
    Dans ce bref chapitre, l'autrice poursuit sa recherche sur les financements en faisant un point synthétique sur les causes systémiques des difficultés de financement des projets open source.

  • Utilisation des TIC par les enseignants de SVT du cycle secondaire dans l'enseignement de l'immunologie
    Aicha Tarichen, Rajae Zerhane, Rachid Janati-Idrissi.
    Une étude qualitative via une enquête par questionnaire a été menée auprès d'un groupe de professeurs de SVT du cycle secondaire collégial et qualifiant, échantillonnés à partir de 11 Académies Régionales de l'Enseignement et de Formation du Maroc en vue d'approcher l'utilisation des TIC par ces enseignants en réponse aux obstacles et aux difficultés que vivent les apprenants devant l'assimilation des concepts immunologiques.
    De façon générale, l'analyse a permis de constater que les TIC et les ressources numériques ont bien été utilisées par les enseignants de SVT et qui, d'après eux, ont eu un effet positif dans la résolution des problèmes rencontrés lors du processus enseignement-apprentissage de l'immunologie. En revanche, les ressources disponibles restent insuffisantes et inadéquates par rapport au niveau des apprenants.

  • Mise en œuvre et évaluation d'une stratégie de conduite du changement d'un projet e-learning
    Karim Oulmaati, Said Ezzahri, Khalid Samadi.
    La mise en place d'un projet e-learning dans le contexte universitaire modifie profondément les habitudes et les comportements vis-à-vis les pratiques pédagogiques.
    Ce travail de recherche vise à présenter la mise en œuvre et l'évaluation d'une stratégie de conduite du changement autour de l'adoption d'un projet e-learning intitulé « minassati » par les enseignants universitaires pour rénover les pratiques pédagogiques au sein de la faculté des lettres et des sciences humaines de Tétouan.
    Les données ont été recueillies par le biais d'une enquête par questionnaire auprès de sept enseignants concernés par les actions de conduite du changement et par les traces numériques laissées sur la plate-forme e-learning « minassati ».

  • Éditorial
    Quels professeurs pour enseigner l'informatique ?

    suivant EpiNet n° 194 précédent
    avril 2017
  • Faire respecter le droit d'auteur à l'âge informatique ?
    Brett Danaher, Michael Smith, Rahul Telang.
    Brett Danaher, Michael Smith et Rahul Telang ont publié dans le numéro de février 2017 des CACM un article intitulé « Copyright Enforcement in the Digital Age : Empirical Evidence and Policy Implications », qui examine les procédés employés par les éditeurs d'oeuvres enregistrées sous forme numérique pour éviter la diffusion illégale massive de ces données. Au cours des dix années qui ont suivi le lancement de Napster en 1999 les ventes de musique enregistrée ont été divisées par 2. Au cours des quatre années qui on suivi l'adoption du protocole BitTorrent en 2004, les ventes de DVD ont baissé de 27 % alors que la tendance était jusqu'alors à la hausse. Les auteurs envisagent les différentes mesures mises en oeuvre par les éditeurs et par les pouvoirs publics pour contrarier cette tendance.

  • Des routes et des ponts (11, 12 et 13)
    Nadia Eghbal.
    Dans ce onzième chapitre de son ouvrage Des routes et des ponts que l'équipe Framalang vous traduit semaine après semaine, Nadia Eghbal aborde le problème endémique des infrastructures numériques open source, leur manque de ressources humaines pérennes : entre ceux qui s'y consacrent à corps perdu et s'arrêtent au bord du burnout, les entreprises qui profitent des ressources sans jamais contribuer en retour, ceux qui se lancent ingénument dans le développement sans notion bien nette de sécurité, ceux qui ne peuvent contribuer que sur un temps libre limité... Des témoignages sur ces situations et d'autres encore ont été recueillis dans ce chapitre.
    Comme le souligne l'autrice, cette situation bancale a pour conséquence un coût important en termes d'argent et de sécurité pour l'ensemble de l'industrie numérique qui puise abondamment dans l'infrastructure numérique open source.

  • L'usage des TICE pour améliorer le processus d'évaluation formative
    Fatima Ou-Zennou.
    L'évaluation formative est un facteur clé pour améliorer le processus d'enseignement- apprentissage. Cependant, sa mise en place rencontre des obstacles qui nuisent à son efficacité. En fait, les TICE constituent un outil précieux pour surmonter ces obstacles, elles permettent de mettre en place une évaluation formative de qualité.
    Dans ce cadre, nous proposons un didacticiel qui facilite la mise en place de l'évaluation formative portant sur le module « Généralités sur les systèmes informatiques » : son expérimentation au niveau des apprenants de la première année du lycée (tronc commun) a montré les bénéfices que peuvent apporter les TICE.

  • Impact des outils de communication intégrés à la plate-forme e-learning « minassati » sur l'activité d'apprentissage
    Karim Oulmaati, Said Ezzahri, Khalid Samadi.
    L'émergence des technologies de l'information et de la communication dans le contexte universitaire a ouvert la voie à la rénovation des pratiques pédagogiques, grâce aux opportunités qu'elles offrent en termes de diffusion des savoirs, de collaboration et de communication entre les étudiants et les enseignants.
    Le présent travail de recherche a pour objectif d'identifier l'impact de l'usage des outils de communication intégrés à la plate-forme e-learning intitulé « minassati » sur le processus d'apprentissage auprès des étudiants universitaires inscrits en Histoire et Civilisation à l'université Abdelmalek Essaadi au Maroc.
    Les données ont été recueillies par le biais de deux enquêtes par questionnaire auprès des étudiants, l'une avant et l'autre après la phase d'expérimentation de la plate-forme e-learning « minassati ».

  • Éditorial
    Pourquoi un enseignement d'informatique dans la société numérique ? Une réponse d'ordre pédagogique.

    suivant EpiNet n° 193 précédent
    mars 2017
  • Limite d'une formation transdisciplinaire à l'usage pédagogique des TIC
    Bruno Perrault.
    Cette étude porte sur la formation initiale en ESPE des enseignants à l'usage pédagogique des technologies numériques. Elle évalue les effets d'un modèle de formation transdisciplinaire dans l'apprentissage des compétences à enseigner avec les TIC, dans la maîtrise de ces compétences et dans leur application en écoles primaires. Sur le plan théorique, l'étude s'appuie sur les concepts d'efficacité des systèmes éducatifs, de sentiments de compétence et de formation. Sur le plan méthodologique, elle mobilise une enquête par questionnaires soumis en fin de formation (avril 2013) à un échantillon de 204 professeurs en formation en 2e année du master MEEF sur une population totale de 473 sujets. Les résultats enregistrés révèlent que seuls 24 % des répondants s'estiment capables d'enseigner avec les TIC, 4,50 % considèrent avoir construit cette compétence dans le cadre de leur formation et 13 % déclarent exploiter le potentiel des TIC dans le cadre de leur enseignement à l'occasion des stages en pleine responsabilité en école primaire.

  • Des routes et des ponts (8, 9 et 10)
    Nadia Eghbal.
    De nombreuses infrastructures numériques sont entretenues par des contributeurs individuels ou par une communauté de contributeurs. Dans la plupart des cas, ces contributeurs ne sont pas directement rémunérés pour ce travail. En réalité, ils contribuent pour des raisons propres aux communautés open source, pour se construire une réputation, par exemple, ou dans un esprit de service public. Ce chapitre explorera certaines de ces motivations plus en détail.

  • La technologie mobile au service de l'enseignement et l'apprentissage
    Anas Sofi, Mohamed Laafou, Khalid Mahdi, Rachid Janati-Idriss, Mourad Madrane.
    Dans cet article, nous allons étudier les usages des téléphones mobiles dans l'enseignement et leurs impacts sur les processus de l'apprentissage dans le cadre de la formation des licences professionnelles : Filière Universitaire d'Éducation de l'École Normale Supérieure (ENS) de Tétouan.
    Les données analysées sont issues d'une recherche par questionnaire, pour analyser si les technologies mobiles façonnent les attitudes des étudiants et contribuent à leur le processus d'apprentissage. La recherche montre que les étudiants utilisent leurs téléphones mobiles pour chercher des ressources éducatives, stocker et aussi pour échanger des fichiers avec des collègues et ils sont très motivés pour avoir des cours interactives.

  • Essai d'analyses didactiques-statistiques de la structure de l'évaluation
    Said Haouassia, El Mostapha El khouzai.
    Au cours de notre recherche, nous nous sommes intéressés aux structures de l'évaluation instituées par le curriculum officiel, et par conséquent aux pratiques et aux modes d'évaluation réelle.
    À cet fin, nous avons fait usage d'une analyse statistique des scores des élèves au baccalauréat, en se basant sur le profil d'entrée au lycée détecté au cours de notre recherche, pour l'exploiter en tant qu'outil de dévoilement de la structure réelle de l'évaluation, pour déterminer l'écart éventuel entre cette structure et celle déclarée officiellement par le curriculum officiel comme première étape, pour élaborer une analyse didactique qui vise l'explication des causes de l'écart observé ainsi que les scores faibles des élèves dans les évaluations internationales – TIMS en particulier – des élèves d'un échantillon choisi par hasard.
    Au cours de notre analyse, nous avons essayé de relater la corrélation des scores obtenus par les élèves d'une part et, d'autre part, quelques éléments d'analyse didactique à partir du cadre de la théorie de situation et le statut d'un objet en liaison avec la notion de compétence comme élément central dans le curriculum officiel. Tous nos essais d'analyse de différentes situations d'évaluation s'inscrivent dans une vision socio-constructiviste de l'enseignement et l'apprentissage.

  • Éditorial
    « Révolution numérique » et enseignement de l'informatique.

    suivant EpiNet n° 192 précédent
    février 2017
  • L'année numérique 2017 : les GAFAM et NATU, plus que jamais maîtres du monde
    David Fayon.
    Démarrage en fanfare lors du CES de Las Vegas avec une présence française en force. Le CES de Las Vegas préfigure les tendances dont certaines seront structurantes. Loin d'un aspect gadget plusieurs répondront à des nouveaux usages. Le E de Electronic a son importance, c'est plus dans les objets que les présentations sont faites que dans le seul digital même si électronique et numérique se complètent. Du reste certains accélérateurs de start-up ou VC dans la Silicon Valley et à San Francisco par exemple ne s'intéressent qu'à des entreprises qui sont positionnées sur l'ensemble de la chaîne de valeur : matériel, logiciel et données. C'est le cas par exemple d'Eclipse VC.

  • Des routes et des ponts (5, 6 et 7)
    Nadia Eghbal.
    Voici un nouveau chapitre de l'ouvrage de Nadia Eghbal Des routes et des ponts que le groupe Framalang vous traduit semaine après semaine. Elle brosse un rapide historique qui permet de distinguer Libre et open source puis établit une liste d'avantages du code dont les sources sont ouvertes et librement modifiables.
    Une rapide histoire des logiciels publiquement disponibles et de leurs créateurs.

  • De la techno-connaissance des futurs enseignants du secondaire au Togo
    Kouawo Candide Achille Ayayi.
    Avec la généralisation d'Internet et le développement des réseaux sociaux, de nouvelles perspectives s'offrent aux écoles africaines. Pour mener à bien une politique d'équipement d'intégration pédagogique des TIC, il est impératif d'amener les enseignants à passer du stade de l'alphabétisation aux TIC à leurs utilisations régulières. À cet effet, pour connaitre le niveau de connaissances de futurs enseignants sur les nouveaux médias et leurs utilisations pédagogiques, nous avons rencontré 23 étudiants de l'Université de Lomé au Togo qui se prédestinent à devenir enseignants. Nous leurs avons soumis un questionnaire et fait des entretiens semi-dirigés. Les résultats auxquels nous sommes parvenus montrent une bonne connaissance des outils technopédagogiques par les étudiants. Concernant l'utilisation des nouveaux médias dans l'enseignement, les avis divergent.

  • Essai d'analyses didactique/statistique de la structure de l'évaluation/orientation
    Said Haouassia, Elmostapha El Khouzai.
    Notre article se place dans le cadre d'une recherche, qui s'intéresse aux effets d'un système d'évaluation à caractère standard et statique sur l'enseignement, considérant le cas d'évaluation. Elle agit de façon croissante sur le système éducatif, sur son organisation, les programmes, les contenus, les tâches proposées, et par conséquence sur les pratiques d'enseignement, ainsi que sur les pratiques d'évaluations et d'orientations.
    Le présent article retrace les scores des élèves durant la période de la fin de l'année scolaire 2012-2013, pour un échantillon de 4 623 élèves choisis au hasard dans la région de Casablanca, pour pouvoir après les analyser en tant que résultats statistiques et l'exploiter comme outil de réponse à nos questions de recherche, qui sont : est-ce que l'évaluation standard adoptée par le curriculum officiel permet de réaliser le profil de sortie du collège prévu ? est-ce que la structure officielle de l'évaluation est un outil adéquat pour décider l'orientation des élèves selon les compétences acquises ? est-ce que les résultats des évaluations pratiquées dans le système d'enseignement peuvent être un indice d'explication des scores réalisés par les élèves marocains en TIMS ?

  • À l'école primaire. Un ordinateur dans une classe
    Alain Cornu.
    Cet article est paru dans le numéro 33 de décembre 1981 de L'Ordinateur individuel. Il y a 36 ans...
    Depuis une quinzaine d'années, j'enseigne comme ma femme dans une école de deux classes à la campagne, et il y a quatre ans que j'exerce dans un petit village situé au nord-ouest de Lyon. Malgré son cadre paisible, ma petite classe de 20 élèves de CE2, CM1, CM2 (8-11 ans) commence à vivre sans en avoir l'air la fameuse révolution informatique que tout le monde annonce.

  • Éditorial
    Lettre ouverte SIF-EPI aux candidates et candidats à la Présidence de la République.

    suivant EpiNet n° 191 précédent
    janvier 2017
  • Mumuki : un outil d'évaluation du code conçu pour la classe
    Federico Aloi.
    La plate-forme Mumuki est un outil de développement logiciel libre, open-source et en ligne, développé en Argentine destinée à l'enseignement de la programmation. Cette plate-forme fournit automatiquement un retour aux élèves, à des fins d'évaluation formative. Elle a été expérimentée en classe de seconde avec des élèves qui suivent un cours d'introduction à la programmation.

  • Des routes et des ponts (3 et 4)
    Nadia Eghbal.
    Après l'introduction du livre Des routes et des ponts de Nadia Eghbal que le groupe Framalang vous traduit au fil des semaines, voici un aperçu tout simple des composants de base d'un logiciel.
    Nos lecteurs les plus au courant n'y trouveront rien qu'ils ne sachent déjà, mais l'intérêt de cette présentation c'est justement qu'elle rend abordables et compréhensibles au grand public des objets techniques qui peuvent s'avérer très complexes à comprendre (... et à maîtriser !). On peut dire que la démarche choisie ici, pragmatique et imagée, ne manque pas de pédagogie.

  • L'April vient d'avoir 20 ans
    Véronique Bonnet.
    Ces jours-ci, l'April a eu 20 ans. Et toutes ses dents. Pas les dents de l'amer GAFAM, crocs avides des requins du Web et autres loups. Des dents, plutôt, qui ne mâchent pas leurs mots pour dénoncer l'inventivité souriante, glaçante, de firmes qui veulent continuer à dominer. Pour dire ce qu'un partenariat entre un ministère chargé d'éduquer à l'autonomie et Microsoft a de troublant. Pour s'étonner de l'open bar opaque de la Défense.

  • S'initier à l'informatique par les concours !
    Bastien Cornu.
    France-ioi est une association initialement créée pour entraîner l'équipe de France aux olympiades internationales d'informatique. Elle s'est vite développée autour de la création et la diffusion d'outils et de contenus dans le domaine de la programmation et de l'algorithmique. Trois concours réunissant chaque année plus de 500 000 participants permettent de s'initier à la pensée algorithmique et découvrir des applications de l'informatique.

  • Impact des simulateurs informatiques dans l'enseignement de sciences physiques
    Khalid Mahdi, Anas Sofi, Mohamed Laafou, Rachid Janati-Idrissi, Mourad Madrane.
    Ce travail a pour objet d'étudier l'impact de l'intégration et l'utilisation pédagogique des logiciels de simulation informatique sur le processus éducatif, d'enseignement et d'apprentissage. Pour ce faire, on a délivré en ligne un questionnaire aux plus de deux cents enseignants de sciences physiques qui vise à montrer dans quelle mesure les simulateurs informatiques auraient des effets positifs sur l'apprentissage des phénomènes physiques.
    L'analyse des résultats obtenus nous a montré que l'utilisation des logiciels de simulation informatique en classe permet aux enseignants de combler le manque des travaux pratiques et d'améliorer la qualité de l'enseignement de sciences physiques.

  • Association francophone de didactique de l'informatique (AFDI 1988-1996)
    Jacques Baudé.
    En 1987 est née l'idée d'un colloque sur la didactique de l'informatique. Si, en France, cette science est enseignée depuis des années dans l'enseignement supérieur, elle n'a fait son apparition dans l'enseignement général au lycée qu'au début des années 80 sous forme d'une option.
    La didactique de l'informatique naît dans la deuxième moitié des années 70, quand des universitaires s'interrogent, dans le cadre d'associations savantes comme l'AFCET, sur les moyens de bien enseigner la programmation.
    Il était donc opportun de réunir une communauté faite d'universitaires et d'enseignants du terrain pour faire le point, exposer des pratiques, proposer des solutions... D'autant qu'on se rend vite compte que l'apprentissage de la programmation n'est pas évident.

  • Éditorial
    1980... 2016 : un long cheminement chaotique.

    suivant EpiNet n° 190 précédent
    décembre 2016
  • Des routes et des ponts (1 et 2)
    Nadia Eghbal.
    Le problème exposé dans cet ouvrage m'est apparu sur une intuition. Pour avoir travaillé dans des startups puis dans des sociétés de capital-risque, j'ai pu constater que des sommes d'argent considérables affluaient dans les entreprises de logiciel. Par ailleurs, en tant que développeuse de logiciel en amateur, j'étais bien consciente que je n'aurais rien pu produire toute seule. J'utilisais du code gratuit et public (plus connu sous le nom de code open source) dont j'assemblais des éléments afin de répondre à des objectifs personnels ou commerciaux.

  • L'Éducation nationale, champ de bataille entre logiciels libres et multinationales de l'informatique
    Éva Thiébaud.
    L'apprentissage de l'informatique et des outils numériques fait progressivement son entrée au sein des écoles. À l'enjeu éducatif – apprendre aux élèves à utiliser et comprendre les nouvelles technologies dont ils se servent – s'ajoute un enjeu commercial pour de grandes firmes, comme Microsoft, qui cherchent à faire connaître leurs produits auprès des 12,7 millions d'élèves. Plusieurs établissements scolaires leur préfèrent les logiciels « libres », des outils gratuits, plus adaptés pour éveiller l'esprit critique et qui permettent à leurs utilisateurs de s'approprier plus facilement les secrets de l'informatique. L'Éducation nationale se libèrera-t-elle de l'influence des grands groupes ?

  • Les licences logiciel, encore et toujours
    Laurent Bloch.
    Comme l'an dernier, les sociétés Easytrust et Aspera organisaient une conférence fort instructive sur la gestion de parc logiciel, SAM ITAM 2016. Comme de juste l'assistance était surtout constituée de représentants de grandes sociétés ; la présentation d'expérience vécue de cette année était celle des Laboratoires Roche, 48 milliards de francs suisses de chiffre d'affaires, près de 100 000 salariés de par le monde, et qui sur une facture annuelle de l'ordre de 300 millions de francs suisses pour les logiciels a réussi à obtenir une réduction de plus de 60 millions par une meilleure gestion du parc, avec l'aide des sociétés organisatrices de la conférence et de leurs outils.

  • Éditorial
    D'un partenariat avec Microsoft à la formation des professeurs de la discipline informatique par l'Éducation nationale.

    suivant EpiNet n° 189 précédent
    novembre 2016
  • En 2016, le code informatique arrive à l'école
    Les partenaires de Class'Code.
    Pour faire face à la révolution numérique, il est impératif que les enfants, mais aussi les enseignants et les parents, comprennent l'enjeu de l'introduction de ce nouvel enseignement. Le but n'est pas de faire de tous les enfants de futurs informaticiens, mais d'acquérir des compétences transversales, essentielles dans de très nombreux métiers. Le débat concernant les raisons de l'introduction de cet enseignement n'a pas assez bénéficié de la lumière médiatique ; il est important, aujourd'hui, que ces questions soient comprises de tous, et partagées par le plus grand nombre. En particulier par les parents et les enseignants.

  • Les métiers du Web ont de l'avenir
    Adrien Pepin.
    Avec près de 35 000 emplois créés en 2015 selon Syntec Numérique et une estimation de création nette de 36 000 emplois à horizon 2018 selon une étude du FAFIEC, le numérique fait partie des filières en bonne santé. Alors, côté orientation pour les jeunes, on peut se demander où est le problème ? C'est simple : il n'est pas si facile de s'orienter et de comprendre le champs des possibles dans une filière relativement jeune et en rapide évolution.

  • L'accord de partenariat Éducation nationale - Microsoft
    Laurent Bloch.
    La signature en novembre 2015 d'un accord de partenariat entre le Ministère de l'Éducation nationale et Microsoft, aux termes duquel les établissements d'enseignement scolaire, leurs élèves et leurs enseignants auront accès, pour 18 mois, aux logiciels de l'éditeur et à son informatique en nuage (Cloud Azure), a suscité, à juste titre, de nombreuses protestations. Le collectif EduNathon a introduit une procédure en référé pour obtenir son annulation, dont il a été débouté.

  • McDonald's dans les cantines scolaires
    Gee.
    Ce nouvel article issu du blog Grise Bouille (https://grisebouille.net/) nous parle un peu de l'Éducation nationale et surtout de son Ministère. Ou quand le partenariat public-privé va un peu trop loin...
    Cette BD est librement inspirée de l'article « Cantines scolaires : l'Éducation nationale signe un partenariat avec Mac Donald » écrit par J.-C. Frog.

  • Place de la FOAD à l'ère des MOOC
    Mohammed Aboutajdyne, Omar El Ouidadi, Moulay M'hammed Drissi.
    Cet article met le point sur les contextes d'exploitation des « Massive Open Online Course » (MOOC), leur usage dans le but de l'amélioration de la qualité des apprentissages ainsi que leur relation avec la formation ouverte à distance (FOAD) comme mode de formation qui a connu et continue à connaître du succès. Cette mise au point nous a permis de proposer un essai de typologie des contextes et des utilisations possibles des MOOC. Cette typologie a pour but de faciliter la mise en relation entre le contexte d'utilisation (possibilité d'hybridation ou non) et l'usage pédagogique possible (niveau de compétences qui pourrait être atteint). Pour ce faire, nous nous sommes basés sur l'expérience accumulée dans le domaine de la FOAD.

  • L'utilisation des MOOC et la création vidéo-ludique
    Ibrahim Ouahbi, Hassane Darhmaoui, Fatiha Kaddari, Abdelrhani Elachqar, Soufiane Lahmine.
    Plusieurs études stipulent que les difficultés d'apprentissage de l'algorithmique et de la programmation sont amplifiées par le manque d'innovation dans les méthodes d'enseignement, la démotivation des élèves et le manque d'interaction entre élèves et enseignants. Dans ce présent travail nous présentons une innovation pédagogique qui concerne l'enseignement de la programmation au secondaire qualifiant, basée sur la création des Serious Games et l'introduction d'un MOOC sur le développement des jeux comme complément de cours. Cette innovation a motivé les apprenants et a permis un meilleur engagement au cours.

  • Éditorial
    La formation des enseignants (et son financement).

    suivant EpiNet n° 188 précédent
    octobre 2016
  • L'informatique à la lumière de quelques textes de Leibniz
    Laurent Bloch.
    Le texte qui suit est la traduction de la communication que j'ai présentée à la conférence de Xénobiologie XB2 à Berlin le 24 mai 2016. Pour suivre Philippe Marlière, le président de la conférence, la xénobiologie est à la biologie ce que l'astronautique est à l'astronomie, ou aussi si l'on veut une branche expérimentale de la métaphysique.
    La conférence était organisée par Philippe Marlière et l'équipe Isthmus, dans le cadre de l'année Leibniz qui commémorait le 300e anniversaire de la mort de Gottfried Wilhelm Leibniz, le père fondateur de la multiplicité des mondes possibles. De ce fait, parce que l'informatique est au coeur de la xénobiologie, j'avais l'honneur de la communication d'ouverture de la conférence que voici.

  • L'écart entre logiciel et logique
    Michel Volle.
    J'ai longtemps cru que le logiciel était logique, car il appartient au monde de la pensée alors que la matière dont sont faits les processeurs, mémoires et réseaux est soumise aux aléas du monde de la nature (transformation de la structure cristalline, effets du rayonnement cosmique, etc.). Mais les logiciels qu'une DSI achète à des fournisseurs (systèmes d'exploitation, « progiciels », ERP, CRM, etc.) sont-ils vraiment des êtres logiques ?

  • Comment un MOOC peut contribuer au développement des compétences ?
    Smail Kheraz, Abdelkrim El Hajjami.
    Malgré tous les efforts, la volonté politique de réussir la généralisation des TICE au Maroc se heurte à de nombreuses contraintes. Compte tenu de leurs caractéristiques, nous avons jugé que le recours aux MOOC apparaît comme une solution relevant le défi de la formation des enseignants marocains en matière d'intégration des TICE. Ainsi avons-nous mis en place dans le cadre d'une recherche développement et dans le cadre de notre mission au CMCF TICE le dispositif « MOOCGénieTICE », qui vise la formation des enseignants marocains à l'intégration des TICE.
    L'objet de cette article est de montrer comment dans le cas du dispositif « MOOCGénieTICE » nous avons pu articuler des types de MOOC dans le cadre d'une ingénierie qui s'est basée sur le référentiel de compétences UNESCO et un modèle d'intégration pédagogique des TICE, afin de contribuer au développement des compétences des acteurs pédagogiques dans le domaine de l'intégration des TICE.

  • Les usages des TICE par les lauréats de l'ENS de Bujumbura
    Étienne Barahinduka, Emmanuelle Voulgre, Georges-Louis Baron, Rémégie Ndovori.
    Cet article a été écrit dans le cadre de l'accompagnement au sein du projet de recherche SUPERE-RCF. Il s'agit d'un travail en cours.
    Parmi ces lauréats du premier cycle de l'ENS de Bujumbura, certains continuent leurs études au second cycle dans cette institution. L'objectif de ce travail est de repérer, d'une part, comment les TIC sont enseignés à l'ENS de Bujumbura. D'autre part, il s'agit de comprendre quels obstacles aux usages des TIC sont perçus par les étudiants mais surtout quels facteurs sont identifiés comme favorisant des appropriations.

  • Éditorial
    Rentrée 2016 : l'enseignement de l'informatique de l'école primaire au lycée.

    suivant EpiNet n° 187 précédent
    septembre 2016
  • Les tortues de Sofus
    Alain Busser et Florian Tobé.
    Depuis la version 1.5, Le logiciel Sofus (langage de programmation Sophus dans un éditeur Blockly) permet le graphisme tortue, et même un mode multitortues. Dans cet article, on va décrire la genèse de cette fonctionnalité et la programmation objet qui a permis cette aventure. Pour mémoire, Sofus est un langage de programmation destiné au collège, dont l'interface Blockly permet une programmation graphique comme avec Scratch. Le mode tortue permet une transposition dans le champ graphique d'instructions typiquement sofusiennes comme augmenter x de 20 dont le pendant géométrique peut être avancer de 20.

  • La didactique de l'informatique
    Entretien avec Étienne Vandeput réalisé par Colin de la Higuera.
    La didactique de l'informatique ? Oui, des chercheurs étudient cette question et font régulièrement le point sur comment on enseigne l'informatique. En janvier, c'est à Namur qu'a eu lieu la conférence Didapro 6 – DidaSTIC. Colin de la Higuera en profite pour poser quelques questions à Étienne Vandeput, responsable de cet événement.

  • ProSoTIC : Favoriser l'usage du numérique dans l'enseignement de promotion sociale
    Maxime Duquesnoy.
    Pour tenter de répondre aux enjeux que peut constituer le numérique tout en s'interrogeant sur les modifications que celui-ci peut générer dans les pratiques enseignantes voire dans l'institution elle-même, la Fédération de l'Enseignement de Promotion Sociale Catholique a développé un projet autour de ces questions depuis septembre 2014. Dans une démarche de recherche-action, les acteurs de ce projet interrogent à la fois les enjeux et les défis du numérique tout en développant des outils concrets pour développer son usage dans l'enseignement de promotion sociale

  • Google s'introduit au domicile de ses clients et neutralise leurs appareils connectés
    Cory Doctorow.
    Revolv est une centrale de contrôle pour maison connectée dont Google a fait l'acquisition il y a 17 mois. Hier, Google a annoncé qu'à partir du 15 mai, tous les Revolvs, où qu'ils soient, seraient mis hors-service et deviendraient inutilisables. La section 1201 de la loi américaine sur les droits d'auteur numériques (Digital Millennium Copyright Act, DMCA) précise que toute personne essayant de créer un système d'exploitation alternatif pour le Revolv commettrait un délit et risquerait jusqu'à 5 ans de prison.

  • Éditorial
    À propos de la création d'un Capes de japonais.

    suivant EpiNet n° 186 précédent
    juin 2016
  • Expérimentation de classe inversée en CPGE
    Olivier Granier.
    La classe inversée dans le supérieur : les étudiants en ont-ils besoin ? Ne sont-ils pas tous déjà autonomes, prêts à suivre un cours magistral pendant 2 heures ? Les étudiants de prépas ont-ils vraiment besoin d'une nouvelle pédagogie pour bien se préparer aux concours des écoles d'ingénieurs ?
    Cet article présente un retour d'expérience de classe inversée sur le thème des « Ondes mécaniques ». L'expérimentation a eu lieu avec une classe d'étudiants de PC* du Lycée Jacques Decour (Paris), pendant deux semaines en janvier 2016, lors de l'enseignement consacré à l'étude des ondes mécaniques.

  • Des manuels scolaires collaboratifs coécrits par 400 professeurs
    Émilie Blanchard.
    Sous la coordination de l'éditeur nouvelle génération Lelivrescolaire.fr, 400 professeurs de toute la France ont travaillé ensemble pour concevoir et rédiger les nouveaux manuels de français et d'histoire-géographie destinés aux collégiens. Misant sur l'intelligence collective et le travail collaboratif sur une plate-forme web, Lelivrescolaire.fr publie des manuels à la fois conformes aux nouveaux programmes et ajustés à la réalité des salles de classe. Alors qu'en format papier ils sont les moins chers sur le marché, ces manuels sont également disponibles gratuitement sur Internet : une version multimédia interactive, personnalisable, comportant même une fonctionnalité d'adaptation du contenu aux dyslexiques.

  • L'éducation à l'informatique à l'école primaire
    Georges-Louis Baron, Béatrice Drot-Delange, Sevina Touloupaki.
    Le document qui suit trouve son origine dans le projet de recherche DALIE (didactique et apprentissage de l'informatique à l'école). À l'occasion de l'écriture d'un état de question, il a été décidé de constituer une bibliographie commentée sur le thème de l'informatique comme objet d'enseignement et de culture dans l'enseignement de premier degré. Le cadre temporel choisi est celui de la période de temps entre les années 1970 et 2015.

  • Le poivre, la carotte et la sorcière : une interview de David Revoy
    Framasky.
    Trouver des auteurs de logiciels libres, c'est relativement simple. Il n'y a qu'à se pencher sur un paquet Debian pour en trouver. Trouver des artistes qui mettent leurs productions sous licence libre, c'est déjà un peu plus rare.
    Connaissez-vous David Revoy ? Non ? Et pourtant, vous avez sans doute déjà vu des projets auxquels il a contribué. Il a en effet travaillé (entre autres) à plusieurs projets de la fondation Blender : Sintel, Tears of Steel... Mais c'est plutôt son webcomic Pepper & Carrot qui nous a poussés à l'interviewer. D'une rare qualité, les aventures de cette jeune sorcière et de son chat nous ont séduits, tant par les dessins magnifiques que par son humour.

  • TICE au service de l'évaluation sommative des apprentissages dans les établissements scolaires marocains
    Fatima Ou-Zennou, Anas El Mahmoudi, Noha Bouderhem.
    D'après notre expérience et à travers notre recherche bibliographique nous avons pu constater que les TICE sont peu appliquées dans les évaluations sommatives. Dans ce contexte, nous avons établi une application pédagogique pour l'évaluation sommative des apprentissages en salle de classe à la fin d'une séquence d'apprentissage. C'est un outil qui permet à l'enseignant de créer des évaluations, de représenter graphiquement les résultats et repérer les élèves qui n'ont pas pu atteindre les objectifs pédagogiques et répondre aux attentes de la formation afin de pouvoir prendre des décisions pertinentes.

  • Étude de l'apport d'un imagiciel pour l'enseignement de quelques concepts abstraits
    Mohamed Oudrhiri.
    Les potentialités de la géométrie dynamique ont amené les didacticiens à réfléchir sur des logiciels intégrant des images dynamiques pouvant bouger en fonction des demandes de l'utilisateur. Dans cet article, nous allons essayer d'étudier l'apport d'un imagiciel susceptible de pallier le manque du visuel dans l'enseignement de certains concepts abstraits de l'algèbre linéaire. Nous montrerons comment, en permettant de passer de l'abstraction à la visualisation et la manipulation, il peut fournir aux étudiants un support géométrique et intuitif qui peut faciliter l'apprentissage et la conceptualisation.

  • Éditorial
    Les métiers du numérique : un rapport d'Inspections générales.

    suivant EpiNet n° 185 précédent
    mai 2016
  • Sympathy for the Free Software
    Véronique Bonnet.
    Indésirable, le logiciel libre free software ? Un amendement de la commission des lois du Sénat vient de faire disparaître, pour l'instant, avant l'examen en séance prévu fin avril, l'encouragement au logiciel libre. Certes, il s'agissait bien d'un amendement de repli, non juridiquement contraignant, que l'Assemblée avait voté comme pis-aller, vu les tirs de barrage contre la priorisation. Le simple encouragement est-il déjà tabou ? Caillou dans la chaussure ? Loup dans la bergerie ? Disons ici notre sympathie irréductible, notre attachement citoyen au logiciel libre, n'en déplaise aux frilosités qui se drapent dans des habits bien improbables.

  • Class'Code : des idées qui vont devenir une réalité
    Colin de la Higuera.
    Informatique, numérique, code... Au moment d'écrire ces lignes, l'informaticien voit une réelle prise de conscience de l'importance pour l'école d'entrer dans le XXIe siècle mais sent bien que le compte n'y est pas : ambition certes affichée, mais comment y arriver ? Comment se doter des enseignants formés pour l'enseignement de l'informatique (puisque c'est bien de cela qu'il s'agit) ?
    Si la Société informatique de France, avec d'autres, n'hésite pas à participer au débat public, à rencontrer des partenaires institutionnels pour convaincre des bons choix à effectuer, elle doit également jouer un rôle d'acteur dans la transformation de la société qui est aujourd'hui nécessaire.
    C'est le but que la SIF s'est fixé en participant à la mise en place du projet Class'Code. C'est le but qu'elle doit maintenant se fixer en soutenant le déploiement de ce projet.

  • De l'usage pédagogique du numérique dans l'enseignement des mathématiques au Maroc
    Mohamed Oudrhiri.
    Selon de nombreuses études, l'outil numérique est susceptible de contribuer positivement aux apprentissages. Pourtant son intégration dans les pratiques des enseignants en classe pour l'enseignement des mathématiques reste marginale et manque de diversité. Pour comprendre les raisons de ce décalage, nous avons d'abord essayé d'analyser l'intégration de l'outil numérique dans le système didactique. Ensuite, nous avons profité de l'organisation de la première école de didactique des mathématiques de Rabat pour distribuer un questionnaire aux participants. Ces informations visent à mieux comprendre les enjeux, les contraintes et les difficultés de l'intégration de l'outil numérique dans les pratiques pédagogiques.

  • Éditorial
    Projet de programme du CSP « Informatique et création numérique » en première et terminale : une proposition a minima.

    suivant EpiNet n° 184 précédent
    avril 2016
  • Actualité de la didactique de l'informatique
    Georges-Louis Baron.
    Comme en témoigne la date de fondation de l'EPI (1971), l'intérêt pour l'informatique dans l'enseignement est apparu en France au tout début des années 1970. Il avait alors une orientation très particulière : ce qui était jugé fondamental, c'était l'appropriation par les élèves de l'enseignement secondaire de la « démarche informatique ». Qualifiée d'« algorithmique, organisatrice et modélisante » et censée irriguer les disciplines existantes, elle a été l'axe central de la première expérience des 58 lycées. Cette décennie 1970 a aussi vu les premières expériences de LOGO dans le primaire.

  • Bienheureuse panne d'imprimante, encore
    Véronique Bonnet.
    Le « encore » du titre est un clin d'oeil à une autre imprimante, celle de Richard Matthew Stallman, que celui-ci voulut réparer, dont il demanda le code source, ce qui lui fut refusé. L'indignation qui fut la sienne, d'être dans l'impossibilité même d'accéder à l'agencement moteur du programme le détermina, fin 1983, à fédérer autour de lui des informaticiens pour constituer le « projet GNU », part décisive de GNU/Linux. À ce mouvement émancipateur, je reviendrai, lorsque j'opposerai clavier à clavier. Mais d'abord, continuons à opposer crayon et clavier.

  • Les activités expérimentales d'électricité dans les lycées marocains : entre les attentes et les réalisations
    Mohammed Chekour, Mohammed Laafou, Rachid Janati-Idrissi.
    L'expérimentation est considérée comme une activité primordiale dans l'enseignement et l'apprentissage des sciences. Dans cet article, nous avons réalisé une enquête pour mettre en lumière certains aspects liés au déroulement des activités expérimentales au sein des laboratoires marocains et pour comparer les connaissances théorique et pratique chez les lycéens marocains en l'électricité. Les résultats obtenus montrent que le manque des activités expérimentales influence négativement sur les concepts pratiques des lycéens marocains. Dans cette situation, l'intégration de la simulation dans l'enseignement des concepts de l'électricité sera une alternative efficace pour augmenter la motivation des apprenants, simplifier les systèmes réels étudiés et réaliser les expériences inaccessible à cause du manque et /ou absence du matériel scientifique.

  • Éditorial
    Tout numérique, papier et formation des enseignants.

    suivant EpiNet n° 183 précédent
    mars 2016
  • L'informatique et l'École est la première édition des « journées de la PEEP »
    Journée PEEP « L'Informatique et l'École », Synthèse de Gilles Dowek.
    Enseignement de l'informatique en France : État des lieux, Jean-Pierre Archambault.
    Langue française, sciences et usages du numérique, Maurice Nivat.

  • Dispositif 12 collèges « tout numérique » de Seine-Saint-Denis : éléments de la genèse d'un projet innovant
    Sylvain Genevois, Dany Hamon.
    La construction à neuf ou la reconstruction des 12 collèges dits « tout numérique » de Seine-Saint-Denis s'appuie sur un Plan Exceptionnel d'Investissement (PEI) doté de 703 millions d'euros, pensé dès 2008 et adopté par l'assemblée départementale le 17 octobre 2010. 529 millions sont réservés à la construction ou la reconstruction de 20 collèges. Ils doivent répondre à une poussée démographique importante dans le département et permettre de rattraper le retard accumulé dans la modernisation du parc existant, selon le Directeur adjoint du Pôle société et Citoyenneté.

  • À propos de didactique de l'informatique (suite)
    Françoise Gaydier.
    Dans ce deuxième extrait de ma thèse, je présente une méthode pour construire une itération. J'ai ajouté en annexe de ce texte une « façon de faire » pour la résolution d'une équation par dichotomie, façon de faire qui permet d'obtenir des descriptions d'algorithme qui en résultent, selon divers styles.

  • Concevoir un examen de programmation (et le corriger)
    Laurent Bloch.
    Depuis quelques années j'enseigne avec quelques collègues la programmation dans un cursus de bio-informatique au Cnam. Au premier semestre l'unité d'enseignement (UE) Initiation à la programmation comporte 36h de cours et 36h de travaux dirigés, l'UE du second semestre, de mêmes dimensions, est intitulée Algorithmique de la bio-informatique, le tout pour un total de 12 ECTS (l'unité de compte européenne standard des enseignements du supérieur).

  • La spirale de Fibonacci
    Hilaire Fernandes.
    La spirale de Fibonacci s'appuie sur la suite éponyme pour la construction d'une courbe en forme de spirale, cette spirale et ses variantes apparaissent dans des constructions du vivant. Dans cet article nous proposons une construction calculée d'une forme interactive de cette courbe, à l'aide de Dr. Geo, logiciel de géométrie interactive et de programmation. Nous relaterons ensuite les liens à faire avec les programmes d'enseignement secondaire de mathématiques.

  • Sur le système LSE (suite)
    Jacques Lucy.
    La constitution d'une vaste bibliothèque de logiciels en partie construite par les enseignants utilisateurs était un énorme défi qui ne pouvait être relevé que grâce au soutien d'une volonté politique forte ancrée dans la durée, ce qui n'a pas été le cas après la mise à l'écart, puis la disparition du Plan.

  • Éditorial
    Le point sur l'enseignement de l'informatique et sur l'utilisation pédagogique de l'informatique.

    suivant EpiNet n° 182 précédent
    février 2016
  • L'enseignant est-il libre d'utiliser les logiciels de son choix ?
    Aymeric Picaud.
    Enseignant de Mathématiques en collège, je suis également référent aux usages pédagogiques dans mon collège. Membre du comité de rédaction de la revue MathémaTICE, j'ai plaisir à échanger avec mes camarades et espère rendre compte fidèlement de nos échanges sur le sujet du présent article.

  • Le numérique au service de l'apprentissage de l'écriture
    Patrice Virieux.
    Écrire demeure une compétence cruciale pour la réussite scolaire et l'émancipation en société d'un individu. Les productions écrites prennent des formes diverses et ne se rédigent pas uniquement dans le cours de français. Ainsi, ce sont toutes les disciplines, tous les enseignements qui sont concernés par l'acquisition de cette compétence.
    L'ordinateur n'est pas l'outil magique qui va résoudre les difficultés rédactionnelles des élèves. En effet, il ne permet pas de lever toutes les inhibitions face à l'écrit. De plus, la langue écrite elle-même ne sort pas indemne des mutations en cours.

  • Initier les élèves à la pensée informatique et à la programmation avec Scratch
    Pierre Tchounikine.
    L'enseignement de l'informatique, de façon générale et, notamment, à l'école élémentaire, est actuellement un objet de réflexion. Il y a sur le sujet des discours très divers, plus ou moins fondés, et également plus ou moins liés aux enjeux sous-jacents (disciplinaires, médiatiques, politiques).
    L'objectif de ce document est d'essayer d'aider les enseignants (et les formateurs d'enseignants) à y voir plus clair. Pour cela, il propose des informations et des réflexions pour connaître et comprendre le domaine, les discours, les programmes et les principales ressources existantes mais, surtout, pour développer une réflexion personnelle sur quoi enseigner, pourquoi et comment.

  • Alerte au spam !
    Pierre Dac.
    Le spam dont parle Pierre Dac désigne un pâté de mauvaise qualité, collant, servi aux soldats. Il était composé de Spiced Pork and Meat (SPAM). Mais il faut bien reconnaître que, malgré les années et tout bien réfléchi, le problème de la reproduction du spam n'est toujours pas résolu. Reconnaissons aussi que ce texte loufoque prend parfois des accents très actuels !

  • Le système LSE
    Jacques Baudé.
    Qui a connu ou qui se souvient du LSE qui a largement permis le travail des pionniers de « l'informatique pédagogique » dès les années 70. Cet article a pour objet de replacer le système dans son contexte historique : expliquer sa genèse, montrer ce qu'il a permis au sein d'une communauté enseignante, comprendre les raisons de sa disparition après plusieurs années de bons et loyaux services... Les collègues intéressés se reporteront aux ouvrages encore disponibles et aux articles en ligne notamment sur le site de l'EPI.

  • Éditorial
    L'enseignement de l'informatique - Une journée de la PEEP.

    suivant EpiNet n° 181 précédent
    janvier 2016
  • Lettre ouverte à Mme Najat Vallaud-Belkacem
    Maurice Nivat.
    Le président du Conseil supérieur des programmes a remis vendredi 18 septembre 2015 le projet de programmes pour le primaire et le collège (cycles d'enseignement 2, 3 et 4) à la Ministre de l'Éducation nationale, Madame Najat Vallaud-Belkacem. L'utilisation d'outils numériques y figure dès le cycle 1 et l'informatique est présente au cycle 4 en mathématiques (algorithmique et programmation) et en technologie (programmation, réseaux et protocoles).
    Le 5 octobre dernier, la SIF et l'EPI publiaient un communiqué commun : « Enseigner l'informatique : il est temps de s'inscrire dans la durée », se réjouissant de cette introduction et alertant la Ministre sur l'importance de la formation des enseignants amenés à intervenir dans ces disciplines.
    À travers cette lettre ouverte à Madame Najat Vallaud-Belkacem, Maurice Nivat revient sur l'importance majeure de cette question.

  • À propos de didactique de l'informatique
    Françoise Gaydier.
    Bien que ma thèse soutenue en 2011 « Simulation informatique d'expérience aléatoire et acquisition de notions de probabilité au lycée » relève de la didactique des mathématiques, j'ai du faire un passage obligé par quelques questions concernant la didactique de l'informatique. J'ai extrait de cette thèse quelques passages du chapitre 10, intitulé : « L'enseignement de l'algorithmique-programmation ».

  • Au clavier ou au crayon ?
    Véronique Bonnet.
    Ce texte ne concerne en rien l'apprentissage de la lecture et de l'écriture, contexte dans lequel crayon et clavier ont une fonction complémentaire très intéressante. Il est écrit par un professeur de classes préparatoires qui doit former ses étudiants pour les écrits d'admissibilité et les oraux d'admission des concours des Grandes Écoles commerciales et scientifiques. L'auteur n'en est qu'au début d'une réflexion sur l'infléchissement de sa pédagogie qui rencontre de nouvelles situations, ayant à accueillir, optimiser, encadrer, parfois canaliser les innovations des élèves liées à leurs pratiques numériques. C'est pourquoi ce texte a une dimension expérimentale, parcellaire, très peu conclusive. Il faudrait écrire à la fin, comme pour les feuilletons, « à suivre ». L'auteur écrira une suite dans laquelle elle livrera de nouvelles réflexions et un bilan.

  • Sophus, un langage de programmation pour le collège
    Alain Busser.
    Lors de travaux dirigés d'algorithmique en terminale, et de la correction de copies de bac, il a été constaté que, souvent, une simple affectation comme x := x+1 est déjà trop complexe pour beaucoup d'élèves. Plusieurs écrivent des choses comme « effectuer x+1 » sans trop savoir quoi faire du résultat de l'addition, une fois celle-ci effectuée. Le besoin d'un langage de programmation sans affectation ni indices de boucles visibles, s'est alors fait sentir. C'est ainsi qu'est né Sophus.

  • Étude comparative des résultats de quelques recherches sur l'intégration des TIC dans l'enseignement des disciplines scientifiques au sein du programme GENIE Marocain
    Omar Alj, Nadia Benjelloun.
    Le travail de cet article se penche sur une étude comparative des résultats de recherches qui s'intéressent à l'intégration des TIC dans l'enseignement des disciplines scientifiques au sein du programme GENIE. Les principaux résultats obtenus confirment que l'usage des TIC dans le système éducatif marocain reste encore très limité dans la pratique de la plupart des enseignants dans les différentes disciplines scientifiques, surtout lorsqu'il s'agit de l'intégration pédagogique des TIC en classe. En ce qui concerne l'utilisation personnelle et professionnelle des TIC chez les enseignants, nous avons détecté une différence au niveau de ces deux types d'utilisation d'une discipline à l'autre. Il apparaît donc difficile de réfléchir à l'intégration pédagogique des TIC dans le système éducatif marocain sans prendre en compte les particularités des disciplines enseignées.

  • Éditorial
    Enseignement de l'informatique au lycée, programmes des cycles 2, 3 et 4, « République numérique », partenariat MEN-Microsoft et... formation des enseignants.

    suivant EpiNet n° 180 précédent
    décembre 2015
  • Réflexions sur la propagande numérique
    Tribune libre de Maurice Nivat.
    Le mot numérique est un cas typique de ce que Éric Hazan appelle « l'évitement des mots du litige » consistant, en changeant de vocabulaire, à faire disparaître des sujets qui fâchent, des sujets trop polémiques, des sujets dont on ne sait pas bien comment se dépêtrer. Nous n'avons cesser depuis que je m'occupe d'informatique de perdre du terrain, immédiatement occupé par les Américains.

  • Une application pour booster l'évolution des compétences
    Sofiann Yousfi-Monod.
    Quels nouveaux outils pour faciliter et accompagner l'évolution professionnelle ? Nous évoquions il y a peu la nécessité de préparer la transition vers les nouveaux métiers. Dans cette optique, D2SI Icelab lance une plate-forme collective d'évolution des compétences, basée sur l'initiave OpenBadge de Mozilla. La Nasa, Fedora, Pixar ou l'Université du Michigan ont déjà adopté ce dispositif innovant.

  • Adopte un badge, l'application pour se préparer aux nouveaux métiers de l'IT
    Julien Lemarchal.
    Cahier à petits carreaux et à spirale, check, papier millimétré, check... votre liste de rentrée est prête ? Maintenant que vous avez le matériel, vous avez toutes les clés en main pour réussir, ou presque. Mais si vous êtes un professionnel, et particulièrement un expert de l'IT, vous devez également vous poser la question de l'évolution de vos compétences. Vous êtes-vous adapté à l'évolution du marché ?

  • Les usages et les obstacles liés à l'intégration des technologies par les enseignants du secondaire au Maroc
    Aziz Rasmy, Aurélien Fiévez.
    L'utilisation des outils technologiques dans les classes marocaines est une pratique relativement prometteuse, mais encore à l'état de linéaments. Cet article a pour objectif de dresser un état des lieux de l'usage des TIC par les enseignants du secondaire de la grande région de Casablanca au Maroc. La collecte de données a été effectuée à l'aide d'un questionnaire à question fermée et ouverte. Les résultats indiquent que de nombreux défis restent visibles et que peu d'enseignants maîtrisent les outils technologiques. Nous observons que le dualisme entre la formation technique et la formation pédagogique est peu finalisé.

  • Éditorial
    Création d'un Capes et d'une agrégation d'informatique toujours (pas).

    suivant EpiNet n° 179 précédent
    novembre 2015
  • Enseigner la discipline informatique avec un Capes et/ou une agrégation d'informatique
    Jean-Pierre Archambault.
    Dans son interview à 20 minutes, le 15 octobre 2015, Najat Vallaud-Belkacem, Ministre de l'Éducation nationale, répond d'abord à la question « Quel est l'intérêt d'initier les élèves à la programmation » : « En apprenant à programmer, ils atteignent une véritable maîtrise de l'ordinateur. Coder, c'est aussi acquérir plus de rigueur dans la construction de la pensée. Car une ligne de code n'a de sens que par rapport à ce que l'on veut en faire. Le codage donne ainsi des bases de logique utiles dans bien d'autres disciplines. » De bonnes et essentielles raisons en effet.

  • Une école qui ne veut ni tradition ni modernité
    Tribune libre de Luc Sanselme.
    S'il y a une leçon que je retiens de mes élèves, après seulement dix ans de carrière, c'est que ce qui leur importe c'est la sobriété, l'efficacité et l'authenticité. Mon point de vue, est que, nous avons besoin aujourd'hui d'arrêter de raisonner en terme de réformes : nous avons besoin, au contraire, d'analyser la situation à travers des grilles de lecture desquelles émergeront naturellement les besoins d'évolution de notre système éducatif. Je vous propose, donc, de regarder notre système éducatif à travers le spectre de l'informatique. Je commencerai par rappeler quelques résultats importants des fondements de l'informatique, auxquels je ferai référence par la suite. Ensuite, j'évoquerai les conséquences que l'on peut tirer des paradigmes de l'informatique sur un certain nombre de thématiques éducatives.

  • Mise en place d'une expérimentation pour une co-construction des connaissances à travers les TICE
    Driss Louiz.
    Les expérimentations que nous présenterons sont relatives à l'usage des technologies de l'information et de la communication dans les classes de français au cycle qualifiant. Les expériences que nous allons présenter prennent en charge des activités numériques où nous invitons les élèves au partage, à l'échange et à la collaboration. Nous avons opté pour des tâches individuelles et collectives dont les principes théoriques s'inscrivent, à la fois, dans le cognitivisme et le socio-constructivisme, et ce, afin de développer l'intelligence de l'apprenant et favoriser la co-construction des connaissances grâce au soutien apporté par les pairs et par l'enseignant. Les activités mises en place visent à conduire l'apprenant vers une progression qualitative et quantitative en l'impliquant dans son propre apprentissage. Nous nous appuierons sur le dispositif d'expérimentation que nous avons élaboré, d'une part, pour analyser l'interaction des procédés d'enseignement et d'appropriation dans un univers didactique multipolaire, d'autre part, pour évaluer son potentiel acquisitionnel en langue française.

  • Une exploitation des TICE pour mettre en évolution des conceptions d'enseignants des SVT du secondaire vis-à-vis l'Éducation à l'Environnement et au Développement Durable
    Saida El Ouazi, Mourad Madrane, Rachid Janati-Idrissi, Mohamed Laafou, El Kent Atumishi Mubangu.
    L'Éducation à l'Environnement et au Développement Durable est l'un des axes importants des programmes scolaires marocains, en raison de la volonté du Maroc pour l'opérationnalisation de la Charte Nationale de l'Environnement et du Développement Durable ; toutefois, il n'y a pas une réelle intégration pédagogique de l'EEDD dans la formation initiale des enseignants des SVT du cycle SQ. Dans le but d'élaborer des modules de formation à l'enseignement, nous avons entrepris un travail de recherche visant à recueillir des conceptions des enseignants des SVT du cycle SQ vis-à-vis l'EEDD. Nous estimons que des stratégies de formation fondées sur les TICE pourront une mise en évolution de ces conceptions vers des conceptions actuelles relativement à l'EEDD. Les résultats statistiques de cette recherche, nous ont permis de retenir que, la plupart de ces enseignants possèdent des fausses conceptions, et que la majorité d'entre eux souhaitent bénéficier de formation initiale pour l'acquisition de connaissances solides en EEDD, et des formations fondées sur les TICE pour la mise en évolution des fausses conceptions.

  • Éditorial
    Communiqué SIF-EPI, rapport de l'OCDE, consultation pour une « République numérique ».

    suivant EpiNet n° 178 précédent
    octobre 2015
  • Rapport OCDE et enquête PISA. Pourquoi l'informatique à l'École ?
    Jean-Pierre Archambault.
    L'OCDE vient de publier un rapport « Connectés pour apprendre ? Les élèves et les nouvelles technologies » s'appuyant sur les résultats de PISA 2012. Il s'agit de l'utilisation des TIC (l'ordinateur, l'informatique, le numérique...) dans la pédagogie, et de leur faible degré d'efficacité constaté.

  • De la programmation visuelle au codage avec PluriAlgo
    Patrick Raffinat.
    PluriAlgo est un logiciel d'algorithmique pluri-langages que j'ai présenté dans cette revue en novembre 2014. Il est désormais disponible en ligne, avec une documentation améliorée (navigation avec menus, cours d'algorithmique...) et une nouvelle fonctionnalité permettant de passer de la programmation visuelle au codage dans une dizaine de langages.

  • Industrie 4.0 : le défi des compétences
    Jean-Claude Domenjoz.
    Les industriels suisses des machines, équipements électriques et des métaux veulent réaliser l'intégration numérique complète de la production. Trouveront-ils le personnel dont ils ont besoin ? L'industrie des machines, des équipements électriques et des métaux occupe une place essentielle dans l'économie suisse. Plusieurs organisations faitières patronales de ce secteur ont lancé en juin « Industrie 2025 », une initiative nationale qui a pour but de renforcer la place industrielle suisse en tirant mieux parti des technologies numériques et informatiques dans un contexte de très forte concurrence internationale.

  • ENT – MyIsn
    Thomas Castanet.
    Cette plate-forme de travail a été développée pour être un outil au service de l'enseignant de spécialité « informatique et sciences du numérique ». Son objectif est de centraliser certaines tâches de communication et d'offrir un véritable portail de travail aux élèves. Chaque enseignant participant au projet se voit attribuer un login/mot de passe lui permettant d'accéder à son interface de gestion et de créer un compte à chacun de ses élèves et de ses collègues.

  • Class'Code... c'est parti
    Serge Abiteboul.
    Former 300 000 éducateurs, animateurs, enseignants pour que ceux-ci puissent demain utiliser le code informatique dans leurs activités devant les enfants et les adolescents, c'est le défi fou de Class'code. Faire aussi qu'apprendre à programmer ne soit pas une fin en soi mais un moyen de s'approprier vraiment le monde numérique : ils sont totalement fous ! À Binaire, nous sommes fans de Class'code. Nous croyons en ce projet d'une importance considérable pour la France. Nous vous tiendrons régulièrement informé de ses avancées.

  • Éditorial
    Un enseignement d'exploration : « Informatique et création numérique ».

    suivant EpiNet n° 177 précédent
    septembre 2015
  • Enseigner l'informatique, c'est enseigner une autre manière de penser le monde
    Interview de Gilles Dowek.
    Les rencontres de l'ORME, les 20 et 21 mai à Marseille, ont été l'occasion d'un débat assez vif sur l'enseignement de l'informatique. Gilles Dowek, l'un des ténors de l'EPI, l'association « Enseignement public et informatique » qui milite pour la création d'une discipline à part entière, participait à la première table ronde sur les enjeux de cet enseignement.

  • L'informatique est une science. Encore faut-il en prendre conscience
    Laurent Bloch.
    L'informatique m'a séduit brutalement, par un coup de foudre, en octobre 1968. Mais ce n'est qu'en mai 1986 que j'ai eu la révélation, tout aussi brutale, qu'elle était aussi une vraie science, en sus de la technique d'un certain nombre d'artefacts matériels et logiciels qui en font une technologie, puisqu'ils ont du langage en eux, comme nous l'enseigne Clarisse Herrenschmidt. Si je me propose de relater ces deux processus, ce n'est pas pour le seul plaisir de raconter ma vie, mais parce qu'il me semble qu'il y a quelques enseignements généraux à en tirer et éventuellement à soumettre à votre discussion sagace.

  • Initiation à l'algorithmique et à la programmation informatique au primaire : quelques éléments pragmatiques tirés d'une expérience pratique
    Sébastien Regis, Alain Dorville.
    Depuis quelques temps la question de l'enseignement de l'informatique à l'école est une question d'actualité, et le moins que l'on puisse dire c'est qu'elle fait débat. Dans cet article, nous nous intéressons surtout à l'enseignement de l'informatique au primaire ; en effet de même que l'apprentissage de la lecture et de l'écriture a lieu en CP mais se prépare dès la maternelle, de même l'initiation à la programmation au primaire prépare, voire bâtit l'apprentissage de l'informatique au collège. À partir d'une petite expérience menée dans une école primaire, nous proposons quelques éléments pratiques pour nourrir la réflexion dans ce domaine. Ces éléments pratiques pourront a priori être utiles pour les responsables de la mise en place des programmes, ainsi que pour les cadres et les conseillers en pédagogie des différentes académies.

  • Évaluation des formations complémentaires dans le cadre des études doctorales
    Abdelali Kaaouachi, Mohamed Droui, Ouafa Brahim.
    Cet article a pour objet d'évaluer les formations complémentaires dans le cadre des études doctorales à l'Université Mohammed premier. Il vise mesurer l'intérêt et les appréciations des doctorants sur les formations complémentaires. La méthodologie retenue repose sur l'expédition d'un questionnaire aux doctorants. Les principaux résultats de l'enquête montrent une tendance générale vers un intérêt grandissant contre des appréciations moyennement satisfaisantes à l'égard des formations complémentaires des formations doctorales. Enfin, l'article suggère une série de propositions qui visent l'amélioration de l'offre des formations complémentaires dans les études doctorales.

  • Le plan Informatique pour tous dans l'académie de Créteil : une enquête d'évaluation
    Jean-Pierre Archambault.
    Dans l'académie de Créteil comme dans l'ensemble de la France, le plan Informatique pour tous (IPT) a comporté trois axes essentiels : les matériels, les logiciels et la formation des enseignants. Il a consisté en une dotation généralisée des lycées, des collèges et des écoles en nanoréseaux, micro-ordinateurs personnels et logiciels pédagogiques, et dans la formation des enseignants pendant les vacances scolaires. Le plan IPT était également ouvert au supérieur et au grand public et a eu un volet télématique dont on se souvient moins.

  • Éditorial
    Formation encore et toujours. Un Avis de l'Académie des sciences.

    suivant EpiNet n° 176 précédent
    juin 2015
  • Au congrès de la PEEP, une table ronde sur l'enseignement de l'informatique
    Jean-Pierre Archambault, Gilles Dowek, Colin de la Higuera.
    Événement important, les 14, 15 et 16 mai 2015, la PEEP (Fédération des Parents d'Élèves de l'Enseignement Public), forte de 200 000 adhérents, a tenu son 93e Congrès national à Lille, dont l'ouverture officielle s'est faite en présence de Najat Vallaud-Belkacem, Ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche. Le thème de ce congrès était « l'École au cœur du numérique ».

  • Des programmes en Scheme pour un manuel
    Laurent Bloch.
    Depuis la rentrée de septembre 2012, les élèves de terminale S peuvent choisir la spécialité ISN (informatique et sciences du numérique). Tout à fait entre nous, quand l'informatique sera enfin introduite comme une matière obligatoire pour toutes les sections de la seconde à la terminale à raison de trois heures par semaine, la substance du manuel de terminale pourra servir pour les trois années, et si les élèves savent tout cela en arrivant au bout ce sera un très bon résultat, qui permettra de démarrer plus vite dans l'enseignement supérieur.

  • Éditorial
    L'informatique dans les nouveaux programmes à l'école élémentaire, au collège et au lycée.

    suivant EpiNet n° 175 précédent
    mai 2015
  • La mesure des écarts en Sciences de l'Ingénieur
    Gil Sause, Dominique Laporte.
    L'enseignement des sciences de l'ingénieur au lycée s'inscrit dans une continuité de la réforme de l'enseignement scientifique et technologique, depuis le collège jusqu'en classes préparatoires scientifiques puis en école d'ingénieurs. Sous l'appellation de sciences de l'ingénieur sont rassemblées des disciplines scientifiques en rapport avec le métier d'ingénieur, notamment dans les domaines du génie mécanique, de l'informatique, du génie civil, du génie électrique et de l'automatique.

  • Enjeux du langage
    Michel Volle.
    Musset a dit qu'une porte doit être ouverte ou fermée, et en effet l'un exclut l'autre. Mais un chemin peut à la fois monter ou descendre, cela dépend du sens de la marche, tout le monde sait cela. On entend cependant parfois des phrases équivalentes à « un chemin ne peut pas à la fois monter et descendre, c'est l'un ou l'autre », car le langage nous confronte à des paradoxes dès que nous sortons du champ de l'expérience habituelle. On rencontre ainsi souvent, dans les réunions consacrées aux systèmes d'information, des concepts fallacieux, des données inexactes qui égarent le raisonnement et désorientent l'action.

  • Vers l'introduction du simulateur Pspice dans l'enseignement de l'électricité
    Mohammed Chekour, Mohammed Laafou, Rachid Janati-idrissi.
    La simulation numérique présente un intérêt considérable en électricité, car elle permet de simplifier les systèmes réels étudiés afin de faciliter la tâche cognitive des apprenants. Dans cet article, nous avons essayé, d'un côté, de réaliser une étude sur les avantages de la simulation dans l'acquisition des phénomènes physiques. D'un autre côté, nous avons testé le simulateur Pspice dans le cadre de l'enseignement de l'électricité chez lycéens marocains. Nos résultats affirment que Pspice peut être utilisés comme un outil pédagogique pour aider les élèves à assimiler les concepts en électricité.

  • Le plan « Informatique pour tous »
    Jacques Baudé.
    Après le plan « 100 000 micros » que j'ai évoqué à la fin de mon précédent article sur l'expérience des « 58 lycées », le gouvernement de Gauche a préparé en 1984 et présenté le 25 janvier 1985 le plan « Informatique pour tous » (IPT). Incontestablement, le plan IPT a été un moment fort d'un processus entamé dès les années 70. Par l'équipement de tous les établissements publics d'enseignement, ce plan avait pour objectif d'initier tous les élèves et les étudiants à l'informatique. De plus, ces équipements devaient être accessibles à tous les citoyens. Je me suis appuyé pour écrire cet article sur les nombreux documents en ligne sur le site de l'EPI et notamment sur la brochure Informatique pour tous, publiée conjointement par le Premier ministre (délégation chargée des nouvelles formations) et le ministère de l'Éducation nationale (Mission aux technologies nouvelles) en 1985.

  • Éditorial
    L'informatique condition nécessaire du numérique.

    suivant EpiNet n° 174 précédent
    avril 2015
  • L'édition scolaire au temps de l'informatique
    Jean-Pierre Archambault.
    Les ressources pédagogiques utilisées dans les cours sont l'un des cœurs de l'enseignement, correspondant à des démarches et des conceptions d'apprentissage. Il y a les ressources que se procurent les enseignants. Éditées à des fins explicitement pédagogiques ou matériaux bruts non conçus initialement pour des usages scolaires, mais y trouvant naturellement leur place, comme une œuvre musicale ou une reproduction de tableau. Leurs modèles économiques et leurs modalités de propriété intellectuelle, vis-à-vis de l'institution éducative sont nécessairement distincts.

  • Informatique dans le primaire
    Maurice Nivat.
    L'enseignement primaire est le lieu de la découverte du monde par l'enfant, en dehors de l'acquisition des notions fondamentales qui concerne surtout la langue Il ne saurait être question de tout apprendre aux enfants mais de mettre une sémantique sur des mots c'est-à-dire de donner naissance à des concepts : qu'est-ce par exemple qu'un « monument » ? Et de relier ces concepts entre eux : les monuments ont à voir avec l'architecture, la sculpture, l'histoire, la mémoire, l'honneur, le respect toutes choses qui feront l'objet d'un traitement similaire.

  • Programmer, pour ne pas être programmé
    Sylvie Alayrangues, Samuel Peltier et Laurent Signac.
    Les ateliers « Programmer, pour ne pas être programmé » sont nés d'une heureuse conjonction. L'Espace Mendès France et son lieu multiple sont bien connus pour leurs activités autour de la diffusion d'une culture numérique via, entre autres, des ateliers Scratch et Makey Makey. Lorsque la Société informatique de France a décidé d'organiser son congrès 2014 sur le thème de la médiation scientifique, en partenariat avec l'université de Poitiers, il était naturel de prendre contact avec l'Espace Mendès France pour voir comment collaborer.

  • Impact des théories de la motivation sur l'apprentissage dans le contexte scolaire
    Mohammed Chekour, Raja Chaali, Mohammed Laafou et Rachid Janati-idrissi.
    La motivation est l'essence de l'apprentissage. Cela est d'autant plus vrai dans le cas de l'apprentissage en ligne. En effet, la motivation donne l'envie à accomplir des tâches, d'apprendre des nouveaux savoirs à avancer dans le processus de l'apprentissage. L'objectif de ce papier est d'éclaircir les principales théories en lien avec la motivation tout en mettant l'accent sur le contexte de l'apprentissage scolaire et plus particulièrement sur l'apprentissage en ligne. Ces théories nous ont permis de définir les nouveaux rôles de l'apprenant et de l'enseignant dans le contexte d'une formation en ligne.

  • Éditorial
    Informatique : formation, emploi... et choix.

    suivant EpiNet n° 173 précédent
    mars 2015
  • Révolution cyberindustrielle en France
    Tribune libre de Laurent Bloch.
    L'impulsion immédiate vint d'Olivier Kempf, dans les couloirs du Forum international de la Cybersécurité en 2014 à Lille, qui me proposa d'écrire sur les chances qu'avaient les pays européens de rester indépendants à l'ère de la troisième révolution industrielle, celle du microprocesseur et du logiciel, en d'autres termes de l'informatique. Cette invitation réveilla le souvenir de la lecture du rapport au Sénat de Madame Catherine Morin-Desailly, sénatrice de la Seine Maritime, intitulé L'Union européenne, colonie du monde numérique ?, un texte informé, argumenté et rigoureux qui aurait dû sonner le tocsin.

  • Pourquoi enseigner l'informatique à toutes et tous ?
    Gilles Dowek.
    L'école a deux missions : préparer chaque élève à avoir un métier et, de manière plus désintéressée, lui donner un accès à ce bien commun de l'humanité qu'est la connaissance. Dans cette intervention, je discuterai de l'apport d'un enseignement de l'informatique à chacune de ces missions.

  • Un MOOC pour la physique
    Olivier Granier.
    Je suis enseignant de physique en classe préparatoire scientifique (CPGE) au lycée J. Decour à Paris et prépare mes étudiants aux concours des Grandes écoles d'ingénieurs scientifiques. J'utilise depuis de nombreuses années les TICE dans mon enseignement : mes cours, disponibles en versions numériques sur mon site olivier.granier.free.fr sont projetés sur un écran via un vidéo projecteur. Je propose de nombreuses simulations (des applets java, par exemple) qui permettent d'animer mes cours et d'illustrer des expériences ou des exercices faits en classe.

  • Enseignants et TIC à la Faculté des Sciences de la Santé de Niamey : Quelles techno-connaissances ?
    Mariame Laurent, Achille Kouawo.
    En médecine, les enseignements doivent permettre à l'étudiant d'acquérir des connaissances et des compétences pour la prise en charge des patients. À la Faculté des Sciences de la Santé de l'Université de Niamey, l'utilisation des TIC permettra sans aucun doute leur amélioration. Notre étude recense les usages des technologies faits par les enseignants de cette faculté et des perspectives sont proposées en vue d'une intégration réussie des TIC à la Faculté des Sciences de la Santé en particulier et dans la pédagogie universitaire en générale.

  • Impact de l'ingénierie pédagogique sur la scénarisation de l'enseignement
    Mohammed Chekour, Sabah El Hatimi, Mohammed Laafou, Rachid Janati-Idrissi.
    Les activités de scénarisation sont au cœur de l'activité d'enseignement. L'expression « scénarisation pédagogique » est apparue après les années 60 avec l'intégration de l'audiovisuel dans les pratiques pédagogiques de la classe. Avec l'évolution des théories d'apprentissage et la montée croissante des TIC dans l'enseignement, le scénario est devenu un outil indispensable pour guider le travail de l'enseignant et de l'apprenant. Cet outil occupe une place centrale dans les environnements informatisés.

  • Éditorial
    La 4e édition de la journée ISN-EPI et son contexte.

    suivant EpiNet n° 172 précédent
    février 2015
  • L'année numérique 2015 : GAFAissimo et exploitation des données ubiquitaires
    David Fayon.
    Il est important de prendre du recul dans l'univers numérique où tout évolue très vite, en revenant à la fois sur l'année écoulée et en ouvrant des perspectives pour l'année qui commence, soit sur un peu plus d'une loi de Moore. Le débat entre digital et numérique ayant été tranché, les facteurs structurants sont les suivants : le cloud et le ByOD deviennent la règle dans les entreprises de même que la porosité entre les vies professionnelle et personnelle. Le modèle freemium triomphe chez les acteurs du web.

  • BrainPOP... Des ressources numériques interactives pour aider
    Jennifer Elbaz.
    L'histoire de BrainPOP est liée à celle du Docteur Kadar, professeur en médecine, chercheur et pédiatre spécialiste des maladies auto-immunes. Il a eu l'idée de créer des films animés pour expliquer à ses jeunes patients les troubles dont ils souffraient. Quand il a vu l'impact de la compréhension sur les enfants, il a créé plus d'animations, leur expliquant les maladies et le fonctionnement du corps. Les enfants ont pu comprendre des notions scientifiques complexes, et cela leur a donné envie d'en apprendre plus. BrainPOP est né ensuite d'un travail collaboratif avec des enseignants qui se sont emparés des animations dans le cadre de leurs enseignements.

  • Le libre à la française
    Dominus Carnufex.
    Parmi les licences libres, certaines font office de cadors : tout le monde en a entendu parler, même sans savoir exactement ce qu'il y a dedans, et elles sont très majoritairement utilisées de par le globe. Dans le domaine du logiciel, on pense naturellement à la GPL et à sa petite sœur la LGPL, ou à la licence MIT largement plus permissive. Côté arts et lettres, ce sont les licences Creative Commons qui tiennent le haut du pavé : la licence CC 0, pour les amoureux du domaine public, la CC BY-SA utilisée par Wikipédia, ou encore la CC BY-SA-NC dont la clause Non Commercial est un sujet de querelles aussi productif que le concours de la meilleure distribution GNU/Linux. Ces licences ont un point commun, au-delà de leur « liberté » : elles sont américaines.

  • L'évolution des théories de l'apprentissage à l'ère du numérique
    Mohammed Chekour, Mohammed Laafou, Rachid Janati-Idrissi.
    Les théories de l'apprentissage visent à expliquer le phénomène d'acquisition des connaissances. L'application directe d'une théorie de l'apprentissage permet de formuler des hypothèses de travail et des méthodes pour des recherches en didactique plus systématique. Dans ce travail, nous avons essayé de réaliser une synthèse des principales théories de l'apprentissage : behaviorisme, cognitivisme, constructivisme et socio-constructivisme. Les critiques de ces théories mettent en évidence la valeur ajoutée d'une nouvelle théorie de l'apprentissage qui s'intéresse à des apports des nouvelles technologies à l'apprentissage et à l'interaction des communautés humaines en réseau.

  • Éditorial
    Gérard Berry Médaille d'Or 2014 du CNRS.

    précédent EpiNet n° 171 suivant
    janvier 2015
  • Il est grand temps que les intentions se transforment en actes !
    Jean-Pierre Archambault.
    Lorsque l'on évoque le numérique à l'école, on pense avant tout à l'utilisation des outils informatiques dans le cadre des apprentissages. Mais le numérique est aussi présent sous d'autres formes. Il est intégré aux programmes des disciplines qui évoluent, comme les sciences expérimentales avec la simulation et les enseignements techniques ou professionnels. L'immense majorité des enseignants se servent enfin de l'informatique pour préparer leurs cours. Qui plus est, l'informatique est en train de redevenir une discipline scolaire à part entière.

  • L'informatique, science et technique
    Michel Raynal.
    Entre Bill Gates, Mark Zuckerberg, le Web Netscape, Facebook, etc. d'un coté, Alan Turing, les limites du calcul et la thèse de Church-Turing de l'autre, qu'est et où se situe l'informatique ? Un monde technique où priment la vitesse et la quasi-instantanéité ou bien un monde de la pérennité ? Tout enseignant-chercheur est interpellé par cette question tant dans sa façon de définir son enseignement et de le faire « passer » auprès des étudiants, que dans la thématique et la problématique de son activité de recherche.

  • Gérard Berry, traqueur de bugs
    Serge Abiteboul, Laurent Fribourg, Jean Goubault-Larrecq.
    Gérard Berry est un pionnier dans un nombre considérable de domaines informatiques : le lambda-calcul, la programmation temps réel, la conception de circuits intégrés synchrones, la vérification de programmes et circuits, l'orchestration de services Web. Il a été l'un des premiers informaticiens académiciens des sciences, le premier professeur d'informatique au Collège de France. Parmi ses grandes inventions, essayons d'en expliquer une, le langage Esterel.

  • L'informatique à l'école : un pas bien timide, mais un pas quand même
    Serge Abiteboul, Sophie Pène.
    Depuis quelques mois les appels à un enseignement de l'informatique dans les écoles et lycées se multipliaient, traduisant l'impatience tant de parents que de personnalités politiques, de scientifiques et de représentants du monde numérique. En annonçant dans le Journal du dimanche du 13 juillet 2014 qu'il favoriserait « en primaire une initiation au code informatique, de manière facultative et sur le temps périscolaire », Benoît Hamon a fait un pas – certes timide mais difficile car le sujet n'est toujours pas consensuel.

  • Informatique en classes préparatoires au Maroc
    Ahmed Kanber.
    Les classes préparatoires aux grandes écoles marocaines ont vu le jour en 1985, et depuis leur création l'informatique a acquis une place explicite dans les programmes des filières scientifiques. Son enseignement était basé sur l'apprentissage et l'acquisition du raisonnement algorithmique. Elles sont aujourd'hui utilisées d'une façon incontournable dans tous les secteurs d'activités et spécialement en ingénierie. Ces technologies sont en perpétuelle évolution, d'où la nécessité d'opérer des modifications sur le programme d'enseignement relatif à la discipline d'informatique dans les CPGE.

  • Éditorial
    De toutes parts, l'informatique et son enseignement.

    précédent EpiNet n° 170 suivant
    décembre 2014
  • L'iconomie pour sortir de la crise
    Tribune libre de Michel Volle.
    On ne peut pas comprendre la crise économique actuelle, ni voir comment en sortir, si l'on ne perçoit pas les changements que l'informatisation a apportés. Nous nommons « iconomie » une économie informatisée qui serait par hypothèse parvenue à la pleine efficacité ou, comme disent les économistes, « à l'équilibre ». L'iconomie est un repère placé à l'horizon du futur afin d'orienter les agents économiques vers la sortie de crise.

  • Pourquoi et comment un enseignement d'informatique pour tous les élèves
    Jean-Pierre Archambault.
    Suite au courrier de Madame Axelle Lemaire, Secrétaire d'État au Numérique, voici la contribution de Jean-Pierre Archambault, président de l'EPI, à la consultation « L'ambition numérique de la France » : « La société face à la métamorphose numérique ».
    L'informatique, science de la représentation et du traitement de l'information numérisée, est au cœur du numérique, comme les sciences physiques le sont au cœur de l'industrie de l'énergie et la biologie l'est au cœur du vivant. À ce titre, elle est la clé de la compréhension du monde numérique en construction. Dans cette contribution, nous verrons la nécessité de « fixer un cap » (un enseignement d'informatique pour tous les élèves et la question essentielle de la formation des enseignants), les différents statuts éducatifs de l'informatique et du numérique.

  • La transformation numérique de l'économie française
    David Fayon.
    Philippe Lemoine, Président-directeur général de LaSer, Président de la Fondation Internet Nouvelle Génération, a remis le rapport La transformation numérique de l'économie française. Il explique que le numérique est une chance pour la France qui doit être saisie. Il parle de 2008 comme date charnière pour la bascule numérique.

  • Ce qui reste quand on a tout oublié
    Jean-Pierre Archambault.
    Dans les débats sur la nécessité d'enseigner la programmation informatique est souvent avancée, en opposition à cette nécessité, l'idée qu'en maîtriser des éléments ne serait en rien utile dans la vie quotidienne de chacun. À voir. Pour André Leroi-Gourhan, l'outil n'est rien sans le geste qui l'accompagne et l'idée que se fait l'utilisateur de l'outil de l'objet à façonner.

  • La reconversion professionnelle dans l'informatique, une offre de formation alternative
    Suzanne Lam.
    Malgré un contexte économique difficile, le secteur informatique poursuit sa croissance et offre de réelles opportunités d'emploi, au total 35 000 recrutements prévus en 2014. Certains métiers doivent même faire face à des pénuries de compétences. Aussi dans un contexte où le chômage touche même les plus diplômés, la reconversion professionnelle de ces publics dans les métiers de l'informatique peut constituer une réelle alternative leur permettant un retour à l'emploi, tout en répondant aux besoins des Sociétés de Services du Numérique.

  • Éditorial
    Une audience au cabinet de la ministre.

    précédent EpiNet n° 169 suivant
    novembre 2014
  • Les dimensions de l'enseignement de l'informatique
    Michel Volle.
    De quoi parle-t-on lorsque l'on dit qu'il faut « enseigner l'informatique » ? Que veut-on enseigner, au juste ? Certains sont tentés de se limiter à l'art de la programmation, pour lequel la référence est l'ouvrage monumental de Donald Knuth – et il est vrai que l'algorithmique pourrait, à elle seule, nourrir un programme étalé sur plusieurs années de cours suivies par une vie entière de recherche.

  • PluriAlgo, un logiciel d'algorithmique pluri-langages pour lycéens
    Patrick Raffinat.
    Je présente dans cet article un logiciel dont l'un des objectifs est de faciliter l'écriture d'algorithmes dans plusieurs langages pédagogiques (Javascool, Larp, Python, Algobox...) ou mathématiques (R, Xcas) utilisés en lycée. Ce logiciel pluri-langages, nommé PluriAlgo, facilite également la traduction d'un langage à un autre. PluriAlgo fait partie de la plate-forme Javascool, destinée principalement aux lycéens de l'option ISN.

  • L'usine microélectronique STMicro à Crolles
    Laurent Bloch.
    La révolution cyberindustrielle en cours repose sur l'informatique, c'est-à-dire sur les ordinateurs, le logiciel et l'Internet. L'iconomie, la nouvelle économie qui naît de cette révolution, est là. Au cœur du fonctionnement des ordinateurs et de l'Internet sont le microprocesseur, un objet matériel, et le système d'exploitation, un logiciel, qu'il se nomme Windows, Linux, Android ou MacOS, sans lequel le processeur ne serait qu'un petit morceau de ferraille.

  • Enseigner l'informatique pour comprendre le numérique
    Colin de la Higuera.
    Les écrans correspondant à l'intervention de Colin De La Higuera, président de la SIF, lors du séminaire du « collectif CNIL » qui propose que l'éducation au numérique soit « grande cause nationale en 2015 ».

  • L'expérience des « 58 lycées »
    Jacques Baudé.
    Il est des moments, dans ce long fleuve pas forcément tranquille qu'est le déploiement de « l'informatique pédagogique » au sein du système éducatif français, qui ont laissé des traces plus ou moins précises dans les mémoires. Dans ce n° 4 de 1024, je remonte aux années 70 pour évoquer l'expérience des 58 lycées, mal connue car ancienne mais qui a marqué durablement la suite des événements.

  • Éditorial
    Informatique, formation et métiers d'aujourd'hui et de demain.

    précédent EpiNet n° 168 suivant
    octobre 2014
  • Enseignement de l'informatique à l'école primaire : quelques mesures d'urgence
    Tribune libre de Jean-Michel Bérard.
    Le communiqué de l'EPI du 6 septembre 2014 me laisse à la fois heureux, perplexe et inquiet.
    Les annonces faites par le Président de la République et la ministre de l'Éducation nationale à l'occasion de cette rentrée 2014 marquent le fait que, en 2014, le temps est venu d'œuvrer activement à une formation à l'informatique des élèves dans le système éducatif français. Ma perplexité vient de la hâte qu'exprime le communiqué de l'EPI à avancer à marche forcée, à considérer les questions comme résolues avant d'avoir été travaillées.

  • Anatoly Karpov et la pédagogie
    Jean-Pierre Archambault.
    Les échecs à l'école, cela passe aussi bien par une initiation pendant les heures de cours, des ateliers de cinq à six heures après la classe ou des tournois le mercredi. Et même lorsque les activités sont animées par des membres de clubs d'échecs locaux, elles restent sous la responsabilité pédagogique des enseignants, avec suivi et bilan réguliers. Elles donnent lieu à des partenariats contractualisés et sont souvent financées par les collectivités locales.

  • Les élèves français n'ont pas besoin d'une tablette à l'école, mais de véritables cours d'informatique
    Colin de la Higuera.
    Les élèves n'ont pas besoin d'une tablette supplémentaire mais d'un véritable enseignement de l'informatique, qui leur donne les clés pour comprendre le monde dans lequel ils vivent et vivront, comme celui que suivent, depuis plusieurs années déjà, leurs camarades bavarois, estoniens, israéliens, suisses, lituaniens, néerlandais, etc. C'est également ce que vont suivre leurs camarades anglais, finlandais ou coréens.

  • Apprendre le code, un effet de mode ou un enjeu de société ?
    Chloé Guardiola. Mémoire de recherche - Master Cultures et Métiers du web, sous la direction de Florent Le Néchet.
    Coding gouters, Codacademy, école 42, Simplon.co, Hour of code, Décodez-le code... De plus en plus d'initiatives permettant l'apprentissage du code émergent dans la presse et sur le web depuis quelques mois. Ce phénomène concerne aussi bien des écoles, des ateliers, des cours en ligne, des évènements participatifs, des rencontres...

  • Accès aux TIC et leurs usages par les formateurs du CAFOP d'Abidjan
    Sehi Antoine Mian Bi.
    La présente recherche porte sur l'accès aux TIC et leurs usages par les formateurs du Centre d'Animation et de Formation Pédagogique (CAFOP) d'Abidjan. Les données quantitatives analysées sont issues d'une enquête par questionnaires auprès de 120 formateurs de toutes les disciplines enseignées au CAFOP pour l'année scolaire 2012-2013. L'analyse des données montre qu'internet permet aux formateurs d'accéder aux ressources, l'ordinateur leur permet de produire des documents (supports de cours ou évaluations) et le téléphone mobile, leur permet d'échanger avec des collègues, des personnes ressources et des élèves maîtres sur les contenus éducatifs.

  • Éditorial
    Des enjeux d'actualité.

    précédent EpiNet n° 167 suivant
    septembre 2014
  • L'iconomie et les jeunes
    Tribune libre de Michel Volle.
    Entre les jeunes et l'informatisation, la relation est plus profonde qu'on ne le croit communément. Les plus superficiels admirent, comme le fait Michel Serres, la virtuosité des adolescents avec le clavier et la souris. D'autres envisagent de façon plus sérieuse l'informatisation du système éducatif et l'enseignement de l'informatique (cf. Enjeux de l'enseignement de l'informatique). Mais on peut aller encore plus loin si l'on considère l'économie et la société que fait émerger l'informatisation, c'est-à-dire l'iconomie.

  • Le logiciel libre dans le secteur public : Un état des lieux en juin 2013
    Benjamin Vidal.
    Dans un premier temps, ce mémoire s'attache à mettre en lumière les points de convergence et de divergence entre logiciel libre et secteur public, puis à démontrer les enjeux de l'adoption du logiciel libre par le secteur public. Enfin, il présente les perspectives inspirées de la mouvance libre et leurs points de convergence avec le secteur public (open-data, cloud « souverain », etc.). Ce document est ponctué de très nombreux retours d'expériences concrètes ayant été menées dans l'administration.

  • L'usage des logiciels libres : un regard croisé entre le Québec et la France
    Éric-Normand Thibeault.
    Cet article présente, de manière comparative, les réponses des États québécois et français à l'égard de la promotion des « logiciels libres ». La première section apporte un éclairage à l'égard des caractéristiques des logiciels libres en comparaison avec les logiciels propriétaires. Dans la deuxième partie, l'auteur fournit des pistes de réflexion vis-à-vis de la question suivante : quelle est la situation des logiciels libres à l'égard des politiques publiques et de la législation en France et au Québec ? L'article se termine par une discussion.

  • Identification des niveaux de compétences en TICE du référentiel de l'UNESCO, visés par la formation continue des enseignants au Maroc
    Mohammed Aboutajdyne, Omar El Ouidadi.
    Le développement des usages des technologies de l'information et la communication dans l'enseignement (TICE) reste encore insatisfaisant aussi bien pour les pays développés que pour ceux en voie de développement. L'usage efficace des TICE nécessite absolument, entre autre, des compétences technopédagogiques que les enseignants doivent mettre en œuvre dans leurs pratiques professionnelles quotidiennes. L'acquisition de ces compétences passe par l'expérience acquise sur le terrain certes, mais qui doit être soutenue par des stratégies et des plans de formations se basant sur un référentiel de compétences, bien défini, relatif au domaine des TICE.
    C'est dans cette logique que s'inscrit notre présente étude. En fait, on est amené à s'interroger, par rapport au référentiel UNESCO de compétences en TICE, sur les niveaux de compétences visées par les formations au Maroc.

  • Exploration des conceptions naïves à propos de la chaleur et de la température chez des élèves marocains dans le secondaire
    Abdelouahab Benaliamjoud, Abdelkrim El Hajjami, Mohamed Droui.
    Le présent travail s'inscrit dans le cadre des recherches en didactique des sciences. Il s'agit d'une étude exploratoire qui vise les conceptions naïves mises en œuvre par les élèves marocains de l'année terminale du secondaire. L'étude a été menée auprès de 114 élèves à l'aide du questionnaire : TCE « thermal concept evaluation » qui comporte 26 questions à choix multiples sur des phénomènes thermiques observables dans des situations quotidiennes courantes pour diagnostiquer les conceptions naïves présentes chez les élèves. Chaque mauvais choix pour chaque question correspond à une conception naïve spécifique sur les concepts de la température et de la chaleur. Les résultats de la recherche indiquent que des conceptions naïves à propos des deux concepts persistent encore chez les élèves marocains de la deuxième année baccalauréat.

  • État des lieux des TIC en milieu rural marocain
    Driss Louiz.
    Cet article traite l'état des lieux des Technologie de l'Information et de la Communication en milieu rural au Maroc notamment au cycle secondaire qualifiant car cette notion revêt une importance capitale dans l'enseignement-apprentissage en général et de la langue française en particulier. Certes les TIC ont, de nos jours, envahi tous les domaines, mais le problème majeur relatif à cette pratique est l'usage de ces nouvelles technologies dans la pratique pédagogique de l'enseignant qui se trouve confronté face un réel défi qui est celui de l'intégration des TIC dans sa pratique enseignante.

  • Éditorial
    Que doivent savoir tous les élèves au 21e siècle ?

    précédent EpiNet n° 166 suivant
    juin 2014
  • Des manuels scolaires libres
    Jean-Pierre Archambault.
    Des manuels scolaires libres, papier et/ou numériques : il en existe depuis quelques années déjà. Le modèle économique est simple : d'un côté donc des ressources accessibles gratuitement et librement en ligne, de l'autre l'édition de livrets, de manuels, de produits pour ordinateur et tablette à partir de ces ressources mises sur le web. La rémunération se fait donc avec des produits matériels dérivés. Classique et compatible avec le libre.
    Nous parlerons ici des manuels scolaires libres, du manuel scolaire papier, ne serait-ce que parce qu'il a encore un avenir, des ressources pédagogiques éditorialisées, numérisées ou non, des rapports entre droit d'auteur et pédagogie et du présent et de l'avenir de l'édition scolaire.

  • Mais, ce serait quoi un musée sympa pour l'informatique ?
    Florian Dufour, Gérard Giraudon, Isabelle Astic, Martin Hachet, Pascal Guitton, Pierre Paradinas, Thierry Viéville.
    Le monde numérique est schématiquement composé d'énergie, de machines, de logiciels... et in fine il est au service d'activités humaines. Les composantes matérielles et logicielles sont indissociables. Les machines physiques sans logiciel ne sont qu'un « tas de ferrailles ». Le logiciel sans machine pour le faire tourner n'est qu'un amas de 0 et de 1 stockés sur un support et non compréhensible. Pour y accéder, une interface entre l'intellect et le monde physique (un capteur, une machine, un système) est nécessaire, et d'autant plus que le but est de s'interfacer directement avec l'humain.

  • Deux années d'enseignement de l'ISN
    Fabien Cayla.
    Depuis deux ans j'enseigne l'Informatique et Sciences du Numérique (ISN), spécialité du baccalauréat S, au lycée Victor Hugo à Lunel. J'ai la chance d'avoir un collègue qui a bien voulu se lancer avec moi dans cette aventure. Nous nous sommes tous les deux formés grâce une formation exigeante proposée par l'académie de Montpellier. Cela a été dur mais surtout un plaisir, plaisir d'apprendre, de se remettre en question.

  • jecode.org : stimuler le goût de l'informatique chez les enfants par la programmation
    Bastien Guesrry, Martin Quinson, David Roche.
    jecode.org, c'est un site web, une liste de discussion et des rencontres régulières : le site référence les projets qui se reconnaissent dans ces deux idées, ainsi que les ateliers d'initiation à la programmation qu'elles organisent ; la liste de discussion compte à ce jour une soixantaine d'inscrits et permet d'échanger sur les pratiques des uns et des autres, et sur ce que nous voulons produire ensemble à terme ; les rencontres (ou « Code Cambouis ») ont lieu à Paris tous les derniers lundi du mois et sont annoncées sur le site et notre lettre d'information mensuelle.

  • Propositions de programme d'informatique pour les sections littéraires
    Jean-Louis Malandain.
    L'idée d'enseigner l'informatique à des littéraires ou à des artistes n'est ni une provocation ni un paradoxe. C'est une nécessité quand on sait l'importance que revêt cette discipline dans les processus de création et de diffusion des « productions » culturelles en général. Il faudrait ajouter la littérature, la musique et les beaux-arts où la contribution de l'informatique et des technologies afférentes n'est pas moindre.

  • Trois outils pour enseigner le code informatique
    Sampiero Porri.
    Une journée d'étude et de débat organisée par l'INRIA et CapDigital, des articles dans la presse nationale, des émissions de radio, des déclarations d'hommes politiques et pour finir un sondage auprès des parents... Tout cela en l'espace de quelques semaines : le débat est désormais lancé sur la pertinence de l'apprentissage du code informatique à l'école.
    Logo, Game Maker et Lego Mindstorms sont trois de ces outils que j'utilise depuis plusieurs années avec des élèves de cycle 3, j'aimerais vous les présenter brièvement ici.

  • Faut-il enseigner le code aux enfants ?
    Anne Cagan, Jean-Pierre Archambault, Frédéric Bardeau.
    « On va mettre du codage dès le collège ! » C'est un véritable pavé dans la mare que François Hollande lançait en février dernier devant une assemblée d'entrepreneurs médusée, lors de l'inauguration d'un incubateur de start-up français à San Francisco. Cette annonce a redonné de l'espoir aux partisans des cours d'informatique obligatoires au collège et au lycée. Mais la création d'une matière comprenant de la programmation divise la société.
    Jean-Pierre Archambault est « Pour » : Il faut initier les élèves dès le primaire.
    Frédéric Bardeau est « Contre » : Il est inutile de leur imposer cette matière.

  • Élaboration et validation d'une grille d'évaluation des simulations éducatives
    Mohamed Droui, Abdelkrim El Hajjami, Abdelouahab Benali Amjoud.
    Cet article se propose comme objectif général d'élaborer et valider une grille d'évaluation et d'analyse des simulations éducatives. Après avoir défini le concept de la simulation éducative et les apports de son usage en enseignement des sciences et après avoir traité les différents travaux de recherche concernant l'élaboration des critères de qualité des simulations abordés, nous proposons une grille susceptible d'aider les enseignants à choisir la simulation adéquate pour une activité d'apprentissage qu'ils souhaitent entamer avec leurs élèves. La grille que nous avons conçue et validée, est destinée aux professeurs non spécialistes en programmation ou en ergonomie, disposant de ressources temporelles et humaines limitées. Nous nous sommes limités aux 83 simulations destinées à l'enseignement des sciences aux niveaux secondaire, collégial et universitaire, disponibles sur Internet. Nous présentons enfin deux études de cas : la première pour l'évaluation de 64 simulations en mécanique newtonienne et la seconde pour l'évaluation de 19 simulations en thermodynamique.

  • Éditorial
    ISN, programmation et pédagogie.

    précédent EpiNet n° 165 suivant
    mai 2014
  • Pourquoi et comment un enseignement d'informatique pour tous
    Jean-Pierre Archambault.
    Pourquoi et comment un enseignement d'informatique pour tous. Un vaste débat et un enjeu essentiel pour le pays. Sortir du paradoxe qui veut que l'informatique soit omniprésente dans la société et peu présente encore dans le système éducatif. Une discipline scientifique et technique pour tous pour former l'homme, le travailleur et le citoyen. Des contenus scientifiques, des programmes scolaires, des enseignants formés. Des premiers pas ont été faits (création d'ISN en Terminale S notamment). Ils en appellent d'autres.

  • Chercheurs et ingénieurs en informatique. Nécessaire (mais difficile) alliance
    Laurent Bloch.
    Le travail de l'ingénieur consiste à concevoir des choses réalisables avec les moyens dont il dispose (ou qu'il peut créer), et à les réaliser. Le travail du chercheur consiste à concevoir des choses ou des idées nouvelles, dont on ignore si elles pourront un jour donner lieu à une réalisation quelconque.
    Même si j'étais très ignorant, dans les années 80, de ce qu'était le chercheur, dont l'image pour moi était celle du savant du XIXe siècle, je pensais, et je persiste à penser, que les métiers de chercheur et d'ingénieur sont complémentaires, sauf sans doute dans des domaines très abstraits et très théoriques où l'ingénierie n'a guère de place.

  • 2048 : l'année où l'enseignement de l'informatique ne sera plus une urgence
    Tribune libre de Thierry Viéville.
    Nous voilà en imagination en 2048. De partout, à travers le monde, l'idée de l'apprentissage du numérique à l'école n'est plus un sujet. Contrairement à ce qui se passait en France à partir de 2009, en 2048, personne n'apprend ce qu'est un algorithme au lycée : c'est déjà su dès le début du collège.

  • Le complexe de Frankenstein revisité
    Stéphane Natkin.
    Dans ce court texte nous analysons, par le biais des fameuses trois lois de la robotique, l'importance des dangers liés à la numérisation de notre société et la perception que nous en avons. Après avoir tenté de montrer que, d'un point de vue scientifique et technologique de tels risques existent, nous concluons en analysant les rapports d'usages qui sont sans doute au cœur de cette problématique.

  • Mise en relief des conceptions des enseignants marocains de physique du secondaire qualifiant
    Hassan Azzaoui, Nadia Benjelloun, Abdelkrim El Hajjami, Lotfi Ajana.
    Le présent article s'inscrit dans le cadre des recherches didactiques qui s'inspirent de l'histoire des sciences. Notre objectif est d'identifier les conceptions mises en œuvre par les enseignants marocains de physique, du secondaire qualifiant, confrontés à des questions concernant le mouvement inertiel dans son rapport à la force. L'étude a été menée auprès de 59 enseignants qui ont répondu à 5 questions à choix multiples, orientées par 2 questions de recherche. Des croisements dynamiques sont effectués, quand c'est nécessaire, dans le but d'établir une certaine typologie à base conceptuelle. Il s'avère, après analyse des résultats, que de nombreux enseignants gardent encore des conceptions non conformes à celles avancées par la mécanique newtonienne.

  • Éditorial
    « Notre manière de penser ».

    précédent EpiNet n° 164 suivant
    avril 2014
  • La discipline informatique et l'éducation à la maîtrise de l'information
    Monique Grandbastien.
    L'objectif de cet article est de questionner l'informatique selon différents points de vue, recherche, professionnels et autres disciplines, pour apporter des éclairages variés sur le rôle qu'elle a joué et doit jouer dans la formation des citoyens à la maîtrise d'une information omniprésente dans leur vie professionnelle, sociale et personnelle.
    Nous analysons ici la discipline informatique, son évolution et en particulier l'information au sein de l'informatique, en utilisant successivement l'angle de vue des définitions, le point de vue des institutions de recherche, celui des rapports entre l'informatique et beaucoup d'autres champs disciplinaires et celui des professionnels. Une fois ces différentes vues de l'informatique présentées et mises en perspective, il devient possible de s'interroger sur des ensembles de compétences pour la formation, allant de l'école obligatoire aux spécialisations professionnelles, en interaction avec d'autres champs disciplinaires. Un aperçu de l'existant est fourni, suivi de quelques perspectives.

  • Le code et la pensée algorithmique, solfège du XXIe siècle ?
    Une interview d'Antoine Chotard par Claude Trans.
    Au-delà des usages, qui sont déjà censés être enseignés, de plus en plus de voix s'élèvent pour demander l'enseignement d'une culture générale numérique, incluant l'apprentissage de notions de code informatique dès l'école primaire. Mais en quoi l'apprentissage du code et des algorithmes constitue-t-il un des éléments clefs de la culture numérique ?

  • Thématisation et philosophie de l'informatique
    Baptiste Mélès.
    Nous essaierons de montrer que la méthode de Cavaillès peut être transposée à une certaine philosophie de l'informatique. Pour cela, nous analyserons les concepts de fichier et de processus tels qu'ils furent systématisés dans le système d'exploitation Unix, et nous montrerons à partir de là ce que ces concepts peuvent apporter à la réflexion sur le paradigme et la thématisation comme procédés fondamentaux de la pensée.

  • Simulations informatiques en enseignement des sciences : apports et limites
    Mohamed Droui, Abdelkrim El Hajjami.
    Cet article se propose de mettre l'accent sur les apports et les limites de la simulation en enseignement des sciences. Pour ce faire, nous tentons tout d'abord d'identifier le concept de simulation, ses différents types. Puis, nous examinons les apports et limites de l'usage des simulations en enseignement des sciences à partir d'une revue de littérature. Enfin, nous présentons une brève description de deux études de cas concernant l'usage de deux simulations informatiques : la première dans un scénario d'apprentissage collaboratif et la seconde dans un scénario d'apprentissage par problème.

  • L'informatique à l'école et au collège
    Au moment où l'enseignement de l'informatique à l'école primaire et au collège revient au devant de la scène, il n'est pas inutile de se référer aux articles des années 80 parus dans le Bulletin de l'EPI.
    - Un exemple d'activité de programmation en classe de cours moyen 2e année. Y. Laurette, J. Marchal, M. Touyarot.
    - Programmer en logique au cycle moyen. Michel Perraudeau.
    - Apprentissage et pédagogie. Agnès Cousin.

  • Éditorial
    La progression de l'enseignement de l'informatique.

    précédent EpiNet n° 163 suivant
    mars 2014
  • Enjeux de l'enseignement de l'informatique
    Maurice Nivat, Michel Volle.

    Il y a toujours eu dans l'enseignement une « discipline reine ». Ce fut le latin jusqu'au XIXe siècle. Aujourd'hui, ce sont les mathématiques. Certes, tout homme cultivé dira qu'il n'existe pas de discipline reine car il veut les avoir toutes dans sa boîte d'outils intellectuels. Cependant, la société attend d'une certaine discipline, plus que des autres, qu'elle procure une structure aux élèves, qu'elle les instruise. Cette discipline fournira alors, fût-ce au prix d'une dénaturation, la pierre de touche pour des classements et sélections : les mathématiques servent ainsi, en première année de médecine, de critère pour l'application d'un numerus clausus.
    D'autres conceptions sont possibles : la science expérimentale soumet la pensée au joug de l'expérience, l'action la confronte à la complexité illimitée et aux phénomènes imprévisibles que présente le monde de la nature (physique, sociale et humaine).
    Cette conception active de la pensée s'épanouit dans l'informatique, science et art de la manipulation de l'information qu'il s'agit de collecter, diffuser, stocker et retrouver quand besoin est pour outiller le processus de l'action que celui-ci soit mental ou mécanique, industriel ou social.

  • Lien social et utilisation d'outils socio-numériques pour des projets interculturels
    Thierry Gobert.

    Les TIC sont créés pour le plus grand nombre à l'échelle planétaire. Elles relèvent donc d'une universalité conçue a priori. Pourtant, leurs interfaces instaurent des apprentissages d'où ne sont pas exempts des processus d'acculturation, d'enculturation et d'adaptation. L'observation participante d'étudiants en IUT placés en situation d'échanges multiculturels met en exergue la dialectique qui se noue entre attirance et défiance pour la technologie.

  • Enseignement de l'Informatique. Différents points de vue, un objectif commun ?
    Tribune libre de François Guiberteau.
    L'objectif de cet article est d'exprimer ce qu'est l'Informatique, dans sa définition initiale, pour ensuite définir ses différents aspects et essayer de faire comprendre qu'ils ne sont pas concurrents, mais complémentaires. Chaque aspect est indépendant des autres, sans relation hiérarchique.
    Cette cartographie du domaine informatique doit permettre à chacun de se situer et de comprendre la position d'autres personnes qui se sentent aussi concernées par l'Informatique mais pas de la même manière et/ou avec les mêmes objectifs.
    Il n'existera pas d'enseignement informatique efficace et pertinent sans enseigner les notions de base de chaque aspect. Ce qui implique des discussions entre personnes de milieux, de cultures, de connaissances différentes, dans le domaine informatique.

  • L'informatique dans l'enseignement général : plus de 40 ans de présence active de l'EPI
    Pour une complémentarité des approches.
    Jacques Baudé.

    L'objectif de cet article est de montrer, à travers un bref historique des actions de l'EPI, que la nécessité d'une approche diversifiée de l'informatique dans l'enseignement a été proposée dès le séminaire de Sèvres en 1970 : apport de l'informatique aux différentes disciplines, enseignement de l'informatique... Cette prise de conscience, notamment par plusieurs responsables successifs du ministère de l'Éducation nationale, a traversé, avec des hauts et des bas, les quatre décennies qui viennent de s'écouler. Faute de place, je limiterais mon propos aux enseignements généraux en lycée, laissant à d'autres le soin de traiter de l'école élémentaire, du collège, des enseignements technologiques et professionnels, et des enseignements post-baccalauréat.

  • L'enseignement de l'informatique en Tunisie, 30 ans déjà... État des lieux
    Dorsaf Benna Chelly.

    Cet article présente un aperçu sur l'enseignement de la discipline informatique dans les établissements scolaires tunisiens en passant de ses débuts en 1983 avec les élèves élites dans les lycées pilotes, sa généralisation en 1999 comme matière optionnelle dans les lycées et en arrivant à l'état actuel où plus de 5 000 enseignants d'informatique exercent sur toute la Tunisie et qui sont encadrés par 32 inspecteurs de la discipline. Le ministère tunisien de l'éducation a prévu plus que 3 000 laboratoires d'informatique répartis entre collèges et lycées afin de favoriser de bonnes conditions de travail et ce défiant sa frêle structure.

  • Identification des conceptions des enseignants marocains de physique, du secondaire qualifiant, à propos de l'inertie, du mouvement inertiel et du monde qu'il nécessite
    Hassan Azzaoui, Nadia Benjelloun, Abdelkrim El Hajjami, Lotfi Ajana.
    Cet article propose d'identifier certaines conceptions des enseignants marocains de physique, du secondaire qualifiant (lycée), à propos du concept de l'inertie, du mouvement inertiel et du monde nécessité par le principe d'inertie. Pour ce faire, nous nous sommes appuyés sur l'approche historique de ces trois concepts, ainsi que sur des constats concernant la manière avec laquelle ils sont véhiculés par les manuels scolaires du secondaire pendant les quatre dernières réformes des programmes qu'a connues notre pays depuis l'année 1979. Sur ces deux bases nous avons élaboré un questionnaire que nous avons soumis à 59 enseignants. L'analyse de leurs réponses nous a permis de mettre en évidence un écart entre les conceptions de ces enseignants et celles de la physique newtonienne prises comme référence. Des modes de pensée et des conceptions, analogues à ceux des pré-newtoniens, ont été détectés relativement à chacun des concepts étudiés.

  • Éditorial
    Une lettre ouverte à François Hollande.

    précédent EpiNet n° 162 suivant
    février 2014
  • Correspondant de l'académie des sciences, Jacques Arsac était professeur émérite d'informatique à Paris VI - Pierre et Marie Curie.
    Il a été l'un des intellectuels qui ont contribué à la naissance et au développement de la science informatique.
    Il a joué un rôle tout à fait éminent dans la réflexion sur la place de l'enseignement de l'informatique dans la formation des élèves du second degré et a été en particulier le moteur, la cheville ouvrière, de la création, dans les années 1980, d'une option informatique dans les classes de seconde première et terminale.
    Hommage à Jacques Arsac, 1929-2014. Jean-Michel Bérard.
    Décès de Jacques Arsac. LIP6, UPMC.
    La didactique de l'informatique : un problème ouvert ? Jacques Arsac.

  • La science informatique a pleinement sa place dans les enseignements primaire et secondaire
    Jacques Baudé.
    C'est une évidence qui s'impose à tous, l'informatique est omniprésente, elle sous-tend cet ensemble diversifié que l'on nomme « numérique ».
    Son impact sociétal et économique explose au XXIe siècle, l'informatisation devenant la forme contemporaine de l'industrialisation. L'épanouissement d'une citoyenneté pleine et entière ne peut ignorer l'informatique. Tout cela a été dit et bien dit. Je n'y reviens pas.

  • Une expérience scientifique et didactique : enseigner l'informatique aux biologistes
    Laurent Bloch.
    Tout a commencé avec James D. Watson, Francis Crick, Rosalind Elsie Franklin et quelques autres dans les années 1950. Ils nous ont appris que la conformation des êtres vivants se déduisait de l'information génétique codée par l'acide désoxyribonucléique (ADN) de leurs cellules. Les macromolécules (on dit aussi polymères) d'ADN sont de longues chaînes de motifs moléculaires élémentaires, les nucléotides, dont il existe quatre variétés : l'adénine (notée A), la thymine (notée T), la cytosine (notée C) et la guanine (notée G). Le paradigme de la biologie moléculaire postule que l'information génétique est formulée par un texte, le génome, écrit dans un alphabet de quatre lettres, A, T, G, C, et que la connaissance de ce texte permet de connaître les fonctions de l'organisme considéré, sans avoir à entrer dans des considérations supplémentaires d'ordre physico-chimique.

  • La diversité de l'informatique à l'École
    Jean-Pierre Archambault.
    Le paysage de l'informatique et des TIC éducatives s'est transformé d'une manière notable à la rentrée scolaire 2012 avec la création en Terminale S d'un enseignement de spécialité « Informatique et Sciences du numérique » (ISN). L'informatique est ainsi (re)devenue une discipline scolaire d'enseignement général au lycée, un statut qu'elle avait perdu. C'est important car l'expérience des années 1980 et 1990 avait montré que l'informatique « objet d'enseignement » et l'informatique « outil pédagogique » étaient complémentaires et se renforçaient mutuellement. L'informatique est à la fois un élément de la culture générale scientifique scolaire au XXIe siècle et un instrument qui, bien utilisé, enrichit la panoplie pédagogique des enseignants.

  • Les TIC dans l'enseignement à Chypre : du scepticisme à l'intégration
    Fryni Kakoyianni Doa.
    Cet article, qui s'adresse aux enseignants actuels et futurs a pour but de dresser un état des lieux de l'impact des nouvelles technologies dans l'enseignement et présenter l'intérêt de leur intégration pédagogique dans la classe. Plus particulièrement il s'agit, d'une part, de montrer d'abord comment se sont peu à peu intégrées les nouvelles technologies dans l'enseignement chypriote depuis les années 1980. D'autre part, il s'agira de montrer les résultats d'une recherche statistique effectuée auprès d'apprenants chypriotes grecs concernant l'usage des nouvelles technologies en classe et en dehors de la classe.

  • L'approche par compétences dans l'enseignement de l'informatique au Cameroun
    Paul Dieudonné Mbock.
    La réforme du curriculum d'enseignement est en cours dans les enseignements secondaires au Cameroun. L'informatique, dont le nombre d'encadreurs a considérablement augmenté, bénéficie naturellement de cette amélioration. L'adoption de l'approche par compétences (APC) a vocation à mener à terme cette réforme. Cette approche n'est pas encore bien assimilée et intégrée par tous les acteurs de la chaîne pédagogique. C'est fort de ce constat que nous proposons aux différents acteurs et à toute la communauté, quelques réflexions sur l'APC et présentons le chemin parcouru à ce jour.

  • Éditorial
    D'une année l'autre, toujours l'enseignement de l'informatique.

    précédent EpiNet n° 161 suivant
    janvier 2014
  • Industrialisation, innovation et informatique
    Maurice Nivat.
    À l'heure où le Président des États-Unis appelle dans un discours tous ses concitoyens à apprendre à programmer, à l'heure où le parlement britannique décide de généraliser dans tous les lieux d'enseignement du royaume l'enseignement de l'informatique, à l'heure où de nombreux autres pays, de la Finlande à la Corée, de la Chine au Maghreb, du Brésil à la Suisse font de grands efforts pour développer la formation à l'informatique, il est nécessaire que la France ne reste pas à l'écart d'un vaste mouvement qui trouve sa source dans l'évidence de plus en plus manifeste que l'informatique joue un rôle de plus en plus important dans l'innovation, la création et le progrès.

  • Enseignement de l'informatique : à propos de culture générale
    Jean-Pierre Archambault.
    La mission fondamentale de l'enseignement scolaire consiste à donner à tous les élèves la culture générale de leur époque. L'informatique est omniprésente dans la société, elle doit donc être une discipline en tant que telle, composante de la culture générale scolaire.

  • L'usage des TIC pour l'enseignement-apprentissage du français, cas du lycée marocain
    Driss Louiz.
    L'usage des Technologies de l'Information et de la Communication dans l'Enseignement dans l'enseignement-apprentissage du français est un débat qui a fait couler beaucoup d'encre ces derniers temps. Le Maroc, pays en développement, n'échappe pas à cette règle, il tente de rattraper le retard, à travers les différentes réformes et malgré les obstacles qui contrecarrent la voie de l'innovation pédagogique.

  • La formation de formateurs d'éducateurs du préscolaire : mise en place d'un dispositif de formation à distance
    Xafaa Zoubaidi, Mohamed Ait Daoud, Abdelwahed Namir, Mohammed Talbi, Brahim Nachit.
    La scolarisation des jeunes enfants connaît un retard important sur le plan des infrastructures, de la formation des éducateurs/rices ainsi que sur le choix des modèles éducatifs. Dans le cadre d'une collaboration entre l'Académie Régionale d'Éducation et de Formation de Casablanca, l'Observatoire de Recherche en Didactique et en Pédagogie Universitaire et l'Institut Français, il a été procédé à la mise en place d'un dispositif expérimental de formation de formateurs d'éducateurs/trices du préscolaire, selon un nouveau « concept d'éducation préscolaire moderne, authentiquement marocain ».
    La mise en place d'un dispositif de formation à distance de formateurs d'éducateurs/trices du préscolaire vient en réponse aux contraintes liées à la formation en présentiel.
    Le contexte de la conception de ce dispositif, sa description pédagogique et technologique sont explicités dans cet article.

  • Les élèves marocains et le soutien scolaire : recours au soutien privé et usage d'internet
    Ahmed Rhazal, Najiba El Amrani El Idrissi, Abdelkrim El Hajjami.
    Comme dans la plupart des pays, le soutien scolaire privé au Maroc a connu un développement important durant ces dernières années. Cette étude vise à déterminer la perception des élèves marocains concernant les différentes facettes du soutien scolaire privé dans l'enseignement secondaire : sa nécessité, les motivations, les résultats atteints. Nous nous préoccupons aussi de l'intérêt des élèves pour les sites Internet de soutien scolaire. Un questionnaire destiné aux élèves a été utilisé. Les résultats de cette étude et leur interprétation sont présentés dans cet article.

  • Éditorial
    L'enseignement de l'informatique à l'école primaire. Une proposition d'orientations générales pour un programme

    précédent EpiNet n° 160 suivant
    décembre 2013
  • Proposition d'orientations générales pour un programme d'informatique à l'école primaire
    Texte adressé au Conseil Supérieur des Programmes par Serge Abiteboul, Jean-Pierre Archambault (Président de l'EPI), Gérard Berry, Colin de la Higuera (Président de la SIF), Gilles Dowek, Maurice Nivat.
    Ce texte propose des orientations générales permettant de structurer un futur programme d'informatique à l'école primaire. Comme dans les autres disciplines fondamentales, la sensibilisation précoce aux grands concepts de la science et technique informatique est essentielle. Elle donne des clés aux élèves pour comprendre le monde qui les entoure, elle évite que se forgent des idées fausses et représentations inadéquates, elle fabrique un socle sur lequel les connaissances futures pourront se construire au Collège et au Lycée. À l'École, il est important de montrer les liens qui unissent les concepts de l'informatique et ceux enseignés dans les autres disciplines, ainsi que ceux qui les unissent aux objets familiers que les élèves utilisent tous les jours. Sur ces deux points, nous pouvons nous appuyer sur des expériences longues et riches d'enseignements menées en France et hors de France.

  • L'informatique à l'école
    Au moment où l'enseignement de l'informatique à l'école primaire revient au devant de la scène, il n'est pas inutile de se référer aux articles des années 80 parus dans le Bulletin de l'EPI.
    - L'informatique a-t-elle un avenir à l'école ? François Boule.
    - Béquilles pédagogiques pour logo en CP et CE1. Un matériel en carton. D. Bertin.

  • La science informatique doit être enseignée dès le secondaire au même titre que la physique ou la biologie
    Jacques Baudé.
    Pourquoi enseigner l'Informatique ? N'y a-t-il pas des logiciels tout faits, de plus en plus « conviviaux », répondant à tous les besoins ? Nous ne sommes plus à l'époque des Mitra 15 et T1600 des années 70 où il n'y avait rien d'autre à faire qu'à programmer en LSE et en Basic ! Maintenant, l'ordinateur omniprésent est un « outil » à la disposition des usages les plus variés et un média massivement utilisé en tant que tel par les jeunes. Voilà ce qu'on entend couramment.
    Justement, n'y a-t-il pas là pour les enseignants, les parents et les responsables du système éducatif matière à s'interroger ?
    La question se pose, l'École doit-elle en rajouter ou tendre à calmer le jeu. Assumer ce qui est fondamentalement de sa compétence : transmettre des connaissances, savoirs et savoir-faire, ouvrir des boîtes noires.
    Faut-il enseigner l'Informatique dès le secondaire au même titre que la Physique ou la Biologie ? Et si tout avait déjà été dit sur le sujet ?

  • « Accompagner les technologies en éducation » : de quoi parle-t-on ?
    Francois Villemonteix.
    Dans le domaine des TICE existe en France depuis les années 1980 une tradition d'accompagnement assure par des enseignants experts, ayant développe des pratiques informelles relevant du compagnonnage. Une ambiguïté demeure dans l'acception de cette notion, cultivée par la profusion des occurrences dans les discours institutionnels, mais aussi dans ceux des collectivités et des industriels, traduisant leur intention de pénétrer davantage ce domaine d'activité. Nous nous interrogeons sur l'accompagnement des TIC en focalisant plus particulièrement sur l'école primaire. Elle caractérise les tendances du discours, s'appuyant sur des analyses de textes produits par les acteurs du champ. À la lumière de la sociologie de l'innovation et des groupes professionnels, elle examine l'évolution des rôles et le déplacement de la position des acteurs de l'accompagnement des TICE et les modes de légitimation de leur action. Elle montre la nature des besoins d'accompagnement des enseignants utilisateurs des technologies dans leurs pratiques de classe et propose quelques perspectives de recherche.

  • HASLERSTIFTUNG - L'enseignement de l'informatique en France. Il est urgent de ne plus attendre
    Ce texte sur le rapport de l'Académie des sciences de mai 2013 accompagne l'intervention que Jean-Pierre Archambault fera lors de la journée organisée par la fondation Hasler à Lausanne le 29 janvier 2014. Elle portera sur l'enseignement de l'informatique.
    L'enseignement de l'informatique peut et doit être commencé dès le primaire, par une sensibilisation aux notions d'information et d'algorithme, possible à partir d'exemples très variés dans le style de « La main à la pâte » pour les sciences physiques. Il doit être approfondi au collège et au lycée. Le rapport propose des esquisses de curriculum portant sur les grands domaines de l'informatique : algorithmique, programmation et langages, théorie de l'information, architecture des matériels (machines et réseaux). La pédagogie et la didactique de l'informatique ont leurs spécificités.

  • Éditorial
    Une audience au Conseil Supérieur des Programmes.

    précédent EpiNet n° 159 suivant
    novembre 2013
  • Les TIC à l'école primaire en France : informatique et programmation
    Jacques Béziat.
    Fin des années 1970, l'usage des ordinateurs en classe passait souvent par l'apprentissage d'un langage de programmation, notamment Logo, soit sur écran, soit par la manipulation de robots programmables. Ainsi, les programmes scolaires de 1985 ont fait une place à cette manipulation. Cet item est retiré des programmes à partir de 1995. L'informatique « usager » s'est développée, notamment avec l'intégration de plus en plus performante des technologies numériques, avec pour effet l'abandon de tout ce qui pouvait relever de la programmation avec les élèves. De fait, le B2i depuis les années 2000 ne propose de valider que des compétences « usagers » chez les élèves. Pour autant, l'intérêt de la programmation à l'école primaire a-t-il été réellement remis en question ? La littérature du champ a déjà largement présenté des recherches et pratiques pédagogiques sur Logo sans que cela ait réellement une incidence sur les pratiques de classe ni les orientations institutionnelles. À travers une revue de littérature de la presse professionnelle depuis 30 ans, nous mettrons en perspective l'intérêt d'une pratique de la programmation Logo à l'école. La question est d'actualité avec, entre autres, l'apparition sur le marché de nouveaux objets programmables. La programmation, une pratique pour l'école primaire ?

  • La programmation à l'école primaire
    Robert Riou.
    Robert Riou, instituteur à la retraite, a écrit à l'EPI. Il nous a fait part de son expérience passée et de ce qu'il pourrait proposer aujourd'hui à ses élèves s'il était encore en activité. Mais il est septuagénaire et goûte depuis des année déjà aux charmes d'une retraite bien méritée...

  • Enseigner les sciences au XXIe siècle
    Gilles Dowek.
    Au cours de l'histoire, l'enseignement des sciences n'a cessé d'évoluer, et notre enseignement actuel ne ressemble que de très loin à l'enseignement du quadrivium de Boèce : arithmétique, musique, géométrie, astronomie, qui avait cours au Moyen Âge. Une des raisons de cette évolution est que les sciences elles-mêmes évoluent. Depuis la fin du XXe siècle, par exemple, nous vivons quatre révolutions scientifiques majeures, qui influencent déjà la manière dont nous concevons l'enseignement des sciences. Parmi d'autres, l'initiative et la spécialité Informatique et sciences du numérique illustrent ces évolutions.

  • Le droit du numérique : une histoire à préserver
    François Pellegrini, Sébastien Canevet.
    Bien que l'histoire de l'informatique soit récente, cette discipline pose des problèmes de conservation inédits. Ceux-ci sont amplifiés par des questions d'ordre juridique, le droit du numérique constituant en lui-même un objet d'étude dont l'histoire a également sa place dans un musée de l'informatique. L'objectif de cet article est de proposer un tour d'horizon de l'évolution du droit du numérique, tant du point de vue historique que de son impact sur la conservation et la présentation des pièces.

  • Évaluation des sites marocains de soutien scolaire. Cas des sites traitant de physique chimie
    Ahmed Rhazal, Najiba El Amrani El Idrissi, Abdelkrim El Hajjami.
    Le soutien scolaire en ligne est une tendance qui se développe actuellement. La présente étude évaluative concerne une vingtaine de sites marocains se définissant comme des sites de soutien scolaire. Nous nous sommes limités aux sites traitant de physique-chimie.
    Nous nous référerons dans cette étude au modèle socio-constructiviste et interactif de Jonnaert, et nous utilisons une grille d'évaluation, que nous avons élaboré à partir de différents critères existants. Nous classons ensuite les différents sites, selon la note obtenue, et terminons l'article par quelques propositions.

  • Éditorial
    Une « Grande cause nationale » et une lettre de Vincent Peillon.

    précédent EpiNet n° 157 suivant
    octobre 2013
  • L'informatique, outil et objet d'enseignement
    Entretien avec Jean-Pierre Archambault, président de l'EPI.
    À l'heure des débats autour de la (ré)apparition de l'informatique comme discipline scolaire en Terminale S, il nous a paru nécessaire de revenir sur les enjeux que pose cette question au travers du parcours d'un acteur important de l'informatique éducative et de l'enseignement de l'informatique. C'est en effet sur ces deux aspects que nous avons souhaité interroger Jean-Pierre Archambault pour mieux cerner à la fois l'histoire des rapports de l'École et de l'informatique, mais également le rôle que le numérique doit aujourd'hui jouer dans la constitution d'une culture citoyenne à la mesure de la place qu'il occupe dans la société. Jean-Pierre Archambault est agrégé de mathématiques. Formateur en informatique au début des années 80, c'est un pionnier des TICE qui a coordonné le pôle de compétences « logiciels libres » du SCÉRÉN et préside l'association EPI depuis 2007. À ce titre il a joué un rôle important dans la création en Terminale S à la rentrée 2012 de l'enseignement de spécialité optionnel « Informatique et sciences du numérique ».

  • Derrière la technique, la science informatique
    Sacha Krakowiak, Jacques Mossière, Jean-Pierre Verjus
    Dans le grand public, et même dans des milieux relativement informés, l'informatique est encore rarement perçue en tant que science, au-delà de ses aspects techniques. Étant donné la place croissante de l'informatique et plus généralement du numérique dans l'économie et la société, cet état de fait est regrettable. Il conduit en effet à une mauvaise perception de la nature et de l'impact de la recherche en informatique et à une désaffection des jeunes pour des études dans cette discipline, pourtant créatrice d'emplois. Comment renverser cette tendance ? Nous pensons qu'une présentation de l'informatique dans le cadre d'un musée virtuel peut y contribuer, par deux voies d'approche : (1) montrer que les applications bien connues de tous reposent sur des notions fondamentales, bases d'une démarche rigoureuse de conception et de garantie de qualité ; (2) montrer comment ces notions se sont dégagées au cours de l'histoire (Vers un Musée de l'Informatique et de la société Numérique en France ?). Une présentation virtuelle, par la souplesse et l'interactivité qu'elle permet, semble bien adaptée à ces objectifs.

  • Le rectorat de Clermont-Ferrand « Un enseignement au numérique dans notre académie » adressé à tous les enseignants de l'académie :
    - « Un enseignement au numérique dans notre académie », par Marie-Danièle Campion, recteur de l'académie.
    - « Tout a un reflet numérique », par Jean-Pierre Archambault, président de l'EPI.
    - « Un nouvel enseignement, de nouvelles pratiques pédagogiques », par Laurent Chéno, IGEN d'informatique.

  • Éditorial
    L'An II de l'enseignement de l'informatique au lycée.

    précédent EpiNet n° 157 suivant
    septembre 2013
  • Une priorité : un enseignement de la science et technique informatique pour tous les élèves
    Jean-Pierre Archambault pour le Conseil National du Numérique.
    L'enjeu est de ne pas « produire » à n'en plus finir des générations d'exclus du numérique. Cette priorité relève d'une approche selon laquelle usages du numérique et science et technique informatique, loin d'être sans rapport voire antagoniques, sont au contraire complémentaires et se renforcent mutuellement. Le rôle de l'École de la République est fondamental en matière de formation initiale, en particulier pour les publics défavorisés. Pour les générations qui ne sont plus à l'École, c'est une question de formation continue, à laquelle il arrive de se substituer à une formation initiale qui n'a pas eu lieu. Cette priorité correspond à un enjeu fort pour le pays.

  • Quel rôle pour l'école dans le développement de l'économie devenue numérique ?
    Gilles Dowek pour le Conseil National du Numérique.
    Le traitement de l'information a transformé l'ensemble des secteurs de l'industrie et des services : de l'aéronautique aux télécommunications, de la grande distribution à la banque, et il devient difficile aujourd'hui de mentionner un métier qui n'a pas été transformé par le développement de l'informatique. La réussite de notre pays en matière de développement économique repose donc, en grande partie, sur sa capacité à former des professionnels capables de participer au développement de cette économie, devenue numérique.

  • La culture, ça sert à quoi ? ou Les clefs du futur
    Pierre Jarillon.
    Pour l'UNESCO : « Dans son sens le plus large, la culture peut aujourd'hui être considérée comme l'ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériels, intellectuels et affectifs, qui caractérisent une société ou un groupe social. Elle englobe, outre les arts et les lettres, les modes de vie, les droits fondamentaux de l'être humain, les systèmes de valeurs, les traditions et les croyances. » Cette définition date de 1982. Il y a donc une trentaine d'années et en trente ans le monde a beaucoup changé car les sciences et les techniques font évoluer notre civilisation de plus en plus rapidement.

  • Impact de l'apprentissage par problème sur la compréhension conceptuelle de la mécanique newtonienne
    Mohamed Droui, Abdelkrim El Hajjami, Mohamed Bouklah, Salaheddine Zouirech.
    Dans cet article, nous tentons d'explorer l'impact de l'apprentissage par problème, en utilisant des technologies de l'information et des communications, sur la compréhension conceptuelle de la mécanique newtonienne. Cent quatre vingt-dix élèves marocains au secondaire qualifiant (90 élèves du groupe expérimental et 90 élèves du groupe témoin) ont participé à cette étude. Nous avons utilisé l'inventaire du concept de force (FCI) pour mesurer La compréhension conceptuelle de la physique newtonienne. Le test FCI est un test conceptuel composé de 30 questions à choix multiples. Chaque mauvais choix pour chaque question correspond à une conception naïve spécifique sur les concepts de la force et du mouvement. Les données issues de cette étude sont analysées en utilisant les statistiques descriptives et le test t pour les comparaisons les données des deux groupes témoin et expérimental. Cette étude nous a montré que les élèves du groupe expérimental ont obtenu des résultats meilleurs que ceux du groupe témoin. La différence entre les gains normalisés d'apprentissage des deux groupes est statistiquement très significative. Les résultats de la présente recherche rapportent des effets positifs de l'apprentissage par problème centré sur les besoins des apprenants et qui intègrent les technologies au bon moment et pour la bonne activité.

  • L'enseignement de l'informatique au Cameroun : la loi du plus riche
    Marcelline Djeumeni Tchamabé.
    Une décennie déjà d'enseignement de l'informatique au Cameroun et cette discipline selon l'expression de Karsenti (2003) ne fait toujours pas mouche. Dans l'enseignement de cette discipline toujours domine la loi du plus riche qui a pour conséquences plusieurs fractures : la fracture écononumérique qui tient des millions d'apprenants pauvres en dehors des classes lors des leçons d'informatique et la fracture éconumérique qui du fait de l'environnement écologique défavorable abîme les dispositifs numériques de formation des élèves et des enseignants et maintiennent dans l'ignorance les acteurs de l'éducation empêchant le système éducatif d'atteindre les finalités de l'enseignement de l'informatique sur le plan pédagogique que scientifique et professionnel. Nous avons conclu que ces fractures sont nées de l'innovation qui ne repose pas sur un changement planifié et sur les problèmes de gouvernance. La recherche peut s'intéresser à ces deux aspects pour mieux comprendre leurs impacts sur le développement de l'informatique au Cameroun.

  • Contribution des enseignants de mathématiques au concours des enseignants innovants au Maroc
    Brahim Nachit, Ahmed Lablidi, Namir Abdelwahed, Mohamed Bahra et Mohammed Talbi.
    L'enseignement mobilise beaucoup de ressources (manuel - site web - ressource en ligne...) pour parer autant que possible, aux difficultés d'enseignement et d'apprentissage et redonner du sens aux concepts. Le Ministère de l'Éducation nationale encourage l'intégration des TIC dans l'enseignement. Il organise chaque année un concours des enseignants innovants, les enseignants de mathématiques participent régulièrement à cette manifestation.
    Dans cet article, nous avons évalué la participation des enseignements de mathématiques à ce concours, nous avons aussi montré que les enseignants de mathématiques sont les plus primés pendant les sept premières éditions du concours.

  • Concours des enseignants innovants au Maroc
    Brahim Nachit, Ahmed Lablidi, Namir Abdelwahed, Mohamed Bahra et Mohammed Talbi.
    Le Ministère de l'Éducation nationale et Microsoft Maroc encouragent les enseignants à mettre en avant leur talent et soutiennent l'innovation en matière d'intégration des Technologies de l'Information et de la Communication dans l'éducation, c'est véritablement l'objectif du concours des enseignants innovants. Ce concours est organisé chaque année, les enseignants de différentes disciplines participent régulièrement à cette manifestation pour parer autant que possible, aux difficultés d'enseignement et d'apprentissage.
    Dans cet article, nous avons évalué la participation des enseignements à ce concours, nous avons analysé les différents produits primés pendant les sept premières éditions du concours (2005-2011) et nous avons identifié l'impact de cette expérience sur l'enseignement.

  • Le code informatique à l'École
    Interview de Jean-Pierre Archambault et Rémi Boulle par Benjamin Weil pourAtlantico.fr.
    La question de l'apprentissage de langages informatiques à l'école fait son chemin. C'est le sens du projet Code.org qui mobilise des stars du web et des nouvelles technologies pour inciter à l'enseignement de lignes de code aux têtes blondes outre-Atlantique. En France, le patron de Free, Xavier Niel, tenait des propos similaires lors de sa conférence annonçant son projet d'école informatique gratuite.

  • Éditorial
    Un rapport qui fera date mais des débats manqués.

    précédent EpiNet n° 156 suivant
    juin 2013
  • Enseigner la science informatique
    Une interview de Jean-Pierre Archambault pour eprofsdocs.
    Jean-Pierre Archambault, vous êtes agrégé de mathématiques et vous avez animé pendant de longues années la mission « logiciels libres » du CNDP, avant de vous consacrer également à la mise en place d'un enseignement de l'informatique. Vous êtes depuis 2007 président de l'association EPI (enseignement public et informatique). L'on sait la place prise par l'EPI dans la création de cet enseignement.
    Merci de faire partager aux lecteurs d'e-profsdocs vos points de vue et analyses sur les modalités de développement du numérique scolaire.

  • Un système d'information : oui, pourquoi pas, mais est-ce vraiment nécessaire ?
    À propos de quelques expériences pratiques

    Tribune libre de Laurent Bloch.
    La fonction de DSI (directeur du système d'information) de l'université Paris-Dauphine fut le dernier poste de mon parcours professionnel dans le système public d'enseignement supérieur et de recherche. Des motifs qui m'incitèrent à postuler à ce poste et à l'occuper pendant près de cinq ans, le scepticisme quant à son utilité fut sans doute le plus puissant ; je venais d'exercer pendant sept ans la fonction de RSSI (responsable de la sécurité des systèmes d'information) de l'Inserm, très près de la direction du système d'information, et l'impression que j'avais retiré de cet exercice était le caractère plutôt nuisible du SI (système d'information).

  • Pour une culture numérique
    Jean-Pierre Archambault, Gilles Dowek, pour VRS n° 392, avril 2013.
    Les débuts de l'informatique pédagogique dans l'enseignement scolaire remontent aux années 1970. L'objectif est de développer des usages raisonnés, pertinents et efficaces. Si beaucoup a été fait, il reste beaucoup à réaliser.

  • « Une science encore incertaine » : l'émergence de l'informatique dans la recherche et l'enseignement supérieur français
    Pierre Mounier-Kuhn.
    L'ordinateur et sa programmation remontent à la fin des années quarante. Ils n'ont été constitués en objets de recherches spécifiques qu'au cours des années 1960, en s'alliant avec la logique et d'autres branches du savoir. L'informatique n'a été reconnue comme discipline autonome qu'à partir des années 1970, au prix de vives controverses.

  • Introduction aux machines virtuelles
    Laurent Bloch.
    Cet article se veut compréhensible par les profanes.
    En première approche, nous pouvons définir un programme informatique comme un automate auquel on fournit des données, et qui répond par un résultat.
    Si nous examinons plus en détail un programme informatique, nous verrons un texte dont les mots sont, d'une part, les noms d'opérations élémentaires réalisables par un calculateur donné, d'autre part, les noms des données, objets de ces opérations, appelées aussi opérandes.
    Chaque calculateur particulier, ou processeur, possède un jeu d'opérations élémentaires qui lui est propre. Les conventions selon lesquelles ces mots peuvent être agencés définissent la syntaxe du langage machine de ce calculateur particulier.

  • Éditorial
    Un rapport de l'Académie des Sciences et un débat au Sénat.

    précédent EpiNet n° 155 suivant
    mai 2013
  • Ressources, Instruments, Ouverture. Des formations nécessairement diversifiées
    Jean-Pierre Archambault pour la revue frantice.net n° 6 de janvier 2013.
    L'informatique et les TIC ont des statuts éducatifs distincts auxquels correspondent nécessairement des besoins de formation des enseignants différents. Les TIC sont outil pédagogique, transversal et spécifique, qui enrichissent la panoplie des instruments de l'enseignant avec la question essentielle de leur bonne insertion dans les démarches et scénarios d'apprentissage. L'informatique s'immisce dans les objets, les méthodes et les outils des savoirs constitués, transformant leur « essence » ; leur enseignement doit évidemment en tenir compte. Et l'informatique (re)devient une discipline scolaire de l'enseignement général.

  • Révolution dans l'enseignement de l'informatique ? L'École 42
    Tribune libre de Laurent Bloch.
    Xavier Niel, patron d'Iliad, la société-mère de Free, a décidé de créer une école d'informatique, nommée École 42. La scolarité sera gratuite, ouverte sans condition de diplôme, aucun diplôme ne sera délivré, les élèves seront sélectionnés, plutôt que par concours, à l'issue d'un stage estival de programmation en immersion. La scolarité durera trois ans.

  • Apprentissage mobile ou M-Learning : opportunités et défis
    Mohamed Droui, Abdelkrim El Hajjami, Khalid Ahaji.
    Au vu l'émergence rapide des technologies mobiles omniprésentes et la croissance des offres et besoins d'une « société en mouvement » en formation, des travaux de recherches se multiplient pour identifier des applications pédagogiques pertinentes et la capacité potentielle de ces outils à améliorer et à faciliter le processus enseignement-apprentissage. Le domaine correspondant a vite été nommé le « M-Learning », ou apprentissage mobile. Dans cet article, nous mettons en évidence tout d'abord l'importance accordée au domaine de l'apprentissage mobile en soulignant l'émergence rapide des technologies mobiles et les modifications approfondies des offres et des besoins en formation et en éducation. Puis, nous identifions les apports et les potentiels des technologies mobiles pour l'apprentissage et l'enseignement. Ensuite, nous passons en revue sur les définitions du concept de l'apprentissage mobile et nous identifions ses caractéristiques, ainsi que les fondements théoriques pédagogiques. Enfin, nous exposons les défis à soulever pour construire et déployer les environnements de support d'apprentissage.

  • Éditorial
    La France non plus ne doit pas louper le coche.

    précédent EpiNet n° 154 suivant
    avril 2013
  • La science informatique doit être enseignée dès le secondaire au même titre que la physique ou la biologie
    Des analyses convergentes, rassemblées par Jacques Baudé.
    Un argumentaire pour l'intégration de l'informatique dans la culture générale scientifique, dans le cadre de la pluralité des approches : l'informatique outil pédagogique et instrument de travail personnel et collectif des enseignants et des élèves ; facteur d'évolution des disciplines enseignées, de leurs objets et méthodes, de leur « essence » ; enfin, objet d'enseignement, élément de la culture générale scolaire car composante de la culture générale de l'« honnête homme » du XXIe siècle. Ces statuts complémentaires se renforçant mutuellement.

  • Pour la « fondation » de la discipline informatique pour tous
    Participation de Jean-Pierre Archambault au débat « Faut-il changer l'école ? » sur Newsring.
    Le projet de loi sur la refondation de l'école de la République a été adopté en première lecture par l'Assemblée nationale. Il y est question d'une manière significative du numérique, de ses usages. Mais quasiment pas de l'informatique. C'est un paradoxe.

  • Des « serveurs solidaires » pour Dom'ici
    Quand DotRiver équipe les villages mobiles pour l'accueil des sans abris.
    DotRiver intervient depuis juin 2008 dans le domaine de la virtualisation et de la centralisation des postes de travail informatique en proposant une approche véritablement éco-innovante. Les solutions sont entièrement conçues et basées sur des logiciels Libres et Open Source et l'activité de DotRiver consiste à garantir le bon fonctionnement de toute la bureautique dont ont besoin tous les utilisateurs d'informatique.

  • Éditorial
    Débat à l'Assemblée nationale. Histoire d'un amendement retiré.

    précédent EpiNet n° 153 suivant
    mars 2013
  • Les enjeux éducatifs de l'informatique et du numérique
    Jean-Pierre Archambault.
    Les enjeux éducatifs du numérique, et de la science informatique qui le sous-tend comme la biologie sous-tend la médecine et les sciences physiques l'industrie de l'énergie, sont nombreux. Il y a les enjeux pour l'institution éducative elle-même, en tant qu'administration, qui utilise le numérique pour son propre fonctionnement et pour ses métiers, principalement bien sûr la pédagogie son cœur de métier. Et les enjeux pour la société de par les missions traditionnelles de l'École, à savoir former l'homme, le travailleur et le citoyen. À ces enjeux correspondent quatre statuts éducatifs de l'informatique distincts qu'il ne faut pas confondre.

  • Le service public d'éducation SCÉRÉN-CNDP est-il le nouveau showroom de Microsoft avec la complicité du Café pédagogique ?
    Communiqué de presse de l'April et Framasoft, du 12 mars 2013.
    Le Centre National de Documentation Pédagogique (CNDP) en collaboration avec le Café pédagogique organise une opération nommée « Tour de France du Numérique pour l'éducation ». Officiellement un « tour de l'Hexagone en 20 étapes pour découvrir les meilleurs projets numériques au service de l'éducation », en réalité une tournée au profit de Microsoft partenaire de l'opération et soutien du Café pédagogique. L'April et Framasoft demandent que cette opération soit sérieusement amendée en faisant toute la place nécessaire aux logiciels libres et ressources libres pour l'éducation.

  • Obstacles linguistiques liés à l'apprentissage des Sciences de la Terre au Supérieur. Élaboration d'un didacticiel de traduction des termes géologiques « Lexigloss »
    Abdellatif Chakib, Ghalem Zahour, Mohammed Talbi, Mohamed Radid.
    Notre étude a pour objectifs, d'une part, de mettre en évidence l'impact des difficultés linguistiques sur l'enseignement-apprentissage au niveau de la filière Sciences de la Vie, de la Terre et l'Univers « SVTU » de la Faculté des Sciences Ben M'Sik (Casablanca, Maroc) et d'autre part, de proposer des solutions alternatives pour palier ces difficultés. L'analyse des résultats obtenus à partir des outils d'investigation appliqués sur les étudiants de première année, révèle la nécessité d'introduire des mesures d'accompagnement et d'aide didactique à l'apprentissage de la géologie afin d'assimiler ces concepts. Dans ce cadre, nous avons conçu et réalisé un didacticiel de traduction Français–Français-Arabe, sous la plate-forme de Windows nommé « LexiGloss ».

  • Éditorial
    L'informatique dans le projet de loi d'orientation et de programmation pour la refondation de l'École de la République.

    précédent EpiNet n° 152 suivant
    février 2013
  • Le libre : une circulaire et un peu d'histoire dans l'éducation
    Jean-Pierre Archambault.
    Une circulaire signée le jeudi 20 septembre 2012 par le Premier Ministre Jean-Marc Ayrault à destination de tous les membres du gouvernement encourage le choix des logiciels libres à tous les niveaux de l'État. Cette circulaire constitue une avancée majeure pour le logiciel libre dans les systèmes d'information de l'État. Les avantages du logiciel libre sont mis en évidence : « moindre coût, souplesse d'utilisation, levier de discussion avec les éditeurs »... Cette circulaire nous fournit l'occasion de dire quelques mots sur le libre dans l'Éducation nationale.

  • Recherche profs d'informatique désespérément
    Serge Abiteboul, Gilles Dowek et Colin de la Higuera.
    Pour comprendre la société numérique actuelle, l'enseignement de l'informatique est devenu une nécessité. Et celui-ci ne sera efficace que s'il est assuré par des professeurs d'informatique, dédiés à cette discipline.

  • La grenouille gobe-t-elle aussi les cailloux ?
    Elaa Teftef et Thierry Viéville.
    Où l'on montre, à travers l'exemple de l'étude du cerveau, que si Informatique et Sciences du Numérique forment une discipline à part entière, cela induit aussi une véritable révolution scientifique vis-à-vis des Sciences de la Vie et de la Terre ; et elles ont aussi quelques vertus en ce qui concerne la formation générale de l'esprit.

  • Schéma d'évaluation pour le choix du multimédia pédagogique approprié
    Khalid Ahaji, Said Zahim, Mohamed Droui, Benaissa Badda.
    Ces dernières années, le monde a connu une révolution informatique et technologique qui a touché tous les secteurs notamment ceux de l'éducation et de la formation. Le développement des TIC a rendu ces outils incontournables qui sont de plus en plus introduits dans les processus enseignement-apprentissages. Cet article présente une proposition d'un parcours méthodologique des différentes étapes d'évaluation que nous avons utilisées pour le choix d'un bon outil multimédia pédagogique parmi plusieurs.

  • Mise en œuvre d'un dispositif hybride destiné au développement de la compétence écrite chez les étudiants scientifiques
    Nadia Chafiq, Assia Benabid, Mohammed Bergadi, Mohammed Talbi, Bouzekri Touri.
    La question sociolinguistique est l'une des problématiques au Maroc. Au niveau de l'enseignement secondaire, les disciplines scientifiques sont enseignées en arabe. L'arabisation n'est pas poursuivie au niveau de l'université et les étudiants sont face à des cours scientifiques en français et par conséquent à des difficultés linguistiques accentuées. Nous nous proposons d'étudier l'apport du dispositif hybride dans l'accompagnement, via la plate-forme FOSEL, des étudiants universitaires à suivre ces cours. Cette formation en ligne nous a donné l'occasion de recueillir un corpus de données propres à observer et à analyser l'apport du dispositif hybride pour les étudiants scientifiques.

  • Éditorial
    Numérique... donc informatique.

    précédent EpiNet n° 151 suivant
    janvier 2013
  • Pourquoi pas une licence globale pour les manuels scolaires ?
    Gilles Dowek, Jean-Pierre Archambault.
    Au printemps 2012, nous avons proposé à l'Association des régions de France le contrat suivant : nous nous engagions à écrire un manuel scolaire, à le mettre en page et à le mettre en ligne sous la forme d'un fichier PDF, en échange de quoi les régions nous donnaient 20 000 €, correspondant à la rémunération des auteurs, illustrateurs, maquettistes et éditeurs de ce texte.
    Ce manuel pouvait alors être imprimé par des imprimeurs commerciaux ou par les rectorats, voire localement par chaque lycée, grâce à l'action des régions. Il pouvait aussi être utilisé par tous les lycéens et étudiants francophones dans le monde.

  • Contre l'illettrisme numérique en entreprise
    Louis Becq.
    Dans une entreprise telle qu'un opérateur de télécommunications, on ne parle pas d'informatique mais de système d'information, de SI, en épelant les lettres : S, I, et en les accolant bien souvent à un qualificatif négatif : le SI coûte trop cher, le SI est trop lent, le SI ne répond pas aux besoins, le SI ne marche pas ! Que l'ordinateur d'un salarié ne s'allume pas, qu'une imprimante n'imprime pas ou qu'une commande ne soit pas traitée dans les temps, qu'un client se plaigne d'une facture adressée à tort, c'est toujours la faute au SI...

  • Pourquoi l'informatique doit-elle devenir une composante de base de tout enseignement ?
    Maurice Nivat.
    Programmer est l'activité la plus répandue qui soit : sauf en état de somnambulisme ou quand il est sous l'empire de drogues l'être humain agit, travaille, se distrait, fait quelque chose en suivant un programme qu'il peut avoir élaboré lui-même, pour lui-même, ou qui est un programme imposé par le groupe auquel il appartient, l'équipe ou l'entreprise dont il fait partie ou la société toute entière.

  • Les TIC dans les écoles élémentaires françaises
    Frédéric Amon Holo.
    Cet article extrait de notre travail de thèse s'intéresse à l'utilisation des technologies de l'information et de la communication en éducation, en l'occurrence la mise en œuvre du dispositif B2i dans les écoles élémentaires françaises. Nos résultats montrent que la pratique du B2i ne s'est pas encore généralisée dans les écoles. Cette situation s'explique en partie par des disparités d'équipement en matériel informatique, par l'insuffisance de formation des enseignants dans ce domaine, par des difficultés d'ordre organisationnel et temporel.

  • Facebook. Quels apports pédagogiques ?
    Abderrahim Haddi, Fouad Bardach, Ahmed Bohadria, Mohamed Elmabchour, Aziz Krimi, Noureddine Shioua, Redouan Touil.
    Le Maroc, ainsi que d'autres pays tend vers la numérisation de la société dans tous les domaines, y compris celui de l'Éducation. Le programme GENIE envisage la généralisation des TIC dans l'enseignement, dans le but de promouvoir l'apprentissage, en suscitant la réflexion autour de la méthodologie d'intégration ressources TICE. Dans ce contexte, nous voulons découvrir, à travers cette action, les usages que les élèves entreprennent sur Facebook, leurs attitudes envers leur confidentialité, et les possibilités qu'offre Facebook comme outil d'enseignement et d'apprentissage.

  • Les TIC au service d'un enseignement-apprentissage socioconstructiviste
    Abderrahim El Mhouti, Azeddine Nasseh, Mohamed Erradi.
    L'utilisation des TIC au service des pédagogies actives, en référence à l'approche socioconstructiviste, est présentée comme un modèle efficient en matière d'intégration de ces technologies dans les pratiques d'enseignement et d'apprentissage. La connaissance des principes et des démarches qui structurent la conception, la réalisation et l'évaluation des activités correspondant à ce modèle est une nécessité pour les enseignants désirant utiliser les TIC en classe. Il est décrit dans cet article les étapes du processus de structuration et de réalisation des situations d'apprentissage répondant aux caractéristiques de la pédagogie par projet et l'apprentissage coopératif.

  • Quelques propositions pour enrichir le curriculum de la langue française et intégration des TIC au niveau des Programmes et Orientations Pédagogiques révisés au Maroc en 2011
    Benaissa Badda, Khalid Ahaji, Brahim Flilih, Ahmed Ahami, Omar Elfourchi, Toufik Boujnane, Taybi Bengertouh, Mohamed Natiq, Mohamed Dardour.
    Au Maroc, les nouvelles orientations pédagogiques pour l'enseignement-apprentissage de la langue française au primaire sont le fruit des efforts déployés par le ministère de l'éducation nationale dans le cadre de l'amélioration de la qualité des prestations de l'école primaire. Le présent article privilégie l'éclairage de données scientifiques disponibles, pour enrichir le curriculum de la langue française et l'intégration des TIC au niveau des POP révisés.

  • Éditorial
    Un désert explicatif.

    précédent EpiNet n° 150 suivant
    décembre 2012
  • Des pilotes d'appareils de mesure, pour l'enseignement et la recherche scientifiques
    Pierre Dieumegard.
    Les tables des laboratoires scientifiques sont très encombrées. En plus des ordinateurs il y a aussi des appareils de mesure et aussi des appareils capables d'agir sur le monde extérieur. Dans la pratique, il n'existe pas de logiciels capables de faire des enregistrements simultanément à partir de plusieurs appareils. Cet article essaie de montrer qu'il est techniquement possible de faire assez facilement des logiciels pouvant fonctionner avec divers appareils de mesure et actionneurs. Un bénéfice supplémentaire serait que l'enseignement de l'informatique pourrait être appliqué aux interactions entre les ordinateurs et le monde extérieur.

  • Plus de 40 années de présence active de l'EPI
    Jacques Baudé.
    Adhérent de la première heure, secrétaire général puis président de l'EPI de 1981 à 1995, Jacques Baudé extrait de ses souvenirs, et surtout des publications de l'EPI, les thèmes essentiels des actions de l'association depuis sa fondation. L'histoire de l'EPI et celle de l'informatique pédagogique (expression créée par l'EPI) en France, se confondent en grande partie.

  • L'anniversaire d'EpiNet dans une actualité qui bouge
    La rédaction, Jean-Pierre Archambault.
    À l'occasion du 150e numéro d'EpiNet, la rédaction de la revue a interviewé Jean-Pierre Archambault, président de l'EPI.

  • Le problème du Grand-Duc
    Alain Busser, Hilaire Fernandes.
    Lorsque Cosme II de Médicis était élève, il pausait des questions déroutantes à son prof Galilée, comme tout lycéen digne de ce nom : « Comment se fait-il que lorsqu'on lance 3 dés, le 10 sorte plus souvent que le 9 alors qu'il y a autant de manières d'écrire 10 que 9 comme somme de nombres allant de 1 à 6 ? ». On va donc faire comme le Grand-Duc de Toscane (jouer), puis comme Galilée (calculer). Ce qui est l'occasion d'explorer les blocs et collections de Smalltalk.

  • Éditorial
    Culture générale et enseignement de l'informatique, une large convergence !

    précédent EpiNet n° 149 suivant
    novembre 2012
  • Ignace Rak donne la parole à l'EPI
    Jean-Pierre Archambault, Jacques Baudé.
    J.-P. Archambault, président de l'EPI, et J. Baudé, président d'honneur, répondent à Ignace Rak, pour Pagestec, sur quelques questions concernant leur engagement personnel et les actions de l'association sur la revendication d'un enseignement de l'informatique, notamment au collège. Voici, en substance, le contenu de cette interview.

  • De l'algorithme de Didon à la spirale d'Ulam
    Alain Busser, Hilaire Fernandes.
    Un robot est chargé de parcourir un terrain, pas à pas, en entier, en se limitant aux points à coordonnées entières, mais en ne parcourant chacun qu'une fois et en les parcourant tous. Ce problème n'est pas uniquement théorique, puisqu'il permet de réduire d'une dimension un problème bidimensionnel.

  • Les logiciels libres dans la pédagogie au Cameroun
    Paul Dieudonné Mbock.
    Après l'installation d'une distribution GNU/Linux dans les serveurs des Centres de Ressources Multimédia des dix régions du Cameroun et la configuration des serveurs DHCP et Samba. Le 22 août dernier, nous avons été invité par les responsables de la région du Sud-ouest du Cameroun à présenter un exposé portant sur les logiciels open sources. Nous proposons à toute la communauté les grandes lignes de cet exposé.

  • Éditorial
    Une double grande ambition pour le numérique.

    précédent EpiNet n° 148 suivant
    octobre 2012
  • De l'éducation à distance vers l'enseignement général
    Yuri A. Pervin.
    Le système scolaire russe met actuellement en œuvre les standards d'enseignement de deuxième génération. Au cours du débat houleux à la tribune du Premier Congrès panrusse des professeurs scolaires d'informatique (2011), le standard fédéral de l'éducation primaire a été le premier approuvé et il prime sur les autres standards fédéraux. Néanmoins, il est clair que ce standard nécessite une certaine finalisation.

  • Microsoft programme l'école
    Sabine Blanc.
    Du 27 au 30 août, s'est déroulée la 9e édition de Ludovia, une université d'été incontournable en France sur l'e-éducation. Elle réunit professeurs, chercheurs mais aussi politiques, jusqu'au ministre de l'Éducation nationale, Vincent Peillon, qui participa à une conférence. Parmi les partenaires de l'événement, Microsoft, le géant américain du logiciel. En France, la firme de Redmond mène une intense campagne d'influence en direction des acteurs de l'Éducation nationale.

  • Les logiciels libres et l'enseignement de l'informatique au lycée
    Jean-Pierre Archambault, Jacques Baudé.
    Les Rencontres Mondiales du Logiciel Libre 2012, les « RMLL », se sont déroulées début juillet à Genève. Une table ronde a été consacrée aux « logiciels libres dans l'enseignement de l'informatique au lycée ». Le sujet intéresse : elle s'est prolongée largement au-delà du temps imparti, durant en définitive trois heures. En France, à la rentrée 2012, est créé en Terminale scientifique un enseignement de spécialité « Informatique et sciences du numérique » : un premier pas positif qui en appelle d'autres.

  • Robotique pédagogique basée sur Arduino/C
    Jean-Daniel Nicoud.
    Dans tous les pays, l'informatique a eu de la peine à trouver sa voie dans les collèges et lycées. L'introduction de l'informatique en Terminale S est un progrès significatif et la documentation pour les maîtres a été bien préparée.
    Notre préoccupation ici est uniquement la compréhension des principes de base des processeurs, de leurs composants et de leurs interfaces, décrits dans la section robotique. Arduino apporte des solutions nouvelles faciles à mettre en œuvre.

  • Représentation des objets en machine. Codage des couleurs et des entiers
    Alain Busser, Hilaire Fernandes.
    Comme on l'a vu précédemment, les capacités d'introspection de DrGeoII permettent d'utiliser ce dernier pour étudier (voir ou modifier à titre expérimental) la machine virtuelle Smalltalk sur laquelle il tourne. Dans cet article, on va voir comment sont représentés les couleurs et les nombres entiers dans DrGeoII. On va le faire dans un Workspace et non dans une figure DrGeoII.

  • Éditorial
    Un manuel et des ressources pour enseigner l'informatique.

    précédent EpiNet n° 147 suivant
    septembre 2012
  • Une double grande ambition pour le numérique
    La contribution de l'EPI à la concertation du MEN « Refondons l'École ».
    Le système éducatif a des obligations vis-à-vis de la société, formant l'homme, le travailleur et le citoyen, lui donnant, c'est la mission fondamentale de l'enseignement scolaire, la culture générale correspondant à son époque. L'informatisation est la forme contemporaine de l'industrialisation.

  • Des formations universitaires diversifiées à l'Informatique et aux TIC pour les enseignants du primaire et du secondaire
    La contribution de l'EPI aux « Assises de l'Enseignement supérieur et de la Recherche » du MESR.
    Le système éducatif a des obligations vis-à-vis de la société, formant l'homme, le travailleur et le citoyen, lui donnant, c'est la mission fondamentale de l'enseignement scolaire, la culture générale correspondant à son époque. L'informatisation est la forme contemporaine de l'industrialisation.

  • Lire, écrire, computer : émanciper les humains et contrôler les machines
    Éric Bruillard.
    Depuis 40 ans, travaux et réflexions abondent sur l'utilisation de l'informatique dans l'enseignement. Une trilogie en particulier proposait une alternative à trois branches : l'ordinateur vu comme un outil, un enseignant ou un élève. Si l'outil semble avoir triomphé, on s'est aperçu au fur et à mesure de la grande complexité de la gestion des processus automatisés d'apprentissage et de la nécessité d'apprendre aussi aux humains à maîtriser les machines. Les technologies informatiques ne sont pas seulement des aides à l'action, mais aussi des instruments, qui nous donnent à voir le monde et participent à notre construction de ce monde. D'où l'importance d'en comprendre certains déterminants, en développant une culture informatique. Autant de questions en lien avec celles de la culture informationnelle, et avec les évolutions de la trilogie classique « lire-écrire-compter », qui a pris en compte ces technologies, à tel point qu'on pourrait remplacer « compter » par « computer ».

  • L'informatique à l'école : il ne suffit pas de savoir cliquer sur une souris
    Jean-Pierre Archambault, Gérard Berry, Maurice Nivat.
    Le ministre de l'Éducation nationale, Vincent Peillon, a indiqué le mercredi 23 mai que les décisions concernant les sujets de l'éducation seraient prises fin juillet après concertation, avant une loi de programmation à l'automne. Pour la première fois, l'informatique s'est invitée dans la campagne présidentielle, notamment par le souhait de son enseignement au lycée sous la forme d'une discipline en tant que telle. François Hollande a ainsi proposé que « chaque série du baccalauréat ait une option numérique ».

  • Outils de partage en ligne de ressources pour l'enseignement. Une analyse au Vietnam
    Thi Hong Thai Nguyen. Thèse de doctorat « sciences de l'éducation » sous la direction d'Éric Bruillard, ENS Cachan.
    Cette thèse porte sur le partage des ressources pédagogiques et sur la conception de fonctionnalités spécifiques pour faciliter la visualisation du cycle de vie des ressources éducatives en lien avec leur utilisation en classe dans le contexte éducatif du Vietnam. Elle confirme l'idée d'un partage possible des ressources éducatives en mettant l'accent sur les facteurs favorables tels que la qualité des ressources, la motivation, la confiance des contributeurs, l'incitation, la mise en place de fonctionnalités de discussion et de partage de ressources avec un site web. Les obstacles au partage ont été recensés permetant ainsi d'envisager d'autres perspectives d'étude sur le partage des ressources pédagogiques et d'aider à la conception d'un site web facilitant le partage entre les enseignants.

  • Hacking de Dr Geo avec Dr Geo
    Alain Busser, Hilaire Fernandes.
    Dr Geo, comme Scratch, est écrit en Smalltalk et tourne sur une machine virtuelle Squeak. Cette machine virtuelle ressemble à un système d'exploitation, avec un bureau sous la figure Dr Geo ; et, pour peu qu'on ait rendu la figure redimensionnable, on peut d'un simple clic sur le bureau, accéder à l'intégralité du code source de Pharo Smalltalk, Dr Geo y compris. Ce qui permet, depuis Dr Geo, de modifier non seulement Dr Geo, mais le « système d'exploitation » lui-même. Cette possibilité, quelque peu effrayante il faut l'avouer, va être abondamment utilisée pour faire du hacking, et donc montrer sur un exemple « comment ça marche ». Dans cet article, on va voir ce qu'est un triangle pour Dr Geo, et ce qu'on peut faire avec.

  • Quelle approche faut-il adopter pour intégrer les TIC dans l'enseignement des mathématiques au Maroc ?
    Ali Kaouani.
    Une vraie intégration de TICE doit tenir compte de l'effet de la transposition informatique. Les concepts mathématiques étudiés dans un environnement papier-crayon ne sont pas vécus identiquement dans l'environnement informatique par les élèves.

  • Évaluation des élèves dans l'enseignement scolaire au Maroc dans la perspective des nouveaux programmes
    Abderrahim El Mhouti, Azeddine Nasseh, Mohamed Erradi, Kamal Eddine El Kadiri.
    L'évaluation des étudiants est un domaine en évolution. C'est un processus complexe étroitement lié à des intentions de formation, et qui présente de nombreux avantages, tant pour l'étudiant que pour son enseignant. Les pédagogies actives, mise en œuvre par l'approche par compétences et pédagogie de l'intégration, ont contribué à renouveler les pratiques en matière d'évaluation tout en privilégiant la mise à profit de la fonction formatrice de l'évaluation. La mise en œuvre des nouvelles mécanismes d'évaluation nécessite un changement d'attitude de la part de l'enseignant. Dans cette étude, nous présentons quelques aspects fondamentaux de l'évaluation comme une composante essentielle de l'action éducative. Puis, nous traitons l'évaluation des apprentissages dans le contexte actuel des nouveaux systèmes éducatif, notamment l'approche par compétences. Enfin, nous présentons quelques fonctions de l'évaluation ainsi que les instruments dont on recourt de plus en plus dans le cadre de l'évaluation des compétences.

  • Éditorial
    Des nouvelles de l'enseignement de l'informatique.

    précédent EpiNet n° 146 suivant
    juin 2012
  • Géométrie interactive et programmation
    Alain Busser, Hilaire Fernandes.
    À la confluence de la géométrie euclidienne et analytique, la programmation permet de traiter, de modéliser des situations mathématiques pédagogiquement intéressantes. Pour peu de disposer d'un environnement convivial de programmation interactive, inscrit dans un micro-monde de géométrie dynamique, l'approche est amusante et suffisamment récréative pour susciter l'intérêt chez les élèves. Son inscription dans le cadre du nouvel enseignement de spécialité ISN de terminal est prometteuse, dans le présent texte nous vous proposons de découvrir ce qui se cache derrière.

  • SILLAGES au service de l'ouverture sociale et internationale des grandes écoles
    Jean-Pierre Archambault, Wassim Chiadli, Olivier Granier, Michèle Tilliard, Nathalie Van de Wiele.
    Des ressources pédagogiques libres. L'association SILLAGES.info a été créée en octobre 2011. L'ambition de l'initiative SILLAGES est de développer une production collaborative de contenus pédagogiques multimédias pour les enjeux sociaux et internationaux de l'ouverture de l'accès aux grandes écoles, et notamment de développer un échange pédagogique avec des universités étrangères souhaitant mieux préparer leurs étudiants aux exigences spécifiques des grandes écoles françaises.

  • DIDAPRO 4 - Dida&STIC : « Analyse de pratiques et enjeux didactiques »
    Nous publions, tout au long du trimestre, quelques interventions de ce colloque international, 24-26 octobre 2011, Université de Patras.
    Utilisations de l'informatique par des élèves de sixième en France. Mehdi Khaneboubi.
    De l'usage de Nao (robot humanoïde) dans l'apprentissage de l'informatique. David Janiszek, Laetitia Boulc'h, Damien Pellier, Julie Mauclair, Georges-Louis Baron.
    Une étude de cas centrée sur les usages des étudiants concernant les moteurs de recherche. Marioleni Parissis, Vassilis Komis, Nikolaos Tselios.

  • Burnout et anxiété en milieu scolaire
    Nabil Alami, Ahmed O. T. Ahami, Benaissa Badda, Mohammed Latifi, Losseni Fofana.
    L'objectif de cette étude est d'appréhender les relations existantes entre le Burnout et l'anxiété chez des adolescents scolarisé. Les résultats ont révélé que plus ces enjeux ont de l'importance chez les adolescents, plus ils seront vulnérables au stress et à l'épuisement, alors qu'il n'existe aucune relation entre l'épuisement scolaire et l'anxiété car les personnes qui présentent des schémas anxieux n'ont aucun signe d'épuisement scolaire, toujours selon nos résultats. Nous avons tenté, dans cet article, de montrer le type de liens qui peut relier le rendement scolaire et la santé psychique, et on peut conclure qu'une bonne santé scolaire et morale conduit à des bons résultats scolaires.

  • Éditorial
    L'enseignement de l'informatique, les élections et un manuel pour les élèves.

    précédent EpiNet n° 145 suivant
    mai 2012
  • DIDAPRO 4 - Dida&STIC : « Analyse de pratiques et enjeux didactiques »
    Nous publions, tout au long du trimestre, quelques interventions de ce colloque international, 24-26 octobre 2011, Université de Patras.
    Une très vieille science, l'informatique. Maurice Nivat.
    Didactique de l'informatique et recherche d'information sur le web : quelle(s) perspective(s) ? Béatrice Drot-Delange.
    Se former aux TICE - Discours et représentations. Jacques Béziat.

  • E-portfolio, un outil pour évaluer les compétences en formation d'adultes
    Faouzia Messaoudi, Mohammed Talbi.
    Le présent article se penche sur la question liée au développement d'outils de présentation, d'analyse et d'évaluation des compétences en formation continue. Il s'agit de montrer tout l'intérêt pédagogique et professionnel de l'adoption de l'e-portfolio comme outil tirant particulièrement profit des possibilités offertes par les technologies d'information et de communication, notamment celles du Web2.0. En effet, se référant aux nouvelles approches pédagogiques centrées sur les apprenants, la mise en œuvre d'outils d'aide à l'apprentissage, d'auto-évaluation, de régulation et de métacognition, s'avère d'une grande importance pour soutenir les parcours de formation d'adultes. Notre étude prend appui sur un corpus d'une trentaine d'e-portfolios réalisés par des étudiants du Master AIGEME, parcours ingénierie du e-learning, dispensé par l'Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle, dans le cadre de son offre de formation à distance.

  • L'informatique, discipline scolaire. Un long et tortueux cheminement
    Jean-Pierre Archambault.
    L'informatique est partout, dans la vie quotidienne de chacun, l'entreprise et les administrations, la société. L'enjeu afférent est de donner à tous une culture générale informatique correspondant aux exigences de l'époque, de former l'homme, le travailleur et le citoyen, à savoir les missions traditionnelles de l'École. Selon quelles modalités ? L'approche pédagogique selon laquelle les apprentissages doivent se faire exclusivement à travers les usages de l'outil informatique dans les différentes matières scolaires existantes, traduite dans le B2i, s'est révélée être un échec, un échec prévisible d'ailleurs. Les sciences physiques sont devenues matière scolaire parce qu'elles sous-tendaient les réalisations de la société industrielle. Or le monde devient numérique... Un enseignement de spécialité optionnel « Informatique et Sciences du numérique » a été créé en Terminale S. Il entrera en vigueur à la rentrée 2012. Ce premier pas positif en appelle d'autres. Il existe une complémentarité entre l'informatique outil pour enseigner et l'informatique objet d'enseignement qui se renforcent mutuellement. Le long et tortueux cheminement de l'informatique discipline scolaire ne doit pas surprendre : le nouveau émerge toujours dans la douleur.

  • Éditorial
    L'informatique en campagne.

    précédent EpiNet n° 144 suivant
    avril 2012
  • DIDAPRO 4 - Dida&STIC : « Analyse de pratiques et enjeux didactiques »
    Nous publierons, tout au long du trimestre, l'essentiel des interventions de ce colloque international, 24-26 octobre 2011, Université de Patras.
    Les quatre concepts de l'informatique. Gilles Dowek.
    France-IOI : l'apprentissage de l'algorithmique pour tous. Loïc Février, Mathias Hiron, Arthur Charguéraud.
    Connaissances et représentations du Tableau Numérique Interactif chez les futurs professeurs des écoles : Réflexions sur la formation aux technologies éducatives. Lætitia Boulc'h, Georges-Louis Baron.
    Robotique pédagogique et concepts préliminaires de la programmation à l'école maternelle : une étude de cas basée sur le jouet programmable Bee-Bot. Vassilis Komis, Anastasia Misirli.

  • Églantine et les ouinedoziens
    François G., « La grande migration », Saison 1, épisode 1.
    François G. nous fait partager une série de fictions pour donner des idées et l'envie de mieux s'informer. Il est persuadé qu'un passage massif aux outils informatiques libres est inévitable. L'écosystème est en place, et pérenne. Il ne lui reste plus qu'à se faire connaître du grand public et surtout à œuvrer pour casser une position tellement dominante qu'elle ne respecte même plus les lois. Tout ce qu'il faut pour y arriver est de continuer à diffuser de la connaissance dans le domaine informatique.
    Car la LIBERTÉ, c'est de pouvoir choisir en CONNAISSANCE de cause.

  • Expérimentation du C2i niveau 1 au sein de l'École Normale Supérieure de Marrakech
    Lahoussaine Ait Ounejjar, Somaya El Gharras.
    Cet article décrit l'expérience de l'implantation de la Certification en Informatique et Internet niveau 1 (C2in1) vécue à l'ENS de Marrakech. L'objectif de cette expérimentation est de faire en sorte que, dans un premier temps, le personnel enseignant et administratif en poste puisse identifier ses acquis, puis compléter ses connaissances pour enfin obtenir une certification attestant de ses compétences en ce domaine. La constitution d'une équipe de formateurs certifiés permettra ensuite d'agir au niveau de la formation initiale des étudiants qui seront de futurs enseignants.
    Nous décrivons l'approche adoptée pour le déroulement de l'expérience et les résultats obtenus. À l'issue de cette expérience, nous allons tenter d'identifier une stratégie de déploiement du C2in1 d'une plus large envergure.

  • Étude de l'impact de l'utilisation d'une plate-forme en ligne pour la régulation des apprentissages et l'accompagnement des élèves en SVT : Cas des lycéens de la ville de Fès (Maroc)
    Abdellatif Lakdim, Omar El Ouidadi, Khadija Essafi, Khalid Sendide.
    La présente étude est une contribution à l'évaluation de l'impact du recours aux plates-formes en ligne pour assurer la régulation immédiate et personnalisée des acquis des apprenants. Cet impact a été évalué, du moins en partie, en se basant sur le degré d'amélioration des performances chez les élèves. Lors de ces tests chaque élève du groupe pilote pouvait recevoir les feedbacks nécessaires en ligne de façon synchrone ou asynchrone. Les élèves du groupe témoin ont bénéficié d'une régulation collective en classe.
    Lors de l'examen écrit de fin d'unité, nous avons enregistré une amélioration significative des performances des élèves du groupe pilote par rapport aux témoins dans un lycée sur les trois. Cet impact semble être proportionnel au taux de recours des élèves à la plate-forme.

  • C'est un changement de paradigme que l'informatique devienne une discipline scolaire
    Interview de Jean-Pierre Archambault pour l'Étudiant.fr, propos recueillis par Fabienne Guimont.
    La réforme du lycée réintroduit l'enseignement de l'informatique dans les programmes, après quinze ans d'absence dans les lycées. À la rentrée 2012, les élèves de terminale S pourront choisir la spécialité « informatique et sciences du numérique », qui devrait être proposée dans un millier de lycées. J.-P. Archambault, président de l'association EPI, est l'un des artisans de la réintégration de cette discipline. Ce militant de l'informatique pédagogique depuis trente ans raconte comment elle a fait sa réapparition sur le devant de la scène et comment elle se construit.

  • Éditorial
    Les actualités de l'enseignement de l'informatique.

    précédent EpiNet n° 143 suivant
    mars 2012
  • Robots de traite et systèmes d'information
    Maurice Nivat, exposé au séminaire « Anthropologie et histoire des techniques », à l'EHESS le 9 février 2012.
    Le monde agricole, comme le reste du monde, s'informatise et je voudrais expliquer ici ce que cela veut dire pour moi. Machines à traire et robots de traite sont de bons exemples de l'évolution du monde sous l'influence de la pensée informatique.

  • Enjeux éducatifs du libre et des standards ouverts
    Jean-Pierre Archambault, revue Frantice.net n° 4, p. 77-85.
    La connaissance est universelle. Son développement, sa diffusion et son appropriation supposent de pouvoir réfléchir, étudier, produire, travailler ensemble, aisément et dans l'harmonie. Il faut pour cela des règles communes, des normes et standards. Mais il y a standard (ouvert) et standard (fermé).

  • L'enseignement supérieur face aux nouvelles technologies ; un espace numérique contractuel
    Bentaib Mouhsin, Berrada Rabii, Sadiq Mounir, Mohammed Talbi.
    Dans le cadre des réformes universitaires lancées au niveau du Maroc, et dans un souci continu d'améliorer les méthodologies d'enseignement en favorisant l'accès aux nouvelles technologies de communication et d'information, nous avons mis en place un espace numérique qui offre aux étudiants et personnels de la faculté, la possibilité d'accéder à distance à une base de données, de partager avec les enseignants et autres étudiants des documents et participer aux forum. L'espace numérique que nous avons mis en place a pour vocation de permettre aux enseignants, administrateurs de scolarité, responsables de la bibliothèque... de fluidifier les échanges et optimiser les circuits d'information en améliorant l'accès et la pertinence.

  • Réussir l'intégration des TICE au Maroc : regard sur le déploiement de la stratégie nationale GENIE
    Faouzia Messaoudi, Mohammed Talbi.
    La présente communication s'attache à examiner le processus d'intégration des TICE au Maroc. Il s'agit de présenter un diagnostic des pratiques en cours et surtout de tenter d'identifier les freins au déploiement du programme national GENIE visant la généralisation des TIC dans l'enseignement-apprentissage. Pour ce faire, la réflexion s'appuiera sur des exemples de faits, d'attitudes et de pratiques observés au cours d'une large caravane de sensibilisation touchant 1 500 acteurs éducatifs. L'approche compréhensive adoptée a permis, d'une part, de diagnostiquer la situation d'intégration sur le terrain, et d'autre part, de puiser dans ce même contexte, les solutions adaptées.

  • Éditorial
    L'EPI et le groupe ITIC-EPI-SPECIF s'adressent aux candidats à l'élection présidentielle.

    précédent EpiNet n° 142 suivant
    février 2012
  • Système éducatif vietnamien et enseignement de l'informatique
    Kien Quach Tat.
    De 1993 à 1996, l'informatique a été introduite dans l'enseignement général au lycée mais seulement comme une partie de la discipline mathématique. De 1997 à 2005, elle est devenue une discipline indépendante mais optionnelle au lycée. Depuis 2006, l'informatique est une discipline à part entière de l'enseignement général. À l'école élémentaire, elle est facultative. Dans l'enseignement primaire, l'informatique est considérée du point de vue des jeux et des outils pour l'enseignement. Les élèves apprennent en jouant.

  • Les technologies de l'information et de la communication à l'école primaire. État de question en 2011
    Georges-Louis Baron, Lætitia Boulc'h.
    Cette contribution vise à faire un état de question relativement à la prise en compte de l'informatique et des technologies numériques dans l'enseignement à l'école primaire. Elle a été réalisée dans le cadre du projet Oppidum, en adoptant un cadre de références large, prêtant attention aussi bien à l'apprentissage des enfants qu'aux pratiques pédagogiques des enseignants et aux questions liées à la régulation sociale du fonctionnement de l'enseignement primaire.
    La première partie de ce texte présente des éléments de contexte historique et précise les grandes étapes du développement de ces technologies dans les établissements scolaires. La deuxième s'intéresse à ce que les recherches menées depuis la fin des années 1990 nous permettent d'affirmer s'agissant des principaux acteurs que sont les élèves, les parents et les enseignants. Puis la question des apprentissages avec les technologies fait l'objet d'une synthèse. Enfin, nous évoquons quelques éléments de prospective et quelques questions vives.

  • Les Britanniques pour un enseignement de la science informatique dès l'école !
    Jacques Souillot.
    Il y a à peu près un mois le Secrétaire d'État britannique à l'éducation Michael Gove déclarait qu'il fallait en finir avec l'exclusivité de l'approche de l'informatique par les usages (du type B2i), vue comme une impasse stérile. Ce dont le Royaume-Uni a besoin, c'est de former ses élèves à la science informatique et à la programmation. Il en appelle aux universités et aux entreprises de l'informatique pour atteindre ces objectifs.

  • Un enseignement de la discipline informatique en Terminale scientifique
    Jean-Pierre Archambault.
    Un enseignement de spécialité optionnel « Informatique et Sciences du numérique » a été créé pour la rentrée 2012 en Terminale scientifique, en France. Depuis une trentaine d'années, le cheminement de la discipline scolaire Informatique est chaotique. Bien que correspondant à une « obligation » sociétale forte, cette composante de la culture générale n'en rencontre pas moins des résistances, à l'instar de l'informatique pédagogique et des TIC en général. Un programme pour les élèves, de nature scientifique et technique, a été élaboré. Un plan de formation des enseignants est en cours. Des ressources voient le jour (manuel Introduction à la science informatique, plates-formes). La discipline Informatique est institutionnalisée. Il s'agit d'une première avancée importante.

  • Soubassements théoriques pour guider l'intégration réussie des TICE
    Khalid Ahaji, Saïd Zahim, Benaissa Badda.
    Le présent article porte sur les fondements méthodologiques de l'utilisation des TIC (technologies de l'information et de la communication) dans le processus enseignement-apprentissage. Il s'intéresse aux conditions nécessaires à leur intégration aux pratiques pédagogiques des enseignants, et plus particulièrement aux types de formations de ces derniers. Cet article essaye d'apporter des pistes de réflexion sur la méthodologie d'intégration des TICE en général et sur l'importance de l'adhésion des enseignants dans la recherche-développement en particulier.

  • Éditorial
    Une commission de l'Académie des Sciences sur l'enseignement de l'informatique.

    précédent EpiNet n° 141 suivant
    janvier 2012
  • Lettre ouverte aux présidentiables
    Michel Volle.
    Votre expérience de la politique est riche, vous vous préparez à exercer la plus haute fonction, mais comme vous n'avez jamais travaillé dans une grande entreprise vous ne pouvez pas savoir ce qui s'y passe. Les ingénieurs n'ont certes pas votre compétence en politique, cependant ils vivent dans l'entreprise. Nous allons tenter ici de décrire, sans prétention, les enseignements qu'apporte cette expérience-là sur la crise économique et sur la façon d'en sortir. Vous trouverez peut-être cette lettre un peu longue, mais il n'est pas possible de condenser tout cela en une note de deux pages.

  • La dette et l'informatique
    Maurice Nivat.
    Une des raisons de la dette est le fait que la production de richesses en France est en régression constante depuis dix ans, la désindustrialisation de la France est une triste réalité. Il est donc nécessaire de songer à relancer une production industrielle qui produise de la richesse. Cette innovation passe de plus en plus depuis au moins deux décennies par l'informatisation : informatisation des objets produits et vendus, informatisation des processus de fabrication, informatisation de la gestion des entreprises. Cela n'est un mystère pour personne.

  • Au bout de dix ans de pratique du B2i, nous constatons un échec
    Jean-Pierre Archambault.
    Lors du salon Educatice 2011, l'EPI a organisé une table ronde et animé un stand sur l'enseignement de l'informatique, précisément la création à la rentrée 2012 en Terminale S d'un enseignement de spécialité optionnel « Informatique et Sciences du numérique ». Ce fut l'occasion pour son président de donner une interview à Weka sur les multiples actions menées par l'EPI et le groupe ITIC en faveur de cet enseignement, l'échec du B2i, la culture informatique et ses enjeux, la formation du citoyen et la place des logiciels libres dans l'éducation.

  • Profils des formateurs usagers des TIC à l'ENS d'Abidjan
    Thierry Karsenti, Séhi Antoine Mian Bi.
    Cet article présente les résultats d'une étude qualitative portant sur les usages des TIC par des formateurs dans le cadre de la formation initiale des enseignants à l'École normale supérieure d'Abidjan. Neuf formateurs issus des départements des Sciences et Technologies, d'Histoire-Géographie et des Langues ont participé à la présente recherche. Les entretiens semi-directifs ont porté sur des usages des TIC que font ces formateurs dans le cadre de la formation initiale des enseignants à l'ENS d'Abidjan. Les divers usages mis en évidence peuvent être regroupés dans la catégorie des usages pédagogiques des TIC. Une analyse des résultats permet par ailleurs de dresser des profils de formateurs de l'ENS d'Abidjan usagers des TIC : les usagers de bas niveau, les usagers de niveau moyen et les usagers de bon niveau.

  • Éditorial
    Questions de pédagogie et de programme autour de l'enseignement de l'informatique.

    précédent EpiNet n° 140 suivant
    décembre 2011
  • Exercice de la citoyenneté et culture informatique
    Jean-Pierre Archambault.
    Le (bon) choix d'une discipline informatique en tant que telle a été fait. Il constitue un nouveau paradigme éducatif. Il entérine le caractère erroné de l'approche pédagogique selon laquelle les apprentissages doivent se faire exclusivement à travers les usages de l'outil informatique dans les différentes disciplines existantes. Le B2i, sa traduction institutionnelle, s'est révélé être un échec : c'est ce que montre l'expérience de ces dernières années. L'informatique étant partout, elle doit être quelque part en particulier, à un moment donné, sous la forme d'une discipline scolaire en tant que telle. L'utilisation d'un outil, matériel ou conceptuel, ne suffit pas pour le maîtriser.

  • La gestion d'une salle spécialisée d'informatique
    Paul Dieudonné Mbock.
    La généralisation de l'enseignement de l'informatique à tous les niveaux est une réalité dans la grande majorité de nos pays dits « en voie de développement ». Cependant, la conduite des activités de transmission des compétences aux apprenants n'est pas encore optimale. Afin de consolider la dynamique susmentionnée, il nous semble opportun de nous intéresser à la salle spécialisée réservée à notre discipline favorite. Nous nous proposons d'élaborer une feuille de route en ce qui concerne la gestion de la salle informatique de nos établissements scolaires. Pour y parvenir, nous présenterons dans un premier temps la salle informatique. Le règlement intérieur, les plannings d'occupation, le matériel de la salle seront ensuite abordés. Les logiciels utilisés, le déroulement des travaux pratiques de même que la rédaction du rapport d'activités termineront cette réflexion.

  • Effet d'un logiciel francophone sur l'amélioration de la conscience phonologique d'enfants marocains arabophones scolarisés
    Benaissa Badda, Ahmed O. T. Ahami, Jean-Émile Gombert, Khalid Ahaji, Mouna El Qaj, Mohamed Latifi, Brahim Flilih, Jamal El Azmy.
    La présente étude-pilote au Maroc a pour finalité de vérifier si le logiciel « Itinéraire Combinatoire » contribue au développement de la conscience phonologique d'enfants normo-lecteurs marocains arabophones. En effet, cette recherche a permis d'évaluer les effets du logiciel sur les performances aux épreuves permettant d'estimer la conscience phonologique en arabe standard, d'enfants normo-lecteurs marocains arabophones, scolarisés en quatrième année primaire dans une école publique à Kenitra. Les données de cette étude montrent que l'utilisation de ce logiciel francophone, pendant une période de 6 semaines à raison de 3 séances d'une heure par semaine, a permis d'améliorer considérablement leurs performances aux épreuves métaphonologiques en arabe standard par rapport au groupe témoin.

  • Éditorial
    Pour 80 % des Français, un enseignement de l'informatique est « intéressant et nécessaire ».

    précédent EpiNet n° 139 suivant
    novembre 2011
  • La place des questions issues des sciences humaines dans les cursus d'informatique
    Gilles Dowek.
    Les informaticiens sont souvent disposés à accorder une certaine place, dans leurs enseignements, à des questions issues des sciences humaines. Il importe d'expliquer les raisons qui rendent ces questions pertinentes dans un curriculum d'informatique.

  • Objet car outil
    Jean-Pierre Archambault.
    Intervention du président de l'EPI au Séminaire international thématique ePrep 2011 : « Des projets innovants pour la coopération internationale », le jeudi 20 octobre 2011 à l'École polytechnique de Palaiseau.

  • Le statut des TIC en éducation : cas de la Côte d'Ivoire
    Séhi Antoine Mian Bi.
    À partir d'une recension d'un corpus d'articles scientifiques, de rapports, d'ouvrages numériques et de thèses portant sur les TIC et l'éducation en Côte d'Ivoire, nous avons voulu rendre lisible l'évolution du statut des TIC dans le secteur de l'éducation et de la formation. L'analyse de 21 textes montre que les TIC ont d'abord été inaccessibles au tout début, ensuite accessibles mais ludiques et enfin elles semblent de plus en plus être utilisées comme outil au service d'une éducation et d'une formation de qualité. Pour un usage effectif des TIC en éducation et en formation, l'article suggère la formation de personnes ressources dans le domaine de l'intégration pédagogique des TIC.

  • Préparés à l'internet ?
    Jean-Pierre Archambault.
    Les tensions sur le marché de l'emploi des technologies de l'information et de la communication sont bien connues. Mais comment répondre à une demande qui se définit elle-même comme étant en évolution permanente ? Avec des activités héritées d'autres activités, voire totalement immergées dans des domaines traditionnels. Ainsi, le multimédia emprunte-t-il à l'informatique, l'électronique, l'édition et l'information. Il faut, en outre, distinguer la formation aux fondamentaux de culture générale, informatique, scientifique et technique et les formations professionnalisantes qui, face aux évolutions incessantes des besoins, doivent justement s'appuyer sur une base solide.

  • La gestion prévisionnelle des emplois et des compétences via les systèmes d'information ; d'un constat problématique à un usage avantageux
    Rabii Berrada, Nourdine Knouzi, Abderrahim Khyati, Mohammed Talbi.
    La mise en place d'un système d'information pour la gestion des compétences vient en réponse à la problématique posée par les référentiels des compétences. Bien que ces derniers permettent de diagnostiquer une mission et la fragmenter en termes de compétences requises pour réaliser les activités de base relatives à un poste de travail, la gestion des compétences qui en découlent reste limitée et souvent tributaire des tableaux figés et statiques dont on ne peut se défaire et qui n'offrent qu'un aspect élémentaire de cette gestion. En construisant une mémoire des compétences gérée et pilotée sur une plate-forme dont l'ergonomie répond aux besoins exprimés par les différents acteurs et intervenants, nous pourrions envisager une veille stratégique dans la gestion des compétences de l'entreprise et du salarié et ce, dans un projet commun et innovateur.

  • Éditorial
    Connaissance/compétences.

    précédent EpiNet n° 138 suivant
    octobre 2011
  • L'informatique au collège
    Maurice Nivat.
    L'enseignement d'informatique au collège a sa place dans le cours de technologie. La création d'une option informatique en quatrième ou en troisième serait bienvenue. Le but de l'enseignement préconisé est bien de rendre complètement explicites et précis les innombrables algorithmes utilisés dans toutes les activités humaines, y compris les présupposés, le contexte, tout ce qui n'est généralement pas dit ou laissé dans le flou.

  • Sortie du manuel Introduction à la science informatique
    Par aKa, Gilles Dowek et Jean-Pierre Archambault.
    L'arrivée en France pour la rentrée 2012 en Terminale S de l'enseignement de spécialité « Informatique et sciences du numérique » est une avancée importante que l'on doit saluer comme il se doit. Tout comme nous saluons ci-dessous la sortie d'un manuel support de cette nouvelle discipline (mais qui pourra également être utile et précieux à tout public intéressé par le sujet). Sous licence Creative Commons il a été rédigé collectivement par certains de ceux qui se sont battus avec force, courage et diplomatie pour que cet enseignement voit le jour.

  • Manuel Introduction à la science informatique. Commentaires sur les commentaires
    Jean-Pierre Archambault, Gilles Dowek.
    La mise en ligne sur le Framablog de l'article ci-dessus « Sortie du manuel Introduction à la science informatique », a naturellement suscité des commentaires, bienvenus, variés et intéressants. Voici quelques éléments pour poursuivre le débat entamé.

  • Pratiques de recherche d'information sur Internet dans des activités de documentation
    Magali Loffreda.
    Bien qu'ils soient acculturés à l'usage des TIC, les jeunes adolescents éprouvent des difficultés à effectuer des tâches de recherche d'information lors d'activités de documentation en contexte scolaire. Le débat entre usages experts et usages novices est donc encore d'actualité. Les évolutions récentes des moteurs de recherche tendent justement à offrir aux usagers une interface de plus en plus simplifiée. Il importe aujourd'hui de prendre en compte les différents contextes d'appropriation des TIC (cadre familial/cadre scolaire) à travers des observations permettant de bien montrer les écarts existants en terme de pratiques, et s'il est possible d'entériner des schèmes d'utilisation.

  • Discours généraux sur les TIC en éducation : beaucoup de slogans peu étayés, en quête de débats
    Éric Bruillard.
    Au cours de la préparation d'un texte consacré aux recherches menées dans le domaine des TIC en éducation, j'ai été amené à étudier la place des recherches dans les plans et rapports officiels et dans les discours, pour l'essentiel dans les sites spécialisés. Cela m'a conduit à analyser plus en détail leur contenu et à essayer d'en saisir le mode de construction. Quel lien peut-on établir entre la ou plus exactement les recherches et ces rapports ? Comment ces derniers sont-ils alimentés ? Mais aussi quelle circulation peut-on observer relativement au contenu et aux propositions de ces différents rapports ?
    Un peu surpris des éléments que j'ai pu dénicher, j'ai choisi d'en faire un compte-rendu spécifique afin de décrire en détail certains points, parfois anecdotiques, mais dont la somme me semble significative.

  • Contribution à l'évaluation de l'impact de l'intégration des Tice dans l'enseignement et l'apprentissage : exemple « la division cellulaire »
    Omar El Ouidadi, Abdellatif Lakdim, Khadija Essafi, Khalid Sendide.
    Afin de contribuer à l'évaluation de l'impact de l'intégration des TICE en général et des simulations en particulier dans l'enseignement et l'apprentissage de la biologie cellulaire, une expérience pilote a été menée chez les élèves du baccalauréat (série sciences expérimentales) dans un lycée de la ville de Fès (Maroc).
    Quantitativement, les résultats ont montré que les écarts observés dans les performances entre les élèves du groupe pilote et celui témoin ne sont pas significatifs sur le plan de l'acquisition des connaissances. Au contraire, une amélioration au niveau de l'acquisition des compétences liées à l'application et au raisonnement. Qualitativement, l'expérimentation a révélé un allègement dans la tache de l'enseignant, une forte motivation des élèves et une augmentation des interactions au sein du groupe classe.

  • Éditorial
    Préparés à l'internet ?

    précédent EpiNet n° 137 suivant
    septembre 2011
  • Technologies de l'information et de la communication et marchandisation de l'École
    Jean-Pierre Archambault, dans Capitalisme et éducation, coordonné par Thomas Lamarche, 2006, éditions Nouveaux Regards.
    On entend par marchandisation la tentative globale d'inclure dans la sphère des rapports marchands des secteurs comme la santé et l'éducation. La part des biens immatériels et d'immatériel dans les biens matériels s'accroît constamment. Mais est-il légitime de penser que les technologies de l'information et de la communication sont à l'origine de la marchandisation de l'École, dans une relation de cause (technique) à effet (socio-économique) ? Ou que, pour le moins, la favorisent-elles ? Or, l'approche des logiciels libres, qui vaut plus généralement pour les contenus et les biens informationnels, s'apparente en partie à une logique non-marchande. Les choses sont donc complexes.

  • Démarche d'implantation d'une plate-forme d'évaluation des enseignements et des formations à distance : EVAL-EFD
    Ghizlane Chemsi, Mohamed Radid, Mounir Sadiq, Mohammed Talbi.
    EVAL-EFD est une plate-forme d'évaluation contenant les outils nécessaires pour concevoir et analyser les résultats des évaluations des enseignements et des formations. Il contient des outils pour : (1) Planifier et gérer les évaluations, (2) Créer des questionnaires, (3) Analyser et présenter des données et (4) Gérer la confidentialité et l'anonymat. Cet article a pour objectif de présenter les fonctionnalités EVAL-EFD et ses possibilités pour gérer efficacement une démarche d'évaluation des enseignements par les étudiants au sein de la faculté des sciences Ben M'sik.

  • Internet à l'école
    Jean-Pierre Archambault, dans le numéro hors série de Manière de voir « Internet l'extase et l'effroi » (Le Monde diplomatique) d'octobre 1996.
    Le recours au réseau Internet dans les établissements scolaires s'accentue. Certains enseignants y trouvent, en continuité avec l'usage de la télématique, un moyen de repenser la pédagogie et de mieux armer les élèves face aux défis de la fin du siècle. Un article qui nous ramène aux débuts de l'internet éducatif

  • Éditorial
    Un manuel pour la formation des professeurs d'informatique.

    précédent EpiNet n° 136 suivant
    juin 2011
  • Création, innovation, en informatique et ailleurs
    Maurice Nivat.
    L'informatique permet d'innover, permet de créer, en fait, elle est devenue un outil indispensable de la création et de l'innovation dans presque tous les domaines des activités humaines et c'est ce phénomène que l'auteur analyse dans cet article.

  • La neutralité du Net
    Jean-Pierre Archambault.
    Le trafic sur internet ne cesse de croître, une évidence que cette rançon du succès ! La vidéo, gourmande en bande passante, sature les réseaux. Le marché mobile des terminaux explose. Les infrastructures doivent évoluer et se développer, le haut débit en premier lieu. Qui doit payer ? Qui pourrait payer ? Des mesures de discrimination, blocage et filtrage (pour les flux illicites), antinomiques avec la philosophie du Net, sont mises à l'ordre du jour, issues de problématiques comme la lutte contre la cybercriminalité, les modèles économiques de l'immatériel, des industries culturelles. La neutralité du Net rencontre ici les débats qui ont accompagné la transposition de la DADVSI, la loi Hadopi... La question se pose également de savoir si le Net est vraiment neutre. Et si la vision d'un cyberespace « idéal » et insensible aux réalités géopolitiques de la planète est réaliste et pertinente.

  • Utilisation de la licence Creative Commons pour Ressources Éducatives Libres
    Yves Miezan Ezo.
    L'expression Ressources Éducatives Libres (REL) ou (Open Educational Resources – œR en anglais) désigne un mouvement mondial visant à créer et distribuer via Internet des ressources éducatives libres et gratuites. Le concept a été inspiré par les concepts connexes comme le Creative Commons, OpenSource, données ouvertes et Accès ouvert.

  • Regardons ensemble
    Alexis Monville.
    Le temps consacré à l'observation d'une œuvre d'art nous montre, lorsque l'on se livre à l'exercice avec toute l'attention possible, tout ce que l'on peut découvrir d'une œuvre sans avoir besoin d'un guide. Un exercice pourtant bien difficile à débuter seul. Le site Un Jour Une œuvre nous propose une démarche collaborative.

  • Les compétences technopédagogiques des enseignants et les obstacles à l'intégration des TIC
    Leila Walha, Martine Peters.
    La Tunisie assiste à une massification importante au niveau de son système universitaire avec un effectif de 368 000 étudiants en 2009. Ceci est essentiellement dû à la jeunesse de son peuple. La présente communication consiste à dégager, à travers les actions déclarées, les représentations sociales propres aux enseignants-chercheurs en tant que groupe social. Nous traitons, ici, la dimension relationnelle et personnelle de l'instrumentation de l'activité professionnelle des enseignants universitaires. La méthodologie adoptée est qualifiée de mixte, les données sont analysées qualitativement et quantitativement. Nous montrons que les représentations des enseignants associées aux TICE sont complexes et variées, unissent des éléments de modernisation de l'enseignement ainsi que des freins aux pratiques. Nous assistons à une dynamique de transition dans l'intégration des TIC dans les pratiques des enseignants.

  • Logiciel libre et développement durable : un qui-vive permanent
    Une tribune libre de Jacques Souillot, membre de l'EPI, en prolongement de son article de mars 2011.
    Logiciel libre et développement durable ont en commun des fondamentaux qui sont parfois en contradiction avec les us et coutumes des modèles sociétaux et économiques dominants en ce début du 21e siècle. Raison de plus pour les mettre constamment en avant et montrer que la boussole fonctionne « sans compromis ».

  • Édition scolaire : quelle recomposition ?
    Jean-Pierre Archambault, dans Terminal n° 89, printemps-été 2003.
    L'informatique, avec ses outils de production de documents et ses réseaux, a durablement installé le monde de l'édition en général, scolaire en particulier, dans une période de turbulences. Les enseignants et leurs associations sont devenus des acteurs à part entière de l'édition scolaire. Quelle recomposition ? Dans tous les cas, elle doit intégrer le libre, ses méthodes et ses licences. Un article toujours d'actualité.

  • Éditorial
    Le soleil ne se couche jamais sur la discipline informatique.

    précédent EpiNet n° 135 suivant
    mai 2011
  • « De Java à Android » et « De Java à GWT »
    David Roche.
    Après avoir commencé leur initiation à la programmation orientée objet à l'aide du logiciel Alice et une introduction à la « vraie » programmation en Java, certains élèves de seconde et de première S mettent en pratique les notions acquises en développant des applications sous Android ou en créant des applications internet riches à l'aide de Google Web Toolkit. Nous mettons à leur disposition deux documents : De Java à Android (82 p.) et De Java à GWT (40 p.). Le premier chapitre de De Java à GWT aborde les notions de réseau, d'internet, de client-serveur et de site internet statique et dynamique, il pourrait donc intéresser les futurs enseignants de la spécialité ISN.

  • Les TIC : un apprentissage innovant pour la géographie universitaire en Tunisie
    Amin Mehdi.
    Cet article vise à éclaircir le cadre des enseignants et étudiants en géographie universitaire en Tunisie sur les avancées technologiques réalisées dans les techniques de collecte de l'information géographique. Aussi bien le but de cet article est de préciser à la fois l'immense champ qui s'ouvre devant la géographie universitaire en utilisant les TIC et les relations d'interdisciplinarité qui pourraient exister avec les autres disciplines utilisant ces techniques ; et les situations d'enseignement d'utilisation de ces outils et les contraintes qui peuvent faire obstacle à une utilisation pédagogique adéquate.

  • L'Environnement des Supports Pédagogiques Vidéo comme générateur de supports multimédias pour l'apprentissage collaboratif à distance en temps différé
    Abderrahim Belhaj, Mohamed Kabbaj, Mohammed Talbi, Saïd Eljamali.
    Au cours du développement d'un environnement d'enseignement à distance au Maroc, dans le cadre de soutien scolaire et lors de la mise en place et l'expérimentation d'un système de web conférence pour l'apprentissage des sciences physiques, plusieurs difficultés techniques tangibles empêchent quelques élèves de poursuivre leur apprentissage en temps réel. Nous proposons la solution ESPV (Environnement des Supports Pédagogiques Vidéo) pour réduire les contraintes dégagées pendant des cours de soutien scolaire en temps réel à distance. L'ESPV permet de concevoir les exposés, les présentations et de les mettre à la disposition des participants n'ayant pas d'équipement informatique adéquat ou de faible connexion Internet. Nous présentons une approche participative et collaborative.

  • Éditorial
    Le rôle de l'EPI, association de spécialistes.

    précédent EpiNet n° 134 suivant
    avril 2011
  • Cartographie numérique une nouvelle approche
    Bulletin Corrélyce, Philippe Caracchioli.
    À l'heure ou les GPS sont devenus des objets communs, ou les smartphones et autres tablettes offrent chaque jour des fonctions de géolocalisation et de guidage, la notion même de cartographie change sous nos yeux. La carte reste toujours une forme de modélisation de l'espace physique, que l'on projette en une représentation plane, et à laquelle on intègre diverses informations : nommages des lieux, nature des voies de communication, éléments d'information sur l'espace physique, mais aussi éléments statistiques de toutes natures (données écologiques et économiques, informations météo...).

  • Nouvelles orientations de l'informatique pédagogique au Cameroun
    Paul Dieudonné Mbock.
    Il y a quelques temps, nous avions publié sur les débuts de l'informatique dans la pédagogie au Cameroun. Depuis cette date, certaines avancées importantes dans l'intégration de cette discipline ont été notées. Ces différentes actions ont principalement visé une intégration complète de l'informatique comme une des disciplines de base, assurant de ce fait à cette dernière une bonne insertion dans la société de communication. Nous saisissons cette occasion pour faire le point sur les principales avancées en ce qui concerne l'intégration de cette discipline dans le processus d'apprentissage au Cameroun. Par la suite, nous présentons quelques défis qui restent à relever dans ce domaine.

  • Les enjeux de l'utilisation des TIC dans l'enseignement de la géographie à l'université en Tunisie
    Amin Mehdi.
    Cet article cherche à étudier les enjeux de l'utilisation des TIC dans l'enseignement de la géographie universitaire en Tunisie. Toujours considéré comme un enseignement trop classique, l'enseignement de la géographie, qui se trouve toujours sous le contrôle de l'école de géographie dite classique dans ses méthodes ainsi que dans ces discours et ses savoirs, se trouve donc face aux technologies éducatives.

  • Éditorial
    Enseigner l'informatique au lycée - Favoriser les usages éducatifs du numérique.

    précédent EpiNet n° 133 suivant
    mars 2011
  • Logiciel libre et Développement durable : des gènes communs !
    Jacques Souillot.
    Les philosophies du « logiciel libre » et du « développement durable » ont beaucoup en commun. Leurs socles contiennent l'idée d'innovation solidaire, qui couvre les valeurs humanistes fondamentales et se place dans une perspective durable. Elles s'opposent en cela à la brutalité de l'innovation concurrentielle, basée sur l'immédiateté marchande et la croissance débridée. En quoi peuvent-elles se rencontrer et proposer des synergies ? Nous allons répondre (partiellement...) à cette question en faisant porter notre réflexion sur les dimensions sociale, économique et écologique dans lesquelles s'inscrit le logiciel libre.

  • Le mythe de l'inutilité d'une discipline informatique dans l'enseignement général
    Contribution de Jean-Pierre Archambault au livre collectif de forum ATENA, Mythes et légendes des TIC.
    Si, au fil des années, un consensus s'est progressivement dégagé sur l'idée que l'informatique était désormais une composante de la culture générale de notre époque et, à ce titre, un élément de la culture générale scolaire, ce ne fut pas sans douleur. Les discours selon lesquels l'informatique n'était qu'une mode qui passerait comme passent les modes ont pris un sacré coup de vieux. Pourtant on les entendait encore à la fin du siècle dernier jusqu'à ce que le développement d'Internet leur torde le cou.

  • Les TIC dans l'enseignement de la géographie universitaire en Tunisie : état des lieux
    Amin Mehdi.
    Le but de cette recherche en didactique de la géographie est d'observer de plus près l'état de l'utilisation des TIC dans l'enseignement de la géographie à l'université en Tunisie et en France. Nous avons ainsi distribué des questionnaires sous formes papier et électronique aux enseignants et aux étudiants dans les deux pays. Les résultats de l'enquête ont montré un dysfonctionnement de la stratégie de diffusion des TIC en géographie universitaire en Tunisie. En revanche, l'expérience française en technologie éducative est très bien avancée dans la perspective de la généralisation des TIC dans l'enseignement de la géographie dans le pays.

  • Éditorial
    40 ans, un bel âge pour une association.

    précédent EpiNet n° 132 suivant
    février 2011
  • Numérique et apprentissages
    Jean-Pierre Archambault aux 15es Rencontres d'Autrans, les 12, 13 et 14 janvier 2011.
    Le numérique, en général, et le Web 2.0, en particulier, proposent des outils et constituent un contexte nouveau pour les apprentissages. L'intégration de l'informatique dans l'enseignement remonte aux années 70. C'est un long et lent processus, ne serait-ce que parce que le temps de la pédagogie est le temps long. Cela étant, le paysage éducatif s'est déjà significativement transformé. Il faut d'abord poser le regard sur l'étroite relation qui existe entre l'utilisation (maîtrisée et raisonnée) des TIC par les enseignants et les élèves et leur culture scientifique et technique en informatique.

  • L'école numérique et l'ENT
    Serge Merle.
    C'est un fait que les nouvelles technologies offrent des possibilités dans le domaine du travail asynchrone. La création d'Espaces Numériques de Travail (ENT) est une des formes qui offrent des possibilités « pour faciliter la liaison école-famille et améliorer les liens entre l'école et les élèves ne pouvant s'y rendre. » (cf. les propositions de l'AFUL). Et ce, bien entendu, mais pas uniquement, dans le but d'améliorer les liens entre l'école et les élèves qui ne peuvent s'y rendre. Il n'y a pas lieu, à mon avis, de limiter l'action de cet espace à ceux qui ne peuvent se rendre à l'école même si, tout naturellement, ils doivent en bénéficier en priorité.

  • Quelques points de repère dans une histoire de 40 ans : l'EPI, 1971-2011
    Jacques Baudé, président d'honneur de l'EPI.
    À l'occasion des 40 ans de l'EPI, le Secrétariat national a demandé à Jacques Baudé, adhérent de la première heure, Secrétaire général de 1981 à 1994, Président en 1994 et 1995, de retracer les grandes lignes de l'histoire de l'association. Sans prétendre à l'exhaustivité (comment résumer 40 ans d'actions pour le déploiement de l'informatique pédagogique ?) il a extrait de ses souvenirs et surtout des publications de l'EPI, les thèmes essentiels des actions de l'association depuis sa fondation. Mais aussi les certitudes, les hésitations, les réserves, les problèmes rencontrés. Cette « tentative d'historique » selon les propres termes de l'auteur, est largement inspirée des documents cités en fin d'article.

  • L'informatique discipline scolaire. Un long cheminement : un grand classique !
    Jean-Pierre Archambault. Extrait de l'intervention au symposium de Corinthe sur l'enseignement de l'informatique et les perspectives dans la Francophonie.
    Contrairement à ce que l'on pourrait penser de prime abord, le long, tortueux et chaotique cheminement d'une discipline informatique au lycée ne saurait surprendre. C'est la loi du genre dans tous les domaines, un grand classique : le nouveau émerge toujours dans la douleur. Et cela ne date pas d'hier. Déjà, Confucius mettait en garde : « Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi ceux qui voulaient faire la même chose, ceux qui voulaient faire le contraire et l'immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire. »

  • Éditorial
    Le Google de demain.

    précédent EpiNet n° 131 suivant
    janvier 2011
  • Identités-femmes et software libre
    Jara Rocha, Frédérique Muscinesi.
    Ce texte est le premier d'une série que nous espérons pouvoir mener à bien au long de plusieurs mois. Ce texte se divise entre une part faite à la description du cadre de la recherche, une deuxième à la narration d'expériences et de sensations, et enfin une troisième où l'on formule une série d'hypothèses fondées sur une connaissance académique partielle du domaine « Genre et technologie », que la suite de la recherche, que nous proposons dans une ultime partie, viendra nuancer, contredire ou étayer.

  • Information éducative, information spécialisée : peut-on inventer de nouveaux modèles ?
    Pascal Bouchard.
    Luc Chatel l'a dit lors du lancement du plan de développement des usages du numérique, il faut « inventer de nouveaux modèles économiques ». Mais il a oublié de nous dire comment... Voici une contribution au débat, sur un domaine particulier, l'information. Enseignant reconverti et journaliste spécialisé dans les questions d'éducation, depuis 1984, année où j'ai créé sur France Culture une émission consacrée à l'innovation pédagogique, je vois émerger des problématiques nouvelles sur des thèmes anciens.

  • Les logiciels libres doivent être plus présents dans l'éducation
    Jean-Pierre Archambault, Patrice Bertrand.
    Au fil des ans, les logiciels libres sont devenus une composante majeure de l'informatique moderne. Nous soutenons que le logiciel libre doit être plus présent dans l'éducation, à trois égards. Comme outil pédagogique d'une part, outil de travail d'autre part, tant des enseignants, des élèves et des étudiants que des administratifs, et enfin comme objet d'étude dans le cadre d'une discipline informatique à part entière car se situant au cœur de l'informatique moderne. Le libre a fait sa place dans le système éducatif français, d'une manière significative mais il reste à faire. Dès 1998, un accord-cadre signé par le ministère de l'Éducation nationale et l'Association francophone des utilisateurs de logiciels libres (AFUL), régulièrement reconduit depuis lors, soulignait l'intérêt des logiciels libres pour les établissements d'enseignement, solutions de qualité, dans une perspective d'économies mais aussi de pluralisme technologique. Le libre est en adéquation parfaite avec les missions du système éducatif et la culture enseignante d'accès et d'appropriation par tous de la connaissance.

  • Un exemple de retour d'expérimentation : Rouen Scolastance C
    Une contribution d'Éric Le Jan dans le forum « Comment vulgariser et pérenniser les ENT ? » sur le site « Les Rendez-vous de l'Action Éducative des Collectivités ».
    Notre Académie, Rouen, a mis en place une démarche ENT en janvier 2005. Trois ENT étaient alors en test dont « Scolastance » produit d'Infostance et « ARGOS » l'ENT de l'académie de Bordeaux. Le troisième a aujourd'hui disparu. Pendant deux années scolaires et demi, l'expérimentation a été conduite autour d'un groupe de réflexion, une sorte de « pôle ENT » dans le cadre du projet « Plumel ».

  • L'Informatique : Science, Techniques et Outils
    Contribution de Bernard Lang à LexiPraxi 98, journée de réflexion sur le thème « Former des citoyens pour maîtriser la société de l'information », organisée le 9 décembre 1998 à la Maison de l'Europe (Paris) par l'AILF.
    Le développement de l'informatique dans les écoles a pris un retard peu compatible avec son importance croissante dans tous les aspects du monde moderne. Cela est peut-être dû à ses multiples rôles et dimensions qui entretiennent un malentendu permanent sur la place qu'elle doit occuper dans l'enseignement. Comme beaucoup de disciplines scientifiques, l'informatique est a la fois une science, une technologie de l'utilisation de cette science et un ensemble d'outils qu'elle permet de réaliser. La confusion entre ces trois aspects est une première source d'incompréhension et de désaccord.

  • Éditorial
    Informatique : formation des enseignants, aujourd'hui et demain.

    précédent EpiNet n° 130 suivant
    décembre 2010
  • Est-il besoin de savoir programmer pour comprendre les fondements de l'informatique ou utiliser les logiciels ?
    François Élie, Bastien Guerry , Dominique Lacroix, Philippe Lucaud, Charlie Nestel, Cécile Picard-Limpens, Thierry Viéville.
    Ce texte collectif fait la synthèse d'échanges sur la liste de diffusion du groupe ITIC de l'association Enseignement Public et Informatique.
    Cinq clés pour sortir de la fausse antinomie Science/Outil qui réserverait aux uns l'enseignement de la science informatique, quel que soit le nom qu'on lui donne, et aux autres ses aspects techniques : pour une culture scientifique, mais également et conjointement pour une culture technologique.

  • L'informatique, à la fois outil pédagogique et discipline scolaire
    Jean-Pierre Archambault.
    La pédagogie est au cœur du métier de l'éducation. Comme tous les métiers, elle intègre les TIC dans ses outils. Il y a là une excellente raison pour favoriser l'équipement des établissements scolaires. Mais ce n'est pas la seule ! Les responsables de collectivités doivent également savoir que l'informatique est une discipline scolaire, dont l'enseignement spécifique va bientôt entrer en vigueur.

  • École et TIC : quelques aspects du cas espagnol
    José Luís Muñoz Moreno.
    La constitution espagnole de 1978 a dessiné un nouveau modèle d'organisation territoriale construit sur la base de trois niveaux de représentation et de participation politique : l'État, l'Autonome et le Local. Nous pouvons diviser les compétences éducatives de l'État en deux grandes fonctions : garantir le droit à l'éducation et ordonner le système éducatif. Les communautés autonomes exercent les compétences non attribuées à l'État. S'agissant de technologies de l'information et de la communication, les écoles réalisent depuis longtemps des expériences innovatrices. Nous allons maintenant analyser sommairement la situation espagnole s'agissant des TICE.

  • Éditorial
    Culture, formation... et emploi en informatique.

    précédent EpiNet n° 129 suivant
    novembre 2010
  • Proposition pour l'apprentissage des usages de l'ordinateur à l'école moyenne en France
    Françoise Meignié, Joël Lebeaume.
    Cette recherche interroge le rôle de l'école moyenne en France en matière d'apprentissage des usages de l'ordinateur. Le butinage numérique du jeune, entre ses usages privés et la multiplicité de ceux proposés par l'école, limite fortement les transferts entre ces univers d'usage apparemment inconciliables. La recherche argumente la proposition d'un dispositif structurant l'ensemble des activités numériques du collégien, ainsi que sa mise à l'épreuve. Les résultats des enquêtes, réalisées auprès de 215 élèves d'un même établissement, à propos de leurs usages et leurs mises en relation, révèlent que l'approche proposée est adaptée aux collégiens et que l'outil conceptuel d'interprétation des rencontres est transférable à la construction guidée d'un itinéraire propre à chacun, balisé par des étapes structurantes collectives.

  • Comportement et efficacité en recherche d'information sur Internet chez des adultes en formation professionnelle
    David Guigui, François-Marie Blondel.
    Si pour une partie significative de la population, Internet est devenu un des moyens privilégiés d'accéder à l'information, il importe de s'interroger sur la manière dont les internautes cherchent – et trouvent – les informations qui les intéressent. Dans la panoplie des outils et des services qui sont mis à leur disposition, les moteurs de recherche occupent une place prépondérante, devenant pour beaucoup la première étape de leurs recherches. Si les grandes enquêtes permettent de dégager des tendances générales, des travaux plus centrés sur des utilisateurs particuliers permettent de mieux rendre compte des pratiques et des comportements. C'est pour ces raisons que nous avons mené une étude exploratoire sur les comportements d'adultes dont nous allons présenter, le contexte, la méthode et les résultats.

  • L'informatique discipline scolaire. Un long cheminement
    Jean-Pierre Archambault, intervention au symposium de Corinthe sur l'enseignement de l'informatique et les perspectives dans la Francophonie.
    Notre symposium pose la question : « l'informatique discipline scolaire ? », je réponds sans l'ombre d'un doute : « Oui bien sûr ! ». Pour tous et pour les futurs spécialistes. Au nom des trois missions de l'École, former l'homme, le travailleur et le citoyen. Car le monde devient numérique, c'est ainsi que Gérard Berry a intitulé sa leçon inaugurale au Collège de France. L'enjeu majeur est de donner à tous la culture générale informatique dont la société du 21e siècle et ses « honnêtes hommes et femmes » ont un impérieux besoin. Les choses avancent, même si le chemin est long.

  • Écoles Internet : histoire d'une expérience...
    Serge Merle.
    On connaît les relations privilégiées qui existent entre les activités d'écriture, l'ordinateur qui facilite écriture et réécriture des textes et Internet qui donne un « vrai » public de lecteurs aux productions écrites des élèves. L'expérience de l'école de Toga à Bastia.

  • Enfants marocains scolarisés : Essai de remédiation de la dyslexie phonologique via le logiciel « Itinéraire Combinatoire »
    Benaissa Badda, Ahmed O. T. Ahami, Jean-Émile Gombert, Mouna El Qaj, Nabil Alami, Abdelaziz Lachheb.
    L'objectif général de cette étude est de tenter de répondre à la question de recherche suivante : « Est-ce que le logiciel Itinéraire Combinatoire, en contribuant au développement de la conscience phonologique, permet de remédier aux difficultés de lecture de l'enfant marocain atteint de la dyslexie phonologique ? » Les données de cette étude démontrent que le programme de remédiation de ces enfants dyslexiques via le logiciel Itinéraire Combinatoire a permis d'améliorer significativement leurs performances dans les différentes tâches de lecture à voix haute en arabe et, également, dans les différentes épreuves permettant d'estimer leur niveau de conscience phonologique dans les deux répertoires arabe et français. En revanche, les résultats permettent de montrer que ce logiciel ne semble pas suffire à lui seul pour remédier aux difficultés de lecture d'enfants atteints de la dyslexie phonologique.

  • Le triangle didactique vu sous la lumière de l'introduction des TIC. Cas de la physique à l'université tunisienne
    Jelmam Yassine.
    Il est, désormais, primordial de prendre en compte l'utilisation croissante de l'ordinateur et des outils technologiques dans l'enseignement Tunisien et en particulier dans les enseignements de physique. Ce qui nous amène à décortiquer une situation qui s'installe durablement et qu'il faudrait analyser. En effet, l'apprenant, l'enseignant et le savoir ainsi que les relations qui les unissent dans le système éducatif sont appréhendés différemment sous la lumière des TIC. C'est ce qui nous a poussé à étudier les variations que subit le triangle didactique sous l'influence de l'utilisation des TIC en interviewant 17 professeurs de physique technophiles du supérieur habitués à utiliser les TIC dans leurs classes respectives. Les résultats montrent que le contrat didactique classique se trouve concurrencé par un autre qu'on gagnerait à illustrer.

  • De la culture de l'information et de sa didactique à l'idée d'une translittératie : la question curriculaire en débat dans le rapport du GRCDI
    Alexandre Serres.
    La culture et la didactique de l'information font l'objet de nombreux travaux de recherche depuis plusieurs années, notamment en France. Un champ de recherche s'est constitué et s'est structuré progressivement, notamment autour de l'ERTé « Culture informationnelle et curriculum info-documentaire ». Concluant quatre années de travail et de réflexion, le rapport de synthèse du GRCDI, sorti en septembre dernier, constitue, de ce point de vue, une nouvelle contribution à ce chantier éminemment collectif et dynamique. Nous présenterons ici tout d'abord le groupe à l'origine de ce document, les idées-force du rapport et enfin les propositions qui ont été faites pour l'élaboration d'un curriculum, en insistant surtout sur celles qui concernent de près les acteurs de l'enseignement de l'informatique, premiers lecteurs d'EpiNet.

  • Éditorial
    Un symposium sur l'enseignement de l'informatique et sa didactique.

    précédent EpiNet n° 128 suivant
    octobre 2010
  • Le genre et le logiciel libre
    Jean-Pierre Archambault, Ayuko Sedooka, Georges-Louis Baron.
    Ce texte est fondé sur l'expérience d'une recherche menée sur les femmes et le logiciel libre depuis la fin 2009 auprès de la communauté des acteurs du libre en France. Il ne s'agit pas d'un texte scientifique à proprement parler mais d'une réflexion étayée par une série de contacts et de discussions avec des militants et des praticiens, qui vise à inciter à la discussion et au débat. Il est fondé sur les résultats d'une enquête quantitative du projet européen PREDIL, portant sur les opinions d'élèves de lycée concernant le genre et l'informatique.

  • Les femmes, le logiciel libre, vous et moi aux RMLL 2010
    Alexis Kauffmann, Jean-Pierre Archambault.
    Lorsque J.-P. Archambault m'a invité à participer à une table ronde « Le genre et le logiciel libre » aux Rencontres Mondiales du Logiciel Libre de Bordeaux, je me suis senti gentiment piégé. Pourquoi moi ? On ne peut malheureusement pas dire que la proportion de femmes dans la communauté Framasoft soit véritablement supérieure à la moyenne des autres projets du Libre, c'est-à-dire très faible. Certes, mais si je refuse, ne va-t-on pas me suspecter d'indifférence au sujet, voire même de misogynie ? J'ai donc accepté ;-)

  • Le manuel scolaire libre
    Erik Van Rompay, EPI.
    L'on sait que l'émergence du numérique a installé depuis un certain nombre d'années le monde de l'édition scolaire dans une période de turbulences. Les choses ne peuvent pas continuer à rester en l'état mais les évolutions sont difficiles. Dernier épisode en date de cette saga, le manuel numérique. Plus exactement, on assiste à une montée en puissance de cette problématique car, depuis cinq ans déjà, l'association Sésamath réalise des manuels scolaires numériques pour le collège, et ça marche ! Mais les éditeurs, dans leur ensemble, hésitent encore à franchir le pas. Ce n'est pas du tout le cas de Lelivrescolaire.fr. Nous avons rencontré son président Erik Van Rompay.

  • Une pédagogie de l'attention
    Ivan Sigg, Alexis Monville.
    « Un Jour Une œuvre » (UJUO) est une expérience à but non lucratif née en 2008. L'expérience de l'attention totale à une œuvre, et les découvertes que les visiteurs font grâce à la mutualisation des regards, est une expérience d'éveil passionnante. UJUO prolonge cette expérience chaque mois lors d'une visite d'exposition, de galerie, de musée au cours desquels les participants se livrent, en groupe cette fois, à ce regard pénétrant. Il n'y a pas d'INTERÊT à regarder une œuvre d'art, il y a juste la possibilité d'ÊTRE en s'autorisant à VOIR sans SAVOIR.

  • Le devenir des TICE : point de vue
    Serge Merle.
    Un point de vue sur le développement des TIC à l'école primaire, ses avancées et ses pesanteurs. L'écrit passe du papier au clavier et à l'écran. Le numérique investit la société dans son ensemble. Le rôle et la place de l'École dans tout ça, notamment en matière de formation bien sûr.

  • Le concours des enseignants innovants : Un bon exemple pour la promotion des innovations TICE
    Khalid Ahaji, Abdelkrim El Hajjami.
    Le Forum des Enseignants Innovants est issu du programme « Partenaires du Savoir » (Partners in Learning), objet de coopération entre le Ministère de l'Éducation nationale marocain et Microsoft-Maroc depuis 2004. Il s'agit d'un concours national ouvert à toutes les enseignant(e)s ayant présenté des projets pédagogiques qui visent à améliorer la qualité de l'enseignement et de l'apprentissage et innovent en matière d'intégration des Technologies de l'Information et de la Communication dans l'éducation. Partners in Learning est une initiative où l'accent est mis sur trois domaines clés qui ont le plus grand potentiel d'habiliter les élèves et les enseignants et transformer l'éducation : enseignant(e)s innovants, élèves innovants et écoles innovantes.

  • Éditorial
    Le nouveau paysage de l'informatique éducative.

    précédent EpiNet n° 127 suivant
    semptembre 2010
  • Genre et informatique : compte rendu d'une enquête récente par questionnaire sur les opinions d'élèves de lycée
    Georges-Louis Baron, Béatrice Drot-Delange, Mehdi Khaneboubi, Ayuko Sedooka.
    Dans le cadre du projet européen PREDIL, afin de comparer, dans 6 pays européens, les représentations des filles et des garçons scolarisés en lycée à l'égard de l'informatique, un questionnaire simple de 22 questions a été adapté dans les différentes langues.
    En France, 485 réponses ont été enregistrées. Après un premier tri, nous en avons retenu 278, échantillon de taille assez modeste, mais pour autant, les résultats qui suivent sont, à notre avis, intéressants comme indicateurs d'une réalité qui a jusqu'ici été peu étudiée de manière quantitative.

  • En juin 2010, TDC et TDC école (Textes et Documents pour la Classe) étaient consacrés à « L'informatique » (voir Nous avons lu de juin). Avec l'accord de l'éditeur et celui des auteurs, nous en publions ici quelques articles :
       - « Le point » de Gérard Berry : Une révolution permanente.
       - Une interview de Gilles Dowek : Un chemin initiatique vers l'abstraction.
       - La discipline informatique en classe de Terminale S de J.-P. Archambault.

  • D'Alice à Java
    David Roche.
    Après une première approche de la Programmation Orientée Objet avec Alice, certains élèves du lycée Guillaume Fichet nous ont fait part de leur désir de poursuivre leur découverte de la POO en classe de 1re S en s'initiant à Java. Le but de ce document est de donner aux élèves les notions de base qui leur permettront d'aborder l'élaboration de petites applications.

  • La journée du pôle de compétences Logiciels Libres du SCÉRÉN aux RMLL 2009
    Jean-Pierre Archambault.
    Si, au fil des années, le libre est devenu, dans l'Éducation nationale comme ailleurs, une composante à part entière et de premier plan de l'informatique, ce ne fut pas pour autant un « long fleuve tranquille ». Il y a toujours matière à des débats riches et approfondis. La journée du pôle est également un moment privilégié d'information sur ses actions en tant que tel, celles des CRDP et aussi celles de leurs partenaires avec lesquels ils coopèrent régulièrement (associations, collectivités locales, entreprises, institutions). Des tables rondes sur des sujets d'actualité sont proposées.

  • L'open source au Maroc : quelles perspectives ?
    Rachid Amimi.
    La discussion autour de la question sur le libre commence au Maroc à faire réagir les décideurs de tous bords. Le ministre des Finances bascule les installations informatiques de ses départements vers les logiciels libres. Les autres ministères devraient en faire autant. Mais c'est dans l'enseignement où le choix sera décisif compte tenu des enjeux, à savoir la démocratisation de l'outil informatique et la réduction de la fracture numérique.

  • Éditorial
    Un changement de paradigme.

    précédent EpiNet n° 126 suivant
    juin 2010
  • Informatique, orthographe et langues naturelles
    Maurice Nivat.
    Une chose est particulièrement agaçante et nuit, je pense, beaucoup à l'image de l'informatique, accréditant l'idée qu'elle n'est qu'un bricolage pas très scientifique. C'est que les correcteurs d'orthographe font des fautes et voient des fautes là où il n'y en a pas. Il me parait nécessaire d'inclure dans un premier enseignement d'informatique tel que celui qui sera délivré en terminale S des explications à ce phénomène qui pourraient prendre deux ou trois heures.

  • À propos de la formation aux logiciels libres
    Jean-Pierre Archambault.
    La question est souvent posée de savoir s'il y a une spécificité de la formation aux logiciels libres. La licence d'un programme n'est pas forcément choisie lors de son écriture. Un traitement de texte reste un traitement de texte. Et une procédure récursive n'est pas intrinsèquement copyleft ou copyright. Nous allons examiner la question du point de vue des logiciels, de la culture informatique, des méthodes organisationnelles de réalisation des logiciels libres, de la portée sociétale du libre et des besoins pédagogiques des enseignants.

  • L'enseignement d'Alice au lycée Guillaume Fichet
    David Roche.
    Une initiation à la programmation orientée objet (POO) réservée aux élèves de seconde option MPI. Le côté simple d'Alice cache une richesse assez extraordinaire. Quasiment toutes les notions importantes de la POO sont présentes : notions de méthode, de fonction, de paramètre, de classe, d'instance, d'héritage, de variable. Bien évidemment, on trouve aussi dans Alice la notion les boucle (while) et les conditions (if/else).

  • Éditorial
    Enseignement de spécialité « informatique et sciences du numérique » en Terminale S à la rentrée 2012 : la formation des professeurs.
    L'informatique dans les enseignements d'exploration de seconde à la rentrée 2010.

    précédent EpiNet n° 125 suivant
    mai 2010
  • Pédagogie de l'informatique
    Maurice Nivat.
    Concernant l'enseignement de l'informatique au lycée et la programmation, il s'agit surtout de la démystifier dès le début du cours... Je persiste à penser que le tri a une vertu pédagogique essentielle. D'abord il ne présente aucune difficulté de nature mathématique. Ensuite on peut l'effectuer à la main, sur un paquet de cartes. Je pense que cette partie manuelle, destinée à montrer que le programme que l'on est amené à écrire pour un ordinateur, quel que soit le langage employé, vaut tout autant pour un homme et n'a rien de « magique », est très importante.

  • La messagerie instantanée, un outil pour le chercheur ?
    Danièle Hourbette.
    La messagerie instantanée a été jusqu'à ce jour peu utilisée pour des entretiens de recherche. Nous présentons quelques exemples de cette utilisation, en analysant les raisons qui ont motivé son utilisation pour mener des entretiens de recherche. Est ensuite décliné un questionnement dans deux directions, concernant les aspects méthodologiques. Le premier vise à identifier des points méthodologiques spécifiques concernant le recueil des données. Le second s'intéresse à l'impact de l'utilisation de la messagerie instantanée sur la forme finale du texte obtenu et son traitement par le chercheur. L'ensemble s'articule autour d'une expérience menée par l'auteur au cours de ses propres recherches.

  • Informatique et partage de ressources au Vietnam
    Thai Nguyen Thi Hong, Kien Quach Tat, Éric Bruillard.
    L'informatique joue un rôle important dans l'enseignement général au Vietnam. Elle est à la fois une discipline et un outil pour l'enseignement. En particulier, l'internet haut débit, gratuit dans l'enseignement général, est un atout dans le développement de l'utilisation des TIC. L'internet devient un outil de plus en plus important pour l'apprentissage des élèves et pour l'enseignement des enseignants. Dans cet article, nous commençons par présenter le système scolaire vietnamien et la place de l'informatique et des TIC dans l'enseignement au Vietnam. Ensuite, nous donnons les principaux résultats d'une enquête effectuée auprès enseignants vietnamiens sur les outils de partage en ligne et nous en discutons ensuite.

  • Informatique : information, interaction et automatisation...
    Michel Beaudouin-Lafon.
    Au-delà de la difficulté inhérente à tout domaine nouveau de la connaissance de se faire une place dans l'imaginaire social, dans la structure institutionnelle et dans l'Académie, il me semble que ce problème tient aussi au fait que l'informatique et les STIC souffrent d'abord de leur succès : d'une part la technologie des ordinateurs a devancé les progrès dans les connaissances théoriques au point que le développement de logiciel est encore aujourd'hui un artisanat mal maîtrisé ; d'autre part l'impact dans la société continue de se développer de façon exponentielle et devance à son tour l'offre technologique. Il est donc normal que l'évolution des enseignements obligatoires, qui suit un rythme lent, soit en constant décalage avec la réalité de la science informatique, de la technologie informatique et des usages de l'informatique, qui évoluent presque chaque jour.
    Aussi je propose quelques pistes pour tenter de réduire cet écart en distinguant trois catégories d'enseignements généraux : l'informatique comme outil indispensable au citoyen, l'informatique comme technique pour résoudre des problèmes, l'informatique comme science dont l'objet est l'information.

  • Enseigner l'informatique, enseigner la culture informationnelle
    Éric Delamotte.
    Deux grandes familles scientifiques sont concernées par la recherche sur les TIC et la communication numérique. D'un côté les « STIC » (Sciences et Techniques de l'Information et de la Communication), principalement les informaticiens qui imaginent et développent les techniques qui transforment la circulation des savoirs. De l'autre, les « SHS » (sciences de l'homme et de la société) analysent les dimensions humaines de cette circulation. Le dialogue entre ces familles n'est pas aisé tant leur posture épistémologique est différente. Et, disons-le clairement, il n'existe que peu de cadres pour traiter de ces relations. De plus, à l'intérieur de chacune des deux grandes familles, la spécialisation des savoirs a souvent cloisonné les chercheur(e)s qui travaillent sur la didactique. Pourtant, il paraît souhaitable d'élargir les points de vue pour embrasser l'ensemble des dimensions de nos objets en partage.

  • Quels savoir-faire faut-il cultiver pour des candidats aux métiers de l'informatique ?
    Bernard Morand.
    En matière de formation de lycéens ou d'étudiants en informatique, il est habituel de dérouler des programmes d'enseignement qui vont des « fondamentaux » aux « applications », si possible déclinés à l'intérieur d'une progression pédagogique marquée par des bornes temporelles. Cette façon d'aborder la question de l'apprentissage de l'informatique a certainement ses avantages sous nombre d'aspects, notamment administratifs ou budgétaires. Cependant du fait que la démarche se focalise sur des contenus de formation, elle a tendance à rater une autre exigence, au moins aussi importante, celle des objectifs individuels et sociétaux d'un tel apprentissage. C'est du moins le bilan que nous tirons après deux dizaines d'années d'enseignement de la discipline à des étudiants d'IUT aussi bien qu'auprès d'élèves–ingénieurs du CNAM.

  • Éditorial
    Formation des enseignants : une audience au cabinet de Luc Chatel.

    précédent EpiNet n° 124 suivant
    avril 2010
  • Outils, machines et informatique
    Maurice Nivat.
    Les outils jouent un rôle fondamental dans toutes les sociétés et ce depuis les temps préhistoriques les plus reculés depuis que l'homme est devenu homo faber, l'homme qui fabrique. Un outil, une pioche, une bêche, un marteau, ce n'est pas qu'un objet, c'est le fruit d'une réflexion sur des matières à travailler, des actions que l'on peut effectuer sur cette matière, et une gestuelle pour manier l'outil, pour effectuer les actions nécessaires à l'obtention d'un certain résultat. Même si chez le manieur d'outil l'expérience et l'instinct qu'elle a induit l'emporte souvent sur la réflexion consciente, avant tout maniement de l'outil approprié, il convient de savoir ce que l'on veut faire et concevoir une suite de gestes qui permettrons d'obtenir le résultat voulu. Et rien ne ressemble plus à un programme informatique que la description de la suite des gestes que l'ouvrier (au sens propre, de celui qui œuvre) doit effectuer.

  • La chose Internet
    Paul Mathias.
    La représentation de l'Internet comme un espace communicationnel homogène et disponible est doublement commode. D'abord parce que le modèle spatial qui prévaut laisse la possibilité d'une distanciation des acteurs vis-à-vis de l'Internet, c'est-à-dire d'une appropriation sélective et pour ainsi dire territoriale de cet espace. La deuxième raison pour laquelle la représentation spatiale de l'Internet est commode est qu'elle coïncide naturellement avec une appropriation technique des territoires ainsi mis à disposition.

  • Enseignement de l'informatique en France au lycée
    Gérard Bueno, Germain Cayette, Samir Chtioui, Yann Crozier, Alexandre Villiet.
    L'informatique est-elle une science ou une technique ? C'est de cette question qu'est partie notre réflexion sur la place de l'informatique dans les enseignements dispensés au lycée général en France. Ce projet d'étude a pour but d'étudier la pertinence d'une réforme du système éducatif voulue par des associations comme l'EPI. L'informatique doit-elle être enseignée dans un établissement qui n'a pas pour but de former les élèves à un métier mais qui ambitionne de leur donner les connaissances nécessaires pour leur permettre de faire le meilleur choix d'orientation post baccalauréat ? Nous avons tenté de répondre à cette question dans ce rapport. La note de synthèse que nous présentons, se décompose en quatre grandes parties. La première concerne l'aspect projet de cette étude ; la deuxième partie traite des différences entre deux aspects de l'informatique : le point de vue théorique et le point de vue technique ; dans une troisième partie nous faisons un état des lieux de l'enseignement de l'informatique en France et à l'étranger et, pour finir, nous donnons nos résultats et nous tentons une ébauche de proposition de réforme pour adapter le lycée général français à la société numérique actuelle.

  • Pour une option informatique à Marseilleveyre en 2009
    Hervé Milliard.
    La seconde est une classe qui doit permettre à l'élève d'affiner ses choix pour construire son parcours de formation. Cette option veut participer à « l'acquisition par chaque élève de la culture nécessaire à la vie en société et à la compréhension du monde ». L'informatique, si ce mot a encore un sens, était à l'origine une science réservée à des spécialistes, scientifiques purs et durs. Elle est devenue aujourd'hui un outil efficace au service de l'information et de la communication, et elle intervient dans tous les secteurs d'activité, activités professionnelles mais aussi vie de tous les jours du citoyen.

  • L'informatique et ses domaines. En Terminale S
    Christian de La Maisonneuve.
    « À l'heure de la société de l'information et de la connaissance, la France a besoin plus que jamais de compétences scientifiques en informatique. Aujourd'hui l'informatique représente 30 % de la recherche et développement dans le monde. Aujourd'hui l'informatique est partout. Nous ne pouvons pas manquer ce rendez-vous majeur et c'est la raison pour laquelle nous proposons en série S une spécialisation Informatique et sciences du numérique. » Luc Chatel le 10 décembre 2009.
    Une première séquence pédagogique, huits fiches pour les élèves.

  • Sciences et Techniques du Numérique au lycée A. Varoquaux
    Kbida Abdellatif.
    Nous expérimentons au lycée Arthur Varoquaux depuis la rentrée 2009 dans le cadre de l'article 34 une option facultative en classe de Seconde « Initiation aux Sciences et Techniques du Numérique ». L'articulation des disciplines apporte un éclairage différent et complémentaire sur un thème. Dans notre cas, nous nous retrouvons sur un « terrain neutre » : le numérique. Chaque enseignant apporte sa vision des choses, nécessairement influencée par sa discipline. Nous avons beaucoup échangé, débattu, expliqué nos points de vue et nos procédés.

  • La photo numérique. Une séquence pédagogique
    Kbida Abdellatif.
    Quatres séances « Sciences et Techniques du Numérique » en Seconde au lycée Arthur Varoquaux, sur le thème de la photo numérique.

  • L'évaluation des enseignements et des formations par les étudiants
    Ghizlane Chemsi, Mohamed Radid, Mohammed Bekkali, Mohammed Talbi.
    Les démarches d'évaluation de l'enseignement et de la formation par les étudiants (EEE) se heurtent d'une part à des difficultés d'élaboration d'un modèle d'évaluation qui se base sur des critères et indicateurs et d'autre part aux problèmes de mise en œuvre qui nuisent à leur efficacité. La procédure de collecte et de traitement de l'information, et de consultation des résultats est en particulier très lourde à gérer quand elle concerne plusieurs milliers d'étudiants, plusieurs centaines d'enseignants et de nombreuses formations différentes. L'objectif général de cette étude est de planifier une évaluation de l'enseignement et de la formation par les étudiants adaptée aux besoins de l'université. Cette planification d'évaluation se base sur des modèles, des concepts et des approches d'évaluation de l'enseignement et sur les technologies de la l'information et de la communication pour la collecte, le stockage, le traitement, la mise à disposition des données d'évaluation ainsi que pour la gestion de l'évaluation.

  • Éditorial
    Rapport Fourgous, enseignement de l'informatique et B2i.

    précédent EpiNet n° 123 suivant
    mars 2010
  • Informatique et TIC en Argentine
    María Rita Otero, Georges-Louis Baron.
    Les environnements informatisés qu'utilisent les jeunes et les moins jeunes forment un ensemble hétérogène, qui est souvent dénommé, de manière simplificatrice par l'appellation vague « technologies de l'information et de la communication ». Que ces instruments nécessitent des compétences particulières au niveau de l'école est maintenant assez unanimement reconnu, même si la question des savoirs en jeu fait l'objet d'une pudique dénégation et si les solutions pratiques pour transmettre aux jeunes ces compétences sont instables et parfois peu efficaces. Dans ce texte, nous allons présenter le cas d'un pays d'Amérique latine dont les traditions sont peu connues en France et tenter des éléments de comparaison avec la France. Nous commencerons par quelques références sur le système scolaire argentin. Puis nous discuterons les prescriptions ministérielles et conclurons par une mise en perspective des deux systèmes.

  • Quel accès aux œuvres de l'esprit pour le public et à quel prix ?
    Jean Pelletier.
    Depuis une vingtaine d'année déjà la révolution des nouvelles technologies de l'information et de la communication a bouleversé le rapport du public aux œuvres de l'esprit dans son mode de consommation, mais de manière plus sérieuse dans son rapport au droit. Les conséquences d'une utilisation illégale pouvant mener à toute une série de sanction qui vont de la contrefaçon (300 000 € d'amende et trois ans de prison) à la coupure de son accès à Internet (loi Création et Internet dite Hadopi).

  • L'expérience des « e-jumelages »
    Georges Gay.
    La correspondance scolaire remonte à la « nuit des temps » de la pédagogie. La télématique puis Internet ont donné une nouvelle jeunesse à la démarche de Célestin Freinet. Des conseils pratiques issus de l'expérience au service des « e-jumelages ».

  • Fracture numérique dans la formation des enseignants en Afrique de l'Ouest
    Séhi Antoine Mian Bi.
    Alors que les TIC sont perçues comme un levier privilégié pour l'amélioration de l'enseignement et l'apprentissage dans la « nouvelle » société de connaissance, la fracture numérique est considérée comme l'un des freins à son usage pour la formation des enseignants dans les pays africains au sud du Sahara. En effet, la fracture numérique semble aujourd'hui un obstacle à l'usage des TIC pour le développement en Afrique en général et pour la formation des enseignants en particulier. Si la fracture numérique entre les pays du Nord et ceux du Sud semble aujourd'hui bien réelle, qu'en est-il de celle entre les États du Sud, et particulièrement des institutions de formation des enseignants de l'Afrique de l'Ouest ? Une telle question mérite d'être posée d'autant plus que le problème de la formation des enseignants semble se poser avec la même acuité dans ces pays.

  • Quelle place et quel rôle les tuteurs accordent-ils aux consignes dans une formation hybride en langue étrangère ?
    Nadia Chafiq, Assia Benabid, Mohammed Talbi, Mohamed Bergadi.
    Depuis maintenant plus de deux décennies, les TIC permettent de développer des approches de formation ou d'accompagnement singulières. Ainsi, afin de contribuer modestement à améliorer la qualité des suivis à distance, il paraît pertinent de s'interroger sur le rôle des consignes que doit maîtriser l'enseignant-tuteur dans une formation hybride et de voir les nouveaux rôles que le tuteur doit jouer. L'objet de cette étude est d'essayer d'identifier le rôle des consignes mises en place par le tuteur pour permettre à l'interaction de se développer de manière efficiente. La réflexion qui suit est essentiellement de nature pédagogique et se base sur une expérience d'enseignement du français de spécialité à des étudiants scientifiques via la plate forme Acolad à la Faculté des Sciences Ben M'sik - Casablanca.

  • Modélisation des unités d'apprentissage sur des plates-formes de formation à distance
    Mounir Sadiq, Mohammed Talbi.
    Notre contribution réside dans l'application du standard IMS1 Learning Design dans la production d'unités d'apprentissage adaptatif. Cette spécification propose un langage permettant la description à priori des situations d'apprentissage et une méthodologie de conception associée permettant l'expression de ces scénarios. Nous avons utilisé IMS LD pour réaliser cinq scénarios ; qui présentent différents parcours adaptatifs pour chaque scénario pédagogique, un certain nombre d'objectifs pédagogiques qui sont dérivés des buts de la formation et bien sûr des pré-requis constitue le profil du départ de chaque scénario, ces objectifs permettront la réutilisation des scénarios et des modèles indépendamment des contenus.

  • Éditorial
    Enseignement de l'informatique : échanges et mutualisation pédagogiques sur le site de l'EPI.

    précédent EpiNet n° 122 suivant
    février 2010
  • L'édition et le libre
    Jean-Pierre Archambault, le 17 décembre 2009 aux Rencontres de Cap Digital.
    Les temps changent, les biens matériels et immatériels n'obéissent pas aux mêmes lois économiques, le numérique produit des mutations incontournables. Le problème n'est pas la gratuité mais le « juste prix ». Le libre devient composante à part entière de l'informatique éducative et des ressources pédagogiques.

  • L'informatique, partie intégrante de la culture générale de l'homme moderne ?
    Laurent Bardy, dans Interface, le bulletin de la SSIE, septembre 2006.
    En Suisse et en France existent des problématiques et des tendances qui se ressemblent. Un article de Laurent Bardy sur l'enseignement de l'informatique, composante de la culture générale du 21e siècle, publié il y a trois ans. Il reste d'actualité, même si existe maintenant dans les établissements secondaires suisses un enseignement complémentaire d'informatique.

  • 2028 ?
    Pierre Berger, Joël Berger.
    Hergé était-il un imaginatif extralucide ou les concepteurs de la NASA ont-ils lu Tintin ? Saura-t-on distinguer la clairvoyance d'un Vernes ou d'un Huxley de leur influence de leurs idées sur leur futur ? L'anticipation relève autant de l'intelligence dans le traitement de l'information que de l'imaginaire, mais elle n'est pas sans effets sur les intentions humaines. Heureusement, puisque anticiper n'est pas seulement faire des hypothèses sur l'avenir : c'est se préparer à ses enjeux, et se donner le moyen de corriger les dérives avant qu'il ne soit trop tard.

  • Informatique et épistémologie
    Laurent Bloch.
    Ce 11 janvier j'ai eu l'honneur et l'avantage d'être convié à un « déjeuner Pirarucu »organisé par Dominique Lacroix dont l'invité était Gilles Dowek. Le thème du jour était « Informatique et épistémologie ». Voici les notes que j'ai prises, ainsi que quelques réflexions adventices.

  • TICE et création littéraire : Une expérience d'écriture interactive en classe de langue
    Odile Pouchol.
    Le développement de la compétence écrite est un des défis que doit relever l'enseignant de langue en lycée. Il s'agit de conduire les apprenants à rédiger différents genres de textes d'une longueur déterminée et qui fassent preuve de richesse lexicale et d'une syntaxe suffisamment élaborée pour répondre aux spécificités des classes d'enseignement général et aux exigences du baccalauréat. Cet exercice présente souvent un caractère fastidieux et parfois dénué de sens pour les apprenants. Comment parvenir à stimuler l'écriture créative en langue étrangère ? Les TICE peuvent-ils avoir une place privilégiée dans la réalisation de tâches écrites complexes ?

  • Enseignement de l'informatique en Tunisie
    Mohamed Trabelsi.
    L'enseignement de l'informatique a été introduit dans le système éducatif tunisien dans les années 90. Deux niveaux scolaires étaient concernés à l'époque, les deux dernières années du secondaire scientifique et économie, il s'agissait d'une matière optionnelle. À partir de la réforme de 2005, la matière informatique est devenue obligatoire pour toutes les sections du lycée et du collège.

  • Éditorial
    Enseignement de l'informatique, en France et ailleurs.

    précédent EpiNet n° 121 suivant
    janvier 2010
  • Vers l'enseignement d'une discipline « Informatique et sciences du numérique » dans les programmes du lycée... Et au-delà !
    David Fayon.
    Le 19 novembre dernier, la nouvelle est tombée. Dans le cadre de la réforme du lycée, une option « Informatique et sciences du numérique » est créée pour la seule Terminale S en 2012. C'est une avancée qui va dans le sens de l'histoire. Notons par ailleurs que les autres sections (ES, L, techniques et professionnelles) en sont privées. Ce changement est consécutif aux travaux de la Commission Fourgous qui planchait sur l'éventualité d'un tel enseignement. Il paraît crucial qu'il puisse s'étendre à l'ensemble du lycée car il correspond à un réel besoin du pays, des savoirs que les jeunes auront besoin dans leur vie active.

  • Informatique et informatisation
    Contribution de Laurent Bloch au groupe de travail sur l'informatisation.
    Aucune activité créatrice ne saurait aboutir sans le désir de ses acteurs. Une des clés de la réussite de l'informatisation consistera donc à susciter et à entretenir chez ses agents (les informaticiens) la flamme du désir pour l'objet de l'informatisation. Il y a du travail à accomplir pour en arriver là, d'après ce que révèle l'observation du terrain concret de l'informatisation : ignorance, haine, mépris, taylorisme au mauvais sens du terme, pressurement des corps et des esprits.

  • Gratuité et prix de l'immatériel
    Jean-Pierre Archambault.
    L'Internet bouleverse les modalités de mise à disposition des biens culturels et de connaissance. Dans l'économie numérique, le coût de production d'une unité supplémentaire d'un bien (musique, film, logiciel...) étant, pour ainsi dire, nul, que doit-on payer ? La réflexion sur les logiciels libres, biens communs mis à la disposition de tous, peut contribuer à éclairer la question des relations complexes entre gratuité, juste prix et légitime rémunération des auteurs.

  • Art, algorithmes, autonomie. Programmer l'imprévisible
    Pierre Berger aux 22es Journées de l'Association Francophone d'Informatique Graphique, Arles 2009.
    La création artistique doit, pour mériter ce nom :
    - faire émerger de l'inédit, de l'original, donc de l'imprévu ;
    - éveiller chez le spectateur une « résonance » : plaisir, émotion, sens.
    Tant l'inédit que la résonance, sauf aux plus bas niveaux, semblent radicalement impossibles à programmer. Nos expériences avec le logiciel Roxame ont cependant ouvert quelques voies et donné quelques résultats qui justifient la poursuite de ces recherches, que l'on peut considérer comme un cas particulier d'intelligence artificielle. Une partie des résultats est communicable à tout artiste qui le souhaite, y compris sous forme de codes. L'association Les Algoristes a pour vocation de faciliter les échanges et si possible de les concrétiser dans des projets collectifs.

  • Une discipline informatique en tant que telle est indispensable
    Une interview de Gilles Dowek et Jean-Pierre Archambault parue dans le n° 47 de Nouveaux Regards, la revue de l'Institut de recherches de la FSU.
    Elle a été donnée avant l'annonce par Luc Chatel, le 10 décembre 2009, de la création d'un enseignement de spécialité optionnel « informatique et sciences du numérique » en Terminale S dans le cadre de la réforme du lycée.

    ___________________
    Association EPI

     

    Accueil du site Articles archivés Sommaires des revues Haut de la page