Accueil du site Articles Archive des revues

 Articles et documents publiés par l'EPI concernant : 
Recherche en Sciences de l'Éducation
et Innovation pédagogique
dans le domaine de l'Informatique et des TIC à l'École,
 Didactique de l'informatique 
 

Si vous souhaitez soumettre un article
correspondant à cette rubrique,
consultez notre guide.

Dans le cadre d'une ouverture sur la francophonie, l'EPI à signé, en 1999, un accord de collaboration avec le Maroc.
Nous avons donc regroupé dans une rubrique particulière les communications issues de cette coopération franco-marocaine.

En France de 2010 à 2014
1980198519901995200020052015
À l'étranger Au Maroc

Année 2014 Haut 2013 Bas

Pourquoi et comment un enseignement d'informatique pour tous les élèves
Jean-Pierre Archambault.
L'informatique, science de la représentation et du traitement de l'information numérisée, est au cœur du numérique, comme les sciences physiques le sont au cœur de l'industrie de l'énergie et la biologie l'est au cœur du vivant. À ce titre, elle est la clé de la compréhension du monde numérique en construction. Dans cette contribution, nous verrons la nécessité de « fixer un cap » (un enseignement d'informatique pour tous les élèves et la question essentielle de la formation des enseignants), les différents statuts éducatifs de l'informatique et du numérique.
EpiNet n° 170, décembre 2014.

L'expérience des « 58 lycées »
Jacques Baudé.
Il est des moments, dans ce long fleuve pas forcément tranquille qu'est le déploiement de « l'informatique pédagogique » au sein du système éducatif français, qui ont laissé des traces plus ou moins précises dans les mémoires. Dans ce n° 4 de 1024, je remonte aux années 70 pour évoquer l'expérience des 58 lycées, mal connue car ancienne mais qui a marqué durablement la suite des événements.
EpiNet n° 169, novembre 2014.

Apprendre le code, un effet de mode ou un enjeu de société ?
Chloé Guardiola. Mémoire de recherche - Master Cultures et Métiers du web, sous la direction de Florent Le Néchet.
Coding gouters, Codacademy, école 42, Simplon.co, Hour of code, Décodez-le code... De plus en plus d'initiatives permettant l'apprentissage du code émergent dans la presse et sur le web depuis quelques mois. Ce phénomène concerne aussi bien des écoles, des ateliers, des cours en ligne, des évènements participatifs, des rencontres...
EpiNet n° 168, octobre 2014.

Le logiciel libre dans le secteur public : Un état des lieux en juin 2013
Benjamin Vidal.
Dans un premier temps, ce mémoire s'attache à mettre en lumière les points de convergence et de divergence entre logiciel libre et secteur public, puis à démontrer les enjeux de l'adoption du logiciel libre par le secteur public. Enfin, il présente les perspectives inspirées de la mouvance libre et leurs points de convergence avec le secteur public (open-data, cloud « souverain », etc.). Ce document est ponctué de très nombreux retours d'expériences concrètes ayant été menées dans l'administration.
EpiNet n° 167, septembre 2014.

L'usage des logiciels libres : un regard croisé entre le Québec et la France
Éric-Normand Thibeault.
Cet article présente, de manière comparative, les réponses des États québécois et français à l'égard de la promotion des « logiciels libres ». La première section apporte un éclairage à l'égard des caractéristiques des logiciels libres en comparaison avec les logiciels propriétaires. Dans la deuxième partie, l'auteur fournit des pistes de réflexion vis-à-vis de la question suivante : quelle est la situation des logiciels libres à l'égard des politiques publiques et de la législation en France et au Québec ? L'article se termine par une discussion.
EpiNet n° 167, septembre 2014.

Propositions de programme d'informatique pour les sections littéraires
Jean-Louis Malandain.
L'idée d'enseigner l'informatique à des littéraires ou à des artistes n'est ni une provocation ni un paradoxe. C'est une nécessité quand on sait l'importance que revêt cette discipline dans les processus de création et de diffusion des « productions » culturelles en général. Il faudrait ajouter la littérature, la musique et les beaux-arts où la contribution de l'informatique et des technologies afférentes n'est pas moindre.
EpiNet n° 166, juin 2014.

Deux années d'enseignement de l'ISN
Fabien Cayla.
Depuis deux ans j'enseigne l'Informatique et Sciences du Numérique (ISN), spécialité du baccalauréat S, au lycée Victor Hugo à Lunel. J'ai la chance d'avoir un collègue qui a bien voulu se lancer avec moi dans cette aventure. Nous nous sommes tous les deux formés grâce une formation exigeante proposée par l'académie de Montpellier. Cela a été dur mais surtout un plaisir, plaisir d'apprendre, de se remettre en question.
EpiNet n° 166, juin 2014.

Trois outils pour enseigner le code informatique
Sampiero Porri.
Une journée d'étude et de débat organisée par l'INRIA et CapDigital , des articles dans la presse nationale, des émissions de radio , des déclarations d'hommes politiques et pour finir un sondage auprès des parents... Tout cela en l'espace de quelques semaines : le débat est désormais lancé sur la pertinence de l'apprentissage du code informatique à l'école.
Logo, Game Maker et Lego Mindstorms sont trois de ces outils que j'utilise depuis plusieurs années avec des élèves de cycle 3, j'aimerais vous les présenter brièvement ici.

EpiNet n° 166, juin 2014.

Mais, ce serait quoi un musée sympa pour l'informatique ?
Florian Dufour, Gérard Giraudon, Isabelle Astic, Martin Hachet, Pascal Guitton, Pierre Paradinas, Thierry Viéville.
Le monde numérique est schématiquement composé d'énergie, de machines, de logiciels... et in fine il est au service d'activités humaines. Les composantes matérielles et logicielles sont indissociables. Les machines physiques sans logiciel ne sont qu'un « tas de ferrailles ». Le logiciel sans machine pour le faire tourner n'est qu'un amas de 0 et de 1 stockés sur un support et non compréhensible. Pour y accéder, une interface entre l'intellect et le monde physique (un capteur, une machine, un système) est nécessaire, et d'autant plus que le but est de s'interfacer directement avec l'humain.
EpiNet n° 166, juin 2014.

Pourquoi et comment un enseignement d'informatique pour tous
Jean-Pierre Archambault.
Pourquoi et comment un enseignement d'informatique pour tous. Un vaste débat et un enjeu essentiel pour le pays. Sortir du paradoxe qui veut que l'informatique soit omniprésente dans la société et peu présente encore dans le système éducatif. Une discipline scientifique et technique pour tous pour former l'homme, le travailleur et le citoyen. Des contenus scientifiques, des programmes scolaires, des enseignants formés. Des premiers pas ont été faits (création d'ISN en Terminale S notamment). Ils en appellent d'autres.
EpiNet n° 165, mai 2014.

Thématisation et philosophie de l'informatique
Baptiste Mélès.
Nous essaierons de montrer que la méthode de Cavaillès peut être transposée à une certaine philosophie de l'informatique. Pour cela, nous analyserons les concepts de fichier et de processus tels qu'ils furent systématisés dans le système d'exploitation Unix, et nous montrerons à partir de là ce que ces concepts peuvent apporter à la réflexion sur le paradigme et la thématisation comme procédés fondamentaux de la pensée.
EpiNet n° 164, avril 2014.

Lien social et utilisation d'outils socio-numériques pour des projets interculturels
Thierry Gobert.
Les TIC sont créés pour le plus grand nombre à l'échelle planétaire. Elles relèvent donc d'une universalité conçue a priori. Pourtant, leurs interfaces instaurent des apprentissages d'où ne sont pas exempts des processus d'acculturation, d'enculturation et d'adaptation. L'observation participante d'étudiants en IUT placés en situation d'échanges multiculturels met en exergue la dialectique qui se noue entre attirance et défiance pour la technologie.
EpiNet n° 163, mars 2014.

Enjeux de l'enseignement de l'informatique
Maurice Nivat, Michel Volle.
Il y a toujours eu dans l'enseignement une « discipline reine ». Ce fut le latin jusqu'au XIXe siècle. Aujourd'hui, ce sont les mathématiques. Certes, tout homme cultivé dira qu'il n'existe pas de discipline reine car il veut les avoir toutes dans sa boîte d'outils intellectuels. Cependant, la société attend d'une certaine discipline, plus que des autres, qu'elle procure une structure aux élèves, qu'elle les instruise. Cette discipline fournira alors, fût-ce au prix d'une dénaturation, la pierre de touche pour des classements et sélections : les mathématiques servent ainsi, en première année de médecine, de critère pour l'application d'un numerus clausus.
D'autres conceptions sont possibles : la science expérimentale soumet la pensée au joug de l'expérience, l'action la confronte à la complexité illimitée et aux phénomènes imprévisibles que présente le monde de la nature (physique, sociale et humaine).
Cette conception active de la pensée s'épanouit dans l'informatique, science et art de la manipulation de l'information qu'il s'agit de collecter, diffuser, stocker et retrouver quand besoin est pour outiller le processus de l'action que celui-ci soit mental ou mécanique, industriel ou social.

EpiNet n° 163, mars 2014.

L'informatique dans l'enseignement général : plus de 40 ans de présence active de l'EPI
Pour une complémentarité des approches.

Jacques Baudé.
L'objectif de cet article est de montrer, à travers un bref historique des actions de l'EPI, que la nécessité d'une approche diversifiée de l'informatique dans l'enseignement a été proposée dès le séminaire de Sèvres en 1970 : apport de l'informatique aux différentes disciplines, enseignement de l'informatique... Cette prise de conscience, notamment par plusieurs responsables successifs du ministère de l'Éducation nationale, a traversé, avec des hauts et des bas, les quatre décennies qui viennent de s'écouler. Faute de place, je limiterais mon propos aux enseignements généraux en lycée, laissant à d'autres le soin de traiter de l'école élémentaire, du collège, des enseignements technologiques et professionnels, et des enseignements post-baccalauréat.
EpiNet n° 163, mars 2014.

Esquisse d'un programme d'informatique pour le Collège
Serge Abiteboul, Jean-Pierre Archambault, Gérard Berry, Colin de la Higuera, Gilles Dowek, Maurice Nivat.
Comme le rappelle le rapport L'enseignement de l'informatique en France – Il est urgent de ne plus attendre, publié par l'Académie des Sciences en mai 2013, l'informatique, en ce début de XXIe siècle, bouleverse de nombreux domaines de l'activité humaine : la plupart des secteurs de l'industrie, le commerce, les services, les transports, la médecine, la communication entre les personnes, les loisirs, etc. Dans les sciences, l'informatique a totalement renouvelé l'instrumentation et elle conduit à une nouvelle forme de pensée, la « pensée informatique », où les algorithmes sont placés au même niveau que les équations. Les philologues, les historiens, les juristes, etc. utilisent des ordinateurs pour archiver et indexer des corpus de grande taille, mais aussi pour assembler des fragments de statues ou de manuscrits afin de les reconstituer. Dans les arts, de nouveaux modes de création apparaissent, ainsi que de nouveaux modes de diffusion des œuvres. Les sportifs utilisent une instrumentation informatique complexe pour augmenter leurs performances, etc.
EpiNet n° 162, février 2014.

La diversité de l'informatique à l'École
Jean-Pierre Archambault.
Le paysage de l'informatique et des TIC éducatives s'est transformé d'une manière notable à la rentrée scolaire 2012 avec la création en Terminale S d'un enseignement de spécialité « Informatique et Sciences du numérique » (ISN). L'informatique est ainsi (re)devenue une discipline scolaire d'enseignement général au lycée, un statut qu'elle avait perdu. C'est important car l'expérience des années 1980 et 1990 avait montré que l'informatique « objet d'enseignement » et l'informatique « outil pédagogique » étaient complémentaires et se renforçaient mutuellement. L'informatique est à la fois un élément de la culture générale scientifique scolaire au XXIe siècle et un instrument qui, bien utilisé, enrichit la panoplie pédagogique des enseignants.
EpiNet n° 162, février 2014.

Une expérience scientifique et didactique : enseigner l'informatique aux biologistes
Laurent Bloch.
Tout a commencé avec James D. Watson, Francis Crick, Rosalind Elsie Franklin et quelques autres dans les années 1950. Ils nous ont appris que la conformation des êtres vivants se déduisait de l'information génétique codée par l'acide désoxyribonucléique (ADN) de leurs cellules. Les macromolécules (on dit aussi polymères) d'ADN sont de longues chaînes de motifs moléculaires élémentaires, les nucléotides, dont il existe quatre variétés : l'adénine (notée A), la thymine (notée T), la cytosine (notée C) et la guanine (notée G). Le paradigme de la biologie moléculaire postule que l'information génétique est formulée par un texte, le génome, écrit dans un alphabet de quatre lettres, A, T, G, C, et que la connaissance de ce texte permet de connaître les fonctions de l'organisme considéré, sans avoir à entrer dans des considérations supplémentaires d'ordre physico-chimique.
EpiNet n° 162, février 2014.

Année 2013 Haut 2013 2011 Bas

Proposition d'orientations générales pour un programme d'informatique à l'école primaire
Texte adressé au Conseil Supérieur des Programmes par Serge Abiteboul, Jean-Pierre Archambault (Président de l'EPI), Gérard Berry, Colin de la Higuera (Président de la SIF), Gilles Dowek, Maurice Nivat.
Ce texte propose des orientations générales permettant de structurer un futur programme d'informatique à l'école primaire. Comme dans les autres disciplines fondamentales, la sensibilisation précoce aux grands concepts de la science et technique informatique est essentielle. Elle donne des clés aux élèves pour comprendre le monde qui les entoure, elle évite que se forgent des idées fausses et représentations inadéquates, elle fabrique un socle sur lequel les connaissances futures pourront se construire au Collège et au Lycée. À l'École, il est important de montrer les liens qui unissent les concepts de l'informatique et ceux enseignés dans les autres disciplines, ainsi que ceux qui les unissent aux objets familiers que les élèves utilisent tous les jours. Sur ces deux points, nous pouvons nous appuyer sur des expériences longues et riches d'enseignements menées en France et hors de France.
EpiNet n° 160, décembre 2013.

« Accompagner les technologies en éducation » : de quoi parle-t-on ?
Francois Villemonteix.
Dans le domaine des TICE existe en France depuis les années 1980 une tradition d'accompagnement assure par des enseignants experts, ayant développe des pratiques informelles relevant du compagnonnage (Villemonteix, 2011). Une ambiguïté demeure dans l'acception de cette notion, cultivée par la profusion des occurrences dans les discours institutionnels, mais aussi dans ceux des collectivités et des industriels, traduisant leur intention de pénétrer davantage ce domaine d'activité. Nous nous interrogeons sur l'accompagnement des TIC en focalisant plus particulièrement sur l'école primaire. Elle caractérise les tendances du discours, s'appuyant sur des analyses de textes produits par les acteurs du champ. À la lumière de la sociologie de l'innovation (Alter, 2003) et des groupes professionnels (Dubar, 2002), elle examine l'évolution des rôles et le déplacement de la position des acteurs de l'accompagnement des TICE et les modes de légitimation de leur action. Elle montre la nature des besoins d'accompagnement des enseignants utilisateurs des technologies dans leurs pratiques de classe et propose quelques perspectives de recherche.
EpiNet n° 160, décembre 2013.

Les TIC à l'école primaire en France : informatique et programmation
Jacques Béziat.
Fin des années 1970, l'usage des ordinateurs en classe passait souvent par l'apprentissage d'un langage de programmation, notamment Logo, soit sur écran, soit par la manipulation de robots programmables. Ainsi, les programmes scolaires de 1985 ont fait une place à cette manipulation. Cet item est retiré des programmes à partir de 1995. L'informatique « usager » s'est développée, notamment avec l'intégration de plus en plus performante des technologies numériques, avec pour effet l'abandon de tout ce qui pouvait relever de la programmation avec les élèves. De fait, le B2i depuis les années 2000 ne propose de valider que des compétences « usagers » chez les élèves. Pour autant, l'intérêt de la programmation à l'école primaire a-t-il été réellement remis en question ? La littérature du champ a déjà largement présenté des recherches et pratiques pédagogiques sur Logo sans que cela ait réellement une incidence sur les pratiques de classe ni les orientations institutionnelles. À travers une revue de littérature de la presse professionnelle depuis 30 ans, nous mettrons en perspective l'intérêt d'une pratique de la programmation Logo à l'école. La question est d'actualité avec, entre autres, l'apparition sur le marché de nouveaux objets programmables. La programmation, une pratique pour l'école primaire ?
EpiNet n° 159, novembre 2013.

Enseigner les sciences au XXIe siècle
Gilles Dowek.
Au cours de l'histoire, l'enseignement des sciences n'a cessé d'évoluer, et notre enseignement actuel ne ressemble que de très loin à l'enseignement du quadrivium de Boèce : arithmétique, musique, géométrie, astronomie, qui avait cours au Moyen Âge. Une des raisons de cette évolution est que les sciences elles-mêmes évoluent. Depuis la fin du XXe siècle, par exemple, nous vivons quatre révolutions scientifiques majeures, qui influencent déjà la manière dont nous concevons l'enseignement des sciences. Parmi d'autres, l'initiative et la spécialité Informatique et sciences du numérique illustrent ces évolutions.
EpiNet n° 159, novembre 2013.

Le droit du numérique : une histoire à préserver
François Pellegrini, Sébastien Canevet.
Bien que l'histoire de l'informatique soit récente, cette discipline pose des problèmes de conservation inédits. Ceux-ci sont amplifiés par des questions d'ordre juridique, le droit du numérique constituant en lui-même un objet d'étude dont l'histoire a également sa place dans un musée de l'informatique. L'objectif de cet article est de proposer un tour d'horizon de l'évolution du droit du numérique, tant du point de vue historique que de son impact sur la conservation et la présentation des pièces.
EpiNet n° 159, novembre 2013.

Derrière la technique, la science informatique
Sacha Krakowiak, Jacques Mossière, Jean-Pierre Verjus.
Dans le grand public, et même dans des milieux relativement informés, l'informatique est encore rarement perçue en tant que science, au-delà de ses aspects techniques. Étant donné la place croissante de l'informatique et plus généralement du numérique dans l'économie et la société, cet état de fait est regrettable. Il conduit en effet à une mauvaise perception de la nature et de l'impact de la recherche en informatique et à une désaffection des jeunes pour des études dans cette discipline, pourtant créatrice d'emplois.
Comment renverser cette tendance ? Nous pensons qu'une présentation de l'informatique dans le cadre d'un musée virtuel peut y contribuer, par deux voies d'approche : (1) montrer que les applications bien connues de tous reposent sur des notions fondamentales, bases d'une démarche rigoureuse de conception et de garantie de qualité ; (2) montrer comment ces notions se sont dégagées au cours de l'histoire (Vers un Musée de l'Informatique et de la société Numérique en France ?). Une présentation virtuelle, par la souplesse et l'interactivité qu'elle permet, semble bien adaptée à ces objectifs.

EpiNet n° 158, octobre 2013.

« Une science encore incertaine » : l'émergence de l'informatique dans la recherche et l'enseignement supérieur français
Pierre Mounier-Kuhn.
L'ordinateur et sa programmation remontent à la fin des années quarante. Ils n'ont été constitués en objets de recherches spécifiques qu'au cours des années 1960, en s'alliant avec la logique et d'autres branches du savoir. L'informatique n'a été reconnue comme discipline autonome qu'à partir des années 1970, au prix de vives controverses.
EpiNet n° 156, juin 2013.

Introduction aux machines virtuelles
Laurent Bloch.
Cet article se veut compréhensible par les profanes.
En première approche, nous pouvons définir un programme informatique comme un automate auquel on fournit des données, et qui répond par un résultat. Les données peuvent être un texte tapé au clavier, un déplacement de souris, le contenu d'un document, un flux reçu par le réseau ; le résultat peut être un affichage à l'écran, un enregistrement sur un disque, l'envoi d'un message par le réseau, etc. Si nous examinons plus en détail un programme informatique, nous verrons un texte dont les mots sont, d'une part, les noms d'opérations élémentaires réalisables par un calculateur donné, d'autre part, les noms des données, objets de ces opérations, appelées aussi opérandes.

EpiNet n° 156, juin 2013.

La grenouille gobe-t-elle aussi les cailloux ?
Elaa Teftef et Thierry Viéville.
Où l'on montre, à travers l'exemple de l'étude du cerveau, que si Informatique et Sciences du Numérique forment une discipline à part entière, cela induit aussi une véritable révolution scientifique vis-à-vis des Sciences de la Vie et de la Terre ; et elles ont aussi quelques vertus en ce qui concerne la formation générale de l'esprit.
EpiNet n° 152, février 2013.

Les TIC dans les écoles élémentaires françaises
Frédéric Amon Holo.
Cet article extrait de notre travail de thèse s'intéresse à l'utilisation des technologies de l'information et de la communication en éducation, en l'occurrence la mise en œuvre du dispositif B2i dans les écoles élémentaires françaises. Nos résultats montrent que la pratique du B2i ne s'est pas encore généralisée dans les écoles. Cette situation s'explique en partie par des disparités d'équipement en matériel informatique, par l'insuffisance de formation des enseignants dans ce domaine, par des difficultés d'ordre organisationnel et temporel.
EpiNet n° 151, janvier 2013.

Année 2012 Haut 2013 2011 Bas

Des pilotes d'appareils de mesure, pour l'enseignement et la recherche scientifiques
Pierre Dieumegard.
Les tables des laboratoires scientifiques sont très encombrées. En plus des ordinateurs, comme partout, il y a aussi des appareils de mesure électroniques : spectrophotomètres, pHmètres, balances de précision, interfaces multifonctions... Il existe aussi des appareils (que l'on peut appeler « actionneurs ») capables d'agir sur le monde extérieur : appareils chauffants, vannes à commande électrique, agitateurs, etc. Ces appareils scientifiques sont souvent connectables aux ordinateurs, autrefois par les connecteurs sériels RS232, aujourd'hui par port USB. Ces appareils qui peuvent échanger des données avec l'ordinateur sont nommés des « périphériques ».
Dans la pratique, ils sont peu connectés aux ordinateurs, et lorsqu'ils le sont, ils fonctionnent indépendamment les uns des autres, parce qu'il n'existe pas de logiciels capables de faire des enregistrements simultanément à partir de plusieurs appareils.
Cet article essaie de montrer que de tels logiciels sont souhaitables, à la fois pour les laboratoires de recherche et pour les travaux pratiques dans les établissements d'enseignement, et qu'il est techniquement possible de faire assez facilement des logiciels pouvant fonctionner avec divers appareils de mesure et actionneurs. Un bénéfice supplémentaire serait que l'enseignement de l'informatique pourrait être appliqué aux interactions entre les ordinateurs et le monde extérieur. L'auteur de cet article est enseignant de SVT, c'est pourquoi les exemples choisis traiteront souvent de la biologie.

EpiNet n° , décembre 2012.

Dr. Geo : Le problème du Grand-Duc
Alain Busser, Hilaire Fernandes.
Lorsque Cosme II de Médicis était élève, il pausait des questions déroutantes à son prof Galilée, comme tout lycéen digne de ce nom. Mais au lieu de demander « à quoi ça sert les maths ? » ou « pourquoi 2+2 font-ils 4 ? », il lui a posé la question suivante : « Comment se fait-il que lorsqu'on lance 3 dés, le 10 sorte plus souvent que le 9 alors qu'il y a autant de manières d'écrire 10 que 9 comme somme de nombres allant de 1 à 6 ? » Comme quoi, au début du 17e siècle, les lycéens passaient déjà plus de temps à jouer à des jeux de hasard, qu'à faire leurs devoirs...
EpiNet n° 150, décembre 2012.

L'informatique dans les écoles, collèges et lycées français
Jacques Baudé.
Cet article correspond à l'intervention faite par Jacques Baudé, président d'Honneur de l'EPI, au colloque : « Vers un musée de l'Informatique et de la Société Numérique en France ? » au CNAM-Paris le 8 novembre 2012. Il est largement inspiré de « Quelques points de repère dans une histoire de 40 ans. L'association Enseignement Public et Informatique (EPI) de février 1971 à février 2011 » qu'il a eu l'occasion d'écrire, à la demande du Bureau national de l'association, en février 2011, pour le quarantième anniversaire de l'EPI. Adhérent de la première heure, secrétaire général puis président de l'EPI de 1981 à 1995, Jacques Baudé extrait de ses souvenirs, et surtout des publications de l'EPI, les thèmes essentiels des actions de l'association depuis sa fondation. L'histoire de l'EPI et celle de l'informatique pédagogique (expression créée par l'EPI) en France, se confondent en grande partie.
EpiNet n° 150, décembre 2012.

Dr. Geo : De l'algorithme de Didon à la spirale d'Ulam
Alain Busser, Hilaire Fernandes.
Un robot est chargé de parcourir un terrain, pas à pas, en entier, en se limitant aux points à coordonnées entières, mais en ne parcourant chacun qu'une fois et en les parcourant tous. Une courbe de Peano est un algorithme permettant de réaliser cette tâche, mais l'algorithme est un peu difficile à mettre en œuvre à moins d'utiliser les RegExp qui ne sont pas au programme (ce qui est dommage !).
Ce problème n'est pas uniquement théorique puisqu'il permet de réduire d'une dimension un problème bidimensionnel. La légende dit que pour fonder le royaume de Carthage, Didon, à qui les autochtones n'avaient accordé que la surface qui tient dans une peau de bœuf, a découpé celle-ci en une fine lanière qui a pu encercler tout Carthage. La méthode pour parcourir un jardin zen en spiralant, sera donc ici appelée algorithme de Didon...

EpiNet n° 149, novembre 2012.

Ignace Rak donne la parole à l'EPI
Jean-Pierre Archambault, Jacques Baudé, Ignace Rak.
Jean Pierre Archambault est président de l'association EPI (Enseignement Public et informatique) créée en 1971. Avec Jacques Baudé, président d'honneur de l'EPI, ils répondent à Ignace Rak, IA-IPR honoraire de STI, pour l'association Pagestec sur quelques questions concernant leur engagement personnel et les actions de l'association sur la revendication d'un enseignement de l'informatique, notamment au collège. Voici, en substance, le contenu de cette interview.
EpiNet n° 149, novembre 2012.

Robotique pédagogique basée sur Arduino/C
Jean-Daniel Nicoud.
Dans tous les pays, l'informatique a eu de la peine à trouver sa voie dans les collèges et lycées. L'introduction de l'informatique en Terminale S est un progrès significatif et la documentation pour les maîtres a été bien préparée.
Notre préoccupation ici est uniquement la compréhension des principes de base des processeurs, de leurs composants et de leurs interfaces, décrits dans la section robotique. Arduino apporte des solutions nouvelles faciles à mettre en œuvre.
L'aspect robotique pratique dans le programme de terminale S se base sur Lego NXT, un environnement utilisé en Suisse dans les petites classes, facile à mettre en œuvre et bien documenté.
Cet article met en évidence le potentiel d'Arduino et Pinguino, un fouilli de modules bon marché avec un potentiel pédagogique certain, qui de plus ouvre la porte pour les étudiants les plus intéressés vers une activité de loisir riche et formative.

EpiNet n° 148, octobre 2012.

Les logiciels libres et l'enseignement de l'informatique au lycée
Jean-Pierre Archambault, Jacques Baudé.
Les Rencontres Mondiales du Logiciel Libre 2012, les « RMLL », se sont déroulées début juillet à Genève. Une table ronde a été consacrée aux « logiciels libres dans l'enseignement de l'informatique au lycée ». Le sujet intéresse : elle s'est prolongée largement au-delà du temps imparti, durant en définitive trois heures.
En France, à la rentrée 2012, est créé en Terminale scientifique un enseignement de spécialité « Informatique et sciences du numérique » (ISN) : un premier pas positif qui en appelle d'autres. Une option ISN ouvre dans environ 700 lycées.

EpiNet n° 148, octobre 2012.

Microsoft programme l'école
Sabine Blanc.
Début ce lundi de l'université d'été de l'e-éducation. Un évènement majeur pour le lobbying de Microsoft, qui cible depuis plusieurs années l'Éducation nationale. Enquête et infographie pour tout savoir des campagnes d'influence du marchand de logiciels en direction des écoles de la République. Bonne rentrée.
EpiNet n° 148, octobre 2012.

Dr. Geo : Représentation des objets en machine. Codage des couleurs et des entiers
Alain Busser, Hilaire Fernandes.
Les capacités d'introspection de DrGeoII permettent d'utiliser ce dernier pour étudier (voir, ou modifier à titre expérimental) la machine virtuelle Smalltalk sur laquelle il tourne.
EpiNet n° 148, octobre 2012.

Dr. Geo : Hacking de Dr Geo avec Dr Geo
Alain Busser, Hilaire Fernandes.
Dr Geo, comme Scratch, est écrit en Smalltalk et tourne sur une machine virtuelle Squeak. Cette machine virtuelle ressemble à un système d'exploitation, avec un bureau sous la figure Dr Geo ; et, pour peu qu'on ait rendu la figure redimensionnable, on peut d'un simple clic sur le bureau, accéder à l'intégralité du code source de Pharo Smalltalk, Dr Geo y compris. Ce qui permet, depuis Dr Geo, de modifier non seulement Dr Geo, mais le « système d'exploitation » lui-même. Cette possibilité, quelque peu effrayante il faut l'avouer, va être abondamment utilisée pour faire du hacking, et donc montrer sur un exemple « comment ça marche ».
Dans cet article, on va voir ce qu'est un triangle pour Dr Geo, et ce qu'on peut faire avec.

EpiNet n° 147, septembre 2012.

Lire, écrire, computer : émanciper les humains et contrôler les machines
Éric Bruillard.
En 1972, lors d'une conférence à Boston, Arthur Luehrmann présenta une parabole. Imaginant un pays dans lequel l'écriture et la lecture n'avaient pas encore été inventées, il exposa les transformations associées à leur découverte, d'abord dans les activités administratives et commerciales, mais surtout dans l'éducation, jusqu'alors entièrement basée sur l'oral. Fut ainsi créé un nouveau type de fonctionnaire d'éducation, le lecteur, dont le rôle consistait à lire les cours préparés par des enseignants chevronnés (ne sachant pas forcément lire et écrire) avec des experts en écriture et en lecture ; une nouvelle méthode, l'éducation assistée par l'écriture (Writing Assisted Instruction) naquit. Cette méthode fut discutée au début, voire décriée et on chercha à prouver son efficacité. Différents projets furent développés et, après plusieurs études, le service des tests du système éducatif conclut à l'intérêt de cette nouvelle méthode, attestant de son efficacité. Cela conduisit au recrutement d'un grand nombre de lecteurs permettant d'éduquer une masse de personnes qui ne pouvaient l'être auparavant, amenant une ère de développement et de prospérité pour la nation.
EpiNet n° 147, septembre 2012.

Une double grande ambition pour le numérique
EPI, Jean-Pierre Archambault.
Le numérique et la science informatique qui le sous-tend constituent une véritable révolution culturelle et civilisationnelle. D'où des obligations et une double grande ambition pour le système éducatif.
Le système éducatif intègre le numérique à son service comme toutes les entreprises et toutes les administrations, pour la réalisation de ses objectifs et son propre fonctionnement. Cela concerne d'abord son cœur de métier, à savoir la pédagogie, en développant les usages des outils informatiques et l'utilisation des ressources numériques. L'informatique et le numérique sont aussi des outils administratifs, des outils de travail personnel et collectif des élèves, des enseignants, de l'ensemble de la communauté éducative. Tout cela est bien connu.
Mais le système éducatif a des obligations vis-à-vis de la société, formant l'homme, le travailleur et le citoyen, lui donnant, c'est la mission fondamentale de l'enseignement scolaire, la culture générale correspondant à son époque.

EpiNet n° 147, septembre 2012.

Des formations universitaires diversifiées à l'Informatique et aux TIC pour les enseignants du primaire et du secondaire
EPI, Jean-Pierre Archambault.
La contribution de l'EPI aux « Assises de l'Enseignement supérieur et de la Recherche » du MESR.
Le système éducatif a des obligations vis-à-vis de la société, formant l'homme, le travailleur et le citoyen, lui donnant, c'est la mission fondamentale de l'enseignement scolaire, la culture générale correspondant à son époque. L'informatisation est la forme contemporaine de l'industrialisation.

EpiNet n° 147, septembre 2012.

Dr. Geo : Géométrie interactive et programmation
Alain Busser, Hilaire Fernandes.
À la confluence de la géométrie euclidienne et analytique, la programmation permet de traiter, de modéliser des situations mathématiques pédagogiquement intéressantes. Pour peu de disposer d'un environnement convivial de programmation interactive, inscrit dans un micro-monde de géométrie dynamique, l'approche est amusante et suffisamment récréative pour susciter l'intérêt chez les élèves. Son inscription dans le cadre du nouvel enseignement de spécialité ISN de terminal est prometteuse, dans le présent texte nous vous proposons de découvrir ce qui se cache derrière.
EpiNet n° 146, juin 2012.

SILLAGES au service de l'ouverture sociale et internationale des grandes écoles
Jean-Pierre Archambault, Wassim Chiadli, Olivier Granier, Michèle Tilliard, Nathalie Van de Wiele.
Des ressources pédagogiques libres. L'association SILLAGES.info a été créée en octobre 2011. L'ambition de l'initiative SILLAGES est de développer une production collaborative de contenus pédagogiques multimédias pour les enjeux sociaux et internationaux de l'ouverture de l'accès aux grandes écoles, et notamment de développer un échange pédagogique avec des universités étrangères souhaitant mieux préparer leurs étudiants aux exigences spécifiques des grandes écoles françaises.
EpiNet n° 146, juin 2012.

Utilisations de l'informatique par des élèves de sixième en France
Mehdi Khaneboubi.
Cette contribution présente une enquête conduite en 2011 dans un collège de France. Dans ce collège, un enseignement de bureautique est dispensé à tous les élèves de sixième. De plus dans une classe de sixième les élèves disposent d'un ordinateur chacun pendant la classe. On présente les utilisations décrites par sept enseignants participants à ce dispositif. Il en ressort que le cadre institutionnel induit des usages pour les élèves dans lesquels les manipulations techniques priment sur la manipulation de contenus.
EpiNet n° 146, juin 2012.

De l'usage de Nao (robot humanoïde) dans l'apprentissage de l'informatique
David Janiszek, Laetitia Boulc'h, Damien Pellier, Julie Mauclair, Georges-Louis Baron.
Cet article présente une analyse d'une situation d'utilisation de robots (et en particulier d'un robot humanoïde) dans un dispositif pédagogique basé sur la pédagogie par projets. Nos observations portent sur des étudiants de 3e année de licence d'Informatique tout au long du déroulement d'une unité d'enseignement basée sur une pédagogie par projets.
Elles visent à mieux comprendre les possibilités éducatives de tels robots qui possèdent une forme humaine crédible et qui présentent une grande complexité technique, autorisant des comportements très sophistiqués et des retours d'informations très précis en réponse aux actions des apprenants.

EpiNet n° 146, juin 2012.

Une très vielle science, l'informatique
Maurice Nivat.
Je crois difficile de comprendre pourquoi l'informatique a pris une telle place dans l'ensemble des activités humaines en apparemment quelque chose comme un demi- siècle et, par suite, de prévoir ce que vont être ses développement futurs si l'on en a pas une vision globale et si l'on ne voit pas que son état actuel est le fruit de siècles voire de millénaire de gestation. Définir l'information n'est pas très facile. Je propose qu'on la définisse comme tout le savoir, toutes les connaissances, nécessaires ou utiles pour prendre une décision à un instant donné...
EpiNet n° 145, mai 2012.

Se former aux TICE - Discours et représentations
Jacques Béziat.
Dans cette étude, nous nous intéressons aux représentations sur les TICE d'étudiants de licence en sciences de l'éducation, en formation à distance. Le corpus d'analyse est constitué des échanges sur le forum de discussion du cours « Technologies et médias pour l'éducation et la formation » proposé dans la licence à distance de l'université de Paris 8, sur six années universitaires. L'analyse des cooccurrences que nous présentons fait état de différents types de représentations selon que les étudiants participent beaucoup ou peu aux discussions sur le forum. Les étudiants qui participent le plus développent des représentations complexes, nuancées, problématisées sur l'intégration des TICE, les étudiants qui participent très peu proposent des représentations stéréotypiques sur les TICE, plus éloignées des réalités scolaires.
EpiNet n° 145, mai 2012.

L'informatique, discipline scolaire. Un long et tortueux cheminement
Jean-Pierre Archambault.
L'informatique est partout, dans la vie quotidienne de chacun, l'entreprise et les administrations, la société. L'enjeu afférent est de donner à tous une culture générale informatique correspondant aux exigences de l'époque, de former l'homme, le travailleur et le citoyen, à savoir les missions traditionnelles de l'École.
Selon quelles modalités ? L'approche pédagogique selon laquelle les apprentissages doivent se faire exclusivement à travers les usages de l'outil informatique dans les différentes matières scolaires existantes, traduite dans le B2i, s'est révélée être un échec, un échec prévisible d'ailleurs.
Les sciences physiques sont devenues matière scolaire parce qu'elles sous-tendaient les réalisations de la société industrielle. Or le monde devient numérique... Un enseignement de spécialité optionnel « Informatique et Sciences du numérique » a été créé en Terminale S. Il entrera en vigueur à la rentrée 2012. Ce premier pas positif en appelle d'autres. Il existe une complémentarité entre l'informatique outil pour enseigner et l'informatique objet d'enseignement qui se renforcent mutuellement.
Le long et tortueux cheminement de l'informatique discipline scolaire ne doit pas surprendre : le nouveau émerge toujours dans la douleur.

EpiNet n° 145, mai 2012.

Didactique de l'informatique et recherche d'information sur le web : quelle(s) perspective(s) ?
Béatrice Drot-Delange.
Le champ de la réflexion de la didactique informatique peut s'étendre aux outils de recherche d'information sur le Web. Il semble pourtant que la recherche en didactique de l'informatique n'ait que peu progressé dans ce sens. Notre communication interroge la nature des liens entre informatique et culture informationnelle dans un premier temps, puis nous présenterons les résultats d'une expérimentation auprès d'étudiants de licence information-communication sur leur compréhension du fonctionnement d'un moteur de recherche. Nous avons sollicité le cadre théorique de Norman pour tester dans quelle mesure l'image du moteur de recherche permet ou non à ces utilisateurs d'avoir un modèle mental correct de son fonctionnement. Il s'avère que tant l'interface que l'aide en ligne ne suffisent pas aux utilisateurs pour déterminer les traitements opérés par celui-ci sur leurs requêtes.
EpiNet n° 145, mai 2012.

C'est un changement de paradigme que l'informatique devienne une discipline scolaire
Jean-Pierre Archambault, Fabienne Guimont.
La réforme du lycée réintroduit l'enseignement de l'informatique dans les programmes, après quinze ans d'absence dans les lycées. À la rentrée 2012, les élèves de terminale S pourront choisir la spécialité « informatique et sciences du numérique », qui devrait être proposée dans un millier de lycées. Jean-Pierre Archambault, président de l'association Enseignement public et informatique (EPI), est l'un des artisans de la réintégration de cette discipline. Ce militant de l'informatique pédagogique depuis trente ans raconte comment elle a fait sa réapparition sur le devant de la scène et comment elle se construit.
EpiNet n° 144, avril 2012.

France-IOI : l'apprentissage de l'algorithmique pour tous
Loïc Février, Mathias Hiron, Arthur Charguéraud.
Depuis 1996, la France participe aux Olympiades Internationales d'Informatique. L'association France-IOI, en charge de la préparation de l'équipe de France, a formé à la programmation et à l'algorithmique plusieurs centaines de collégiens et lycéens par l'intermédiaire de son site internet. Dans cet article, nous présenterons les Olympiades d'Informatique ainsi que l'association France-IOI et nous expliquerons les méthodes mises en œuvre pour enseigner à des jeunes la programmation et l'algorithmique de manière ludique.
EpiNet n° 144, avril 2012.

Connaissances et représentations du Tableau Numérique Interactif chez les futurs professeurs des écoles
Laetitia Boulc'h, Georges-Louis Baron.
La multiplication rapide des technologies dans les établissements scolaires est susceptible de modifier en profondeur les pratiques pédagogiques et conduit à s'intéresser dès à présent à la formation des enseignants. Selon Guir (2002), les compétences à acquérir sont nombreuses : elles concernent la formation aux nouvelles pratiques pédagogiques, l'acquisition de nouveaux savoirs indépendants des savoirs disciplinaires classiques et l'acquisition d'une culture technique. Pour comprendre comment les enseignants s'approprient ces technologies, nous nous sommes intéressés aux représentations des futurs professeurs des écoles concernant le Tableau numérique interactif. Un questionnaire a été proposé, au début du semestre, à une cinquantaine de futurs professeurs des écoles inscrits dans une formation aux technologies éducatives. Afin de tester l'impact de cette formation, un second questionnaire a été proposé à la fin du semestre qui a permis d'étudier l'évolution des connaissances et des représentations. Les résultats obtenus montrent que les connaissances de ces futurs enseignants sont le plus souvent naïves. Ils possèdent une représentation très idéalisée des outils comme le TNI. Ceux capables d'adopter un point de vue critique et argumenté sont généralement ceux qui possèdent déjà une bonne connaissance de l'outil et qui ont eu l'occasion de le tester en tant de formateur ou en tant qu'étudiant.
EpiNet n° 144, avril 2012.

Les quatre concepts de l'informatique
Gilles Dowek.
Quand on enseigne une discipline, il faut veiller à en respecter les équilibres internes, afin que les contenus enseignés donnent une image fidèle de la discipline elle-même. On propose ici l'idée que, l'informatique est structurée par quatre concepts : algorithme, machine, langage et information, et on insiste sur l'importance de respecter l'équilibre entre ces différents concepts dans la conception d'un programme d'enseignement de l'informatique au lycée.
EpiNet n° 144, avril 2012.

Robots de traite et systèmes d'information
Maurice Nivat.
Cet exposé, je pense inhabituel, est né le jour récent où j'ai vu fonctionner un robot de traite dans un élevage de 75 vaches laitières, à Latrecey en Haute Marne, village dans lequel je possède depuis 40 ans une maison de campagne, bien que je ne sois pas du tout originaire de là-bas ni ma femme non plus. Je dispose là d'un assez remarquable observatoire de l'évolution de l'agriculture grâce aux liens que j'ai tissés avec plusieurs agriculteurs du lieu, dont un voisin qui a exactement l'âge de mon fils cadet, 48 ans, avec lequel il a fait quelques bêtises quand ils avaient quinze ou seize ans.
EpiNet n° 143, mars 2012.

Enjeux éducatifs du libre et des standards ouverts
Jean-Pierre Archambault.
La connaissance est universelle. Son développement, sa diffusion et son appropriation supposent de pouvoir réfléchir, étudier, produire, travailler ensemble, aisément et dans l'harmonie. Il faut pour cela des règles communes, des normes et standards. Mais il y a standard (ouvert) et standard (fermé).
EpiNet n° 143, mars 2012.

Informatique pour Tous - Introduction et plan d'un cours
François Guiberteau.
Rendons aux citoyens ce qui doit leur appartenir. Il ne viendrait à l'idée de personne de payer pour utiliser les lettres de l'alphabet ou les mots du vocabulaire. C'est pourtant ce qui se passe en informatique. Si un jour, la majorité des gens se rend compte de l'importance de l'outil informatique, qui va devenir aussi important que l'écriture aujourd'hui, elle n'acceptera plus cette situation.
EpiNet n° 143, mars 2012.

Les technologies de l'information et de la communication à l'école primaire. État de question en 2011
Georges-Louis Baron, Laetitia Boulc'h.
Cette contribution vise à faire un état de question relativement à la prise en compte de l'informatique et des technologies numériques dans l'enseignement à l'école primaire. Elle a été réalisée dans le cadre du projet Oppidum mené en relation avec la municipalité de Saint-Maur-des-Fossés, en adoptant un cadre de références large, prêtant attention aussi bien à l'apprentissage des enfants qu'aux pratiques pédagogiques des enseignants et aux questions liées à la régulation sociale du fonctionnement de l'enseignement primaire.
La première partie de ce texte présente des éléments de contexte historique et précise les grandes étapes du développement de ces technologies dans les établissements scolaires. La deuxième s'intéresse à ce que les recherches menées depuis la fin des années 1990 nous permettent d'affirmer s'agissant des principaux acteurs que sont les élèves, les parents et les enseignants. Puis la question des apprentissages avec les technologies fait l'objet d'une synthèse. Enfin, nous évoquons quelques éléments de prospective et quelques questions vives.

EpiNet n° 142, février 2012.

Un enseignement de la discipline informatique en Terminale scientifique
Jean-Pierre Archambault.
Un enseignement de spécialité optionnel « Informatique et Sciences du numérique » a été créé pour la rentrée 2012 en Terminale scientifique, en France. Depuis une trentaine d'années, le cheminement de la discipline scolaire Informatique est chaotique. Bien que correspondant à une « obligation » sociétale forte, cette composante de la culture générale n'en rencontre pas moins des résistances, à l'instar de l'informatique pédagogique et des TIC en général. Un programme pour les élèves, de nature scientifique et technique, a été élaboré. Un plan de formation des enseignants est en cours. Des ressources voient le jour (manuel Introduction à la science informatique, plates-formes). La discipline Informatique est institutionnalisée. Il s'agit d'une première avancée importante.
EpiNet n° 142, février 2012.

Au bout de dix ans de pratique du B2i, nous constatons un échec
Jean-Pierre Archambault.
Lors du salon Educatice 2011, l'EPI a organisé une table ronde et animé un stand (avec des représentants de SPECIF, du CRDP de Paris, de l'INRIA, l'Inspection générale de l'Éducation nationale, l'association des Olympiades de l'informatique, le groupe ITIC-EPI-SPECIF) sur l'enseignement de l'informatique, précisément la création à la rentrée 2012 en Terminale S d'un enseignement de spécialité optionnel « Informatique et Sciences du numérique ». Ce fut l'occasion pour son président de donner une interview à Weka sur les multiples actions menées par l'EPI et le groupe ITIC en faveur de cet enseignement, l'échec du B2i, la culture informatique et ses enjeux, la formation du citoyen et la place des logiciels libres dans l'éducation.
EpiNet n° 141, janvier 2012.

La discipline informatique et l'éducation à la maîtrise de l'information
Monique Grandbastien.
L'objectif de cet article est de questionner l'informatique selon différents points de vue, recherche, professionnels et autres disciplines, pour apporter des éclairages variés sur le rôle qu'elle a joué et doit jouer dans la formation des citoyens à la maîtrise d'une information omniprésente dans leur vie professionnelle, sociale et personnelle.
Nous analysons ici la discipline informatique, son évolution et en particulier l'information au sein de l'informatique, en utilisant successivement l'angle de vue des définitions, le point de vue des institutions de recherche, celui des rapports entre l'informatique et beaucoup d'autres champs disciplinaires et celui des professionnels. Une fois ces différentes vues de l'informatique présentées et mises en perspective, il devient possible de s'interroger sur des ensembles de compétences pour la formation, allant de l'école obligatoire aux spécialisations professionnelles, en interaction avec d'autres champs disciplinaires. Un aperçu de l'existant est fourni, suivi de quelques perspectives.

Mis en ligne en janvier 2012 sur le site de l'Institut national de l'audiovisuel.
EpiNet n° 164, avril 2014.

Année 2011 Haut 2012 2010 Bas

Exercice de la citoyenneté et culture informatique
Jean-Pierre Archambault.
Le (bon) choix d'une discipline informatique en tant que telle a été fait. Il constitue un nouveau paradigme éducatif. Il entérine le caractère erroné de l'approche pédagogique selon laquelle les apprentissages doivent se faire exclusivement à travers les usages de l'outil informatique dans les différentes disciplines existantes. Le B2i, sa traduction institutionnelle, s'est révélé être un échec : c'est ce que montre l'expérience de ces dernières années. L'informatique étant partout, elle doit être quelque part en particulier, à un moment donné, sous la forme d'une discipline scolaire en tant que telle. L'utilisation d'un outil, matériel ou conceptuel, ne suffit pas pour le maîtriser.
EpiNet n° 140, décembre 2011.

La place des questions issues des sciences humaines dans les cursus d'informatique
Gilles Dowek.
Les informaticiens sont souvent disposés à accorder une certaine place, dans leurs enseignements, à des questions issues des sciences humaines. Il importe d'expliquer les raisons qui rendent ces questions pertinentes dans un curriculum d'informatique.
EpiNet n° 139, novembre 2011.

Objet car outil
Jean-Pierre Archambault.
Intervention du président de l'EPI au Séminaire international thématique ePrep 2011 : « Des projets innovants pour la coopération internationale », le jeudi 20 octobre 2011 à l'École polytechnique de Palaiseau.
EpiNet n° 139, novembre 2011.

Pratiques de recherche d'information sur Internet dans des activités de documentation
Magali Loffreda.
Bien qu'ils soient acculturés à l'usage des TIC, les jeunes adolescents éprouvent des difficultés à effectuer des tâches de recherche d'information (RI) lors d'activités de documentation en contexte scolaire. Le débat entre usages experts et usages novices est donc encore d'actualité. Pourtant, les apprenants ont des stratégies de recherche spécifiques qui démontrent des capacités d'analyse, et une approche pragmatique des outils malgré un manque de connaissance du fonctionnement interne des moteurs de recherche. Sur ce point, les évolutions récentes des moteurs de recherche tendent justement à offrir aux usagers une interface de plus en plus simplifiée. Dans le cadre de la deuxième année de Master, nos enquêtes avaient pour objectif d'observer les pratiques de RI des apprenants au sein des Centres de documentation et d'information (CDI) et de voir comment les moteurs de recherches interviennent dans la tâche de RI. Ainsi, nous avons pu montrer qu'il existe des constantes quant à l'appréhension des outils. Il importe aujourd'hui de prendre en compte les différents contextes d'appropriation des TIC (cadre familial/cadre scolaire) à travers des observations permettant de bien montrer les écarts existants en terme de pratiques, et s'il est possible d'entériner des schèmes d'utilisation.
EpiNet n° 138, octobre.

L'informatique au collège
Maurice Nivat.
L'enseignement d'informatique au collège a sa place dans le cours de technologie. La création d'une option informatique en quatrième ou en troisième serait bienvenue. Le but de l'enseignement préconisé est bien de rendre complètement explicites et précis les innombrables algorithmes utilisés dans toutes les activités humaines, y compris les présupposés, le contexte, tout ce qui n'est généralement pas dit ou laissé dans le flou.
EpiNet n° 138, .

Discours généraux sur les TIC en éducation : beaucoup de slogans peu étayés, en quête de débats
Éric Bruillard.
Au cours de la préparation d'un texte consacré aux recherches menées dans le domaine des TIC en éducation, j'ai été amené à étudier la place des recherches dans les plans et rapports officiels et dans les discours, pour l'essentiel dans les sites spécialisés. Cela m'a conduit à analyser plus en détail leur contenu et à essayer d'en saisir le mode de construction. Quel lien peut-on établir entre la ou plus exactement les recherches et ces rapports ? Comment ces derniers sont-ils alimentés ? Mais aussi quelle circulation peut-on observer relativement au contenu et aux propositions de ces différents rapports ?
Un peu surpris des éléments que j'ai pu dénicher, j'ai choisi d'en faire un compte-rendu spécifique afin de décrire en détail certains points, parfois anecdotiques, mais dont la somme me semble significative

EpiNet n° 138, octobre.

Sortie du manuel Introduction à la science informatique
AKa, Gilles Dowek, Jean-Pierre Archambault.
L'arrivée en France pour la rentrée 2012 en Terminale S de l'enseignement de spécialité « Informatique et sciences du numérique » est une avancée importante que l'on doit saluer comme il se doit. Tout comme nous saluons ci-dessous la sortie d'un manuel support de cette nouvelle discipline (mais qui pourra également être utile et précieux à tout public intéressé par le sujet). Sous licence Creative Commons il a été rédigé collectivement par certains de ceux qui se sont battus avec force, courage et diplomatie pour que cet enseignement voit le jour.
EpiNet n° 138, .

Manuel Introduction à la science informatique. Commentaires sur les commentaires
Gilles Dowek, Jean-Pierre Archambault.
La mise en ligne sur le Framablog de l'article ci-dessus « Sortie du manuel Introduction à la science informatique », a naturellement suscité des commentaires, bienvenus, variés et intéressants. Voici quelques éléments pour poursuivre le débat entamé.
EpiNet n° 138, octobre.

Scratch day 2011 à Poitiers
Jean-François Billaud.
La troisième Scratch day c'est déroulée à Poitiers le 21 mai 2011, journée organisée en partenariat avec l'association Enseignement Public et Informatique (EPI).
Plan de l'intervention de Jean-François Billaud (représentant l'EPI) à la table ronde : « Maîtriser les outils : pourquoi et comment apprendre à programmer ? »

EpiNet n° 136, juin.

Création, innovation, en informatique et ailleurs
Maurice Nivat.
L'informatique permet d'innover, permet de créer, en fait, elle est devenue un outil indispensable de la création et de l'innovation dans presque tous les domaines des activités humaines et c'est ce phénomène que l'auteur analyse dans cet article.
EpiNet n° 136, juin.

« De Java à Android » et « De Java à GWT »
David Roche.
Après avoir commencé leur initiation à la programmation orientée objet à l'aide du logiciel Alice et une introduction à la « vraie » programmation en Java, certains élèves de seconde et de première S mettent en pratique les notions acquises en développant des applications sous Android ou en créant des applications internet riches à l'aide de Google Web Toolkit. Nous mettons à leur disposition deux documents : De Java à Android (82 p.) et De Java à GWT (40 p.). Le premier chapitre de De Java à GWT aborde les notions de réseau, d'internet, de client-serveur et de site internet statique et dynamique, il pourrait donc intéresser les futurs enseignants de la spécialité ISN.
EpiNet n° 135, .

Cartographie numérique une nouvelle approche
Corrélyce, Philippe Caracchioli.
À l'heure ou les GPS sont devenus des objets communs, ou les smartphones et autres tablettes offrent chaque jour des fonctions de géolocalisation et de guidage, la notion même de cartographie change sous nos yeux.
Nombreux sont ceux qui se rappellent des cartes murales qui peuplaient il y a peu – et quelquefois sans doute encore – les cabinets d'histoire et géographie, les recueils de « fonds de carte » que l'élève devait progressivement renseigner par des ajouts divers, ou encore les cartes de France en plastique que chaque écolier avait, il y a finalement peu de temps, dans son cartable.
La carte reste toujours une forme de modélisation de l'espace physique, que l'on projette en une représentation plane, et à laquelle on intègre diverses informations : nommages des lieux, nature des voies de communication, éléments d'information sur l'espace physique, mais aussi éléments statistiques de toutes natures (données écologiques et économiques, informations météo, etc.).

EpiNet n° 134, avril.

Logiciel libre et Développement durable : des gènes communs !
Jacques Souillot.
Les philosophies du « logiciel libre » et du « développement durable » ont beaucoup en commun. Leurs socles contiennent l'idée d'innovation solidaire, qui couvre les valeurs humanistes fondamentales et se place dans une perspective durable. Elles s'opposent en cela à la brutalité de l'innovation concurrentielle, basée sur l'immédiateté marchande et la croissance débridée. En quoi peuvent-elles se rencontrer et proposer des synergies ? Nous allons répondre (partiellement...) à cette question en faisant porter notre réflexion sur les dimensions sociale, économique et écologique dans lesquelles s'inscrit le logiciel libre.
EpiNet n° 133, mars.

Le mythe de l'inutilité d'une discipline informatique dans l'enseignement général
Jean-Pierre Archambault.
Contribution de Jean-Pierre Archambault au livre collectif de forum ATENA, Mythes et légendes des TIC.
Si, au fil des années, un consensus s'est progressivement dégagé sur l'idée que l'informatique était désormais une composante de la culture générale de notre époque et, à ce titre, un élément de la culture générale scolaire, ce ne fut pas sans douleur. Les discours selon lesquels l'informatique n'était qu'une mode qui passerait comme passent les modes ont pris un sacré coup de vieux. Pourtant on les entendait encore à la fin du siècle dernier jusqu'à ce que le développement d'Internet leur torde le cou.

EpiNet n° 133, mars.

Culture libre. Charte pour l'innovation, la créativité et l'accès à la connaissance dans le monde numérique
Présenté par Frédérique Muscinési.
Le FCForum, forum pour l'accès à la culture et au savoir, une organisation informelle qui réunit personnes, collectifs et institutions espagnoles et internationales impliquées dans la défense et la consolidation de la culture libre, vient de publier son Manual de uso para la creatividad sostenible, un manuel, qui ne se veut ni une étude ni un rapport, mais bel et bien un manuel pour que tous les citoyens – terme à l'intérieur duquel se résolvent toutes les identités – s'en saisissent et s'en servent pour leur pratique de création et comme revendication politique.
EpiNet n° 133, mars.

Quelques points de repère dans une histoire de 40 ans : l'association EPI
Jacques Baudé.
À l'occasion des 40 ans de l'EPI, le Secrétariat national a demandé à Jacques Baudé, adhérent de la première heure, Secrétaire général de 1981 à 1994, Président en 1994 et 1995, de retracer les grandes lignes de l'histoire de l'association. Sans prétendre à l'exhaustivité (comment résumer 40 ans d'actions pour le déploiement de l'informatique pédagogique ?) il a extrait de ses souvenirs et surtout des publications de l'EPI, les thèmes essentiels des actions de l'association depuis sa fondation. Mais aussi les certitudes, les hésitations, les réserves, les problèmes rencontrés. Cette « tentative d'historique » selon les propres termes de l'auteur, est largement inspirée des documents cités en fin d'article.
EpiNet n° 132, février.

Numérique et apprentissages
Jean-Pierre Archambault.
Le numérique, en général, et le Web 2.0, en particulier, proposent des outils et constituent un contexte nouveau pour les apprentissages. L'intégration de l'informatique dans l'enseignement remonte aux années 70. C'est un long et lent processus, ne serait-ce que parce que le temps de la pédagogie est le temps long. Cela étant, le paysage éducatif s'est déjà significativement transformé. Il faut d'abord poser le regard sur l'étroite relation qui existe entre l'utilisation (maîtrisée et raisonnée) des TIC par les enseignants et les élèves et leur culture scientifique et technique en informatique.
EpiNet n° 132, février.

L'école numérique et l'ENT
Serge Merle.
C'est un fait que les nouvelles technologies offrent des possibilités dans le domaine du travail asynchrone. La création d'Espaces Numériques de Travail (ENT) est une des formes qui offrent des possibilités « pour faciliter la liaison école-famille et améliorer les liens entre l'école et les élèves ne pouvant s'y rendre. » (cf. les propositions de l'AFUL). Et ce, bien entendu, mais pas uniquement, dans le but d'améliorer les liens entre l'école et les élèves qui ne peuvent s'y rendre. Il n'y a pas lieu, à mon avis, de limiter l'action de cet espace à ceux qui ne peuvent se rendre à l'école même si, tout naturellement, ils doivent en bénéficier en priorité.
EpiNet n° 132, février.

Pour une meilleure protection des libertés et des droits des personnes dans l'UE
Contrbution de CREIS-Terminal.
Une analyse de l'objet de la nouvelle directive proposée par la Commission européenne, suivie de la contribution, en neuf points, de CREIS-Terminal pour la nouvelle directive : orientations et propositions.
EpiNet n° 132, février.

Information éducative
Pascal Bouchard.
Luc Chatel l'a dit lors du lancement du plan de développement des usages du numérique, il faut « inventer de nouveaux modèles économiques ». Mais il a oublié de nous dire comment... Voici une contribution au débat, sur un domaine particulier, l'information. Enseignant reconverti et journaliste spécialisé dans les questions d'éducation, depuis 1984, année où j'ai créé sur France Culture une émission consacrée à l'innovation pédagogique, je vois émerger des problématiques nouvelles sur des thèmes anciens.
EpiNet n° 131, janvier.

Un exemple de retour d'expérimentation : Rouen Scolastance C
Contribution d'Éric Le Jan dans le forum « Comment vulgariser et pérenniser les ENT ? » sur le site « Les Rendez-vous de l'Action Éducative des Collectivités ».
Notre Académie, Rouen, a mis en place une démarche ENT en janvier 2005. Trois ENT étaient alors en test dont « Scolastance » produit d'Infostance et « ARGOS » l'ENT de l'académie de Bordeaux. Le troisième a aujourd'hui disparu. Pendant deux années scolaires et demi, l'expérimentation a été conduite autour d'un groupe de réflexion, une sorte de « pôle ENT » dans le cadre du projet « Plumel ».
EpiNet n° 131, janvier.

L'Informatique : Science, Techniques et Outils
Bernard Lang.
Le développement de l'informatique dans les écoles a pris un retard peu compatible avec son importance croissante dans tous les aspects du monde moderne. Cela est peut-être dû à ses multiples rôles et dimensions qui entretiennent un malentendu permanent sur la place qu'elle doit occuper dans l'enseignement. Comme beaucoup de disciplines scientifiques, l'informatique est a la fois une science, une technologie de l'utilisation de cette science et un ensemble d'outils qu'elle permet de réaliser. La confusion entre ces trois aspects est une première source d'incompréhension et de désaccord. En outre, l'informatique est à bien des égards une discipline carrefour, et il est dommage que ses liens avec les autres disciplines, littéraires ou scientifiques, ne soient pas mieux exploités. Une troisième famille de problèmes est liée à une confusion entre l'informatique comme sujet d'étude, et l'informatique comme outil pédagogique pour l'enseignement d'autres disciplines. La quatrième famille de problèmes concerne les répercussions dans l'enceinte scolaire des nombreux changements que l'informatique apporte, ou risque d'apporter, dans nos structures culturelles, économiques, politiques et sociales. Enfin, un dernier problème, qui lui ne me semble que peu abordé, concerne les bénéfices et les risques potentiel de ce nouveau mode de médiation dans l'appréhension de la connaissance.
EpiNet n° 131, janvier.

Année 2010 Haut 2011 2009 Bas

Comportement et efficacité en recherche d'information sur Internet chez des adultes en formation professionnelle
David Guigui, François-Marie Blondel.
Selon les enquêtes du CREDOC, la pénétration des ordinateurs dans les foyers avec, dans son sillage, la connexion au réseau Internet, a connu une appréciation significative au cours des dix dernières années. En juin 2008, plus de la moitié des français âgés de plus de 18 ans disposaient d'une connexion à Internet à leur domicile. Cependant, comme le notent les auteurs, « des disparités conséquentes persistent selon les catégories sociales » puisque « plus de huit diplômés du supérieur sur dix (82 %) accèdent à la Toile depuis leur domicile, contre un non-diplômé sur quatre (27 %) ». Chez les jeunes et les plus diplômés, Internet commence à prendre une place importante comme source d'informations, y compris pour suivre l'actualité.
Il ne fait pas de doute que le recours à un moteur de recherche est devenu une habitude pour de nombreux utilisateurs du web. Mais pour autant ce recours est-il toujours efficace ? Les internautes ont-ils une maîtrise suffisante des outils pour aboutir dans leurs recherches ? Que font-ils en cas d'échec ? Connaissent-ils suffisamment les moteurs pour en interpréter correctement les résultats ? Comment ces connaissances et ces savoir-faire sont-ils répandus dans la population ? Quels rapports y a-t-il entre l'âge, le niveau d'études, les usages d'Internet et les comportements de recherche d'information ?

EpiNet n° 129, novembre 2010.

De la culture de l'information et de sa didactique à l'idée d'une translittératie
Alexandre Serres.
La culture et la didactique de l'information font l'objet de nombreux travaux de recherche depuis plusieurs années, notamment en France. Un champ de recherche s'est constitué et s'est structuré progressivement, notamment autour de l'ERTé « Culture informationnelle et curriculum info-documentaire ». Concluant quatre années de travail et de réflexion, le rapport de synthèse du GRCDI, sorti en septembre dernier, constitue, de ce point de vue, une nouvelle contribution à ce chantier éminemment collectif et dynamique. Nous présenterons ici tout d'abord le groupe à l'origine de ce document, les idées-force du rapport et enfin les propositions qui ont été faites pour l'élaboration d'un curriculum, en insistant surtout sur celles qui concernent de près les acteurs de l'enseignement de l'informatique, premiers lecteurs d'EpiNet.
EpiNet n° 129, novembre 2010.

L'option informatique des lycées dans les années 80 et 90
Jacques Baudé.
J. Baudé, président d'honneur de l'EPI, retrace l'émergence et la mise en place de l'option informatique des lycées (1980-1984) dans son contexte « politique », ainsi que la création du Comité Scientifique National (CSN), où il représentait l'EPI qui joua un rôle si important dans la naissance et le développement de cette option. Il s'appuie sur les informations et articles publiés dans le Bulletin de l'EPI et autres documents de l'époque.
1re partie : La naissance d'une option.
EpiNet n° 128, octobre 2010
2e partie : Le développement de l'option. Vers une généralisation
3e partie : Suppression, rétablissement et nouvelle suppression de l'option. Une politique en dents de scie
EpiNet n° 129, novembre 2010

Le genre et le logiciel libre
Jean-Pierre Archambault, Ayuko Sedooka, Georges-Louis Baron.
Le texte qui suit est fondé sur l'expérience d'une recherche menée sur les femmes et le logiciel libre depuis la fin 2009 auprès de la communauté des acteurs du libre en France. Il ne s'agit pas d'un texte scientifique à proprement parler mais d'une réflexion étayée par une série de contacts et de discussions avec des militants et des praticiens, qui vise à inciter à la discussion et au débat.
Il est également fondé sur les résultats d'une enquête quantitative du projet européen PREDIL, portant sur les opinions d'élèves de lycée concernant le genre et l'informatique.

EpiNet n° 128, octobre 2010.

2028 ?
Pierre Berger, Joël Berger.
Hergé était-il un imaginatif extralucide ou les concepteurs de la NASA ont-ils lu Tintin ? Saura-t-on distinguer la clairvoyance d'un Vernes ou d'un Huxley de leur influence de leurs idées sur leur futur ? L'anticipation relève autant de l'intelligence dans le traitement de l'information que de l'imaginaire, mais elle n'est pas sans effets sur les intentions humaines. Heureusement, puisque anticiper n'est pas seulement faire des hypothèses sur l'avenir : c'est se préparer à ses enjeux, et se donner le moyen de corriger les dérives avant qu'il ne soit trop tard.
EpiNet n° 122, février 2010.

Informatique et épistémologie
Laurent Bloch.
Ce 11 janvier j'ai eu l'honneur et l'avantage d'être convié à un « déjeuner Pirarucu » dont l'invité était Gilles Dowek (cf. sur mon site le compte-rendu de son livre Les métamorphoses du calcul). Le Pirarucu, organisé par Dominique Lacroix, « se veut un carrefour de débats d'idées, informel et où la qualité des échanges interpersonnels autour d'une thématique commune est privilégiée ». Le thème du jour était « Informatique et épistémologie ». Voici les notes que j'ai prises, ainsi que quelques réflexions adventices. Gilles Dowek ne saurait bien sûr être tenu pour responsable des erreurs ou des imprécisions qui se trouveraient dans les lignes qui suivent, qui ne sont sans doute qu'un reflet infidèle de ses propos.
EpiNet n° 122, février 2010.

TICE et création littéraire : Une expérience d'écriture interactive en classe de langue
Odile Pouchol.
Le développement de la compétence écrite est un des défis que doit relever l'enseignant de langue en lycée. Il s'agit de conduire les apprenants à rédiger différents genres de textes d'une longueur déterminée et qui fassent preuve de richesse lexicale et d'une syntaxe suffisamment élaborée pour répondre aux spécificités des classes d'enseignement général et aux exigences du baccalauréat. Cet exercice présente souvent un caractère fastidieux et parfois dénué de sens pour les apprenants. Comment parvenir à stimuler l'écriture créative en langue étrangère ? Les TICE peuvent-ils avoir une place privilégiée dans la réalisation de tâches écrites complexes ?
EpiNet n° 122, février 2010.

Une discipline informatique en tant que telle est indispensable
Gilles Dowek, Jean-Pierre Archambault.
Cette interview est parue dans le numéro 47 de Nouveaux Regards, la revue de l'Institut de recherches de la FSU. Elle a été donnée avant l'annonce par Luc Chatel, le 10 décembre 2009, de la création d'un enseignement de spécialité optionnel « informatique et sciences du numérique » en Terminale S dans le cadre de la réforme du lycée.
EpiNet n° 122, février 2010.

L'informatique, partie intégrante de la culture générale de l'homme moderne ?
Laurent Bardy.
En Suisse et en France existent des problématiques et des tendances qui se ressemblent. Un article de Laurent Bardy sur l'enseignement de l'informatique, composante de la culture générale du 21e siècle, publié il y a trois ans. Il reste d'actualité, même si existe maintenant dans les établissements secondaires suisses un enseignement complémentaire d'informatique.
EpiNet n° 122, février 2010.

Informatique et société numérique. Proposition de programme pour le module d'exploration en classe de seconde
EPI, Groupe ITIC de l'ASTI.
Par leurs usages, individuels ou collectifs, leurs acquis du collège avec le B2i, les élèves qui entrent au lycée en classe de seconde ont une pratique des outils numériques comme utilisateurs de diverses « machines » à mémoriser, traiter, émettre et recevoir de l'information. Or, si l'utilisation courante et parfois experte de ces outils permet d'assimiler certaines caractéristiques d'usages, elle reste une approche insuffisante pour en comprendre les logiques fondamentales et appréhender, l'ampleur, la diversité et la portée de leurs applications. Si l'informatique fournit des techniques et des instruments de calcul aux autres sciences, elle apporte aussi des concepts et des points de vue nouveaux qui tiennent à son universalité dont l'ordinateur est devenu le symbole.
EpiNet n° 122, février 2010.

Gratuité et prix de l'immatériel
Jean-Pierre Archambault.
L'Internet bouleverse les modalités de mise à disposition des biens culturels et de connaissance. Dans l'économie numérique, le coût de production d'une unité supplémentaire d'un bien (musique, film, logiciel...) étant, pour ainsi dire, nul, que doit-on payer ? La réflexion sur les logiciels libres, biens communs mis à la disposition de tous, peut contribuer à éclairer la question des relations complexes entre gratuité, juste prix et légitime rémunération des auteurs.
EpiNet n° 121, janvier 2010.

Vers l'enseignement d'une discipline « Informatique et sciences du numérique » dans les programmes du lycée... Et au-delà !
David Fayon.
Le 19 novembre dernier, la nouvelle est tombée. Dans le cadre de la réforme du lycée, une option « Informatique et sciences du numérique » est créée pour la seule Terminale S (mathématiques, sciences physiques et sciences de la vie et de la Terre) en 2012. C'est une avancée qui va dans le sens de l'histoire. Notons par ailleurs que les autres sections (ES, L, techniques et professionnelles) en sont privées. Ce changement est consécutif aux travaux de la Commission Fourgous qui planchait sur l'éventualité d'un tel enseignement. Il paraît crucial qu'il puisse s'étendre à l'ensemble du lycée car il correspond à un réel besoin du pays, des savoirs que les jeunes auront besoin dans leur vie active.
EpiNet n° 121, janvier 2010.

Art, algorithmes, autonomie. Programmer l'imprévisible
Pierre Berger.
La création artistique doit, pour mériter ce nom :
- faire émerger de l'inédit, de l'original, donc de l'imprévu ;
- éveiller chez le spectateur une « résonance » : plaisir, émotion, sens.
Tant l'inédit que la résonance, sauf aux plus bas niveaux, semblent radicalement impossibles à programmer. Nos expériences avec le logiciel Roxame ont cependant ouvert quelques voies et donné quelques résultats qui justifient la poursuite de ces recherches, que l'on peut considérer comme un cas particulier d'intelligence artificielle. Une partie des résultats est communicable à tout artiste qui le souhaite, y compris sous forme de codes. L'association Les Algoristes a pour vocation de faciliter les échanges et si possible de les concrétiser dans des projets collectifs.

EpiNet n° 121, janvier 2010.

Informatique et informatisation II
Laurent Bloch.
Une des clés de la réussite de l'informatisation consistera donc à susciter et à entretenir chez ses agents (les informaticiens) la flamme du désir pour l'objet de l'informatisation. Il y a du travail à accomplir pour en arriver là, d'après ce que révèle l'observation du terrain concret de l'informatisation : ignorance, haine, mépris, taylorisme au mauvais sens du terme, pressurement des corps et des esprits.
EpiNet n° 121, janvier 2010.

En France : 1980198519901995200020052015  –  À l'étranger  –  Au Maroc Haut 2010

___________________
Association EPI

Accueil du site Articles Archive des revues