Du temps donné pour la mise en place
d'un enseignement de l'informatique et des TIC au Lycée
 

   La réforme du lycée a été reportée à la rentrée 2010. Elle comprend la création en classe de seconde d'un module « Informatique et société numérique ». Les raisons qui ont motivé cette création demeurent. L'objectif est de donner une culture générale informatique scientifique et technique correspondant aux besoins et enjeux de la société au 21e siècle dans laquelle le numérique est omniprésent. Du triple point de vue de la formation de l'homme, du travailleur et du citoyen.

   Ce module présente une spécificité que d'autres n'ont pas, à savoir qu'il s'agit d'une matière scolaire nouvelle. Le report de la réforme peut donc utilement être mis à profit pour organiser, durant l'année scolaire en cours et 2009-2010, des formations universitaires à l'intention de professeurs amenés à assurer l'enseignement d'une discipline informatique au lycée. De façon à ce que tous aient De fašon Ó ce que tous aient une licence ou l'équivalent d'une licence.

   Un groupe d'experts ministériel avait notamment auditionné Gérard Berry, professeur au Collège de France et membre de l'Académie des Sciences, Maurice Nivat, membre correspondant de l'Académie des Sciences, Gilles Dowek, professeur d'informatique à l'École Polytechnique, Monique Grandbastien, professeur d'informatique à l'Université Nancy I. L'EPI avait également été reçue [1]. Ce dialogue riche et constructif avait mis en évidence un consensus sur les contenus scientifiques et techniques à enseigner.

   L'année scolaire 2009-2010 fournit également l'occasion d'une préparation grandeur nature de ce nouvel enseignement dans des lycées qui se porteraient volontaires. Il serait important que le MEN prenne rapidement des décisions en ce sens.

   L'EPI va bien entendu continuer à s'impliquer pour contribuer à la réussite de ce chantier important de l'enseignement de l'informatique et des TIC au lycée. Dans la concertation la plus large, aussi bien avec le MEN et l'Académie des Sciences qu'avec ses partenaires au premier rang desquels l'ASTI et SPECIF.

Jean-Pierre Archambault
Président de l'EPI
Le 15 janvier 2009

NOTE

[1] http://www.epi.asso.fr/blocnote/blocsom.htm#081123.

___________________
Association EPI
Janvier 2009

Accueil Articles