APPROCHES DES TEXTES

René COLLINOT

     Beaucoup de collègues reconnaîtront dans ce cédérom distribué en freeware par l'E.P.I. comme dans le logiciel ARCHIMEDIA qui a permis de l'écrire des produits qu'ils ont eu l'occasion de consulter ou d'utiliser. Cette nouvelle version, revue et corrigée, ne diffère pas beaucoup, du point de vue des contenus, de celle publiée en 2000, mais bénéficie des avancées de la technologie, ARCHIMEDIA étant le nom de la nouvelle version 32 bits d'ARCHITEXTES. Elle exige un Pentium et 16 Mo de mémoire vive et peut fonctionner uniquement à partir du cédérom, mais il faut prévoir une vingtaine de Mo sur le disque dur pour l'installation du programme, que l'on peut ensuite effacer. Il est recommandé de travailler en millions de couleurs et en petits caractères.

1. L'IDÉE INITIALE

     Est de mettre à la disposition des élèves et des maîtres des lycées, puis des collèges, sous forme d'hypertextes, des textes littéraires variés, avec un appareil aussi complet et adapté que possible de notes et d'explications, l'objectif étant d'en faciliter la consultation et la compréhension et de lier lecture et écriture.

2. DESCRIPTION

     Le texte expliqué est au cúur du dispositif. Il est le point de départ de chaque hypertexte :

     Les textes destinés aux collèges sont fractionnés comme ci-dessus quand leur longueur excède la page écran, ceux destinés aux lycées s'y déroulent.

     L'icône (boussole) qui figure en tête de chaque texte renvoie au sommaire, toujours identique :

     Le sommaire destiné aux lycées présente une rubrique supplémentaire :

Groupements de textes

3. CONTENUS

Hypertextes destinés aux élèves, Collèges, Niveau 1

La Bible

Le sacrifice d'Abraham

(Genèse XXII, 1 à 19)

 

J'ai entendu la voix...

(Cantique des cantiques, V,2-8)

Théâtre

Argumentation comique

(Musset, Il ne faut jurer de rien)

Fable

Le petit Poisson et le Pêcheur

(La Fontaine, Fables, III,5)

 

Le Lièvre et la Tortue

(Fables, VI,10)

Poésie

Il pleure dans...

(Verlaine, Romances sans paroles, III,5)

 

Le beau navire

(Baudelaire, Les Fleurs du mal)

Récit

Renart et Tibert

(Le Roman de Renart)

 

L'Arlésienne

(Daudet, Lettres de mon moulin)

 

La chèvre de M. Seguin

(Lettres de mon moulin)

 

Les poules

(Renard, Poil de Carotte)

 

Le chameau et sa bosse

(Kipling, Histoires comme ça) [1]

 

La chasse de Kaa

(Le Livre de la jungle)

 

Il les a tuées !

(Pagnol, La Gloire de mon père)

 

Mauvaise foi

(Le Château de ma mère)

 

Le départ de Finn

(Mirman, Le Silex noir)

 

La Fête du feu

(Le Silex noir)

Description

La cave

(Mac Orlan, Les Clients du Bon Chien Jaune)

Portrait

Le vieux loup de mer

(Stevenson, L'Île au trésor)

 

Le père Grandet

(Balzac, Eugénie Grandet)

Hypertextes destinés aux élèves, Collèges niveau 2  [2]

Théâtre

Scène IX

(Les Précieuses ridicules)

 

La chute de Troie

(Andromaque, III, 8)

 

Acte I, scène 3

(Le Barbier de Séville)

 

Dernière scène

(Le Roi se meurt)

 

L'affrontement

(Anouilh, Cocteau)

Poésie

L'appel du cor

(La Chanson de Roland)

 

La Mort et le Mourant

(Fables, VIII,1)

 

L'Expiation

(Les Châtiments)

 

Le combat de Roland

(La Légende des Siècles)

 

Jean Chouan

(La Légende des Siècles)

 

Les Conquérants

(Les Trophées)

 

Spleen LXXVIII

(Les Fleurs du mal)

 

Le son du cor

(Sagesse III, IX)

 

Oasis

(Les Nourritures terrestres)

Récit

La mort de Kyo

(La Condition humaine)

Description

Tempête de neige

(Conte de Noël)

Portrait

Le Dr Héraclius Gloss

(Contes et nouvelles)

Fantastique

La main d'écorché

(Contes fantastiques)

Argumentation

Ne plus être un pestiféré

(La Peste)

 

La femme indépendante

(Le deuxième Sexe)

Textes complémentaires, Collèges  [3]

Niveau 1

Première Bucolique

(Virgile, traduction A.-M. Le Corguillé)

La Visite

(Théocrite, traduction A.-M. Le Corguillé)

Le Médecin malgré lui

(Molière)

Les Fourberies de Scapin, II,3

(Molière)

Le Jeune Malade

(André Chénier)

Portrait de Mme Grandet

(Honoré de Balzac)

Aller et retour

(Jules Renard)

La Pioche

(Jules Renard)

Niveau 2

Antigone et Créon

(Sophocle, traduction A.-M. Le Corguillé)

Rondeau

(Guillaume de Machaut)

Ballade des pendus

(François Villon)

Adieux de Roméo et Juliette

(Shakespeare)

Portrait de Cléomire

(Mademoiselle de Scudéry)

La Mort et le Malheureux

(La Fontaine)

La Mort et le Bûcheron

(La Fontaine)

La jeune Veuve

(La Fontaine)

L'École des femmes, III, 4

(Molière)

Une nuit délicieuse

(Jean-Jacques Rousseau)

La retraite de Russie

(Chateaubriand)

Oceano Nox

(Victor Hugo)

Le cor

(Alfred de Vigny)

Le Cygne

(Charles Baudelaire)

Une oasis

(Eugène Fromentin)

Chanson d'Automne

(Paul Verlaine)

Cyrano de Bergerac, III, 7

(Edmond Rostand)

Annexes collèges et lycées

Les hypertextes associés ou hypertextes annexes regroupent des explications qui valent pour différents textes, et auxquelles les hypertextes destinés aux élèves font appel. On peut aussi les consulter directement, mais leur intérêt est inégal :

1. Lexique général

2. Langue et style

3. Arts et Lettres

4. Analyse du récit

5. Versification

6. Théâtre

7. Littérature XVIe siècle

8. Littérature XVIIe siècle

9. Littérature XVIIIe siècle

10. Littérature XIXe siècle

11. Littérature XXe siècle

12. Éléments de sémiologie de l'image

13. Histoire générale

14. Mythologies

15. Histoire des religions

16. Antiquité gréco-romaine

17. Histoire Moyen Âge

18. Histoire XVIIIe siècle

19. Histoire XIXe siècle

20. Histoire XXe siècle

21. Vue d'ensemble

22. Pour une première exploration

23. Sites sur Internet

  • les uns offrent pratiquement toutes les informations dont l'élève peut avoir besoin dans un domaine donné ; c'est le cas de Versification, Analyse du récit, Éléments de sémiologie de l'image, Théâtre ;
  • Sites Internet donne directement accès, si l'on est connecté, à des moteurs de recherche, des portails, des biographies , des sites de préparation au brevet (ou, pour les lycées, au baccalauréat), des sites consacrés au dessin, à la peinture, aux arts graphiques, objets d'art et autres images, ainsi qu'aux sites des académies ;
  • Conseils et corrigés proposent des exemples d'utilisation en classe ;
  • les autres ne contiennent, dans un domaine donné (lexique, arts, littérature, histoire des religions, histoire...) que des informations qui ont paru indispensables à la compréhension de plusieurs hyperdocuments ;
  • d'autres enfin sont de simples menus (exemple : Vue d'ensemble).

Bien entendu, les contenus des hypertextes annexes destinés aux lycées sont différents de ceux destinés aux collèges, et pour ces derniers, certaines questions sont traitées différemment selon le niveau.

Hypertextes destinés aux élèves, Lycées  [4]

1.La Conquête de Constantinople

(Villehardouin, vers 1207)

2. Sonnet VI

(Joachim du Bellay, Regrets, 1558)

3. La Mort et le bûcheron

(La Fontaine, Fables,1668)

4. Lettre du 18 mars 1678

(Mme de Sévigné, Correspondance)

5. La Mort du Dauphin

(Saint-Simon, Mémoires, 1691 à 1723)

6. De l'Esclavage des nègres

(Montesquieu, De l'Esprit des Lois, 1748)

7. Le Métier d'homme

(Jean-Jacques Rousseau, Émile, 1763)

8. Le Barbier de Séville, I, 3

(Beaumarchais, 1775)

9. La Production agricole

(Buffon, Les Époques de la Nature, 1778)

10. Le Supplice de la roue

(Muyart de Vouglans, 1780)

11. Une Éducation digne de la liberté

(Danton, 13 août 1793)

12. Portrait de Vautrin

(Balzac, Le Père Goriot, 1834-1835)

13. Dandys

(Chateaubriand, Mémoires d'outre≠tombe, 1850)

14. Du pain !

(Gustave Flaubert, L'Éducation sentimentale, 1869)

15. La Peur

(Guy de Maupassant, 1882)

16. Impressions...

(Marcel Proust, Du Côté de chez Swann, 1913)

17. Le Camp Charvein

(Albert Londres, Au Bagne, 1923)

18. La bougie

(Francis Ponge, Le Parti pris des choses, 1942)

19. Liberté

(Éluard, Poésie et Vérité 1942)

20. Propos

(Alain, Propos de littérature, 1947)

Textes complémentaires, lycées  [5]

Récit

La prise de Constantinople

(Robert de Clari)

 

L'exécution de la Brinvilliers

(Mme de Sévigné)

 

Les rêveries de René

(Chateaubriand)

 

La mort de Gavroche

(Hugo)

 

La répression de 1848

(Flaubert)

 

Le Horla

(Maupassant)

Description

Les rives du Meschacebé

(Chateaubriand)

 

Le camp Charvein

(Albert Londres)

 

Saint≠Laurent du Maroni

(Albert Londres)

Portrait

Les enfants

(La Bruyère)

 

phis

(La Bruyère)

 

Le Dauphin

(Saint≠Simon)

 

Zadig

(Voltaire)

 

Jean Valjean

(Hugo)

 

Don César de Bazan

(Hugo)

 

Nana

(Zola)

 

Madame de Chasteller

(Stendhal)

 

Madame de Guermantes

(Proust)

Poésie

France mère des arts

(Du Bellay)

 

Où sont-elles

(Christian Derème)

 

Pour faire un poème dadaïste

(Tristan Tzara)

 

Les escargots

(Ponge, extrait)

Fables de La Fontaine

Les Femmes et le Secret

 

 

La Laitière et le Pot au lait

 

 

La Jeune Veuve

 

 

L'Homme entre deux Âges et ses deux Maîtresses

 

 

Le Mal Marié

 

 

L'Écolier, le Pédant et le Maître d'un jardin

 

 

Les Obsèques de la Lionne

 

Satire

Les Caprices de la mode

(Montesquieu)

Argumentation

Esclavage et despotisme

(Montesquieu)

 

Esclavage et climat

(Montesquieu)

 

Déclaration des Droits de l'homme (extraits)

 

 

Rapport sur l'organisation de l'Instruction

 

 

Publique

(Condorcet)

Les hypertextes pédagogiques

Présentation d'APPROCHES.
Orientations pédagogiques.
Typologie des textes. (lycées)
Conseils pour l'utilisation en classe.
Travaux proposés aux élèves.
Comment aborder les "produits de masse".

4. ORIENTATIONS PÉDAGOGIQUES

4.1. Le logiciel permet :

4.1.1. la lecture de textes choisis pour leur "classicisme" et en fonction d'une typologie (celle des collèges et, pour les lycées, une typologie fondée sur le fonctionnement des textes) et de manière à donner aux élèves, à partir du niveau 2 des collèges, une idée de ce qu'est l'intertextualité.

4.1.2. la consultation des ressources fournies pour leur étude, non pas en suivant la logique imposée par une programmation, ou par des "menus" successifs, mais en organisant librement son parcours, au gré de sa curiosité, de ses besoins, et - pourquoi pas ? - de sa fantaisie ;

4.1.3. l'extraction de textes, avec la commande Extraire.

4.1.4. l'observation du parcours des élèves, qui peut être faite au cours de leur travail, ou plus tard, s'il a été enregistré en fin de session : le maître qui, loin d'être remplacé par la machine, sera fort sollicité par chaque élève, comprendra mieux les difficultés de chacun, et sera donc mieux à même d'y remédier ;

4.1.5. la préparation de "Parcours guidés" qui permettront par exemple au professeur d'aider les élèves les plus faibles dans leur consultation.

4.1.6. l'écriture, autour de ces extraits, de commentaires, de notes de travail, voire la rédaction complète d'un devoir ;

4.1.7. l'appel de programmes externes (exerciseurs, animation, etc.)

4.2. Hypernavigation : liberté, contrainte, ou repères ?

     La technique de l'hypertexte appliquée à l'enseignement littéraire peut autoriser l'élève à consulter en toute liberté les informations mises à sa disposition, au risque de s'y perdre : c'est sa grande nouveauté.

     Mais elle permet aussi à l'auteur de le contraindre à un (ou des) parcours bien défini(s).

     L'hypertexte APPROCHES joue sur ces possibilités, mais privilégie la notion de repères méthodologiques et culturels.

4.3. Si vous disposez du générateur

     Le générateur d'hypertextes ARCHIGEN permet aux enseignants qui en auront le goût et en trouveront le temps :

4.3.1. la correction, l'amélioration, l'enrichissement ou l'adaptation de notre travail ; après avoir installé l'hyperdocument sur votre disque dur.

     Exemples :

  • Pour des raisons de budget, il ne nous a pas été possible d'accompagner les textes d'un enregistrement oral, ce qui peut être fait, avec le concours éventuel des élèves.  [6]
  • Tous les textes protégés par le droit d'auteur ont été remplacés par un fichier qui porte seulement la mention du titre, des références, et la liste des hypermots qui y avaient été placés. Si vous souhaitez - pour un usage personnel seulement - les réintroduire, gardez-vous de supprimer les documents de départ (généralement appelés TEXTE), ce qui aurait pour effet de rendre l'hyperdocument inutilisable : tapez le texte à l'intérieur de celui-ci, ou insérez-le. Le retrait de ces textes est à coup sûr regrettable, surtout pour certains exercices de recherche. En ce qui concerne la lecture, il est de toutes façons recommandé de distribuer aux élèves le texte à étudier sur support papier.
  • Toutes les illustrations protégées ont été retirées et remplacées par des fichiers qui portent simplement mention de leur contenu, ainsi que de leur nom, par exemple :

  • "Le Moulin de Daudet"
  • "Fichier Daudet.bmp"

il vous suffira, pour un usage personnel, de remplacer le fichier Daudet.bmp par un fichier du même nom contenant une photo que vous aurez faite vous-même.

4.3.2. l'écriture d'un hypertexte sur un sujet de leur choix ; elle est d'ores et déjà pratiquée par des classes de tous niveaux, qui, bien entendu, peuvent, réemployer les matériaux d'APPROCHES, en particulier dans les annexes, à condition de respecter les droits des auteurs.

4.4. Les limites de l'hypertexte

     Un hypertexte est, par vocation, illimité : il invite donc chacun à le reprendre, à l'adapter à ses besoins et à ses goûts, à le compléter suivant ses centres d'intérêt. Contrairement au texte imprimé, il ne connaît pas de clôture, il reste ouvert...

     Mais celui-ci ne prétend en aucune manière se substituer à l'explication du texte par le professeur. On notera en particulier que le sommaire des hypertextes ne préjuge ni de l'ordre de leur consultation, ni du plan d'un commentaire composé, ni de la manière dont peut être conduite, en classe, une explication.

     S'il vise à fournir à l'élève les connaissances et les repères culturels dont il a besoin pour la compréhension des textes que nous avons choisi d'aborder, cet hypertexte n'a bien sûr pas la prétention de remplacer les dictionnaires, les encyclopédies, les divers manuels et les cédéroms spécialisés auxquels doivent recourir professeurs et élèves : les auteurs ont été ,à certains moments, amenés à limiter volontairement leurs explications à une indication succincte, qui renvoie implicitement l'utilisateur à ses outils habituels.

5. OÙ UTILISER APPROCHES ?

5.1. En salle de classe

     Deux usages peuvent y être envisagés pendant le cours de français :

  • si la salle est dédiée à cet enseignement, on peut prévoir l'installation d'un poste fixe, qui sera utilisé à tour de rôle par les élèves, un peu à la manière du "cahier de roulement" qui fut jadis en honneur dans l'enseignement primaire, ou du "coin ressources" ;
  • sinon, l'existence de matériel léger (portables) et de tablettes de rétroprojection peut faire de l'ordinateur un moyen d'illustrer ou de diriger le cours plus efficace que le tableau noir.

5.2. Au C∑D∑I∑

     L'hypertexte offre des informations auxquelles le professeur peut renvoyer l'élève, afin de préparer une tâche précise.

5.3. En salle d'informatique

     Ce type d'utilisation pose des problèmes qui sont encore loin d'être résolus dans tous les établissements : l'équipement, utilisé en priorité par l'initiation à la technologie et les matières scientifiques et techniques, doit souvent être réservé longtemps à l'avance et ne permet pas, en général, de faire travailler simultanément plus de huit ou seize élèves sur machines. Pourtant, cette situation de travail est particulièrement intéressante, elle permet en particulier de mieux connaître les élèves et facilite des travaux différenciés.

5.4. À la maison

     Les parents n'ont pas tous le loisir d'aider leurs enfants et ne peuvent généralement pas se tenir au courant de l'évolution des méthodes et des connaissances enseignées dans chaque discipline.

     Cet hypertexte est l'outil qui permettra à leurs enfants de travailler de façon autonome, et à eux-mêmes de mettre à jour leurs connaissances afin de mieux les suivre ou les aider, en comparant l'enseignement qu'ils ont reçu à celui qui leur est offert aujourd'hui.

6. POUR QUOI FAIRE ?

  • Les textes, développés suivant la technique de l'hypertexte, peuvent être utilisés par les enseignants pour la préparation de leurs cours et des documents destinés aux élèves.
  • Travaux proposés : Nous avons opté, dans le choix de ces travaux, pour une très grande diversité, sans nous en tenir aux programmes du jour, persuadés que la variété des situations d'écriture était plus profitable que le bachotage.
  • Préparation d'une explication, d'un exposé, étape d'une lecture.
  • Exécution d'exercices.
  • Modification et création d'hypertextes avec ARCHIGEN.
  • Création de diaporamas.

7. LES PROBLÈMES TECHNIQUES

     Ils sont largement traités par les aides et la documentation du logiciel. En fait, les élèves les plus jeunes n'éprouvent aucune difficulté à consulter APPROCHES : ils en sont capables en quelques minutes.

     Deux conseils peuvent être donnés, à propos de la consultation :

  • faire remarquer aux élèves l'apparition de la barre de déroulement, à droite de l'écran, quand le texte déborde celui-ci ;
  • faire éventuellement régler l'économiseur d'écran, dont l'apparition trouble certains jeunes lecteurs.

     Les seuls problèmes rencontrés, en consultation, sont :

  • la commande Question, vite maîtrisée ;
  • la commande Extraire (bloc-notes) qui peut exiger un véritable apprentissage. Mais avec des élèves très jeunes ou malhabiles, on peut préférer aux "facilités" de l'informatique, le travail de copie et d'écriture avec papier et crayon.
  • la navigation sur Internet.

7. POUR CONCLURE

     Est-il nécessaire de rappeler qu'aucun logiciel ne peut dispenser d'une bonne démarche pédagogique ? et que placer des élèves devant l'ordinateur sans leur donner des consignes de travail précises est une garantie d'échec ?

     Il importe que l'utilisation de cet outil se fasse à un moment convenable de la progression, par exemple au début ou à la fin d'un travail sur un genre, une oeuvre ou un auteur, et qu'elle soit guidée par une consigne de travail claire : des propositions de travaux écrits accompagnent chaque texte ; elles peuvent être adoptées telles quelles, ou adaptées au profil de la classe et aux objectifs du maître.

     Quelques idées d'utilisation pour le collège figurent dans des hypertextes spécialisés d'APPROCHES. Le site de l'E.P.I. présente également sur ce sujet un article de la  Revue de l'EPI  n° 82, rédigé par Chantal Bertagna.

René COLLINOT

Paru dans  La  Revue électronique de l'EPI  n° e48 de mars 2002.

NOTES

[1] Dans cette édition, les textes protégés par le droit d'auteur sont remplacés par leurs références et la liste des hypermots.

[2] Étant donné l'hétérogénéité du public des collèges, nous avons préféré une indication de niveau plus large que celles de classes ou de cycles.

[3] Au collège, les textes complémentaires sont utilisés soit à titre d'illustrations, soit en vue de comparaisons, soit en vue d'exercices

[4] L'expérience a montré que des hypertextes écrits à destination de classes de collège de bon niveau pouvaient être utilisés avec profit dans des classes de lycées.

[5] Beaucoup de ces textes complémentaires figurent dans les groupements de textes.

[6] Si vous avez réalisé un bon enregistrement de l'un des textes, nous serons heureux de l'inclure, avec votre autorisation, dans la prochaine version.

___________________
Association EPI
3 avril 2002

 

Accueil

Sommaires des Revues

Logiciels