NOUS AVONS LU
sur le Net
 

La contribution du service public du numérique éducatif à la continuité scolaire pendant la crise sanitaire

Le rapport public annuel 2021. Cour des comptes 18 mars 2021.

   La fermeture des écoles et établissements scolaires, conséquence du confinement de la population lors de la crise de la covid 19, a conduit à rechercher le maintien du service public scolaire grâce à l'enseignement à distance et aux outils numériques disponibles. Le ministère de l'éducation nationale a alors donné comme objectif aux enseignants d'assurer une continuité pédagogique définie comme la préservation des acquis antérieurs des élèves et la possibilité « d'acquérir des compétences nouvelles lorsque les modalités d'apprentissage à distance le permettent ».

   Pour tenir ces objectifs de continuité, le service public du numérique éducatif et de l'enseignement à distance, créé en 2013 par la loi de refondation de l'école, a été mobilisé. Bien que réunissant l'ensemble des moyens résultant des plans numériques successifs de l'État et des interventions des collectivités territoriales, ce service a dû faire face à une situation pour laquelle il n'avait pas été conçu. Même s'il intègre le Centre national d'enseignement à distance (CNED16), ce service public avait pour vocation le développement des usages numériques dans la classe pour une pédagogie plus active, participative et différenciée ; il n'a jamais été pensé pour offrir à plus de 12 millions d'élèves un enseignement à distance en période de confinement, comme ce fut le cas à compter du 16 mars 2020. Dans un rapport de juillet 201917, la Cour relevait, en dépit d'un effort financier significatif depuis la loi de 2013 (2 Md pour les collectivités territoriales, 300 M pour l'État sur 1 Md annoncé), un déploiement très inégal du numérique éducatif.

   La présente enquête de la Cour s'est appuyée sur un questionnaire déployé auprès de toutes les académies et, au sein de quatre d'entre elles, sur des investigations sur place à la rentrée 2020, incluant des visites en écoles, collèges et lycées, au cours desquelles des entretiens systématiques ont été conduits avec les responsables et leurs équipes, des enseignants, des personnels de vie scolaire, des élèves et des parents d'élèves. Ses résultats confirment les constats et recommandations précédents de la Cour.

   Ce chapitre est donc consacré à la mobilisation, lors de la crise sanitaire du printemps 2020, des moyens numériques engagés pour y répondre. Il tente aussi d'apprécier les premiers retours d'expérience durant l'automne 2020 qui ont privilégié l'enseignement en présentiel et en mode hybride pour les lycées. Il porte sur la façon dont la continuité scolaire a pu être maintenue pour l'ensemble des élèves (I), présente les usages pratiques du numérique pour estimer le degré de consistance de la continuité pédagogique (II) et, enfin, s'intéresse au pilotage de « l'école à distance » et à l'état de maturité du service public du numérique (III).

https://www.ccomptes.fr/fr/publications/le-rapport-public-annuel-2021
https://www.ccomptes.fr/sites/default/files/2021-03/20210318-02-TomeI-contribution-service-public-numerique-educatif-continuite-scolaire-pendant-crise-sanitaire.pdf

___________________
Association EPI
Avril 2021

Accueil

Rapports et documents

Nous avons lu